Un sujet du roi à Saint-Cyr

Par M. Aït Amara – La grande Ecole de guerre de Saint-Cyr, en France, se mue en tribune de propagande pro-marocaine. Faut-il s’en étonner ? Non. Parce que, tout simplement, le Maroc confirme chaque jour que Dieu fait qu’il ne s’est jamais affranchi du colonialisme français et que son territoire est, depuis la nuit des temps, un département semi-autonome qui jouit de la seule liberté pour le seul roi de disposer de toutes ses richesses en contrepartie d’un maintien du royaume sous le giron de l’Elysée. Cette grande Ecole de guerre, donc, a vu un académicien marocain, Saïd Haddad, étaler sa science sur l’armée de son pays, qu’il a gavée de superlatifs et auréolée de gloire : c’est la «plus professionnalisée» et la «plus dépolitisée». Non contents de faire la réclame des forces armées marocaines, en occultant son occupation illégale de territoires sahraouis entiers dont elles terrorisent et torturent les populations, les chefs militaires français qui dirigent cette institution pluricentenaire de renommée mondiale – en matière d’enseignement théorique, bien-sûr –, laissent un conférencier, sujet du roi, s’enliser dans les contradictions, au cœur d’une académie où le savoir militaire doit être aussi précis qu’une arme pointée sur une cible. Armée marocaine dépolitisée, donc, mais dont «les principaux objectifs sont la protection de la monarchie et du Sahara». Le Marocain Saïd Haddad fait précéder le point qui indique la fin de son absurdité par ce compliment versifié : «Bien loin de la politique». Et de préciser, au cas où son propos encenseur serait compris à l'envers, ce qui lui vaudrait les foudres du Makhzen – à l’éternité duquel il est instinctivement attaché –, que «le roi reste le chef politique de l’armée via son rang de chef suprême des armées». Le conférencier marocain ajoute à cette dernière un troisième rôle ; celui de lutter contre les groupes terroristes – notez la byzantine subtilité ! – «qui sont installés non loin du Maroc». L’assistance, composée de futurs officiers, n’a pas dû avoir trop de mal à suivre son regard pointé vers l’Algérie. Faut-il reprocher à un baisemain courbé de louanger ses «Sidi» ou à une Ecole de guerre légendaire de s’abaisser à un tel niveau de crétinisme et de servilité ?
M. A.-A.

Comment (29)

    Laetizia
    4 juin 2014 - 22 h 44 min

    IL est bien dommage que vous
    IL est bien dommage que vous ne publiez pas mon message. Il n’est pas injurieux en quoi que ce soit à votre égard M. Ait lamara. ça n’est pas démocratique .

    Moi je dis que ça ne vaut pas un éditorial, tout au plus un entrefilet en bas de page. Laissez donc son pays d’origine lui faire l’honneur d’une telle publicité.
    Saint Cyr forme 200 étudiants étrangers par an. Ce sont les suppôts de la France dans leurs pays respectifs (anciennes colonies et autres nationalités probablement adhérant à la francophonie), alors que ce type parle de l’armée de son pays en disant qu’elle est « dépolitisée » j’ai envie de dire que ça va de soi, parce qu’autrement ils ne pourraient pas répondre au doigt et à l’oeil aux commandements d’un pays étranger, leur général bien aimé la France. « Lorsqu’une armée est organisée par un État, elle est une institution et ses objectifs sont subordonnés aux objectifs politiques de cet État ».




    0



    0
    Anonyme
    4 juin 2014 - 22 h 10 min

    Certains commentateurs sont
    Certains commentateurs sont indecrotables dans leurs contradictions




    0



    0
    Khenchela
    4 juin 2014 - 21 h 34 min

    Pendant la guerre du Rif,
    Pendant la guerre du Rif, 1921-1926, menée par le Grand Abdelkrim contre les armées coloniales espagnoles, françaises épaulées par un détachement américain, des armes américaines et allemandes ce sont des supplétifs marocains qui ont le plus massacrés leurs frères des ouvrages existent.
    Pendant la Révolution algérienne, si Mohamed V acceptait les militants du FLN sur son territoire, Hassan 2 informait les services secrets français et israéliens ; le détournement de l’avion des responsables du FLN s’est réalisé sur information de cet indic. Il recommencera avec Ben Barka. Qui a oublié dans les maquis les nombreux militaires de carrière marocains qui menaient la chasse aux maquisards ? Qui a oublié en émigration les nombreux militaires et indicateurs marocains qui aidaient les services de répression coloniaux ?
    En France, tous les postes publics et privés sont d’abord ouverts aux Marocains, aux « kabyles », aux Tunisiens et ensuite aux autres qu’importe le niveau des prétendants seule compte la qualité du cirage de souliers.




