Qui sauvera la Constitution ?

Par Karim Bouali – Que prévoit la Constitution quand le pays est pris en otage par une poignée d’aventuriers ? Qui est habilité à intervenir pour sauver la nation d’un danger déguisé en élection présidentielle ? Que prévoit la Constitution lorsque le Parlement est transformé en une caisse de résonance sans aucune âme au service d’un président et de son clan ? Que prévoit la Constitution quand les services d’ordre sont mobilisés pour la sauvegarde d’un système et non pas le sauvetage d’acquis démocratiques obtenus de haute lutte par le peuple ? Que prévoit la Constitution lorsque le gouvernement pérore sur ses prouesses et ment au citoyen en déguisant, par un tour de prestidigitation, les échecs en réussites et les ratages en projets du siècle ? Que prévoit la Constitution quand les responsables politiques impliqués dans des affaires de corruption ne sont pas poursuivis en justice «au nom du peuple» et, au contraire, continuent de hanter ses jours et ses nuits ? Que prévoit la Constitution lorsque des médias financés avec l’argent du contribuable servent à louanger un président absent dont ils ont la charge de filmer l’ombre ? Que prévoit la Constitution quand des institutions censées être indépendantes bafouent ce droit pour se mettre au service du seul pouvoir présidentiel dans le seul but de s’épargner la colère foudroyante du chef suprême de ceci, premier responsable de cela, bref, du tout-puissant ? Que prévoit la Constitution lorsque personne, parmi les responsables politiques dûment habilités, n’a le courage d’appliquer l’article 88 qui stipule que le président de la République doit être mis à la retraite dans le cas où il serait empêché d’exercer ses fonctions normalement ? Que prévoit la Constitution quand un président impotent veut se maintenir au pouvoir par la force ? Que prévoit la Constitution lorsqu’une minorité de gens décident de la modeler tel un matériau malléable à merci ? Que prévoit la Constitution quand elle est violée au nom de la démocratie et que personne ne vole à son secours ?
K. B.

Comment (23)

    Fodil
    9 mars 2014 - 16 h 48 min

    une mafia veut remplacer une
    une mafia veut remplacer une autre




    0



    0
    Anonyme
    9 mars 2014 - 9 h 42 min

    @by HamidSerret (non vérifié)
    @by HamidSerret (non vérifié) | 8. mars 2014 – 21:53
    @ahmed (non vérifié) | 8. mars 2014 – 14:53
    il faut faire ça chez vous en arabie!!!!




    0



    0
    Emiliano zapata
    9 mars 2014 - 7 h 34 min

    La non application de
    La non application de l’article 88 est une flagrante violation de la constitution qui ne se comptent plus sous le régime de Fakhamatouhou.Mais quand le frère du président en véritable Raspoutine gouverne dans l’ombre et prend des décisions à la place de son frère malade,comment peut-on appeler ça?A l’allure où ça va il est quasiment certain qu’après une parodie annoncée d’élection,il mettra en oeuvre la nouvelle constitution et se désignera vice-président et le tour est joué pour enterrer la République et instaurer la monarchie à la mode du makhzen marocain dont on voit déjà les prémices.Et si personne ne réagit,adieu l’Algérie.




    0



    0
    Lemajd
    8 mars 2014 - 21 h 03 min

    Faut pas se leurrer,qui
    Faut pas se leurrer,qui sauvera la constitution? ,LA RUE.




    0



    0
    HamidSerret
    8 mars 2014 - 20 h 53 min

    @ahmed (non vérifié) | 8.
    @ahmed (non vérifié) | 8. mars 2014 – 14:53
    Enfin, je lis un post sérieux et vraiment je reconnais là
    un vrai citoyen ALGERIEN qui sait de quoi il parle,
    contrairement à tous ces usurpateurs d’identité ALGERIENNE
    qui pensent vraiment qu’ils ont la moindre chance de semer la discorde entre le peuple d’ALGERIE!!!!
    C’est la preuve vraiment qu’ils n’ont rien à avoir avec ce peuple
    et que ce ne sont que de vulgaires imposteurs malfammés, mais ils oublient que nous sommes un peuple de MARTYRS et que les HOMMES en ALGERIE sont LA!!! tous à leur place et n’attendent que
    le mal s’avance à visage découvert pour le détruire:
    TIGUENTOURINE ETAIT UN BON EXEMPLE ET UNE BONNE LEçON POUR
    TOUS CES MALFAISANTS A LA SOLDE DU SIONISME INTERNATIONAL QUI
    A SA BASE AU ROYAUME DES NARCOTRAFIQUANTS DE LA PAUVRETE ET DE LA PROSTITUTION!!!!

