Le «Groupe des 20» dénonce les accords algéro-français

Un groupe de partis politiques et de personnalités nationales, connu jusque-là sous l’appellation de «Groupe des 20», qui s’est surtout distingué par une opposition foncière à un quatrième mandat de Bouteflika, vient de se positionner sur un autre sujet tout aussi important et toujours en rapport avec l’actualité dans notre pays. Le groupe en question a saisi en effet l’occasion de la présence en Algérie du Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, et tout ce qu’elle charrie comme signature de contrats commerciaux, industriels et de coopération entre les deux pays pour rejeter, d’emblée, tout ce qui découlera de cette visite de travail. Les signataires de l’appel tiennent d’ailleurs à dénoncer l’exploitation que le régime en place à Alger tente d’opérer à travers cette visite à un moment où, relèvent-ils, «ce pouvoir ne dispose d’aucune légitimité pour ce faire», puisque «le peuple algérien est à la recherche d’un changement pour sortir de cette situation tragique où les richesses du pays sont dilapidées pour acheter la paix sociale et permettre la survie du système».
Le groupe des partis politiques et des personnalités initiateurs de l’appel demandent, par conséquent, au gouvernement français de sursoir à tout engagement avec son homologue algérien, sachant, expliquent-ils, que la présidentielle d’avril 2014 devrait apporter les changements souhaités par le peuple algérien qui est appelé à choisir ses dirigeants. L’appel en question s’adresse donc plus au gouvernement français qu’à celui de l’Algérie. Pour les initiateurs de cette déclaration, «le gouvernement français aurait mieux fait de reporter cette visite à l’après-élection si celui-ci avait réellement une intention sincère de coopérer avec notre pays». Ils refusent donc tout ce qui découle de ces accords qui «ne servent pas l'intérêt national et (qui) engagent les générations futures». Le groupe dénonce ce qu’il appelle «la politique des doubles standards de l'investissement pour ouvrir la porte à des réclamations contre le harcèlement bureaucratique français et subi par les parties à l'investissement non désiré par le système». «La France devrait se rendre compte que ces accords sont nuls et n'ont aucun fondement juridique et cela sera donc une pierre d'achoppement au renforcement de la relation entre les deux pays dans l'avenir», mettent en garde les signataires. Ces derniers rejettent, par ailleurs, les commentaires du Premier ministre français qui fait de l'Algérie «un partenaire dans l'attaque contre les peuples, en particulier avec les pays voisins».
A. Sadek
 

Comment (20)

    Anonyme
    19 décembre 2013 - 15 h 50 min

    ecoutez attentivement!les
    ecoutez attentivement!les sanafirs parlent et haussent le ton…MDR.




    0



    0
    Abdekader ElMali
    18 décembre 2013 - 22 h 04 min

    « Petit journal » de Canal+ a
    « Petit journal » de Canal+ a diffusé une vidéo non censurée de Canal Aglérie de la recnontre entre le président algérien Abdelaziz Bouteflika et le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault. On y voit un montage artificiel de la part de Canal Algérie. Le président Bouteflika, très diminué, semble hagard et ne bouge que peu sa main droite sur la version non censurée. Dans « le reportage » de Canal Algérie, il semble très dynamique… Les monteurs ont repris la même image, prise de différents angles…. Ce qui n’a pas empêché le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault, qui a rencontré avant-hier le président Bouteflika pendant 45 minutes, de déclarer lors de sa visite à Oran que le chef de l’Etat, âgé de 76 ans, était « très courageux après sa maladie » et « très bien informé sur les dossiers ». « J’ai été très surpris qu’il suive à ce point la situation ». A ce point…

    Regarde la video non truquée decanal+

    https://www.youtube.com/watch?v=Mfx_-d76Gd0




    0



    0
    naima
    18 décembre 2013 - 19 h 39 min

    à pomme frite,je crois que
    à pomme frite,je crois que pour vous monsieur bouzidi constitue un miroir dans lequel vous refusez de voir votre propre image,mais hélas vous devez plaindre votre personne plutôt que celle de monsieur bouzidi.Quand à moi,de quoi je me mêle et bien tout simplement je pense que monsieur bouzidi dit vrai.




    0



    0
    Mouradz
    18 décembre 2013 - 13 h 58 min

    Je suis entierement avec la
    Je suis entierement avec la position de ce G20 surtout depuis que le Gouverment francais soit revenue sur le point 46 de la declaration commune et ralatif au droit a l’autodetermination du people du Sahara Occidental.
    Plus hypocrite que la France t




    0



    0
    Le Rebelle
    18 décembre 2013 - 13 h 30 min

    Groupe des 20,quel comédie ,
    Groupe des 20,quel comédie , des opportunistes qui cherchent une place au soleil,qu’est ce qui peut bien regrouper des gens pareils avec des doctrines et des programmes différents,quant on a des principes on ne peut pas s’associer avec des truands,débarrassez le plancher vous faite honte aux hommes politiques Algériens.




