Alliance d’affaires Canada-Algérie : rencontre à Montréal

L’Alliance d’affaires Canada-Algérie (AACA), en collaboration avec l’ambassade d’Algérie au Canada, organise, le vendredi 13 décembre, à Montréal, une rencontre d’informations sur les opportunités d’affaires en Algérie. Cette rencontre, qui sera animée par l’ambassadeur d’Algérie au Canada, Smaïl Benamara, et le président de l’AACA, Denis Paradis, sera pour les présents une opportunité pour, notamment, passer en revue les résultats de la visite à Alger d’une délégation de l’Association le mois dernier. D’après le site électronique de l’AACA, un aperçu sur les secteurs prioritaires, les besoins spécifiques en Algérie et les grandes lignes du programme de développement seront présentés à cette occasion aux opérateurs canadiens intéressés par les opportunités d’investissement dans notre pays. L’Association s’attèlera, en sus, à la préparation d’une importante mission économique et commerciale en Algérie, prévue au cours du premier trimestre 2014. Elle indique que la rencontre programmée pour ce vendredi à Montréal sera une opportunité pour discuter avec l’ambassadeur d’Algérie sur les nouvelles facilités pour la délivrance des visas d’affaires.
Amine S.
 

Comment (7)

    adel
    11 décembre 2013 - 6 h 10 min

    l’Algérie a des ressources
    l’Algérie a des ressources humaines de grande qualité,des richesses minières à profusion,de l’argent en masse,une jeunesse qui ne demande qu’à servir le pays.pourquoi devrons nous continuer à accepter cette malédiction du sous développement et nous faire gouverner par des vieillards déphasés? laissons ce pays à ses jeunes.le salut ne viendra ni de l’europe ni d’Amérique mais de nous mêmes.




    0



    0
    Anonyme
    10 décembre 2013 - 2 h 35 min

    Alliance d’affaires
    Alliance d’affaires Canada-Algérie : rencontre à Montréal..Comme tous les ambassadeurs algeiens en poste celui du Canada a Ottawa est plus preoccupe par toutes les commissions qui lui seront payees par les industriels canadiens ui s installeront en Algerie. Une drole d ambassade a Ottawa qui s en fout de la communaute installee au Canada et qui ne fait aucun effort pour recruiter des universitaires algeriens qui voudraient retourner offrir leurs services au pays…chacun pour soit et Dieu pour tous ce genre de d Allainces d’ Affaires avec les diplomates algeriens a l etranger




    0



    0
    00213
    9 décembre 2013 - 11 h 36 min

    On ne veut plus de
    On ne veut plus de partenariats industriels, d’investisseurs étrangers, de délégations commerciales, de comités affairistes ou de quelconques alliances bonnes qu’à nous faire exploser nos importations.
    .
    Donnez nous du savoir !
    Importez du savoir !
    Augmentez notre savoir !
    Investissez dans le savoir !
    Développez notre savoir !
    Améliorez le savoir !
    Là est la vérité pour que nous puissions émerger du trou à rat dans lequel on est.

    .
    Il faut lutter contre notre dépendance aux autres, comme nous avons lutter pour notre indépendance.
    Comme l’avait dit le défunt Mohamed Boudiaf quelques secondes avant un attentat très ambigu qui lui a couté la vie :
    « …observons les nations développées : En quoi nous ont-elles dépassés ? Elles nous dépassent par la connaissance… »




    0



    0
    adel
    9 décembre 2013 - 6 h 07 min

    son excellence l’ambassadeur
    son excellence l’ambassadeur est en compagnie de l’ex 1er ministre du québec et son épouse.est ce une prémonition de montrer la photo d’un retraité politique dont le gouvernement a été envoyé au chomage à cause de la généralisation de la corruption ? en matière de magouille il y’a beaucoup à apprendre d’eux….pour le reste faisons dodo il n’y aura rien SAUF LA RAPINE.l’Algérie doit compter sur ses propres ressources.




    0



    0
    Aida
    8 décembre 2013 - 21 h 41 min

    UNE AUTRE RENCONTRE SELON
    UNE AUTRE RENCONTRE SELON L’AACA EST EGALEMENT PROGRAMMEE DEBUT JANVIER A TORONTO EN COLLABORATION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE POUR LES MEMES OBJECTIFS.




    0



    0
    byxie
    8 décembre 2013 - 19 h 41 min

    Cette rencontre aurait dû se
    Cette rencontre aurait dû se tenir à Toronto car les sièges des plus grandes compagnies se trouvent dans cette ville qui est devenue la place forte de l’économie canadienne. C’est une erreur stratégique de la part de notre ambassadeur.




    0



    0
    ZARZOR
    8 décembre 2013 - 19 h 19 min

    ils sont specialisés dans
    ils sont specialisés dans l’extraction de l’or ,diamant,et le gaz de schiste …et dans la magouille financiere ou chouya terrorisme quand il faut .
    bon vent mr l ambassadeur !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.