    SVP LES CHARLATANS LISEZ ENCORE APPRENEZ ET SOUFFREZ:

    VIVE L’ALGERIE MERE DES MARTYRS
    VIVE LA REPUBLIQUE D’ALGERIE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
    PAR LE PEUPLE ET POUR LE PEUPLE




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    8 mars 2014 - 20 h 11 min

    Qui sauvera la Constitution
    Qui sauvera la Constitution ?

    Son nom est personne.




    0



    0
    RAMO
    8 mars 2014 - 19 h 43 min

    ACTUELLEMENT IL YA QUE LE
    ACTUELLEMENT IL YA QUE LE PEUPLE QUI A LE POUVOIR DE SAUVER DE CE QUI RESTE DE LA CONSTITUTION ET DISSOUDRE L’APN CAR PERSONNE NE CE RECONNAIT PAR LA REPRÉSENTATION DE CES ÉLUES A LA NOIX.




    0



    0
    Anonyme
    8 mars 2014 - 19 h 27 min

    je trouve l’idée d’insulter
    je trouve l’idée d’insulter et d’accuser la DRS par saadani ,lumineuse car par ce subterfuge, tout le monde est tombé dans le panneau y compris moi,le clan nous a fait croire qu’il y avait une mesentente entre cette direction et le president,foutaises,la DRS est l’actuelle realisatrice des ambitions du clan ,c’est un certain aribi,negociateur avec le chef du drs,qui m’a mis la puce à l’oreille en l’entendant sur ECH-CHOUROK TV charger le general nezzar le sauveur du pays et s’eclater en dytirambes sur le general mediène!!!!!




    0



    0
    Moudjahed
    8 mars 2014 - 16 h 41 min

    L’ANP,rempart de la
    L’ANP,rempart de la nation,contre toutes derives velléitaires,emanant de l’exterieur ou meme de l’interieur,semble ,l’avoir, abondonné,tourné le dos,laissé déjà violenter en 2008.
    Notre constitution,est elle si orpheline,sans qu’on le sache?
    Dans ce cas,on ne la merite pas
    Pauvre constitution et surtout pauvre de nous,les dindons de la farce!




    0



    0
    ahmed
    8 mars 2014 - 15 h 19 min

    @Abou Stroff
    ___
    C’est

    @Abou Stroff
    ___

    C’est exactement de votre genre dont je parle ! Vraiment ! Vous reprenez mes idées et vous les retournez ! Vous êtes sortis comme un rat ! D’autres vont sortir !
    .
    Voici ce que disent les spécialistes de la contre manipulation à propos du « manipulateur » (vous vous êtes médiocre) et retenez le bien !
    .
    « La plupart du temps, il estime mettre en œuvre une stratégie intelligente et supporte mal la critique. Si on tente de lui faire reconnaître ses défauts ou ses erreurs, il réussira habilement à retourner les accusations contre l’accusateur.»(Isabelle Nazare-Aga)




    0



    0

    Anonyme
    8 mars 2014 - 14 h 56 min

    BESSIF !
    la constitution sera

    BESSIF !
    la constitution sera encore une fois violée ;mais que faire de l’impotence du candidat ? elle ne peur pas être tout le temps cachée par el yatima qui a atteint ses limites ;
    les colons étaient aussi déterminés à ne pas céder à la volonté de la majorité (majorité cachée aussi par les médias);
    seule la pression permanente et pacifique de la société civile et autre peut drainer les gens et aboutir à la fuite du clan
    et de son entourage ; fafa devrait cesser de défendre cette cause perdue ;quel mauvais élève?




