Cités universitaires : l’Onou dépose plainte contre Ennahar TV

L'Office national des œuvres universitaires (Onou) a déposé plainte contre la chaîne satellitaire algérienne Ennahar TV pour avoir diffusé, mardi soir, un reportage jugé diffamatoire et portant atteinte aux résidences universitaires, indique jeudi un communiqué du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, rapporté par l’APS. Suite à la diffusion d'une enquête par la chaîne satellitaire Ennahar TV, mardi à 22h, sur «les résidences universitaires filles», le directeur de l'Onou a déposé plainte pour «diffamation et intention de nuire au secteur de l'enseignement supérieur», précise le communiqué. La chaîne satellitaire Ennahar TV a diffusé mardi une enquête filmée sur les «résidences universitaires filles». A noter que dans ce reportage, qui a suscité une vague d'indignation au sein du milieu estudiantin et sur les réseaux sociaux, les reporters d'Ennahar TV ont donné une image globalement négative des résidantes de ces cités universitaires, notamment à Alger, au motif qu'elles prendraient trop de liberté dans leurs mouvements et dans leurs rencontres extra-muros.    
R. Mahmoudi/Agence

Comment (45)

    Abdekader ElMali
    18 décembre 2013 - 17 h 03 min

    Une presse écrite qui en a
    Une presse écrite qui en a parlé ouvertement avec témoignages et photos à l’appui. Ceci dit, la télévision a certainement un autre poids. Filmer des étudiantes, les faire parler et les laisser s’exprimer sur “leur sexualité vénale” provoque davantage de réactions et suscite plus fortement la polémique. Une polémique qui ne se transforme jamais en un débat sérieux et constructif car, comme à leur habitude, les algériens préfèrent la vindicte, l’insulte, les empoignades au dialogue fondé sur les échanges d’idées et le partage des expériences. L’ignorance engendre la tartuferie. Celle-ci bouscule toutes les valeurs et aveugle les esprits. D’abord, la prostitution estudiantine n’est guère en soi un phénomène endémique ou un fait de société ravageur. Elle a toujours existé et ses proportions n’ont jamais réellement été alarmantes. Dans le cas contraire, la société algérienne n’aurait pas attendu qu’Ennahar TV diffuse un reportage pour qu’elle nous sorte de ses tripes toute sa rage venimeuse. Mais dans une société de tartufes, un simple baiser suffit aux pudibonds pour crier au scandale pornographique. Ennahar TV n’a, en fait, pas révélé les dessous de la prostitution estudiantine. Elle a juste médiatisé des clichés, des caricatures méchantes et un procès d’intention simpliste et immoral.

    Que des étudiantes se prostituent, cela interpelle naturellement et mérite de faire l’objet d’une enquête journalistique. Cependant, il n’y a rien de journalistique de tirer des conclusions sur toutes les cités universitaires où les étudiantes algériennes sont hébergées dans des conditions infâmes et humiliantes. Toutes nos cités universitaires ne sont pas des “foutoirs”. Toutes nos étudiantes ne sont pas des “putes”. L’enquête d’Ennahar manque cruellement de nuances. Est-cela qui a choqué les algériens lesquels ont été nombreux à avoir réagi violemment à ce reportage ? Pas si sûr. Ce n’est même pas la médiatisation de la prostitution qui cause problème et dérange les esprits. Le problème, le vrai, se situe ailleurs. Il se cache dans les entraves de cette diabolisation outrancière de nos étudiantes qui quittent leurs domiciles familiaux pour se rendre, traversant des centaines de kilomètres pour beaucoup d’entre-elles, dans des résidences universitaires dépourvues, souvent, du moindre confort matériel.
    – See more at: http://www.algerie-focus.com/blog/2013/12/ni-putes-ni-soumises-mais-simplement-etudiantes/#sthash.Txtea5cf.dpuf