    0



    0
    AKli
    18 décembre 2013 - 1 h 13 min

    L’aide universitaire: L’ecole
    L’aide universitaire: L’ecole benbouzid s’assure de l’abrutissement, et l’universite’ francaise a repondre aux instructions a distance – elearning ! Ils vont revivre l’internet francais, c.a.d. le minitel LOL

    Demandez-vous pourquoi memes des terroristes algeriens preferent la prison americaine au retour en algerie ou en france.

    La mode ici aux usa: l’enseignement du chinois et de l’arabe aux Americains, pas aux enfants d’immigre’s. La france force l’apprentissage de l’arabe et du coran sur les Nord-Africains – meme pas sur les Arabes. Toutes les religions sont independantes, mais les musulmans doivent etre guarde’s, par le cultmusulman de france (une institution de la gendarmerie en civile).

    Cette notion d’immigre’ ici est ridicule – tout le monde l’est – D’ailleurs, tous les politiciens, se doivent de rendre visite a toutes les communaute’s ethniques de toute la planete, pour solliciter leur vote… Etudiez les langues etrangeres – Anglais et l’Espagnole, vous aurez les 2 Ameriques et toute l’Europe et l’Afrique a votre porte’e !




    0



    0
    H-B
    17 décembre 2013 - 21 h 46 min

    L’opposition face à l’Etat de
    L’opposition face à l’Etat de droit
    Par Zouhir MEBARKI – Lundi 16 Decembre 2013 – Lu 1262 fois
    Taille du texte : Decrease font Enlarge font
    Sans l’opposition, la démocratie n’existerait pas. Tous les démocrates ne peuvent donc que saluer le mouvement d’opposition (coalition d’une vingtaine de partis politiques) qui s’est réuni, samedi dernier à Alger. Au terme de leur rencontre, ces partis ont rendu public un communiqué. On passe sur les généralités pour ne garder que l’essentiel du texte. Ce «groupe des 20» comme s’accordent à le désigner les médias fait part de trois exigences. Les trois axées sur la prochaine élection présidentielle. Le groupe exige, en premier lieu, le report de la révision de la Constitution. Si on exclut un «ravalement de façade» de la loi fondamentale, conjoncturellement inutile, pour comprendre qu’il s’agit de la révision référendaire, cette exigence est déjà «accordée» par le calendrier. Il est difficile d’en être autrement à la veille de la convocation du corps électoral pour l’élection présidentielle. Deuxième exigence, changement du gouvernement. Partiel s’entend. Le groupe ne vise que le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales et le ministre de la Justice. Ces deux membres du gouvernement doivent être, selon l’opposition coalisée, remplacés par des personnalités «intègres et neutres» pour «garantir le principe de parité des chances entre les différents candidats». Sans entrer dans le débat stérile qui consisterait à rappeler les règles républicaines qui s’appliquent à la formation du gouvernement, le moins qu’auraient dû ajouter ces partis d’opposition, est le nom des personnalités «intègres et neutres» qu’ils proposent pour ce changement. Aucune trace dans le communiqué. Mettons cela sur le compte de l’oubli (même si le syndrome du vide n’est pas nouveau) et continuons. La troisième exigence est «l’installation d’une commission indépendante chargée de préparer et d’organiser le scrutin présidentiel» et d’ajouter «dans toutes ses étapes». Là c’est plus difficile à comprendre. Si notre mémoire ne nous joue pas des tours, il existe dans notre pays une loi électorale. On croit même savoir qu’elle a été adoptée par le Parlement en janvier 2012. Ce groupe de 20 partis politiques dispose, très certainement, de quelques parlementaires qui peuvent en témoigner. Nous sommes en République et tous les Algériens aspirent à vivre dans un véritable Etat de droit. Les élus comme les électeurs. C’est dire combien cette troisième exigence est totalement incompatible avec ces aspirations. Faire table rase d’une loi de la République pour exiger, à la place, un mécanisme de circonstance conçu dans un espace partisan, est tout sauf démocratique. On ne dit même pas légaliste. Plus grave encore et toujours, ce sacré syndrome du vide, le communiqué ne donne aucun détail sur cette «structure indépendante». Ni sur sa composante ni sur ces différents aspects liés à «toutes les étapes» dont il est question dans le communiqué. Au final, toutes ces exigences ne peuvent emprunter qu’une seule voie que tous les partis politiques connaissent. Celle de l’action politique. Celle d’une base électorale apte à obtenir une majorité parlementaire qui permet d’amender les lois y compris la loi électorale. Et même, ce qui est l’essence même d’un parti politique, conquérir le pouvoir. Prendre d’autres chemins escarpés ne peut être que contre-productif pour une ou des formations politiques. L’opinion publique algérienne a acquis une maturité forgée par les sanglantes épreuves qu’elle a endurées. 20 partis politiques qui publient un message décousu et incohérent risquent de perdre le peu de voix qu’ils ont pu récolter aux dernières consultations. Croire qu’un tel message puisse occuper les esprits et combler ainsi le vide programmatique, c’est faire injure à la lucidité de l’opinion publique nationale. L’opposition dans une démocratie, c’est bien! Le tout dans un Etat de droit, c’est, naturellement mieux!
    http://www.lexpressiondz.com/edito/186305-l-opposition-face-a-l-etat-de-droit.html