    0



    0
    Abou Stroff
    8 mars 2014 - 14 h 43 min

    by ahmed (non vérifié) | 8.
    by ahmed (non vérifié) | 8. mars 2014 – 14:53. voilà l’attaque annoncé par la danseuse du ventre. les laudateurs de la momie ont ainsi été actionnés pour encenser leur « bienfaiteur ». quant à l’ordre avancé par « si ahmed »: « Faut pas faire confiance à ces crétins opportunistes sans foi ni loi dont la connaissance de l’Algérie se résume à 2 ou 3 anecdotes », j’y adhère totalement, en effet, comment peut on faire confiance à des énergumènes qui n’ont foulé le sol algérien qu’après 1962? et il l’ont foulé pour accaparer le pouvoir par une série de coups d’état qui ne semble pas s’arrêter. enfin lorsque « si ahmed », parlant des « crétins opportunistes », avance (en oubliant qu’il parle de la troisième personne du pluriel),: « Il bouffe à tous les râteliers …. de la vraie graine de futurs renégats. » on ne peut qu’être d’accord avec cette sentence puisque des énergumènes comme Ahmed Ouyahia et Abdelaziz Belkhadem, Larbi Ould Khalifa, Amar Saïdani et Abdelkader Bensalah, Boualem Bessaih, , Amar Ghoul, Amara Benyounès bouffent, en effet, à tous les râteliers et pourraient même se bouffer entre eux.
    moralité de l’histoire: si ahmed, arrive un peu tard car les algériens ont compris depuis quelques temps qu’ils sont gouvernés par un clique de bandits qui se sert de la momie pour continuer l’oeuvre de prédation dans laquelle elle excelle.




    0



    0
    ahmed
    8 mars 2014 - 14 h 20 min

    SI PERSONNE ne vole au
    SI PERSONNE ne vole au secours de la Constitution c’est que:
    .
    – SOIT ELLE N’EST PAS VIOLÉE; le peuple ne suivra donc pas les quelques agitateurs qui y trouvent intérêts à ce que le « régime » change par le désordre si nécessaire.
    .
    – SOIT ON NE CESSE DE LA VIOLER DEPUIS 36 ans sans que nos « élites » politico-économique ne daignent intervenir, car cela arrangeait alors leurs affaires et les voici maintenant « découvrir » une violation pour faire pression afin de recouvrer les privilèges perdus. Le peuple ne suivra certainement pas, car non concerné sachant que chacun des 2 groupes du même « clan » veut imposer son homme par la fraude !




    0



    0
    ahmed
    8 mars 2014 - 13 h 53 min

    Aux vrais patriotes
    Aux vrais patriotes d’Algérie
    _____
    Ils ont trouvé l’occasion, l’opportunité, de déstabiliser l’Algérie en attaquant les Institutions en particulier l’Armée avec son DRS – qu’ils vouaient aux gémonies peu avant – les voici en sympathie pour leur demander un coup de force inconstitutionnel.
    Ils poussent même le ridicule jusqu’à « marocaniser » le Président, auquel ils souhaitent rapidement la mort, en le confinant dans un « clan » pro-marocain et pro sioniste pour créer une division. Des pourris !
    Ils sortent à l’unisson, durant ces présidentielles, pour dévoiler leur vraie nature et objectifs funestes sous couvert d’une défense du peuple algérien auquel il demande de « se révolter » pendant que leurs rejetons font des affaires.
    Pouah ! et pouah, lorsqu’ils trouvent des ignares, sachant juste lire et écrire, pour les relayer sur des sites patriotiques de libre expression qu’ils ne trouveront jamais chez eux.
    Ils sont quelques dizaines depuis l’étranger, qui ne sont apparus qu’à cette occasion des présidentielles pour, sans aucun doute, disparaitre, comme des oiseaux qui passent, une fois que les choses apparaitront sans espoir.
    Ils reprochent aux Algériens d’être gouvernés par des compatriotes – quels qu’ils soient – quand ils acceptent d’être gouvernés, chez eux, par des Sarko, Flamby et autres Moshé-Botul-Achel, dont le seul langage à leur endroit est « Karcher, karcher ».
    Il n’y a rien de cohérent dans leur la bave de crapaud qui leur sert d’arguments. Les SDF peuplant les rues de leur pays d’adoption, la 5ème puissance économique mondiale et il reproche à l’Algérie de ne pas faire mieux ! Alors qu’eux-mêmes n’ont pas dépensé un seul jour de leur vie au service de l’Algérie !
    Ni en y travaillant, ni en y effectuant leur service militaire, ni rien !
    Si un chameau se fait en.. par un autre chameau dans le désert, c’est la faute à Bouteflika, l’Armée, le DRS et les généraux.
    Si demain l’OTAN agresse l’Algérie, ils sont capables de s’enrôler comme mercenaires pour venir nous « libérer de la dictature » !
    Comme ils sont du genre pleutre, ils se contenteront peut-être de faire comme les rats de Libye en applaudissant et comptant les morts confortablement installés devant leurs écrans de télé.
    Bref que de la graine de renégats néo-harkis.
    Comme c’est une affaire intérieure algéro-algérienne, il faut les laisser aboyer tous seuls. Aucun algérien sensé ne prend au sérieux leur diarrhée verbale. Les chiens aboient, la caravane passe dit-on. Plus on leur répond, plus ils aboient.
    Donc, laissons-les baver comme des « chiens de nomades » dont on dit qu’ils aboient, mais ils ne mordent pas .
    Faut pas faire confiance à ces crétins opportunistes sans foi ni loi dont la connaissance de l’Algérie se résume à 2 ou 3 anecdotes et ce qu’il lisent sur les sites anti-algériens tenus par des résidus du FIS ou des Makhzéno-sionistes.?
    Il bouffe à tous les râteliers …. de la vraie graine de futurs renégats.




