L’ex-adjoint de Ben Laden : «Je déconseille aux jeunes d’assassiner les musulmans sous couvert du djihad»

L’ancien mufti d’Al-Qaïda, Abou Hafs, troisième homme dans cette organisation terroriste, a rapporté, dans un entretien à la chaîne de télévision émiratie Al An, la version qui a circulé dans cette organisation à propos de la mise hors d’état de nuire de Ben Laden, et selon laquelle l’armée américaine aurait été guidée vers sa maison par une puce implantée par les services américains sur sa femme qui se trouvait en Iran et qui l’a rejoint au Pakistan. Il donnera sans doute plus de détails dans ses Mémoires qu’il compte publier bientôt et dans lesquelles il raconte sa présence dans Al-Qaïda aux côtés de Ben Laden. Ce sera, dit-il, le premier livre qui sortira de l’intérieur d’Al-Qaïda écrit par un de ses anciens dirigeants. Il rappelle qu’après avoir été chassé du Soudan où Al-Qaïda se trouvait entre 1992 et 1996, Ben Laden est allé en Afghanistan et c’est de là qu’il a lancé le djihad contre les Etats-Unis. En désaccord sur cette question, Abou Hafs a quitté Al-Qaïda. Après la chute des taliban en Afghanistan, Abou Hafs a été contraint de se rendre en Iran. Il raconte les conditions de son séjour ainsi que les relations avec les dirigeants iraniens et les rencontres qu’il a eues avec eux. Il critique leur duplicité. Selon lui, l’Iran a aidé les Etats-Unis à occuper l’Afghanistan et en même temps a accueilli de gens d’Al-Qaïda et des taliban. Il estime que la présence d’anciens d’Al-Qaïda en Iran était considérée par les dirigeants iraniens comme une carte entre leurs mains qu’ils pouvaient utiliser. Trois anciens chefs d’Al-Qaïda sont en toujours en Iran dans une situation d’otages. Il y avait de grandes divergences entre Ben Laden et les taliban. Abou Hafs estime qu’il les a trahis alors qu’ils l’avaient protégé. Au sein d’Al-Qaïda, tout le pouvoir était centralisé aux mains de Ben Laden et le djihad contre les Américains a été lancé par ce dernier, sans consulter ses adjoints ni la commission juridique, que dirigeait Abou Hafs et qui était chargée de juger de la licéité des actions. Mais, pour autant, les attentats du 11 septembre n’étaient pas une surprise pour les terroristes d’Al-Qaïda qui étaient en Afghanistan – Abou Hafs lui-même était alors à Kandahar –, «on savait même le jour où ça devait arriver ; le mardi 11 septembre 2001, nous attendions l’information, par contre, personne ne connaissait les détails de ce qui allait se passer, c'est-à-dire : où et comment». Pour Abou Hafs, c’est l’attentat du 11 septembre et la guerre en Afghanistan qui ont permis le développement d’Al-Qaïda. La mort de Ben Laden n’a rien changé à Al-Qaïda. Ses «branches régionales» échappent à l’influence des chefs qui sont en Afghanistan. Quant à Ayman Zawahiri, il n’a aucun contrôle sur les branches régionales d’Al-Qaïda du fait de divers facteurs dont l’éloignement géographique, les difficultés de communication… Les branches régionales prennent leurs décisions seules, localement. Opposé au djihad et notamment aux attentats de Nairobi, Abou Hafs déconseille aux jeunes de suivre cette voie et de s’en prendre aux autres musulmans en les assassinant. A propos des destructions de monuments historiques, mausolées et particulièrement la bibliothèque de Tombouctou, au Mali, il ne pense pas que les terroristes d’Al-Qaïda en soient les auteurs, et n’exclut pas que les soldats maliens ou français soient derrière ces actes.
Kamel Moulfi
 

Comment (13)

    Anonyme
    19 décembre 2013 - 12 h 31 min

    la mauvaise graine ne meurt
    la mauvaise graine ne meurt jamais et c’est vraiment dommage




    0



    0
    SiZineddine
    18 décembre 2013 - 13 h 22 min

    Encore une chose. Je propose
    Encore une chose. Je propose à la télévision Elnahar de chatrer tous les jeunes étudiants algeriens pour resoudre le probleme.

