Le ministre des Ressources en eau défend le gaz de schiste

La décision est prise, et elle semble irrévocable : l'Algérie exploitera bel et bien ses gisements de gaz de schiste, quel que soit le prix à payer. Après, donc, le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, c’est le premier responsable du département des Ressources en eau, Hocine Necib, qui commence à en faire son cheval de bataille, plaidant mordicus en faveur d’un début d’exploitation de cette ressource dans les plus brefs délais. Cette position, il l’a une nouvelle fois martelée lundi soir à l’occasion d’une émission à laquelle il a participé sur Canal Algérie. Ce ministre semble se découvrir un nouveau rôle qui ne lui sied pas du tout. En tant que premier responsable du secteur de l’eau en Algérie, il devrait plutôt avoir pour vocation d’appeler à plus de prudence dans le traitement de la question de l’exploitation des gaz et pétrole de schiste. Youcef Yousfi, en tant que ministre de l’Energie, paraît dans son rôle lorsqu’il évoque les bénéfices que l’Algérie peut tirer de cette ressource non conventionnelle. En revanche, voir le ministre chargé d'un secteur appelé à payer une facture lourde d’une exploitation effrénée des gisements de gaz de schiste, en raison des risques de pollution que cela fait peser sur les nappes phréatiques, participe d’un déphasage pour le moins criard. Qu’est-ce qui pourrait expliquer cette cavalcade d’un ministre, visiblement très pressé de faire passer une pilule que beaucoup d’Algériens n’arrivent pas encore à admettre ? M. Necib n’a vraisemblablement pas le sens de la mesure. Sinon, comment expliquer qu’en décembre 2012, c’est-à-dire il y a une année, il était déjà le défenseur impénitent de l’exploitation à grande échelle du gaz et du pétrole de schiste, alors que le débat national autour de cette question fondamentale n’est pas encore tranché. Au cours d’une de ses visites sur le terrain à cette période-là, il tonnait à qui voulait bien le croire que l’extraction de cette énergie non conventionnelle par la technique dite de fracturation hydraulique, sollicitant l’usage de quantités importantes d’eau et des produits chimiques très dangereux, n’aura aucune conséquence sur la qualité de la ressource, encore moins sur le volume des réserves hydriques du pays. «Nous nous sommes concertés avec nos collègues du secteur de l’Energie qui nous ont indiqué que les gisements de gaz de schiste ciblés ne se situent pas dans les zones aquifères qui alimentent l’espace agricole et la population. Nos collègues de l’Energie nous ont donné des garanties que l’eau qui sera injectée pour l’extraction du gaz de schiste sera récupérée, recyclée et réutilisée», répondait-il d’ailleurs, un brin naïf, tentant de rassurer les défenseurs de l’environnement qui ne cachent pas leur inquiétude quant à la perspective de l’exploitation intensive du nouveau combustible. En juin dernier, lors d’une conférence de presse, c’est une nouvelle fois lui que le gouvernement Sellal envoie au charbon pour affirmer que l’exploitation du gaz de schiste «est une option stratégique décidée par l’Algérie, et ça fait partie de la stratégie énergétique du pays». «C’est une option stratégique et l’Algérie a décidé souverainement d’aller vers l’exploitation du gaz de schiste», insistait-il encore comme pour marteler qu’aucun débat possible autour de la question n’était de mise.
A. Sadek
 

Comment (23)

    Anonyme
    27 décembre 2013 - 6 h 55 min

    Mr le ministre des eaux veux
    Mr le ministre des eaux veux devenir monsieur gaz de schiste, et Mr sonatracht va rejoindre l’équipe de la Nasa, chez chakib khelil ( j’ai des nausées, a chaque fois que je prononce ce nom) mr autoroute au finance, l’autre vilain du fln,j’ai oublié son nom, au trésor, et enfin l’islamiste Mokri le psychopathe,à la présidence. mdr




    0



    0
    mohsin
    26 décembre 2013 - 11 h 01 min

    je propose la lecture de cet
    je propose la lecture de cet article : » the five myths about fracking » de MATT RIDLEY ou les cinq mythes concernant la fracturation hydraulique




    0



    0
    mohsin
    26 décembre 2013 - 10 h 36 min

    @moh bab el oued , ya si moh
    @moh bab el oued , ya si moh d abord kounek mrabi et assli tu piges yak? si tu veux que te repondes kima le berger que tu sembles etre je le ferais , je ne vais le faire car inevitablement celà va deborder sur autre chose et le forum D AP n est pas le lieu indique . l algerie avance et avancera sans vous , malgre vous ou contre vous .




    0



    0
    ibnrouchd
    25 décembre 2013 - 23 h 18 min

    mr Necib se refere au
    mr Necib se refere au ministere de l’energie .Or nous n’avons pas de spécialistes dans ce domaine et encore moins au MEM.
    Le danger des gaz de schiste sont tels que nous devrions juger ces gens pour haute trahison, y compris M Yousfi qui semble beneficier de la grace du journal.

    les economies d’energie, la lutte contre le gaspillage, la rationalisation du système electrique et l’utilisation des énergies nouvelles suffiront largement au pays9.