    0



    0
    Bentartag
    17 décembre 2013 - 20 h 28 min

    C’est la deuxième fois que
    C’est la deuxième fois que j’entends parler de cette affaire des candidats téléguidés. Le clan d’Oujda en comparaison c’est de l’enfantillage. Quand le DRS (la partie du DRS qui n’est pas corrompue) va les arrêter avec preuves à l’appui je n’aimerais pas être à leur place. 2 millions de martyrs pour nous retrouver avec une campagne présidentielle faussée par des vautours et des agents de l’étranger! C’est inimaginable, le peuple d’Algérie ne mérite pas cela! (…)

    L. Bentartag




    0



    0
    Mohamed
    17 décembre 2013 - 19 h 33 min

    G20 ? Une bande de guignols
    G20 ? Une bande de guignols plus vorace que le clan d’Oujda
    Wallah




    0



    0
    Kamal
    17 décembre 2013 - 19 h 31 min

    Est-ce que Cheb Khaled fait
    Est-ce que Cheb Khaled fait parti de ce G20 ?
    Simple curiosite meme si je dis que le clan d’Oujda doit etre reconduit a la frontiere de l’Ouest des avril 2014




    0



    0
    L.C Hamiani
    17 décembre 2013 - 19 h 26 min

    Certains candidats rêvent de
    Certains candidats rêvent de prendre le destin de millions d’Algériens, c’est bien si toutefois les qualités humaines et morales sont présentes, mais après une enquête qui a duré 9 mois et qui continue en ce moment. Nous nous sommes aperçus qu’une partie de ces candidats bi-nationaux ou locaux, recherchaient tous à se doter d’une santé financière et illégitime, grâce à la récupération d’un ministère, ses avantages et son budget! La dernière enquête du DRS a révélé qu’une grosse partie de ces « candidats » avaient des ennuis financiers pour ne pas dire qu’ils étaient déjà ruinés et vivotaient de magouilles immobilières par ceci et de commandes d’agro-alimentaires avec des complicités au sein de certains ministères, un vrai scandale qui sera dévoilé après les élections de 2014. Il y a aussi les Vips qui sont dirigés directement par des chancelleries, voir des capitaines d’industrie avec des budgets faramineux. Depuis la découverte des containers HBNCEV et 45HNBUI.

    A bientôt,
    L.C
    Habri




    0



    0
    SiZineddine
    17 décembre 2013 - 19 h 19 min

    Bouteflika n’a pas toute ses
    Bouteflika n’a pas toute ses faculté mentale et physique pour décider quoi que ce soit. Le groupe des 20 et chaque algerien a pour devoir de prévenir les pays etranger qu’il est inutile de signer un accord tant que le président n’est pas remplacé par un homme valide.




    0



    0
    POMME FRITE
    17 décembre 2013 - 19 h 06 min

    Pour bouzidi –Voici tes
    Pour bouzidi –Voici tes amis et garde les –
    http://algeriepatriotique.com/sites/default/files/imagecache/400xY/Les%2020.jpg

    Je ne t’ai pas sonné et je ne t’ai pas demandé de me répondre – réponds a toi même –DE quoi je me mêle




    0



    0
    Benyoucef
    17 décembre 2013 - 18 h 18 min

    Si Bouzizi, Rabi itawel fi
    Si Bouzizi, Rabi itawel fi oumrak, un proverbe algérien dit « El haggar imout madhloul » et les gens du clan présidentiel sont des haggarines, qui ne savent pas qu’ils ont toute l’Algérie sur le dos à cause de leur folie.




    0



    0
    Bouzizi
    17 décembre 2013 - 18 h 04 min

    @Pomme frite. Tu réagis
    @Pomme frite. Tu réagis exactement comme le clan présidentiel : arrogance, morve, mépris pour les autres car ils se croient puissants et peuvent tout faire.
    Or ils se trompent énormément et ce sont ceux que vous décrivez avec des qualificatifs indignes d’une personne qui se respecte, qui vont leur faire mordre la poussière et renvoyer ces mercenaires chez eux.
    Wait and see !