    0



    0
    VIGIE
    8 mars 2014 - 13 h 30 min

    La constitution c’est le
    La constitution c’est le peuple seul le peuple va trancher sans ces conditions là ,obscures vive les jeunes vive le peuple ! C’est le peuple des MIRACLES oui on est là on peut sauver notre pays des serres de ces RaPACES oui on peut sauver notre cher pays délivré de fafa au FORCEPS oui ne pleurnichons pas car la gorge vive c’est nous !….. Eh oui on l’appelle la main d’or .. Car tous les voyous Baltaguis shab elkachiated leur graisse la patte ! Son heure viendra comme les fils de kadafou oui … Vous allez payer y’a les charognards et khelil payera aussi bi idh ni Allah ! Faisons de la journée 17 avril 2014 une journée …pas âme qui vive !une journée qui restera dans l’histoire de notre beau pays ! Tchus




    0



    0
    Anonyme
    8 mars 2014 - 12 h 47 min

    excusez mon ignorance mais je
    excusez mon ignorance mais je voudrai d’abord savoir de quel pays s’agit il. du Zimbabwe? du Madagascar? de la cote d’ivoire? ou bien des philippines ? …

    là il me semble que Bouteflika (lui ou son entourage, toute une nébuleuse porte ce nom en fin de compte ) vient d’ouvrir une porte qu’il sera difficile de refermer.




    0



    0
    Antisioniste
    8 mars 2014 - 12 h 27 min

    Salamou 3alikoum
    La

    Salamou 3alikoum

    La constitution est un outil fait par des représentants du peuple, choisi par le peuple, dans l’intérêt du peuple, avec toutes les tendances de se même peuple « NORMALEMENT ».

    Mais ce n’est pas le cas de toute évidence !

    La constitution une fois mise au point par les représentants du peuple toute tendance confondu devrait être mise à l’appréciation du peuple pour qu’l puisse en débattre librement d’une façon civilisé pour émettre ses recommandations, ses remarques, et ses contestations légitimes. Car la perfection n’est pas de ce monde, et encore moins un trait de caractère humain. Apres cela un referendum est organisé et la minorité devra accepter le choix de la majorité et œuvrer ultérieurement démocratiquement, et légalement pour faire valoir son opinion ou ses revendications, tout cela bien entendu dans le cadre de « NORMALEMENT ».

    Mais ce n’est pas le cas de toute évidence !

    Nous somme censé avoir mis le pied dans la dynamique démocratique depuis 1988, on est dans la fin de la troisième décennie depuis cette date. Bien des acquis ont était obtenu par le peuple pour le peuple, sans parler de la façon dont ils ont était obtenu. Le problème est que ses acquis obtenu tel à titre d’exemple, le pluralisme et la liberté d’expression ont était, à mon humble avis, très mal utilisé. On peut attribuer cela à la nouveauté de la démocratie dans notre société, ou notre inexpérience, les plus subjectifs d’entre nous colleront tout sur le dos du pouvoir occulte que je ne blanchi et n’encense absolument pas, mais pour faire avancer les choses dans le bon sens il faut être aussi objectif et faire son autocritique, tout cela toujours dans le cadre de « NORMALEMENT ».