    0



    0
    Anonyme
    18 décembre 2013 - 16 h 56 min

    Le reportage réalisé et
    Le reportage réalisé et diffusé récemment par la chaîne de télévision Ennahar TV à propos de la prostitution estudiantine dans les résidences universitaires pour filles continue d’alimenter une vive polémique. Pis encore, il est à l’origine d’une vague de terreur et de panique dans ces cités universitaires où, par crainte pour leur sécurité, des étudiantes ont été amenées à quitter leurs chambres universitaires.

    plusieurs résidentes ont confié que ce reportage qui épingle notamment la cité universitaire d’Ouled Fayet 3, pointée du doigt pour abriter quelques étudiantes prostituées, toujours d’après le reportage d’Ennahar TV, a causé de terribles ennuis à de nombreuses étudiantes. “Dès le lendemain de la diffusion de ce reportage, plusieurs d’entre-nous ont reçu la visite inopinée de leurs frères ou fiancés qui nous ont exigé sévèrement des explications. J’ai au moins deux copines qui ont été giflées, menacées et battues à l’extérieur au vu et au su de tout le monde. Leurs frères les ont accusées de faire partie de ce réseau de prostitution !”, s’indigne Karima, originaire de Chlef, qui a décidé, désormais, de quitter sa résidence universitaire pour ne plus avoir à subir la pression de sa famille. “Maintenant, ils ont du mal à me faire confiance. Ils ne veulent plus que je reste dans cette résidence alors que je ne peux plus faire un transfert en plein milieu de l’année universitaire”, ajoute notre interlocutrice sur un ton apeurée.




    0



    0
    SiZineddine
    18 décembre 2013 - 15 h 54 min

    Le vrai sujet est la
    Le vrai sujet est la prostitution où les gardiens sont des complices en se faisant les maillons d’un réseau de prostitution en bande organisée.
    Oui c’est possible, ça existe. Le stade pas loin de cette cité universitaire et ou je faisais des footing, ce stade est verolé par la peste bubonique qui sont des gardiens de stade qui ont transformé les douches et les vestiaires en hotel de passe la nuit avec la complicité de leur responsables.
    Les prof de sport arrivant parfois à 7heure du matin avec leur eleves pour aller faire une competition rouven parfois es filles de joie sortir de ces vestiaire. Apparemment le reseau existe oujours et c’est les mairie qui gerent ça qui ferment les yeux ou sont complice. Voila un vrai sujet.
    Mais la corruption existe parout. Comme je vous ai dit mon quartier a été pris en otage par un lobby noire de famille de vigile qui a donné es information stratégiques à des braqueurs, des information comme le jour de l’arrivée du fourgon blindé qui ramasse les recettes du centre commerciale et alimente le distributeur d’argent, le mement du chargement de la bijouterie de carrefour en or en cette periode des fêtes. Resultat. Trois braquage en moins e 6mois et des blessés. Cetrain riverain ont prevenu le maire et le ministere de l’interieur des agissement suspects et zelés de ce lobby de vigiles. Le maire vient de prendre des initiatives. Le centre commerciale bondé l’année erniere de client connait aujourd’hui moins frequentation malgrès des travaux important. La ville peut mourir à cause de la delinquence et l’enseignement et le sport peuvent mourir à cause de la mauvaise gestion des cité U et des centre sportif. El Nahar n’a pas fait un bon reportage car il manque de professionalisme. L’authentification des sequences semble trafiqué. Enfin, il faut être vigilent et ce genre de probleme est recurrent dans les cité U et les cenres commerciaux en France. S’il n’y a pas vigilence, la drogue, le braquage et la prostitution y font leur lit.
    Morale de l’histoire, il ne faut jamais dormir sur ses lauriers. Chaque commerce, chaque entreprise peut mourir à cause du laisser aller. Mais encore une fois, nos etudiantes ne sont pas des prostitués.