    Plus de 50 % du parc logements en israel utilise les chuaffes eaux solaires, 30 % en californie etc…

    salutations




    0



    0
    zarzor
    25 décembre 2013 - 21 h 56 min

    @ALGERIENMESKIN
    pas de

    @ALGERIENMESKIN

    pas de GAZ,mais il y à GAZ !
    ça se sent de loin !!




    0



    0
    algerienmeskine
    25 décembre 2013 - 20 h 12 min

    Moi ce qui m’inquiète c’est
    Moi ce qui m’inquiète c’est de penser que said et son frere et leurs amis ont creusé un tel grand trou dans les finances du pays ,et pour renflouer les caisses ,ils sont obligés d’exploiter le schiste coute que coute!!!!il faut que ces ministres ,si, c’est des hommes,démissionnent immédiatement!!!!




    0



    0
    Antisioniste
    25 décembre 2013 - 13 h 07 min

    Salamou 3alikoum
    Ya si Youcef

    Salamou 3alikoum

    Ya si Youcef Yousfi et Hocine Necib, Vous fumer quoi au juste? Car même on combinant le LSD avec des champignons hallucinogènes on ne peut arriver à débiter de telles âneries. Oui Messieurs vous raconter des âneries,L’Algérie et ces ressources ne sont pas vos bien privé (mahoumche razk babekoum). Vos airs de sérieux apparent ne trompe pas grand monde, et je vous vois fort bien sur la liste des rechercher et condamner pour votre incompétence et votre inconscience ÉVIDENTES dans un avenir pas très lointain; wait and see.




    0



    0
    Khaled (et non Khalid)
    25 décembre 2013 - 11 h 04 min

    quel que soit le prix à
    quel que soit le prix à payer. ces ministres sont d’une inconscience incroyable. tenir des propos pareils, autrement dit même si le prix du gaz de schiste et en dessous du prix de l’extraction. tout cela pour exécuter les ordres de la france et des etats unis. il a bien raison ce sioniste de Fabius de dire qu’en Algérie il n’y aura pas de blocage comme en france à cause des écologistes, parce qu’il faut savoir qu’en france une loi interdit l’extraction du gaz de schiste, mais la poubelle Algérie est là pour parer au besoin de la france




    0



    0
    MOH BAB-EL-OUED
    25 décembre 2013 - 11 h 02 min

    @ mohcen le AGHYUL
    ça se voit

    @ mohcen le AGHYUL

    ça se voit que tu es inculte, alors tais toi et ouvre tes grandes oreille a-bwaghyul.
    d’abord, un principe élémentaire en management : on commence d’abord par arrêter un plan de développement, puis on recherche les sources de financement, or avec les ressources actuelles et les 30% à 40% de gaspillage, qu’on peut épargner, on a déjà des réserves et des excédents annuels (excédents qu’on peut augmenter on gaspillant moins).
    Ensuite, ces pays que tu cites savent gérer leurs intérêts et sont obligés de recours à ces ressources; ils ont en plus des gouvernants élus démocratiquement et qui rendent des comptent.
    T’as pigé ou t’es en service commandé pour le compte de la maffia et tu veut polluer le débat ?




    0



    0
    decal
    25 décembre 2013 - 9 h 42 min

    A SAVOIR sauf erreur de ma
    A SAVOIR sauf erreur de ma part que ce gaz de schiste superpose une nappe phréatique de quelques milliards de M² d eau




    0



    0
    decal
    25 décembre 2013 - 9 h 32 min

    @ mohsin Salut
    comme tu le

    @ mohsin Salut
    comme tu le sait les USA on un niveau de vie élevé et ne peuvent s en passer quoi q il on coûte les autres pays leurs sols ne sont pas aussi riches que le notre, plus la crise Economique ils sont obliger de faire des sacrifices




    0



    0
    selecto
    25 décembre 2013 - 9 h 07 min

    @kamel (non vérifié) | 25.
    @kamel (non vérifié) | 25. décembre 2013 – 2:23

    Bonjour Kamel,
    De Gaulle avait donné l’ordre de ne pas rapatrier les harkis en France mais des officiers de l’OAS les ont aidé, c’est pour ça qu’ils votent pour le Front Nationale ou l’UMP.

    Il disait d’eux: Je ne veux pas de ces traîtres en France.
    C’était un nationaliste qui n’aimait pas les traîtres et qui aimait son pays.
    C’est se que doit penser les Français des traîtres et escrocs qui les servent aujourd’hui.




    0



    0
    marekchi
    25 décembre 2013 - 7 h 52 min

    un ingénieur en travaux
    un ingénieur en travaux publiques qui gère le ministère de l’eau. wallah mahzala




    0



    0
    kamel
    25 décembre 2013 - 1 h 23 min

    Ah les bandits sont toujours
    Ah les bandits sont toujours en poste….
    Degaulle tu nous a miner tes chiens continuent a massacrer tout un peuple a commencer par le premier responsable bref..
    L histoire de lalgerie finira par rattrape tout ce ramassis de (jouets de degaulle, foccart….)mefier vous du changement veanat de Paris pour bientot ,vous serai remercier comme les harkis a lepoque (il parait que la france se mefie des traitres)
    a bon entendeur




    0



    0
    selecto
    24 décembre 2013 - 23 h 30 min

    Les criminels !
    Les criminels !




