Air Algérie se dotera de 16 nouveaux appareils à l’horizon 2017

La compagnie nationale Air Algérie compte se doter de 16 nouveaux appareils à l'horizon 2017, une opération pour laquelle un montant de 60 milliards DA sera consacré dans le cadre du plan de développement de la compagnie, a indiqué samedi à Alger le PDG de cette entreprise, Mohamed Salah Boultif. «Il s'agit de 3 appareils d'une capacité de 250 sièges, 8 appareils de 150 sièges ainsi que d'avions régionaux de 70 places chacun, destinés au transport domestique», a affirmé M. Boultif au Forum du quotidien El Moudjahid, soulignant que les premiers avions seront réceptionnés à la fin 2014. L'échéance de la réception des nouveaux aéronefs s'étalera de décembre 2014 à 2017, a-t-il précisé. Avec les nouveaux appareils, a-t-il poursuivi, la flotte d'Air Algérie atteindra 56 avions, ce qui permettra à la compagnie d'améliorer substantiellement ses prestations de service qui sont au cœur des préoccupations de la direction, mettant en exergue l'importance qu'accorde l'entreprise à la formation, afin d'améliorer l'accueil et la prise en charge des passagers. Selon M. Boultif, la moyenne d'âge de cette flotte est actuellement de 7,5 ans, ce qui reste dans les normes internationales. Il a annoncé dans le cadre de l'extension du réseau international, l'ouverture en 2014, de nouvelles dessertes sur Vienne (Autriche) et Lisbonne (Portugal) ajoutant que «des accords ont été signés également avec les autorités canadiennes pour desservir Montréal avec une fréquence d'un vol par jour, à partir de l'été 2014». D'autres destinations seront également renforcées, comme celle de Pékin qui passera dès l'année prochaine à trois vols hebdomadaires, a souligné M. Boultif, révélant l'existence d'un projet d'ouverture de ligne entre Alger et New York, mais «qui bute actuellement sur l'absence d'accords avec les Etats-Unis».
Ouverture de nouvelles lignes et renforcement de celles existantes
Par ailleurs, Air Algérie a ouvert une plateforme à Oran, doublant la fréquence sur la ligne Oran-Paris qui passe à deux vols par jour et aspire à ouvrir d'autres lignes dans la région du Moyen-Orient, notamment vers Amman et Djeddah. La même politique d'extension du réseau est adoptée par Air Algérie en Afrique, qualifiée par le PDG de marché à «fort potentiel». Répondant aux nombreuses questions liées aux tarifs appliqués par Air Algérie, M. Boultif a mis en exergue les mesures prises par la compagnie, suite aux instructions données par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal au cours de sa visite à Paris. Des réductions de tarifs ont été appliquées par la compagnie nationale Air Algérie au profit de la communauté nationale établie en France. A la faveur de ces promotions, «les tarifs Paris-Alger-Paris passeront dès 2014, de 387 à 337 euros pour le troisième âge (plus de 50 ans), de 362 à 316 euros pour les familles et enfin, de 437 à 332 euros pour les juniors», a détaillé le PDG d'Air Algérie. Dans ce contexte, les prix des billets Alger-Paris -Alger, prévus pour la fin de l'année, baisseront à 19.900 DA, a-t-il fait savoir. A une question sur le transport des supporteurs de l'EN vers le Brésil, M. Boultif a rassuré l'assistance en affirmant que toutes les mesures seront prises par la compagnie pour transporter les fans des Verts et que Air Algérie, comme à Oum Dourman et au Burkina Faso, sera au rendez-vous le moment opportun. «L'ouverture du secteur aux compagnies privées ne fait pas peur à Air Algérie qui dispose d'une grande expérience et de moyens qui lui permettent de faire face à une rude concurrence avec les compagnies étrangères à l'international», a-t-il soutenu. Selon M. Boultif, la compagnie Air Algérie a transporté 3,8 millions de passagers en 2011, contre 4,45 en 2012 et 4,8 prévus pour 2013. Le chiffre d'affaires de la compagnie a augmenté de 57 milliards DA en 2011 à 65,6 milliards DA en 2012 pour atteindre 67 milliards DA en 2013.
R. N. 

Comment (6)

    Anonyme
    5 janvier 2014 - 18 h 23 min

    Même en renouvelant les
    Même en renouvelant les ruches (flotte) on ne peut pas attendre des mouches (habituées à butiner la m…) qu’elles se mettent subitement à faire du miel.
    A bon entendeur.




    0



    0
    00213
    16 décembre 2013 - 9 h 13 min

    BLA bla bla bla bla bla bla
    BLA bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla bla
    Air algérois a une fois de plus parlé pour ne rien dire. (ou plutôt ne rein faire)
    .
    144.000 dollars l’aller retour avec 6 jours de retard et un steward qui insulte votre mère à l’entrée dans l’avion.
    Une compagnie nationale à l’image de notre nation.
    .
    Ouvrez la concurrence et la société ne tiendra pas plus de 4 mois.
    Regardez le crash de Mobilis avec Nedjma et Djezzy.
    .
    Sans vouloir être trop pessimiste, la seule chose positive que je retiens du communiqué de presse, c’est l’augmentation des lignes africaines qui nous permettront d’être une plateforme aéroportuaire entre le monde et l’Afrique.
    Mais si le voyage coute 6000 euros pour un Londres-Lagos en passant par Alger, alors les voyageurs nigérians passeront par Casablanca assurément moins cher.




    0



    0
    akli
    15 décembre 2013 - 20 h 13 min

    Air couscous
    Air couscous




    0



    0
    Omar Ait mokhtar
    14 décembre 2013 - 19 h 43 min

    Un langage de sourd! Du
    Un langage de sourd! Du mépris à l’état pure ! Ce n’est évidement pas l’achat des avions qui va régler le problème ! Se sont des promesses en cette période près électorale ! En aucun cas ces gens veulent s’assoir autour d’une table avec les concernés ! Vous allez voir la période estivale prochaine ! Elle sera encore pire ! Il y a lieu d ‘évaluer la demande pour essayer d’apporter des solutions !
    boultif d’aigle de l’autosatisfaction ! Il a intervenu durant la rencontre de la communauté et le premier Ministre Monsieur Sellal, il avait un le guard purement technique et incohérent ! Le MCAF réclame encore une fois une table ronde au Ministre des transports. Sans ça. On mobilisera puis on verra !




    0



    0
    Anonyme
    14 décembre 2013 - 19 h 40 min

    Est-il normal qu’un billet
    Est-il normal qu’un billet Paris-Batna-Paris ou Paris-Biskra-Paris coute plus de 550€ pendant les vacances scolaires.
    Comment voulez-vous que des familles puissent construire des liens entre les nouvelles générations née à l’étranger, les grands parents en Algérie et le pays de naissance de leurs parent?
    Un billet d’avion pour un couple et 2 enfants coute plus de 2100€. Sachant qu’il y’a environ 2h15 de vol.
    Par contre un billet d’avions de 9H00 de vol Paris-Rio-Paris environ 700€ du 31 décembre au 14 janvier avec une escale à Madrid.




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED -
    14 décembre 2013 - 17 h 41 min

    UN SIÈGE SOCIAL C’EST ENCORE
    UN SIÈGE SOCIAL C’EST ENCORE MIEUX.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.