    0



    0
    SiZineddine
    18 décembre 2013 - 15 h 13 min

    Merci pour AP d’avoir
    Merci pour AP d’avoir consacré un article sur ce probleme.
    Je iens à dire que je connais bien la cité universitaire où soi disant travaille Houari, le gardien gardien qui gere parait-il le réseau de prostitution en connivence avec le medecin de la cité et même le président du crous.
    Je vous assure que ces filles ne font rien de condamnable. Certes, elle essayent la cigarette ou la biere mais ça ne va pas plus loin. Elles sont toutes vierge comme dans un couvent et repartent vierges apres la fin de leurs etudes.
    Certes il y a des tentatives d’introduction de reseau mafieu de proxenetisme, mais c’est vite demonté. Devine pourquoi. Le téléphone arabe marche bien dans notre pays et n’est jamais en panne. Le directeur et les employés superieur sont vite mis au courant. Il y a des tentative d’introduction de personnes etrangere comme partout dans toutes les cités universitaires occidentales mais ça reste infiniment faible et la police est là pour deloger les contrevenant.
    J’habite pres de la cité universitaire marne la vallée en France et parfois, je vois la police arriver. Mais ces etudiants ne font pas dans la prostitution. Puis à l’arrivée des etudiants, une charte est signé par les etudiants.
    On fait la fête à la fin de l’année et à la fin de l’année scolaire ou à la fin d’un stage. Ca ne va pas plus loin.
    Merci à AP pour ce papier.
    PS: Oui les gardiens sont parfois complices mais il faut faire un rappel de temps en temps. Je fais de la gestion humaine parfois dans notre equipe et le rappel à l’ordre est parfois necessaire car les nouveau arrivée ou ceux qui pensent avoir pris du galon sont inateignable. Il est bon parfois de leur expliquer les texte de loi et la charte.
    L’etudiante prostitué est souvent un mythe. Il existe parfois certaine femme qui prennent un autre chemin que celui des etudes mais ça, ça existe partout, meme dans les grandes entreprise du cac40 en France. Dernierement nous avons demantellé un systeme dans notre entreprise ou un certain maghrebin pourtant bien noté a voulu nous faire introduire et imposer une fausse diplomée qui oeuvre pour autre chose que la competence technique. Une enquete fut diligentée et les contrevenant ont été mis hors d’etat de nuire.
    Le monde n’est pas un paradis et il faut être sur ses gardes dans chaque entité. Dans mon voisinage un centre commerciale a été pris en etau par une mafia familile d’une certaine communaté. Le centre commerciale a subu 3 braquage à main armée avec la complicité de vigile d’une entreprise de gardiennage tennue par un lobby noire. Le maire a reagi et toute la securité du centre commerciale a eté remise en question. Oui si on ferme les yeux et on ne rappelle pas les gens à leur devoir des derives sont possible et les contrevenant potentiels n’hesitent pas à agir pour tierer profit.
    Nos etudiantes ne sont pas des prostitués!!!




    0



    0
    ali hamami
    16 décembre 2013 - 11 h 44 min

    Il est de notoriété publique
    Il est de notoriété publique grâce à des articles de presse écrite que certaines résidentes de cités U, celle de Ben Aknoun, entre autres, font des sorites de charme avec des hommes riches qui viennent les attendre dans des voiture de luxe à l’entrée de la cité U. D’autres résidentes se font entretenir par des rupins qui les prennent pour maîtresses en leur louant des chambres individuelles en ville. Alors assez d’hypocrisie et de fausse pudeur !




    0



    0
    mikhaylov
    15 décembre 2013 - 10 h 03 min

    on a sensuré la première
    on a sensuré la première partie de mon comentaire … je conteste




    0



    0
    mikhaylov
    15 décembre 2013 - 8 h 01 min

    Je ne dirais pas que toutes
    Je ne dirais pas que toutes sont comme ça, non (forte heureusement), mais je pense que ce documentaire était bon pour choquer l’oignon publique et amener les responsables (irresponsables) de prendre des mesures…

    L’ONOU porte plainte ou non? je pense que c’est une histoire de KOURSI .. ils ont peur d’être expulsés de leurs postes c’est tout !!!!




    0



    0
    de passage
    15 décembre 2013 - 7 h 41 min

    Je me demande comment il vont
    Je me demande comment il vont faire pour juger en Algérie une chaine qui n’a pas d’existence légale en Algérie.