    0



    0
    algerienmeskine
    24 décembre 2013 - 20 h 47 min

    pour ce ministre ,il faut
    pour ce ministre ,il faut enqueter sur ses biens en algerie et à l’etranger!!!!




    0



    0
    Inspektor TAHAR
    24 décembre 2013 - 20 h 26 min

    Le ministre des Ressources en
    Le ministre des Ressources en eau défend le gaz de schiste « La décision est prise, et elle semble irrévocable : l’Algérie exploitera bel et bien ses gisements de gaz de schiste, quel que soit le prix à payer « …Quel que soit le prix a payer….!!! Vous etes gonfle monsieur le Ministre des ressources en eau. Detruire les nappes d eau souterraines …? Quel prix vous allez payer pour trouver de l eau non contaminee sous le sol algerien… Etes vous serieux ou alors ce n est qu une blague du journal  » Algeriepatriotique « …?




    0



    0
    Safiya
    24 décembre 2013 - 20 h 04 min

    Ah : l’appât du gain, une si
    Ah : l’appât du gain, une si courte vision et le peu d’intérêt pour l’Algérie et la santé des Algériens prouve encore une fois la « désinvolture » des commis de l’Etat. Et tout ça pour satisfaire aux desiderata des compagnies pétrolières. Honteux !




    0



    0
    decal
    24 décembre 2013 - 19 h 01 min

    l’Algérie exploitera bel et
    l’Algérie exploitera bel et bien ses gisements de gaz de schiste, QUEL QUE SOIT LE PRIX A PAYER on vois bien que vous payer pas de votre personne et je ne croit pas une seconde que vous faite
    pour le pays peu être que je parle sur le coup de la colère mais l Algérie N EST PAS VOTRE PROPRIÉTÉ PRIVE et rien ne vous permet de prendre de décision dans l absolue et encore dans un domaine qui ne fait pas parti de vos fonctions si ce n est dans un but de profit personnel, ou peut être,,,




    0



    0
    mohsin
    24 décembre 2013 - 18 h 25 min

    DENSITE DEMOGRAPHIQUE: O
    DENSITE DEMOGRAPHIQUE: O HABITANT / km2 , nappe albienne: duree d exploitation estimee à 5 SIECLES , qu est ce qui peut gener donc pour exploiter le gaz de schiste? USA, chine, royaume uni ,allemagne, hollande , danemark , pologne, roumanie ,bulgarie exploitent ou prospectent les gaz de schiste , ils sont irresponsables ces gens là?




    0



    0
    Anonyme
    24 décembre 2013 - 18 h 24 min

    Il a raison, le gaz
    Il a raison, le gaz conventionnel ne va leur suffire, alors autant puiser dans ce domaine quitte à menacer la nature du moment que les techniques d »exploitation ne sont pas encore maitrisées.




    0



    0
    jazairihorr
    24 décembre 2013 - 17 h 43 min

    dans les pays avec des vrais
    dans les pays avec des vrais institutions, les peuples veillent et s’opposent à la destruction des fonds de leurs terres parceque la terre c irremplaçable ca représente les fondations naturelles d’un pays , ils viennent chez nous parceque les autorités sont corrompus et fléchissent devant les plus forts , le peuple est hors jeu , mineur et n’a pas son mot à dire , après l’ouverture du ciel devant l’aviation militaire francaise et la chasse des espèces rares dans notre desert par les bédoins du golf, bientot l’ouverture du sol , venez en algérie et faites ce que vous voulez et après on nous donne des leçons sur le patriotisme ( algérie patriotique ) et la fiereté (…) avec les contrat tout azimut la contrepartie c aidez nous à rester au pouvoir, moralité a force de ne rien produire et d’etre incompétent la terre d’algérie paye la différence MESKINA BLADI WACH DAROU FIK




    0



    0
    Anonyme
    24 décembre 2013 - 17 h 15 min

    il a le même niveau que les
    il a le même niveau que les autres ministres des banou wiwi, vous croyez qu’il y a un Algérien qui décide de quelque chose dans notre pays, mazal Lkhir, vous n’avez rien encore vu, tout ça n’est que le début!

    à vouloir aller vers le schiste coute que coute, cela veut dire qu’on a atteint le PIC de production du pétrole, et d’ici quelques années l’Algérie ne pourra pas assuré les livraisons pour ses clients, on se rabat dans l’urgence vers le schiste.

    la frénésie vers le schiste nous cache bien des surprises, les multinationales auront de beau cadeau de noël, les milliards de $ de contrats. Puisque on ne connait rien à cette technologie.

    Cette façon de faire est un danger existentielle pour le peuple Algérien.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.