    Pourquoi pas pour que la morale des islamistes arrive partout et on aura le paradis afghan avec sa morale tordue à offrir des enfant comme objet sexuel à des notable.
    Le fait de voir une femme rend la societé plus sereine. Si les societés ou l’islamisme a fait son lit son violentes et sans droits individuelle avec u grand recul es droits même pour les homme, c’est parceque les femmes n’existent presque pas dans la vie civiles à part quelques entorchés coiffée de torchons sur la tête.

    Je demande à tout les algeriens progressistes et qui veuelent laisser un pays developpé à leurs enfants de rendre la gifle que vient de donner Elnahar à nos etudiantes.

    https://www.youtube.com/watch?v=ImWZt7UbrCM




    0



    0
    SiZineddine
    18 décembre 2013 - 13 h 12 min

    @tous
    Regarde le reportage

    @tous
    Regarde le reportage islamiste d’Elnahar accusant les etudiantes en residences Universitaires comme prostitués.
    La diffamtion, le manque de professionalisme, les mensonge d’un faux gardien pretendant toucher en complicité avec le prétendu medecin, le pretendu ambulancier innexistant ans ce reportage, ce gardien preten toucher 5000DA par jeune fille qui sort de la cité apres 20heure. Ce gardien censé être filé à son insu prend le soin de bien filmer la transaction financiere. Les couple son consideré comme des couple d’un moment le temps de la transaction et du preendu rapport que la journaliste pretend avoir vu en tenant la chandelle dans une chambre d’hotel.
    En somme le gardien touche 3fois sa paye en une nuit de transaction et a fait de son ^poste, un poste de proxenete en complicité avec le directeur du crous.
    Les jeune fille au lieu de passer par le mur, preferent payer 5000DA.
    Puis c’est quoi ce pays avec couvre feu.
    Messieurs dame, si vous ne mette pas cette chaine Elnahar devant ses responsabilités alors on deviendra un second Afghanistan avec ses crimes conre les femmes, des couple mis en prison et tous les abus.
    Regardez par vous même ce pretendu reportage sans preuves et des pseudo journalistes accusant sans preuves des etudiantes. Reveillez vous bon sang, le pays va être une seconde fois en sang ) cause d’une histoire de fesses!

    https://www.youtube.com/watch?v=ImWZt7UbrCM




    0



    0
    Constantine
    18 décembre 2013 - 11 h 34 min

    Purée!!!! le mec s’y crois
    Purée!!!! le mec s’y crois vraiment, à partir de sa grotte il a été mit au courant du 11 septembre. Yakhi hala, yakhi. Le sommet de la pitrerie.




    0



    0
    OUSAMA
    18 décembre 2013 - 11 h 24 min

    FOUTAISE… AL QUAIDA C EST
    FOUTAISE… AL QUAIDA C EST LA CIA&MOSSAD ET LES CHIENS DE SAOUD… CE MR NOUS DIT QUE C4EST BIEN EUX QUI ONT COMMIS L ATTENTAT DU 9/11. ON SAIT TOUS QUE C EST UN INSIDE JOB, DONC IL CONFIRME SONT APPARTENANCE… 2 AVIONS 3 TOURS…CHAPEAUX
    BAS MR. SANS PARLER DU PENTAGONE: UN 747 VAPORISER… ENCORE CHAPEAUX MR… FAUX MUSLIM, VRAI WAHIBISTE SATANISTE..




    0



    0
    Anonyme
    18 décembre 2013 - 9 h 45 min

    @sofia (non vérifié) | 17.
    @sofia (non vérifié) | 17. décembre 2013 – 22:40
    Merci
    @tous