    0



    0
    Safiya
    17 décembre 2013 - 17 h 39 min

    Non, il faut refuser que
    Non, il faut refuser que notre pays soit en pâture livré

    Non à cette économie de marché des magnas au maffias associés

    Non à l’assujettissement au nouvel ordre mondial

    Où libéral rime si bien avec vénal.

    Notre peuple est en danger et nos générations futures gravement menacées.




    0



    0
    POMME FRITE
    17 décembre 2013 - 17 h 36 min

    Ah la la , LE GROUPE DES
    Ah la la , LE GROUPE DES 20 DENONCE —
    D’abord , qui sont ces 20 ?
    D’où viennent-ils ?
    C’est pas le G 20 par hasard ? Mais sur la photo, il n’y a pas Obama, ni Poutine, ni Hollande, ni Merkel, ni Cameron, ni……
    Par contre , sur la photo ,je crois apercevoir Cheb hindi, Double canon, Mister Bean, les Pink Floyd, Tintin et milou, Tom et Jerry, Charlot, Buster Keaton, …..
    Des gens qui vivent dans un autre pays ou une autre planète, dénoncent, dénoncent, dénoncent, par satellite interposé via les salons non feutrés afin de faire entendre leur dérbouka et leur galal pour une danse du ventre bien rythmée au son de l’ingérence étrangère-
    C’est un moment trés fort, il y a longtemps qu’on a pas rigolé avec ces opposants qui s’opposent a eux mêmes parce qu’ils ne savent même pas s’opposer et s’opposer a quoi – De rencontres en réunions en passant par regroupement , ces gens sont entrain de beaucoup plus gaspiller l’argent du contribuable a force de louer des salles, de faire manger ces 20 et + , de détourner des sommes faramineuses pour cause de reunionite, et pour tourner en rond-
    Je m’excuse mais ça me fait rigoler de répondre a ces minus qui cherchent rien moins qu’ UNE PUBLICITE ET SE FAIRE UNE RENOMMEE ET UNE STRAPONTIN




    0



    0
    MACIZEL
    17 décembre 2013 - 17 h 31 min

    @Bouni Oui exactement ça,
    @Bouni Oui exactement ça, Tahia El Djazair! L’Algérie amorce son dernier virage, lisez un peu de son histoire, il va y avoir du changement et surtout beaucoup de casse! Déjà en 1991 il n avait pas autant de milliards et on a eu 200 000 morts, que dire maintenant, oui effectivement tahia El Djazair!




    0



    0
    Anonyme
    17 décembre 2013 - 16 h 53 min

    Ces criminels français dont
    Ces criminels français dont le pays est en faillite totale, cherche à arracher des contrats avant avril2014, ces contrats signés au désavantage de l’Algérie doivent être considérés comme nuls et non avenus parce que signés avec un régime corrompu, illégitime qui cherche a sauver la France de son désastre économique, sans aucune concession politique et économique en faveur de l’Algérie. Les français profitent de la faiblesse du régime algérien pour tenter de récupérer l’Algérie et la mettre sous son giron de la France-Afrique, il faut dire non tout accord avec l’ancien colonisateur qu’il soit politique, économique, la France est demeurée notre ennemie elle complote avec les terroristes du régime féodal marocoain. La France est dominée par les sionistes, signer des contrats avec la France profiterait aux sionistes et à Israël, et surtout mettrait l’Algérie sous dépendance de cette France arrogante qui est derrière le Maroc dans son colonialisme au Sahara Occidental, sans la France le Maroc serait sorti depuis bien longtemps du Sahara Occidental.




    0



    0
    Bounif
    17 décembre 2013 - 16 h 19 min

    Tout le monde veut profiter
    Tout le monde veut profiter de l’état de vulnérabilité extrême dans lequel se trouve l’Algérie de Bouteflika, depuis des années déjà, à cause de la faiblesse de ses dirigeants autoproclamés, aggravée par l’incapacité physique, mentale et morale de Bouteflika à diriger notre pays et encore moins à l’engager dans des accords et conventions internationaux qui constituent beaucoup plus des traités de capitulation d’un pouvoir enlisé dans les scandales de corruption que des accords en bonne et due forme signés entre des partenaires souverainement égaux.

    Merci donc aux 20 et pourquoi pas, bientôt 40, 60 ou 80 partis et personnalités politiques et de la société civile, qui disent haut et fort NON au bradage de ce qui reste de la souveraineté nationale, par un pouvoir moribond !

    Les encore nombreux Patriotes de ce pays soutiendront indéfectiblement toutes les actions pacifiques qu’ils entreprendront.

    Tahia El Dlazair !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.