    0



    0
    Safiya
    14 décembre 2013 - 22 h 40 min

    @ Houariya
    Mess el khir

    @ Houariya

    Mess el khir H’biba,

    Je vous reçois 5/5 et entend bien ce que tu dis (je me permets de te tutoyer, c’est plus affectueux). Je ne suis pas optimiste, plutôt réaliste et puis, Houariya, je ne sais l’âge qu’ont tes enfants, mon point de vue était pour le long cours. Je n’ai pas bien saisi « sauf que la révolution ne démarre pas de cette manière… » De quelle révolution parles-tu ?

    Khelli amalek kbir wa labouda ikoun faradj

    Je t’embrasse




    0



    0
    Antisioniste
    14 décembre 2013 - 16 h 19 min

    Salamou 3alikoum
    La femme

    Salamou 3alikoum

    La femme tête de turc, face à claque, objet de toutes les convoitises, depuis des millénaires ou plus encore, je n’ai pas encore atteint le fond ténébreux de l’histoire humaine falsifié et oublier pour pouvoir donné une date. Les fragments de Bérose et Sanchoniathon qui nous reste en matière d’histoire sont les plus anciens, les plus sujet à controverse, et les plus oublier. Mais quoiqu’il en soit, la femme dans toutes les mentalités religieuses (utilisé sciemment par les maitres du monde) qui n’ont rien à avoir avec les enseignements des religions, du moins la religion musulmane, a était la cause de notre séjour dans ce monde d’épreuve et de confusion. Ce qui est une information totalement fausse inculquer, et encastrer dans les profondeurs du subconscient de l’homme depuis mathusalem en va dire.

    Seulement quand on se donne la peine de piocher consciencieusement, on se rend compte qu’elles méritent bien plus de respect, d’égard, et de reconnaissance de la part des hommes dont je fais partie, ne serais ce que pour les neufs mois qu’elles nous ont trimbalé dans leur ventre, nous les hommes (excuser moi je suis macho mais je me soigne).

    Je n’ai pas vu se reportage en question et je ne le verrai pas, mais sur cette plainte posé contre cette chaine de TV c’est à la justice de se prononcer sur ça.

    Ayant déjà travaillé dans le milieu universitaire (l’ancien COUS) et ayant aussi travaillé en dehors de ce milieu dans les cité universitaires récemment (installation de matos de gestion de file d’attente etc…) il est vrais que les habitudes des étudiantes résidentes on beaucoup changer.

    Mais est-il juste de les incriminer sans parler des zozos qui travaille au sein même des cités, ainsi que des zozos qui se pavane dans des véhicules tous type autour des cités universitaires jours et nuits sans aucun motif valable et sans aucun contrôle ?

    Je crois que cette question est à elle seule un bout d’un fil qui peut conduire bien loin que quelques jeunes filles qui dérapent par inexpérience, ou tout simplement par ignorance de jeunesse, pour ceux/celles qui veulent faire un reportage impartial et objectif digne de ce nom.




    0



    0
    houwariya
    14 décembre 2013 - 11 h 09 min

    @ safiya
    ces cités me font

    @ safiya
    ces cités me font plus penser a un environnement carcérale que étudiant, bien sur tout n’est pas noir j’y est passer mes plus belles années, autant à l’intérieur de ces enceintes qu’a l’extérieur,je vous trouve bien optimiste, je lui suis aussi en secret grâce à l’amour que je porte à ce pays, j’espère comme vous que cela changera d’ici la, mais vous et moi savons qu’il faut beaucoup plus que de simple commentaire anonyme pour faire bouger les choses et donc on souhaite chacun dans son coins sauf que la révolution ne démarre pas de cette manière, bref,je suis déjà ravi des réactions je m’attendais pas forcément à ça.. alors peut être que c’est l’air du changement ! nchalah
    amicalement houariya ! 🙂
    ne soyer pas des moutons ne suivez pas l’opinion populaire faite vous votre propre avis sur les choses, pourquoi parmi tout les pb de ce pays, faire un reportage sur les étudiantes? poser vous les bonnes questions, et dire qu’il y aura des futures jeunes filles privées d’études à cause de ce putain de reportage ! bref salam a tout le monde.