    Merci; El-Nahar a fait un reportage qui manque de crédibilité et professionalisme. Les deux pseudo-journalistes femme coiffées d’un torchon sur la tête commencent par annoncer la couleur en traitant toutes les étudiantes résidentes en cité U de prostitués.
    Dans ce reportage, il suffit de recouper les images, propos, décors pour se rendre compte que c’est du mensonge éhonté, de la diffamation auquels s’adonnent les deux pseudo-journalistes coiffées de torchons.
    N’est pas journaliste qui veut. On ne s’improvise pas journaliste mesdames les menteuses qui monte et mentez à un public deja embrigadé contre les interêts de son propre pays au profit des arabes du golf qui cherchent une patrie de rechange apres la fin de l’ère pétroliere qui ne saurait tarder.
    Pour commencer, on nous présente un faux gardien qui dit qu’il reçoit chaque nuit plus de 5000DA pour autoriser une jeune fille de sortir de la résidence après 20heure et qu’il est en connivence avec le médecin de garde. Ce monsieur porte une veste sur laquelle est inscrit quelques mots attestant son appartenance à la sécurité. On ne sait pas ce qui écrit dessus. Voilà un détails sur lequel la télévision ElNahar n’insiste pas. Cet individu se trouve en dehors de la résidence alors qu’il devrait être dedans s’il y travaillait vraiment. Il dit s’appeler Houaridonc oranais) comme par hasard. Il parle oranais.
    En somme le type gagne 3fois son salaire par nuit avec ce trafic de jeune fille qu’il laisse passer.
    Au moment où soi disant la caméra filme la transaction en argent, cet individu prend le soin de montrer bien les billet à la caméra qui semble bien le filmer et surtout filmer les billet de banque.
    En plus, il donne son nom, son rôle dans le soi disant trafic de sortie de jeune fille. Il met en péril son poste et dit qu’il y a un médecin et un ambulancier et le reportage pointe du doigt le directeur des oeuvre universitaires comme complice de ce trafic. La directrice de la cité universitaire sous ses airs hypocrite semble pointer nettement le directeur comme complice ou incompétent. Elle semble dire que si elle était à la place du directeur, elle aurait été plus efficace pour lutter contre ce trafic.
    L’ambulance qui semble avoir parcouru un long chemin a pour chauffeur un complice aussi.
    Le reportage semble vouloir nous faire croire à un vaste réseau de prostitution dont le directeur, le medecin, l’ambulancier et enfin le gardien sont complice et tirent profit d’un commerce ou les jeune filles apportent beaucoup d’argent au point de payer plus de 5000DA par transaction contre une autorisaion de sortie après 20heure.
    Au lieu de faire le mur comme l’auraient fait des enfant mineurs d’un internat pour eleves mineurs.
    Le premier épisode nous montre qui semble vouloir monrer un réseau de proxenétisme en bande organisée comptant le directeur des oeuvres universitaires, le medecin, l’ambulancier, le gardien, une étudiante coiffeuse qui prepare la gaïcha à aller vers les client et une entremeteuse qui ramene alcool et cigarette dans une piece qui semble être trop grande pour être une chambre d’etudiante, sachant que ces chambres ne depassent pas les 12metre carré.
    Le reportage montre ceci :
    Un gardien oranais s’appelant Houari qui touche entre 5000DA et 7000DA par autorisation de sortie.
