La drôle de rumeur sur Abdelmalek Sellal

Une folle rumeur a fait le tour des rédactions et des réseaux sociaux, selon laquelle le Premier ministre serait sur le point d’être remercié. Cette «information», qui n’a pas été prise au sérieux, intervient à un moment sensible de la vie politique du pays. Le mois d’avril approche et la machine «électorale» s’emballe dans les coulisses où tous les coups semblent permis, sur fond de doute sur le devenir du président Bouteflika. La rumeur qui a ciblé Abdelmalek Sellal coïncide avec une série d’émeutes qui secouent le pays d’une façon quasi simultanée, si bien que d’aucuns se demandent si ces mouvements de protestation et ces affrontements interethniques à Ghardaïa – qui ne semblent pas vouloir se calmer – ne sont pas manipulés par ces mêmes organisations tapies dans l’ombre qui ne désespèrent pas d’allumer le brasier algérien depuis janvier 2011. Et qu’aurait donc fait Abdelmalek Sellal qui aurait suscité l’ire du cercle présidentiel au point de vouloir sa tête ? Le Premier ministre actuel, appelé en renfort pour pallier l’absence «physique» du président de la République depuis son grave accident vasculaire cérébral, a sillonné plus d’une trentaine de wilayas et compte achever sa «tournée nationale» avant la convocation du corps électoral pour la présidentielle, soit en janvier. Dans son périple qui l’a conduit aux quatre coins du pays, par alternance et par souci d’équilibre régional, Abdelmalek Sellal n’a eu de cesse de faire l’apologie du programme d’Abdelaziz Bouteflika dont il vante les réalisations, s’effaçant lui-même volontairement pour éviter que ses contacts directs avec la population et ses discours ne soient interprétés comme une tentative de faire de l’ombre au chef de l’Etat dont le mandat s’achève bientôt. Il faudrait s’attendre à des attaques frontales et plus agressives à l’avenir contre le Premier ministre dont la candidature à la magistrature suprême n’est pas à exclure. L’homme ayant à son actif plusieurs années dans l’administration, ayant gravi les échelons depuis ses premières fonctions dans les collectivités locales et connaissant donc les véritables problèmes que vivent les citoyens au quotidien. Abdelmalek Sellal tient également deux cartes maîtresses entre les mains : il est exempt des joutes politiques, car n’émargeant dans aucun parti, et a su se tenir à distance des affaires de corruption qui ont éclaboussé plusieurs départements ministériels, dont celui des Travaux publics, dirigé à l’époque par Amar Ghoul, ministre «imposé» dans son gouvernement dont il se passerait volontiers. Les jours à venir s’annoncent orageux pour un Premier ministre farceur mais pas naïf.
M. Aït Amara
 

Comment (28)

    Anonyme
    27 décembre 2013 - 17 h 49 min

    bravo monsieur sellal vous
    bravo monsieur sellal vous etes l homme qui nous faut
    en ce moment tenez bon




    0



    0
    citoyen
    27 décembre 2013 - 15 h 52 min

    le premier ministre fait peur
    le premier ministre fait peur aux détracteurs et ce, par son honneteté et surtout son nationalisme très bien connu. il est l’un des rares fils de l’algérie qui sont vraiment difficiles à abbatre. il tiendra bon et secondera très bien le future président, bien sur son excellence Abdelaziz BOUTEDLIKA.
    -vive le peuple algérien
    -gloire aux martyrs de la révolution et du fevoir
    -vive le pétrole algérien
    -vive le gaz algérien
    n’en déplaise aux ennemis de l’algérie quels qu’ils soient, et qu’ils crèvent d’un cancer comme des chiens galeux.




    0



    0
    mhand
    27 décembre 2013 - 14 h 07 min

    c’est notre Atatürk, il est
    c’est notre Atatürk, il est bien ce sellal




    0



    0
    Anonyme
    27 décembre 2013 - 6 h 57 min

    Ouyahia et Sellal les hommes
    Ouyahia et Sellal les hommes de la relève? des deux je voterais bien pour:un.