    0



    0
    Safiya
    14 décembre 2013 - 8 h 20 min

    Bonjour Houwariya,
    Il est

    Bonjour Houwariya,

    Il est vrai que les problèmes de connexion que vous citez sont autrement plus importants que ce reportage digne des vieilles commères, en sus pernicieux dans le sens qu’il jette l’opprobre sur TOUTES les étudiantes les raccourcis étant faciles. Seulement, la bassesse nauséabonde et politicienne dont fait montre cette TV (que perso, je ne connais pas et ne connaîtrait jamais pour cette raison même) se retourne lentement et sûrement contre elle.

    Je souhaite -quand même !- que d’ici à ceux que vos enfants soient en âge de fréquenter l’université, les choses auront évoluer et qu’ils pourront avec tous les du pays s’épanouir et étudiaient dans des conditions optimum dans notre belle Algérie.

    Je vous embrasse




    0



    0
    Maghrebin
    14 décembre 2013 - 2 h 35 min

    Ces jeunes étudiantes sont
    Ces jeunes étudiantes sont normales,elles sont comme toutes les autres étudiantes du reste du monde;il faut plutôt enquêter sur la mauvaise gestion et du manque du moyens de ces cités universitaires.C’est la société algérienne et cette chaine qui ont l’esprit tordu et antifémin,une psychanalyse collective s’impose




    0



    0
    houwariya
    14 décembre 2013 - 0 h 01 min

    je n’ai pas lu les
    je n’ai pas lu les commentaires précédents, ni vu le reportage à la TV, mais je tiens à m’exprimer. j’ai fais partis de ces cités, dans ce reportage on insiste sur « boisson alcoolisé » « drogue » .. ces personnes sont majeurs et libre de leurs acte, tout le monde fais des erreurs, c’est pour cela que dieu a créer le pardon, bref je tiens a parler des conditions de vie de ces cités, les conditions de vie sont tout simplement pitoyables, la bouffe est immangeable, pas d’activité extrascolaires, dans ma cité on a batailler pour avoir la connexion pendant des mois, une fois la connexion installé, il fallait minimum 2h pour avoir une page or qu’un étudiant sans connexion dans les années 2008-9-10-11-12 ne vaut rien, le soir l’ennuie guette les âmes solitaires, il y a u des soirs ou j’ai étais faible ou céder à la tentation, serai je à blâmer ? pas que je sache, c’est entre moi et mon bon dieu, je n’ai atteint personne, je n’ai fais de mal à personne. Aujourd’hui j’en suis sortis hamdoulah, ce qui est sur, je ferais tout pour éviter le même chemin a mes enfants, pas à cause de la réputation de ces cités, juste pour qu’ils aient une vie estudiantine digne de ce nom de l’autre coté de la méditerranée, c’est malheureux de dire ça mais c’est une réalité, le pays devrait avoir honte de traiter ces futures cadres de cette manière !




    0



    0
    Mourad
    13 décembre 2013 - 20 h 41 min

    [email protected] suis entièrement
    [email protected] suis entièrement d’accord avec toi ,les jeunes étouffent dans ce pays , tout le monde s’étonne de voir des dizaines de jeunes qui préfèrent mourire en mer pour vivre un peu leurs jeunesses, je n’ai jamais vu autant d’ypocrisie ailleurs que chez nous !