    Un ambulancier parcourant une longue distance au point de croire que la fourgonnette qui n’a ni geirophare, ni inscription, ni materiel de soin que l’on peut trouver dans une ambulance, cette prétendue ambulance roule longtemps au point de croire que le campus universitaire fait 3fois haide Parc ou 10 fois madisson square Garden.
    – On nous parle d’un medecin complice. Ors en cité U, il n’existe pas de medecin de garde mais un infirmier ou infirmiere, même dans les ecoles françaises, dans les campus, il existes des medecin qui passent une fois par semaine mais pour la garde, il ‘y a qu’un infirmier ou un fonctionnaire formé pour les premiers soins d’urgences.
    On vpit une directrice du campus pointant du doigt le directeur du crous comme pour dire aux téléspectaeurs que elle aurait été plus competente à la place du directeur.
    Apres on voit des personnes cigarette à la main avec un accent algerois banlieusards dire qu’ils habitent la cités, les un viennent pour embarquer des jeunes filles, les autres pour racoller et monter avec des client comme dans les quartiers chaud des capitales occidentales.
    Le gardien prétend même avoir le plaisir d’aller diner dans les chambres d’etudiantes et insinue même qu’il a droit à quelques plaisir en nature contre quelques services rendus.
    En fin de reportage, une pretendu étudiante à l’accent typiquement algerois de banlieue algeroise dit être arrivé de Djelfa sans avoir l’accent de sa ville d’origine ou elle y a passé 20 ans et qu’elle est ombée dans la prostitution apres 4 ans d’etudes et de residence dans la cité universitaire.
    A l’entendre, cette femme n’a jamais fait des etudes, n’a jamais mis les pieds à Djelfa dont elle n’en a même pas une once d’accent de la région en plus de son accent des filles tombés très tot dans la prostitution, cette femme n’a jamais mis les pieds dans un amphi et même pas mis les pieds dans un lycée.
    El Nahar a essayé de ramener de mauvais acteurs qui n’ont même pas préparé leur rôle. Ils ont improvisé mais d’une façon trop mediocre pour être credible.
    Enfin on nous montre un gardien qui lui est vraiment gardien et qui refuse sèchement la sortie à la pretendue étudiante qui est en realité la journaliste sans compétence. Cette dernière essaye de négocier sa sortie mais le vrai gardien lui refuse sèchement la sortie. Elle lui dit qu’elle est malade et qu’elle a besoin d’aller à l’hôpital. Il propose surement d’aller voir l’infirmer de service qui lui aurait à prendre la décision ou appellerait les urgences.
    Le vrai gardien a fait son travail et n’a rien negocié si non la pseudo-journaliste qui le filmait à son insu se ferait un plaisir de l’enregistrer au moins. Mais le reportage ne nous montre aucune négociation avec le vrai gardien car il n’y en a pas eu. Le gardien lui dit que seul vos parent peuvent venir vous chercher. Sans vos parents je ne peux vous laisser sortir.
    Puis ensuite le reportage nous dit la voilà sortie de la cité après avoir négocié en argent sonnant et trébuchant sa sortie.
    Rien ne nous montre que la femme est sortie apres 20heure et aucun enregistrement ne nous montre qu’elle a négocié quoi que ce soi. Rien ne nous montre que c’es apres 20heure et que c’est le même jour(Erreur ou manque de professionalisme journalistique qu’est de ne pas mettre dans cette séquence des paramettre permettant d’authentifier que c’est bien la même scène et qu’il y eu negociation en argent sonnant et trébuchant et pourquoi ce n’est pas Hourari le prétendu gardien qui temoigne et avec lequel la journaliste negocie dans l’enceinte de la cité U)