    0



    0
    AIT MOKHTAR
    27 décembre 2013 - 1 h 48 min

    Il parle le langage du peuple
    Il parle le langage du peuple ! C’est un homme authentique, sincère et fonceur ! Malheureusement, nous les algériens, on n’aime pas les HHommes !On les tue ou on les contraint à l’exile ! Sellal a toujours assumé ses responsabilités ! maintenant qu’il y ait des corrompus dans son équipe…cette corruption je crois qu’elle arrange tout le monde ! Nous allons soit négocier le prochain virage avec responsabilité ou alors on sera obligé de réagir au désastre! il vaut mieux agir ensemble avec un consensus national loin de tout esprit de vengeance! Personne ne nous veut du bien ! réfléchissons à l’avenir de notre pays! Mettons autour de sellal un gouvernement d’union national ! On ne peut pas se passer des compétences comme Sofiane Djilali, Saîd Sadi, Benbitour…ou de expérience d’Ait Ahmed, Hamrouche, Benflis…




    0



    0
    qu'importe
    26 décembre 2013 - 22 h 29 min

    3 mois après sa nomination
    3 mois après sa nomination comme premier ministre il était devenu évident que boutef avait mis en orbite sellal pour la prochaine présidentielle , tous les partis au pouvoir sclérosés dans leur certitude n’ont rien vu parce que sellal n’est membre d’aucun parti , quand à la presse ,toute la presse , obnubilée par le 4e mandat ,os à ronger qui lui a été jeté par el watan et consort est totalement incapable d’analyser ou de rendre compte des forces qui s’affrontent à l’intérieur du pays ce qui donne une idée du niveau affligeant des médias chez nous .Maintenant que les partis et autres candidats ,dégrisés de la campagne haineuse déclenchée par el watan echourouk et tsa commencent à se rendre compte qu’ils ont loupés le train il paniquent à l’idée que boutef leur a réservé une très désagréable surprise dont ils ne se remettront pas , sellal va devoir affronter la tempête à venir .




    0



    0
    Anonyme
    26 décembre 2013 - 21 h 29 min

    Il louche un peu quand même,
    Il louche un peu quand même, ces algériens jamais parfaits !




    0



    0
    Lailla
    26 décembre 2013 - 20 h 57 min

    C l’homme qu’il faut pour
    C l’homme qu’il faut pour l’Algérie




    0



    0
    alsoum
    26 décembre 2013 - 20 h 43 min

    les voies du seigneur sont
    les voies du seigneur sont impénétrables!
    Dans la galerie des photos ci-contre on voit Mr.SELLAL, brandir ce qui semble être un fanion ou un carton… rouge !




    0



    0
    Emiliano Zapata
    26 décembre 2013 - 19 h 28 min

    Sellal semble être un homme
    Sellal semble être un homme sincère et honnête.J’espère qu’ils se présentera aux présidentielles de 2014 et s’il est élu je suis sûr qu’il mènera l’Algérie à bon port.Nous avons perdu trop de temps en futilités alors qu’il y a tant à faire pour construire ce grand pays au bénéfice de tous les Algériens quels qu’ils soient.




    0



    0
    Anonyme
    26 décembre 2013 - 18 h 40 min

    De par sa sincérité, son
    De par sa sincérité, son dévouement et son franc parler , il commence à déranger certaines sphères.




