Bourses d’études en Europe : les Algériens sollicités

Les étudiants algériens sont invités à postuler pour étudier en Europe dans le cadre du programme Erasmus Mundus relevant de la Commission européenne. Le programme vise à améliorer la qualité de l'enseignement supérieur grâce à des bourses et à la coopération universitaire entre l'Europe et le reste du monde. Le programme Al-Idrisi II s’adresse cette fois-ci aux ressortissants de l'Algérie, de l'Egypte, de la Libye, du Maroc et de la Tunisie, en vue de l’obtention de bourses pour les étudiants et diplômés de premier cycle, de master, de doctorat, et post-doctorat. Le programme est ouvert également au personnel académique et administratif, qui souhaite rejoindre le transfert de crédit ou des programmes universitaires complets ou effectuer de courts séjours de recherche, d'enseignement, de formation ou d'autres activités de coopération. Le premier appel à propositions du programme, ouvert le 15 novembre 2013, se termine le 20 janvier 2014. Les bourses couvrent une allocation mensuelle, une dispense de frais de scolarité, les frais de déplacement et l'assurance. Les demandes sont possibles dans n'importe quel domaine d'études. Cependant, des domaines thématiques spécifiques seront prioritaires dans le processus de sélection. Il s’agit des disciplines des sciences agricoles, arts et design, commerce et sciences de gestion, ingénierie, technologie, environnement et énergies renouvelables ; sciences du sol et de l'eau, archéologie, langues et communication interculturelle, mathématiques, informatique, sciences médicales, sciences naturelles, et développement durable, et communication et sciences de l'information. Les candidats intéressés doivent remplir le formulaire en ligne disponible sur le site Al-Idrisi II http://www.al-idrisi.eu. Une liste des cours et des programmes et plus d’informations encore peuvent être consultés sur le site internet. Le programme vise notamment à offrir des possibilités d'éducation et de formation améliorées pour les groupes vulnérables et les élèves socioéconomiquement défavorisés, et de promouvoir l'égalité d'accès à l'enseignement supérieur pour les étudiants des régions les moins développées. Il est axé également sur la promotion de l'échange de connaissances, de savoir-faire et d'expériences entre l'Europe et l'Afrique du Nord pour renforcer l'enseignement et les capacités de recherche des universités partenaires. Les universités partenaires de l’Erasmus Mundus – Al Idrisi II sont pour l’essentiel des universités pluridisciplinaires qui offrent un large éventail de domaines d'études.
Meriem Sassi
 

Comment (14)

    Anonyme
    11 janvier 2014 - 22 h 48 min

    salut je veut inscrire
    salut je veut inscrire aupres de votre universite




    0



    0
    Anonyme
    27 décembre 2013 - 9 h 41 min

    « le patron d’ennaharSi
    « le patron d’ennaharSi Megueddem » , servile cireur de said bouteflika , ancien Receveur de Bus à Bordj Bou Arreridj (BBA)ne peut reproduire sur sa TV et son Journal que : Puanteur, mensonges, félonies et autres perversions innées au sein du pouvoir de Bouteflika.
    (…)
    Alors svp, ennahar tv ou canal algérie ou l’entv de si toufik khelladi NE SONT PLUS REGARDER QUE PAR LES « ZOMBIES » déguisés en audimat de l’au delà,




    0



    0
    SiZineddine
    26 décembre 2013 - 20 h 58 min

    Guide de l’étudiant qui veut
    Guide de l’étudiant qui veut faire une formation en France sans passer par les echec, les resto du coeur ou les brimades d’un proche immigré jaloux de la réussite d’un etudiant algérien.
    Voila comment il faut proceder pour les branche scientifiques :
    Faire un dossier pour passer les concours d’entrées en école d’ingenieur. Bac+reussite des 2preieres années de tronc commun sciences exactes+casier judiciaire ne portant aucune condamnation même pas avec surcis+relevé de notes.
    En cas où ces pieces sont fournies, une covocation à l’examen est envoyées par la poste et par email. Le parcours pour le visa sera plus simple. Pour passer les concours ne vous faites pas heberger par des proches mais allez à l’hotel le plus proche du centre d’examens avec l’un de vos parents ou seul. Ne frequentez personne et munissez vous dela quiétude propre à un vrai étudiant(te). Une fois les examens passés, retournez au pays et atende les resultats. Si vous avez réussi les concours, un visa étudiant vous est octroyé. L’école vous prend en charge point de vue logement, nourriture et bourse. Ceci est valable pour 3 grandes ecoles d’ingenieur. Si vous remportez le concours alors seul votre serieux aux examens est votre garantie à passer un cursus sans probleme d’argent ou de logement.
    Tout autre tentative demande beaucoup de moyens.