    -On nous montre un passage par le mur que tout le monde empreinte et qu’il était inutile de payer 5000DA pour sortir.

    Ce reportage cumule un manque de professionalisme ahurissant. Messieur de la télévision d’Anahar, si vous voule être credible, essaye de faire repeter les scenes à filmer à vos acteurs de pacotille ou faites jouer les scenes par des intermediaire du spectacle au lieu de prendre n’importe quel quidam dans la rue pour faire de la diffamation et salir la jeunesse estudiantine de notre pays.
    C’est ainsi que faisait le FIS début des années 90 en lançant des milices pour caillasser les cité universitaires pour jeune filles.
    La liste de vos erreurs journalistique est loin d’être exhaustive dans ce texte. N’importe quel juge ou enqueteur demonerait votre faux reportage.
    Puis dans une cité universitaire avec 3000 etudiante, il y a forcemment quelques brebis galeuses. Toutes les étudiantes ne suivent pas serieusement leur études mais cela reste une infime minorité qui d’ailleurs ne fait pas long feu en cité U puisqu’elle echouent et ne parviennent pas durer plus de 2 ans car elles perdent leur bourses et les responsables sont prevenu car i=rien ne marche mieux que le téléphone arabes dans notre pays.
    S’il y a un réseau de prostitution dans une entité quelconque, entreprise, administration ou université, c’est à la police de l’identifier apres denonciation. Si ces jeunes filles ne voient que leur amis avec lequel souvent elles se marient, alors laissez les tranquille et alle faire votre reportage sur Chkib Khalil, sur la corruption de l’autoroute Est ouest et d’autres scandales.
    Une jeune fille qui boit une biere ou fume une cigarette ce n’est pas une prostitué!!!
    Vous vous occupez pas de la jeune fille qui fume au lieu de vous occuper de Chakib Khalil qui a fumé tout un pays.
    Puis pouquoi ce couvre feu en citéU. Quand j’etais moi en cité U en France, j’entrais apres minuit chez moi. J’avais un badge électronique et en fin d’étude ne possédant pas de station de calcul dans ma chambre, j’etais obligé de rester dans le centre de calcul jusqu’à 3 heure du matin. Je prenais le bus nocturne qui ne passait qu’une fois par heure.
    E si ces étudiantes pour leur mémoire, voir leur TP avaient besoin de machine puissante et devaient rester dans le centre de calcul de l’université tardivement, que doiventelles faire? Passer la nuit dans la rue?
    Enfin, je ne comprend pas ce pays qui ne fait que regresser et mobilise une chaine télévision islamiste par essence pour diffamer, faire un mauvais reportage dans une cités pour etudiante residente censé être d’origine lointaine d’Alger et qui possede un accent algerois. Une étudiante se disant de Djelfa et qui n’en a pas l’accent. Des couple entrant dans un hotels sans que l’on puisse identifier si ce sont des couples mariés, la fille etudiante ou pas , un gardien oranais temoignant à l’exterieur de la citéU et qui expose des billets de sa transaction à une camera censé le filmer à son insu.
    La liste des erreur de ce reportage, de son manque de professionnalisme est longue et que je ne saurait citer.
    Enfin pour conclure, je vous demande messieurs du journal d’Enahar que votre manque de professionalisme est flagrant et que vos comédiens improvisaient et n’avaient même pas un iota de crdibilité. Un travail journalistique, un reportage demande des témoignage sur les lieux du soi disant scandale. Je demande au directeur du crous de prendre de vraies décisions pour trouver les auteur de cette cabale dressées contres les étudiantes algériennes et contre vous même, monsieur le directeur car surement les personnes témoignant dans ce reportage veulent votre tête. Je vous demande à vous et aux étudiante pour laver leur honneur de se porter partie civile contre Alnahar et les mauvais comédiens qu’il a dépêché pour salir la reputation des étudiantes algériennes.
    Pour conclure je dirai à ces pseudo journalistes d’Enahar d’aller prendre des cours de journalisme pour connaître les rudiments d’un reportage et les moyens de recoupement des informations pour donner de l’authenticité à votre reportage. En diffamant ainsi nos etudiantes vous avez sali nos cité universitaires. Enfin j’ai beaucoup à dire, mais c’est aux associations des etudiantes de se porter partie civile contre ce journal et de lui demander par la loi l’authenticité des témoignages.
    S’il y a reseau de prostitution, c’est à la police de le démonter et aux association d’assenir les lieux au lieu de laisser ce travail à des television islamistes qui ont pour but d’empecher les femmes e faire des etudes et de faire le lit d’une autre décennie noire dans notre pays car c’est par ce biais qu’a commencé la guerre civile en Algerie, en s’attaquant aux liberté individuelle. Laissez les jeunes gens s’aimer si non on aura la pédophilie et l’homosexualité comme c’est le cas en Afghanistan ou les notable ont des enfants comme objet sexuel et l’homosexualité est plus frequentes qu’on le croit. En Égypte on a cpoiffé toutes les femmes d’un torchon sur la tête. Cela a donné des hordes de violeurs désœuvrés. La liste des mefait dûe aux manque d’amour entre sexe opposé adulte est longue. Cela engendre l’homosexualité cachée et fréquente, des hordes de violeurs dans les rue comme en Egypte et de la pédophilie qui semble être déjà installée dans notre pays. Marre, marre des bigots et des bigotes qui détruisent par leur ignorance tout un pays.
    Merci à AP de laisser passer car quand j’étais en Algérie, j’ai vu comment est arrivée la décennie noire. Elle est arrivé en s’attaquant aux libertés individuelle et en premier aux femmes.
    PS: Il est indispensable de créer une association estudiantine pour defendre vos droit si non, vous serez harcellée, voir agressé par ce genre de quidam sans professionalisme qui vous ont montré du doigh comme des prostitué. Les cités U en France sont libres et les gens ne les voient pas d’un mauvais oeil. L’etudiante est une personne meritante et tres respectées par toutes la societés françaises. Cela est possible en Algerie à condition de ne pas se laisser faire par les islamistes qui veulent encore tuer notre pays.
    Merci à AP de faire passer. Un paier sur le sujet serait le bien venu.