    0



    0
    Anonyme
    26 décembre 2013 - 18 h 13 min

    Je pense qu actuellement le
    Je pense qu actuellement le premier ministre, son ministre des affaires étrangères et le porte parole de ce dernier, sont les meilleurs à leur postes, ils sont compétents, ceux qui font la zizanie, sont des vendus à la soldes des puissances étrangères




    0



    0
    aghrive
    26 décembre 2013 - 16 h 39 min

    Ça sera mieux pour qu’il
    Ça sera mieux pour qu’il puisse déposer sa candidature au présidentielle, et moi je voterais pour lui haut la main, c’est le seul type intègre de toute la horde que compose nos gouvernement depuis 62 . tous les BENS on a eu que ca et voila le resultat j’espere qu’on va finir avec la note Bou et fini les B mon nom et p commencent par B ,juste pour ne pas dire que j’aime pas ces lettres.
    Viva Sellal




    0



    0
    RAMO
    26 décembre 2013 - 15 h 24 min

    LES DÉCIDEURS N’ AIMENT PLUS
    LES DÉCIDEURS N’ AIMENT PLUS PAS LEURS ENFANTS (OUYAHIA ET SELLAL)
    c est comme si c était des enfants indésirable; mais pour le moment ils sont très utiles sans passé par le consensus,je voterai pour l un ou l autre.




    0



    0
    mellah hocine
    26 décembre 2013 - 14 h 56 min

    Heureusement, la propagande
    Heureusement, la propagande offre au politicien habile et sincère un instrument de choix pour modeler et façonner la volonté du peuple. Disraeli exposait ce dilemme dans des termes très cyniques : « Je dois suivre le peuple. Ne suis-je pas son chef ? » Il aurait aussi bien pu ajouter : « Je dois guider le peuple. Ne suis-je pas son serviteur ? »
    Malheureusement, les méthodes qu’appliquent les hommes politiques contemporains pour s’adresser au grand public sont aussi archaïques que celles des publicités commerciales du début du siècle, et aussi peu efficaces que celles-ci le seraient aujourd’hui.




    0



    0
    mellah hocine
    26 décembre 2013 - 13 h 54 min

    La manipulation consciente,
    La manipulation consciente, intelligente, des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays.
    On peut critiquer certains des phénomènes qui en découlent, notamment la manipulation des informations, l’exaltation de la personnalité, et tout le battage de masse autour de personnalités politiques, ou d’idées sociales. Même s’il arrive que les instruments permettant d’organiser et de polariser l’opinion publique soient mal employés, cette organisation et cette polarisation sont nécessaires à une vie bien réglée.
    L’influence de la propagande sur la socièté a de quoi étonner les gens les mieux informés. Il suffit pourtant de lire entre les lignes des journaux pour avoir une petite idée de son ascendant sur l’opinion publique.




    0



    0
    abdelkader wahrani
    26 décembre 2013 - 13 h 54 min

    c´est quoi Benflis, c´est un
    c´est quoi Benflis, c´est un assoiffé de pouvoir, c´est un ancien FLN. ancien ministre…c´est un assoiffé comme les autres?.le seul qui mérite président de la république Mr abdelmalek Sellal n´a jamais été associé a un scandal quiconque c´est un homme intégre et digne de respect. quand a ces pseudo-partis politiques sont la source de tout nos maux en déracinant de nos valeurs en échange d´une démocratie satanique et criminelle importée et imitée maladroitement par les mercenaires au service de l´impérialisme,ces chefs de partis politiques ne qu´attendre leur tour pour se servir, pour sévir au dépens des intérêts du peuple,du pays…ect ces pseudo chefs de partis boulitik, ne sont que des citoyens ordinaires qui n´ont aucune expérience politique consiste a bluffer,a mentir juste pour arriver au pouvoir? l´attitude de ces (tama3yyne)assoiffés de pouvoir comme un vendeur de poisson pourri qui arrive a vous vendre n´importe quoi grâce a son sourie hypocrite, son barratin, sa machonnêteté…ect. mieux vaut vivre enchainé prés de celui que l´on aime,que vivre libre au milieu des jardins prés de celui que l´on hait. proverbe perse. vive abdelmalek Sellal futur président de la république inchallah.




    0



    0
    le corbeau
    26 décembre 2013 - 13 h 26 min

    en quoi ça change s’il parte
    en quoi ça change s’il parte ou qu’il reste ?