    0



    0
    Laetizia
    4 juin 2014 - 20 h 34 min

    Moi je dis que ça ne vaut pas
    Moi je dis que ça ne vaut pas un éditorial, tout au plus un entrefilet en bas de page. Laissez donc son pays d’origine lui faire l’honneur d’une telle publicité.
    Saint Cyr forme 200 étudiants étrangers par an. Ce sont les suppôts de la France dans leurs pays respectifs (anciennes colonies et autres nationalités probablement adhérant à la francophonie), alors que ce type parle de l’armée de son pays en disant qu’elle est « dépolitisée » j’ai envie de dire que ça va de soi, parce qu’autrement ils ne pourraient pas répondre au doigt et à l’oeil aux commandements d’un pays étranger, leur général bien aimé la France. « Lorsqu’une armée est organisée par un État, elle est une institution et ses objectifs sont subordonnés aux objectifs politiques de cet État ».




    0



    0
    M'hend n'Ait Addi
    4 juin 2014 - 19 h 35 min

    (…) Il est temps pour
    (…) Il est temps pour l’auteur de(l’éditorial) de réinitialiser la cache de sa mémoire .Beaucoup de bouleversement géostratégiques sont survenu depuis 1956 ,le Royaume du Maroc prend sa place au peloton du concert des nations démocratiques et sa position géostratégique en Afrique du Nord le rend sollicité de la part des grande puissances (USA/Russie/Chine populaire/France) et incontournable pour la stabilité de la région Maghrébine et Subsaharienne.




    0



    0
    Anonyme
    4 juin 2014 - 19 h 25 min

    Les marocains sont sujets de
    Les marocains sont sujets de momo6 ,les algeriens sont sujet de fakhamatouhou Boutef 4,et les deux pays sont sujets de tata frança.Les deux pays sont symetriques à tout point de vue,les qualités et les defauts sont interchangeables.




    0



    0
    Anonyme
    4 juin 2014 - 18 h 26 min

    A chaque petit événement on
    A chaque petit événement on nous dit que la Maroc est au bord de la faillite économique et politique. Nous même on est les rois de la contradiction. On reçoit Fabius en grande pompe. Fabius n’est-t-il pas un Ministre de l’ancienne puissance coloniale. Il n’y a qu’en Algérie que les esprits peuvent absorber ces contradictions. Nous passons nos journées à insulter la France en Français, même notre insulte signe cette contradiction. Mais nous passons également nos journées à chatter avec le cousin qui a eu la chance de passer de l’autre côté de la méditerranée, à lui commander des Nike dernier cri ou un jean. Est-il toujours pertinent d’utiliser un discours où la France est décrite tantôt comme puissance coloniale et tantôt comme un allié et partenaire économique. Si notre inconscient collectif comporte des zones blanches, il n’en est pas de même pour un lecteur étranger et neutre dont l’esprit n’est pas affecté par notre histoire chaotique avec la France.




    0



    0
    Anonyme
    4 juin 2014 - 15 h 57 min

    Abou Stroph:vous avez résumez
    Abou Stroph:vous avez résumez la situation entre l’algérie et le maroc,le makhzene ,la marabunta khoroto c’est du kif kif;




    0



    0
    Aminatou Haider
    4 juin 2014 - 13 h 08 min

    Plutot une armée marocaine
    Plutot une armée marocaine « dépolitisée » grâce aux divers trafics.

    Ce pseudo-académicien marocain, Saïd Haddad, parle de l’armée marocaine à l’Ecole de guerre de Saint-Cyr. Il l’a qualifiée de la «plus professionnalisée» et la «plus dépolitisée» avec raison.
    Pour preuve, le GlaouiH2 avait deja dit aux officiers de son armée de faire tout l’argent qu’ils veulent mais au’ils laissent la politique de côté. C’était juste après la tentative de coup d’Etat de 1972.

    Ainsi, au Sahara Occidental, l’armée a eu le feu vert pour se livrer à toute sorte de trafics : drogue, carburants, provisions de l’armée, etc. Les grandes sociétés qui opèrent au Sahara Occidental appartiennent aux plus hauts gradés de l’armée.




    0



    0
    Anonymus
    4 juin 2014 - 13 h 02 min

    Alerte au Maroc après les
    Alerte au Maroc après les déclarations de Sergueï Lavrov .

    La conférence de presse conjointe réalisée lundi 2 juin par les ministres des affaires étrangères russe et mauritanien ne passe pas inaperçu au Maroc.

    Selon le site La Voix de la Russie, M. Lavrov a souligné que la coopération entre la Russie et la Mauritanie « dans le règlement des problèmes internationaux et africains, dans le règlement des conflits est fondée sur les positions communes qui coïncident dans l’essentiel : la nécessité de respecter le droit international, le droit des peuples à décider indépendamment de leur sort et la nécessité de régler toutes les questions par le biais du dialogue avec la participation de toutes les parties concernées compte tenu de leurs intérêts. Cela concerne le règlement au Sahara occidental, des problèmes compliqués au Sahel-Sahara. La Russie est convaincue que l’UA devrait jouer le rôle décisif dans le règlement des problèmes sur le continent et nous soutenons les efforts de plus en plus intenses de nos amis africains dans cette voie, en particulier cette année lorsque le président de la République islamique de Mauritanie Mohamed Ould Abdel Aziz est président de l’UA ».