    0



    0
    S.S.A
    13 décembre 2013 - 19 h 42 min

    Assalam ou3laykoum
    A Par nora

    Assalam ou3laykoum
    A Par nora (non vérifié) | 13. décembre 2013 – 19:42
    Vous vous trompez, ni je bois ni, je me drogue. Votre com m’a interpellé pour la fausse route donnée même si ce n’était pas intentionelle, votre comm encourage des faits que nous ne voulons plus voir au sein de cette enceinte respectable. Mon but n’est pas de polémiquer()mais peut-être vous sentez vous concernée par une attitude passée ou des proches à vous en cours, c’est le cas pour beaucoup d’Algériens qui vivent cette situation avec leurs filles à l’université et qui ont la peur au ventre en les y envoyant car, comme vous le reprochiez si bien, nos compatriotes sont des Hommes Libres et n’entravent pas les parcours professionnels ou autres de leurs progéniture. Mais le fait de ne pas être d’accord avec vous fait de nous des alcooliques, vous parlez toujours d’alcool, en terme vulgaire en plus « se saouler » comme vous dites, vous connaissez ce terme et sa signification au moins.
    Non, vous n’avez pas fait mouche car nous n’avons vu aucune flèche et aucune cible simplement nous refétons l’état d’esprit général des Algériens, mais ca vous le savez aussi bien que nous.
    Ne vous enflammez pas trop, ici c’est un réseau social lu par des centaines de milliers de personnes, vous voyez ou nous en voulons en venir si vous êtes Algérienne vous comprendrez, si ce n’est pas le cas, nous ne vous en voudrons pas.
    Sans rancune et bonne continuation.
    Assalam Ou3laykoum.




    0



    0
    nora
    13 décembre 2013 - 18 h 42 min

    A S.S,A,
    Vous etes

    A S.S,A,
    Vous etes certainement de ceux qui picolent la semaine et courent avec une carpette le vendredi vers la mosquee!!!!!!mon point de vu a fait mouche!
    Figurez-vous que c est pareil a la fac, ce sont celle qui se couvrait la tete avec un foulard qui sortaient du droit chemin!!!




    0



    0
    sabrine
    13 décembre 2013 - 16 h 51 min

    tout ça c’est pathétique le
    tout ça c’est pathétique le bon et le mauvais existe partout meme les filles celles qui sont chez elles sortent et font pire que ça on sait bien qu’il existe ce genre de filles mais il y a aussi des filles magnifiques bien eduquées et bien instruites résident a la résidente universitaires ENNAHAR aurait bien fait de faire un tour eux boite de nuit aux hotels et aux barres labas les vrais coupables mais de faire un pareil scandal aux milieux des étudiantes aux yeux de la société et de leurs parents et fréres ça c’est a défendre j’suis trés NAVREE !!!!!




    0



    0
    Mourad
    13 décembre 2013 - 16 h 19 min

    [email protected] suis entièrement
    [email protected] suis entièrement d’accord avec toi ,les jeunes étouffent dans ce pays , tout le monde s’étonne de voir des dizaines de jeunes qui préfèrent mourire en mer pour vivre un peu leurs jeunesses, je n’ai jamais vu autant d’ypocrisie ailleurs que chez nous !




    0



    0
    S.S.A
    13 décembre 2013 - 16 h 15 min

    Assalam Ou3laykoum
    A Par nora

    Assalam Ou3laykoum
    A Par nora (non vérifié) | 13. décembre 2013 – 14:11
    NON,qui que vous soyez, elles ne sont pas libres de s’adonner à la prostitution au sein de l’université. C’est un lieu d’étude pas un bordel. Mais elles font croire à leurs parents « zerrma elles étudient ha oui et quoi la pornographie. Alors taisez-vous avec votre morale de Fasade à 2 balles, si vous voulez encourager la prostitution faites-le Fi Derb pas à l’université. Bien sur qu’elles sont majeures et TOUTES VACCINEES, eh bien qu’elles aillent dans la rue et sortent de cette enceinte d’étude pour continuer à être vaccinée dehors. Ya Khi Halla. Si on n’est pas d’accord, on est des puritains, mais si on l’est pas on est des complices et fornicateurs alors. Réfléchissez avant de dire n’importe quoi et de défendre des gens qui n’en valent pas la peine car elles n’ont aucun honneur(Hacha ENCORE Li Ma Testhilch.
    Habbito Tka3rbouhhanna (…)
    Je ne vous insulte pas maisd pas d’accord avec votre comm qui vise bien ceux qui sont pas d’accord avec vous. Vous voulez que l’Algérie soit une p… Nationale(Hacha)
    Assalam Ou3laykoum.
    P.S Si vous avez des filles, tiendrez-vous le même discours si vous savez que votre fille même si elle est sérieuse à force de fréquenter celles qui ZHAWE sort de la route. On est des Algériens pas des GWIRRS.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.