    Mais cela n’est pas le cas de toute évidence !

    On ne peut agir hier ni demain, mais uniquement aujourd’hui c.a.d dans l’instant présent, maintenant ! Et pour que notre action ou nos actions ait un sens en plus d’un résultat on doit procéder par degré de priorité.

    La priorité des priorités actuellement, à mon humble avis, n’est pas la constitution, mais ceux qui l’ont faite en notre noms dans leurs intérêts personnel au dépend de nos intérêts. On doit nous mobiliser pour leur faire un barrage infranchissable afin de les mettre hors course démocratiquement et pacifiquement pour les juger ultérieurement de façon équitable et juste. Sinon les termes démocratie justice liberté et équité ne sont pas fait pour nous, et nous ne valons pas mieux que se pouvoir pourri.




    0



    0
    RAMO
    8 mars 2014 - 12 h 05 min

    RÉSUMENT CELA
    DANS LE CAS D

    RÉSUMENT CELA
    DANS LE CAS D UNE PRÉSIDENCE EN FAILLITE ON FAIT APPEL AU LIQUIDATEUR (CONSEIL CONSTITUTIONNEL)QUI MALHEUREUSEMENT LUI AUSSI FAIT PARTI DE LA FAILLITE,AIDEZ NOUS A TROUVÉE LA SOLUTION.




    0



    0
    citoyen karim
    8 mars 2014 - 11 h 36 min

    L’Armée Nationale Populaire a
    L’Armée Nationale Populaire a pour mission permanente la défense de la souveraineté nationale. Article 25 de la Constitution.

    La souveraineté nationale appartient exclusivement au peuple. Article 6 de la Constitution.




    0



    0
    Kahina
    8 mars 2014 - 10 h 57 min

    Il faut commecer par degager
    Il faut commecer par degager les imposteur du clan d’Oujda.




    0



    0
    Mahmoudi
    8 mars 2014 - 10 h 51 min

    L’ANP, qui est la gardienne
    L’ANP, qui est la gardienne de la Constitution , de la paix et de la sécurité du pays, semble avoir démissionné de ses responsabilités constitutionnelles envers le peuple algérien et le pays, pris une otage par les aventuriers du clan présidentiel.
    L’Histoire en prendra note comme elle a pris que cette même ANP n’a pas hésité à tirer à la mitrailleuse contre les jeunes révoltés du 5 Octobre 1988.
    Gaid Salah et ses compagnons ont choisi leur camp.




    0



    0
    Abou Stroff
    8 mars 2014 - 10 h 43 min

    depuis 1962, le ou les
    depuis 1962, le ou les pouvoirs algériens ont pondu un nombre incalculable de textes juridiques (il parait même que nous sommes classés premier en ce qui concerne la ponte de textes juridiques). cependant, la plupart de ces textes n’ont jamais dépassé le stade de textes à garder dans des tiroirs hermétiques. et cette constatation relève en fait d’une fumisterie certaine. en effet, la reproduction de la formation sociale algérienne ne repose pas sur le travail mais sur la distribution de la rente. par conséquent, les texte juridiques que pond le pouvoir et qui sont, en général, des « copié-collé » de textes produits par des sociétés modernes basées sur le travail en tant que moteur de la reproduction, n’ont, aucune assise objective dans le contexte algérien. moralité de l’histoire: la constitution algérienne comme le code de la route algérien (n’avez vous pas remarqué les cycles et motocycles semblent ne pas être concernés par les feux tricolore ou les voies à sens unique, entre autres) sont de simples textes qui permettent d’enjoliver une réalité méprisable et hideuse. et tant que cette réalité méprisable et hideuse n’est pas détruite, les textes continueront à être pondu et les constitutions continueront à être violées.




    0



    0
    Casbah
    8 mars 2014 - 10 h 38 min

    Comme c’est triste de vivre
    Comme c’est triste de vivre dans un environnement intellectuel desertique. Je comprend maintenant pourquoi le Clan d’Oujda est au pouvoir depuis juillet 1962 et pourquoi aussi il n’est pas pret de partir.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.