Les souscripteurs au logement LPP écrivent à Tebboune

Dans une lettre ouverte adressée au ministre de l’Habitat et dont Algeriepatriotique a reçu une copie, le collectif des souscripteurs au logement promotionnel public (LPP) se félicite de l’initiative du ministre concernant le lancement de la nouvelle formule d’acquisition de logement promotionnel public, destinée aux cadres moyens, longtemps exclus de tout programme de logement. Selon ces souscripteurs, cette initiative les aidera à «acquérir» un toit vu que leur situation financière, bien que «correcte», ne le leur permet pas autrement. «Appelés communément classe moyenne, iconisés par nos revenus en chiffres, à intervalle de 108 000 DA à 216 000 DA, nous sommes passés de l’élite de la nation aux recalés de la société ; en effet, notre situation financière est certes correcte, mais insuffisante pour l’acquisition d’un toit sans l’aide de l’Etat». Cependant, le collectif a transmis une liste de doléances en espérant un engagement total de la part du ministre pour les satisfaire. Il demande le respect de l’ordre chronologique des numéros de dossiers pour l’attribution des logements, des assurances par un engagement écrit à l’ensemble des souscripteurs dont les dossiers sont acceptés et la détermination des prix des logements, tout en tenant compte de «nos capacités financières et l’octroi de crédits sans intérêt pour le financement de nos futurs logements LPP». Egalement, le règlement de l’apport initial en plusieurs tranches, suivant un échéancier, la mise en place d’un décret ministériel qui fixe les conditions et modalités d'acquisition du logement régi par la formule LPP et la diffusion du planning arrêté pour la livraison des logements, ainsi que l'état d'avancement des projets de construction de ces derniers.
Houneïda Acil
 

Comment (6)

    mohend
    18 décembre 2013 - 14 h 35 min

    un entrepreneur Z Mourad, a
    un entrepreneur Z Mourad, a ramassé 48 milliards pour construire des logements à tizi-ouzou ( rue Krim belkacem et route de beni douala) et puis plus rien. il a disparu depuis plus d’une année. le comble c’est que même que des gens ont déposé plainte personne n’a bougé. ou est l’Etat? pour qui roulait-il? que dire aux pauvres gens qui ont perdu leurs économies?.




    0



    0
    Anonyme
    17 décembre 2013 - 19 h 26 min

    Votre journal a fait beaucoup
    Votre journal a fait beaucoup pour l’aadl. Les lppiste attendent la meme chose de vous. Merci pour l’article.




    0



    0
    Samir
    17 décembre 2013 - 15 h 31 min

    Dans ce pays il ne fait pas
    Dans ce pays il ne fait pas bon d »etre un cadre surtout moyen. Pour bénéficier d’un logement il faut construire une barraque et puis barrer les routes avec des pneux enflammés et là tu as plus de considération et plus de chances de bénéficier d’un logement.Les analphabétes, les repris de justice et même des terroristes repentis ont pu bénéficier gratis de logements sociaux alors que les « cadres moyens » devraient attendre les miracles du LPP.




    0



    0
    lppist
    17 décembre 2013 - 14 h 57 min

    Merci Houneïda Acil pour
    Merci Houneïda Acil pour cette excellent article .




    0



    0
    Mehdi
    17 décembre 2013 - 14 h 39 min

    merci pour la publication
    merci pour la publication




    0



    0
    00213
    17 décembre 2013 - 13 h 52 min

    Chez nous c’est la politique
    Chez nous c’est la politique par à-coup 3 mois/3 semaines :
    Léthargie totale et mauvaise décisions s’entremêlent pendant 3 mois.
    Et BOUM !! Pendant 3 semaines ils prennent moult dispositions hyper bénéfiques pour le pays.
    Rebelote pour 3 mois avec une paralysie des institutions qui met le pays en porte-à-faux devant des enjeux cruciaux.
    Et PAF !! En 3 semaines ils mettent en place tout plein de mécanismes qui apportent une plus-value positive.
    .
    Cela prouve encore une fois que tout n’est pas pourri et qu’il reste encore des personnes compétentes et intègres pour nous faire sortir la tête de l’eau, à chaque fois que les autres la coule.
    On peut citer pour faits récents :
    Les contrats habilement négocier avec la Thaïlande pour l’exportation de pétrole.
    Les partenariats développés avec le Mozambique ou la Tanzanie qui ont les moyens de devenir de futur pays émergents.
    Le rapprochement avec le Kenya qui recèle un des plus grands gisements de pétrole inexploité au monde.
    La construction d’importantes usines solaires d’électricité.
    Le développement de ressources naturelles autres que le pétrole-gaz (Gisement Gara Djebilet ou Tirek)
    Montée en gamme technologique de l’ANP et l’acquisition de drones.
    Le développement de programme spatiale.
    Les partenariats d’enseignement signés avec des pays étrangers.
    La mise aux arrêts de plusieurs ministres incompétents.
    .
    Autant dire que toutes ces décisions apporteront encore plus de croissance et de stabilité au pays.
    Mais il y a tout de même une chose qui m’intrigue, c’est de savoir pourquoi l’effort n’est pas consenti dans la régularité ?
    Car les exemples de gaspillage d’argent public, de discours bidons, de lois sans lendemain, de projets bancales, d’aveuglement politique et j’en passe sont tout autant nombreux.
    Les observations de 00213, comme la plupart des nombreux patriotes algériens qui suivent assidument l’actualité du pays, sont teintés alternativement d’espérance puis de démoralisation avec toujours la même attente de voir la nation enfin émerger mondialement.
    .
    1993-2003 fut la descente aux abîmes.
    2003-2013 fut la reconstruction de notre nation.
    Faisons de 2013-2023 une période faste avec une croissance qui profitera à TOUS les citoyens et qui donnera à l’Algérie la place (tant attendu) qui lui revient.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.