    0



    0
    mikhaylov
    18 décembre 2013 - 7 h 29 min

    al kaaaida daret halla,
    al kaaaida daret halla, louken kanet wakifa kifeh? 😉




    0



    0
    sofia
    17 décembre 2013 - 21 h 40 min

    @ sizineddine
    je vous

    @ sizineddine
    je vous remercie pour votre commentaires helas dans se bled en s’attaque au femmes aux jeunes couples amoureux l’amour deranges la femnes deranges quoi qu’ont face ou qu’ont sois ya se mot ont deranges. fumees boires occupees vous plutot des choses plus graves en vous vols en vous trahies en vous tues vous ne faitent rien vous n dites rien des bombes nous tombees sur la tetes madertou walou. anciens ministre de l’energie a volees l’argent du peuples on le laisse en liberte des jeunes couples qui s’aiment les mettons en prosons pour adultere un mondes a l’enver reveillez vous svp. merci encore sizineddine. l’habit ne fait pas le moine.




    0



    0
    MACIZEL
    17 décembre 2013 - 18 h 14 min

    Pour infos en 1991, les
    Pour infos en 1991, les slogans du FIS étaient rédigés par Bel Laden style Alayha Nahya Alyaha Namut etc,… là qu’on

    Et les Algérianus qui scandaient en chœur leur décadence, c’est là qu’on voit le degré de maturité d’un peuple, ce peuple guidé comme un mouton avec un laser au dessus des gradins du stade 5 Juillet!

    Notre problème est le maque de maturité du peuple et nos égos démesurés, voila le nœud de notre problème, on ne put faire les choses sans la violence depuis des siècles déjà!




    0



    0
    koko
    17 décembre 2013 - 16 h 02 min

    Pourquoi nous rapporter
    Pourquoi nous rapporter systématiquement les déclaration de ces musulmans déchets de l’humanité.

    Pourquoi ne pas nos faire découvrir des musulmans utiles, des musulmans épris de liberté et d’égalité, des musulmans laïques et démocrates, des musulmans qui inventifs, des musulmans travailleuses, des musulmans porteurs de projets pour l’humanité et des musulmanes actives…. et non nous présenter des musulmans obsédés par l’islam,sectaires, racistes, pernicieux et dangereux pour l’espèce humaine.