    0



    0
    ElMouateen
    26 décembre 2013 - 13 h 24 min

    Il est clair, que Sellal va
    Il est clair, que Sellal va démissionner dans quelques jours de son poste de premier ministre pour se présenter aux élections présidentielles de 2014.
    Il commence à provoquer Boutef, puicequ’il a fait des éloges a Chadli durant sa visite à El-tarf.
    Sellal limogé ? Ca sera une bonne chose pour lui, puisque il va se démarquer de Boutef durant sa compagne.




    0



    0
    SIDI MAKHLOUF
    26 décembre 2013 - 13 h 21 min

    Les chiens aboient, la
    Les chiens aboient, la caravane passe. Si Mr SELLAL a envie de se présenter aux présidentielles,se ne sera pas ces cocos qui peuvent l’en empécher.Moi je voterais pour lui.




    0



    0
    kebch bounetah
    26 décembre 2013 - 12 h 31 min

    Monsieur Sellal fait de
    Monsieur Sellal fait de l’ombre à boutef et comme il se croit irremplaçable il commence a avoir peur beaucoup d’Algériens pense qu’il n’y a que lui comme homme en Algérie alors que Sellal et n bon exemple




    0



    0
    Rachida
    26 décembre 2013 - 12 h 13 min

    Pourquoi? Il semble sincère,
    Pourquoi? Il semble sincère, laissons-le terminer son travail , puis voir concrètement les résultats, possible que ns ayons une chance d’avancer, vue qu’il insiste sur le savoir… la justice…les sciences…il fait tout pour plaire sauf en ce qui concernant la flambée des prix dont ns sommes tjrs les victimes… Si on a pas une volonté politique de prendre en charge l’agriculture et la santé… Toutefois ce monsieur mérite notre confiance puis on verra avec mr Zoukh si il tiendra sa parole, je n’ai encore rien vu.




    0



    0
    Rascasse
    26 décembre 2013 - 11 h 54 min

    @alilou ; ils ont ramener
    @alilou ; ils ont ramener khalifa pour barrer la route à benflis , selllal croit en sa bonne étoile (…)




    0



    0
    moha k
    26 décembre 2013 - 11 h 47 min

    Ha ness khafou rabi fi hadh
    Ha ness khafou rabi fi hadh el bled oua el aibed parce que l Algérie est devenue la cible de l occident après la chute de Égypte sirie libye c est notre tour il faus faire gafes je parle au peuple et au derigeant soyons solidaire pour empêcher les complots des occident lahouma kad belaghte




    0



    0
    adel
    26 décembre 2013 - 11 h 37 min

    Sellal est un brave type
    Sellal est un brave type




    0



    0
    SADEK
    26 décembre 2013 - 11 h 34 min

    un Premier ministre farceur
    un Premier ministre farceur mais pas naïf et authantique qui a effacé tous ceux qui l’ont precedés et sont meme candidats à la presidentielle prochaine mais n’ont pas le courage d’annoncer leurs condidatures ,ils attendent le feu plutot le rouge s’eteindre.




    0



    0
    Rascasse
    26 décembre 2013 - 11 h 25 min

    Ait Amara tu pousses trop
    Ait Amara tu pousses trop loin le bouchon (…)




    0



    0
    Alilou
    26 décembre 2013 - 10 h 59 min

    Said Bouteflika et Saadani ne
    Said Bouteflika et Saadani ne démordront jamais de leur hargne à barrer la route de la Présidence de la République à Sellal, dont ils voient toujours un pion du DRS.

    Ils auraient convaincu Gaid Salah de la duplicité de Sellal et diraient aujourd’hui préférer Benflis à ce dernier.

    Tout est bon pour ces compères pour déstabiliser leur ennemi commun et forcer la main au perclus d’El Mouradia, dont la santé se serait sérieusement dégradée récemment, pour qu’il opte pour Benflis.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.