    0



    0
    Kifikifek
    26 décembre 2013 - 17 h 18 min

    Venez et restez vivre
    Venez et restez vivre quelques de votre jeunesse avant d’aller au HADJ et laissez vos idées islamistes chez vous…………………ha ha ha




    0



    0
    DADY
    26 décembre 2013 - 17 h 18 min

    C EST PLUTOT DESTINE AUX
    C EST PLUTOT DESTINE AUX EGYPTIENS ET MAROCCAINS QUI VONT EN PROFITER LE PLUS CAR LEURS GOUVERNEMENTS SONT DERRIERE EUX CAR POUR LE NOTRE LES JEUNES NE SONT QU UNE CHARGE QU IL TRAINE ET QUE LES JEUNES DEMANDEURS DE SAVOIR SONT LE DERNIER DES DERNIERS DERNIERS DE SES SOUCIS.




    0



    0
    Anonyme
    26 décembre 2013 - 14 h 11 min

    Il n y a pas que le problème
    Il n y a pas que le problème de bourses, autrefois, il n y avait même pas le resto du coeur pour ne pas mourrir de faim et pourtant les étudiants Algériens réussissaient presque tous. Le niveau n’est plus ce qu’il était c’est une catastrophe, il faut voir pour croire. L’arabisation a tout détruit.




    0



    0
      Anonymous
      24 juillet 2016 - 13 h 13 min

      la langue n »est qu’un
      la langue n »est qu’un véhicule , ce n’est pas elle qui fait barrière a la science, au développement




      0



      0
      Anonymous
      24 juillet 2016 - 13 h 13 min

      la langue n »est qu’un
      la langue n »est qu’un véhicule , ce n’est pas elle qui fait barrière a la science, au développement




      0



      0
    l'apprenti
    26 décembre 2013 - 13 h 30 min

    @ Anonyme:
    (les dossiers de

    @ Anonyme:

    (les dossiers de demandes d’inscriptions des algériens dans les universités françaises s’entassent par centaines et pour chaque cycle ou sous cycles par, institut,…)

    Je me demande vraiment d’où tiens tu ce genre d’information… à moin que tu es un ministre Français…ha ha ha ha




    0



    0
    SiZineddine
    26 décembre 2013 - 12 h 07 min

    Je conseille aux étudiants de
    Je conseille aux étudiants de ne venir en France que s’ils peuvent avoir une bourse.




    0



    0
    SiZineddine
    26 décembre 2013 - 12 h 02 min

    Arretez de brasser du vent.
    Arretez de brasser du vent. Tous les étudients algeriens vivent dans des conditions difficiles. Il faut multiplier au moins par 10 les bourses.




    0



    0
    l'apprenti
    26 décembre 2013 - 11 h 26 min

    @ Amcum…
    C’est quoi ce type

    @ Amcum…

    C’est quoi ce type de conseil.. ou bien c’est toi qui vas payer les frais.. ha ha ha ha…




    0



    0
    Anonyme
    26 décembre 2013 - 11 h 09 min

    Arrêter de remuer le couteau
    Arrêter de remuer le couteau dans la plaie : mais bon dieu, les dossiers de demandes d’inscriptions des algériens dans les universités françaises s’entassent par centaines et pour chaque cycle ou sous cycles par, institut, elle s’entassent par milliers dans une seule université, qui n’est ni Marseille ni Paris et ce n’est pas non plus Brest, les dossiers venant d’Algérie forment une pile de plusieurs m3 de volume des dizaines milliers de demande : seulement quelques dossiers en général très particuliers déposés en main propres et portant une lettre de recommandation spéciale et française sont étudiés. Le temps ou les étudiants réussissent à s’inscrire dans plusieurs universités avant même de débarquer en France est révolu. Il ne faut pas croire quand le premier ministre Français promet plus d’inscriptions aux étudiants Algériens pourtant les filières scientifiques et techniques sont désertes mais les responsables des diplômes ne veulent plus entendre parler des étudiants Algériens qui étaient jadis, plus nombreux que les étudiants français dans les laboratoires de recherche dans certaines universités.




    0



    0
    Amcum
    26 décembre 2013 - 10 h 02 min

    Je conseille mes compatriotes
    Je conseille mes compatriotes de decliner ces offres et de s’orienter plutot vers l’Amerique du Nord et vers l’Asie.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.