    0



    0
    SiZineddine
    17 décembre 2013 - 15 h 44 min

    Bonjour;
    voilà quelques

    Bonjour;
    voilà quelques jours j’ai demandé à AP de nous faire un papier sur le soi disant scandale des cité universitaires(scandale dans la tête perverse des journalistes islamistes d’Elnahar et leur complice entorchés coiffées de torchons sur la tête et accusant des jeunes filles étudiante de prostitution).
    AlNahar veut refaire revivre les années 90 et la décennie noire qu’avait lancé le FIS dans notre pays.
    Il ont commencé par pointer du doigt les étudiantes et les cités universitaires. Ils attaquaient les couple avec des couteaux et des chaines de vélos.
    Il paraît même que dans ces cités universitaire il ont installé un couvre feu. A partir de 20heure aucune étudiante ne peut ni entrer, ni sortir de la cité sauf en cas d’urgence.
    Des jeunes fille adultes capable de quitter ses parents pour acquérir un savoir et donc un métier honorable est traitée en mineur, comme si elle avait 14ans, comme si elle était en internat pour mineur. Et comme si cette aberration n’était pas suffisante, il y a la télévision AlNahar qui vient filmer dans les chambres et à leur insu des jeunes fille en train de boire une bière ou de fumer pour nuire à la réputation du reste des jeunes filles de la cité. Et puis même si ce n’était pas truqué. En quoi cela dérange quelqu’un qu’une femme puisse boire une bière ou fumer une cigarette. J’ai eu des amie étudiante qui fumaient et qui pourtant ont fini leur cursus et sont aujourd’hui ingénieur, expert comptable, prof dans les meilleurs écoles d’ingénieurs françaises et ont des enfants, une famille et un métier dont elle peuvent vivre et même faire vivre leur famille au bled.
    J’avais même une amie algérienne en école d’ingénieur INSA. Elle était née à Bouzaria et etait classée parmi les 3 premiers lauréat au diplôme d’ingénieur. Elle avait épousé un mathématicien algérien et a fondé une famille, occupe un bon métier et fait vivre sa mère en Algérie dans une merveilleuse villa. Je ne l’ai jamais prise pour une prostitué car elle fumait.
    C’est quoi cette mentalité algérienne régressive qui autorise un couvre feu à des personnes adultes et instruites et autorise une télévision islamistes à venir accuser nos jeunes filles étudiantes de prostitution.
    J’aimerai que AP fasse un papier contre ce journal islamiste qui veut arriver à priver nos jeune fille d’instruction. Je veux leur dire que le meilleur moyen d’eviter à une femme de tomber dans la prostitution ce n’est pas de lui mettre un tochon sur la tête mais de l’instruire pour lui donner un diplome et des code de la societé afin de lui permettre de vivre de son travail et de ne dépendre de personne financierement et afin d’identifier les code de la societé quand cette derniere devient perverse comme le fait ce journal AlNahar.
    Une femme qui fume une cigarette est un scandale mais quand Chekib Khalil ruine et fume tout un decennie noire dans notre pays, c’est normale. Ou sont les autorité pour fermer cette chaine qui est en train de tisser une autre decennie noire en Algérie. Ou sont les progressistes algérien pour proteger nos jeunes filles en quête de diplomes et d’instruction et qui sont accusée par ElNahar de prostitution. Ces meme télévision d’islamistes qui envoient des femmes coiffées de torchon sur la tête en Syrie pour faire le Djihad Elnikah. Honte à vous. Il fait absolument fermer cette télé d’islamistes.
    Ils veulent nous rendre comme l’Égypte ou le Pakistan avec leur horde de violeur désœuvrées dans les rue pourchassant les femmes. Depuis que les femmes se sont toute voilée en Egypte il est apparu ces hordes de violeurs dans les rue d’Egypte. Nous ne voulons pas ressembler à ces société regressives qui sont la honte du monde.

    PS : Il faut creer des assiciation pour luter contre la bigotterie et le retour de la decennie noire en Algerie. En laissant à ces islamistes le sabotage de la societé algerienne et son empechement à creer de la matiere grise en focalisant l’esprit des ges sur les fesses des femmes.
    Occupe vous de ce qui vous regarde Al Nahar télévision islamiste qui devrait être fermée. Nos etudianes ne sont pas des prostitués et s’il y a une femme arabe honorable dans le monde c’est bien la femme algerienne. Et boire une biere ce n’est pas de la prostitution.
    Occupez vous de vos affaire et laissez les etudiantes tranquille faire leur etudes loins de vos frustrations et votre mauvaise langue.
    Le gouvernement doit reagir en fermant cette télé islamiste et devrait creer des association pour contrer les langues de vipere des organisme privé financé par les pays islamistes pour deetruire l’Algerie.
    Sans le soutien des femmes, aucun homme ne peut reussir une carriere, un avenir, un metier.
    Les islamistes sont perdant par avance dans toutes leur entreprises presentes et futures car ils s’attaquent aux femme.
    Aucun grand homme n’a reussi sans le soutein d’une femme.




    0



    0
    algerienmeskine
    17 décembre 2013 - 13 h 42 min

    toujours aussi espiegles les
    toujours aussi espiegles les membres d’el quaida,je rapelle l’histoire du chat partit en pelerinage à la mecque et apres son retour ,les souris ont envoyé un des leurs pour lui presenter leurs felicitations de « hadj »,l’intrepide souris, chargées de presents se presentat devant le nouveau hadj,apres son retour parmis les sien,leur dira,ses vetements sont ceux d’un hadj,son turban est celui d’un hadj,mais les mouvements de ses moustaches et ses reflexes sont ceux d’un chat,donc que celui qui possede un trou ou se cacher, qu’il l’élagisse encore plus!!!(li aandou ghar iwessaa fih)!!!!




    0



    0
    vrirouche
    17 décembre 2013 - 13 h 33 min

    A.P ! Arr^tez de nous montrer
    A.P ! Arr^tez de nous montrer ces TETES DE KOREICHE ! C’est un temps révolu , nous sommes en 2013 ! Y’a pas de « figures » symboliques plus sympas que ces serpents d’un autre âge ?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.