    L’allusion du chef de la diplomatie russe au principe d’autodétermination pour le Sahara Occidental et l’encouragement de l’Union Africaine pour qu’elle jour un « rôle décisif » dans la résolution des conflits africains sous la présidence du mauritanien Mohamed OUld Abdelaziz a sonné le glas au Maroc où le gouvernement s’est mis en état d’alerte. Ainsi, Rabat a annoncé une visite surprise du roi Mohammed VI à Moscou prévue pour le 10 juin.




    0



    0
    Anonymus
    4 juin 2014 - 12 h 59 min

    Alerte au Maroc après les
    Alerte au Maroc après les déclarations de Sergueï Lavrov.

    La conférence de presse conjointe réalisée lundi 2 juin par les ministres des affaires étrangères russe et mauritanien ne passe pas inaperçu au Maroc.

    Selon le site La Voix de la Russie, M. Lavrov a souligné que la coopération entre la Russie et la Mauritanie « dans le règlement des problèmes internationaux et africains, dans le règlement des conflits est fondée sur les positions communes qui coïncident dans l’essentiel : la nécessité de respecter le droit international, le droit des peuples à décider indépendamment de leur sort et la nécessité de régler toutes les questions par le biais du dialogue avec la participation de toutes les parties concernées compte tenu de leurs intérêts. Cela concerne le règlement au Sahara occidental, des problèmes compliqués au Sahel-Sahara. La Russie est convaincue que l’UA devrait jouer le rôle décisif dans le règlement des problèmes sur le continent et nous soutenons les efforts de plus en plus intenses de nos amis africains dans cette voie, en particulier cette année lorsque le président de la République islamique de Mauritanie Mohamed Ould Abdel Aziz est président de l’UA ».

    L’allusion du chef de la diplomatie russe au principe d’autodétermination pour le Sahara Occidental et l’encouragement de l’Union Africaine pour qu’elle jour un « rôle décisif » dans la résolution des conflits africains sous la présidence du mauritanien Mohamed OUld Abdelaziz a sonné le glas au Maroc où le gouvernement s’est mis en état d’alerte. Ainsi, Rabat a annoncé une visite surprise du roi Mohammed VI à Moscou prévue pour le 10 juin.




    0



    0
    Fouadz
    4 juin 2014 - 12 h 26 min

    On va savoir bientot si cette
    On va savoir bientot si cette soldatesque du roitelet et si forte que ca et qu’elle va pouvoir faire face au 8.000 terrorsites salafistes marocains qui commencent a quitter le Syrie pour rejoindre le maroc et dont le seul objectif et de faire dégager cette prédatrice famille allaouite allochtone.




    0



    0
    Faouzi
    4 juin 2014 - 12 h 21 min

    Rien d’étonnant quand on
    Rien d’étonnant quand on sait, selon Magazine Forbes, que le roitelet Med VI est le roi le plus riche d’Afrique reignant sur l’un des peuples les plus pauvres de la région MENA ( Aufait Maroc -04/06/2014).

    Le magazine américain Forbes a publié mardi son classement des cinq rois les plus fortunés du continent africain. Avec une fortune estimée à plus de 6 milliards de dollars, le Roi Med VI est en tête de ce classement continental et reste détenteur de la 7eme fortune mondiale .

    Selon Forbes, la richesse du Souverain “provient de son contrôle de la Société national d’investissement (SNI), dont les actifs sont estimés à plus de 10 milliards de dollars.

    La deuxième position de ce classement de Forbes est occupée par Oba Obateru Akinrutan, Roi traditionnel de terres Ugbo, dans la région sud-ouest du Nigeria. Sa fortune est estimée à 300 millions de dollars.

    Oba Okunade Sijuwade, Roi traditionnel d’Ile-Ife, une ville située dans l’Etat d’Osun, dans la région sud-ouest du Nigeria, occupe la troisième position avec 75 millions de dollars, suivi par Mswati III, Roi au Swaziland, dont la fortune est estimée à moins de 50 millions de dollars.

    Le 5e Roi le plus fortuné de l’Afrique est Otumfuo Osei Tutu II, Roi d’Ashanti du Ghana, dont la fortune est estimée à 10 millions de dollars.




    0



    0
    Anonyme
    4 juin 2014 - 12 h 09 min

    (…)N’oublions jamais que le
    (…)N’oublions jamais que le Maroc a mis à la disposition de la France des dizaines de milliers de tabors marocains pour massacrer le peuple algérien. Les morococos ont prétendu longtemps nous avoir «aidé» durant notre révolution, bien au contraire, ils ont pris le parti de la France contre l’Algérie révolutionnaire. Pendant que la guerre faisait rage en Algérie le roitelet coureur de jupon comme le mentionne le marocain dissident RAMI, faisait des voyages en France pour y être accueilli par Degaule, Pétin, pour bon et loyaux services des guignoles tabors marocains auprès du colonisateur français contre le peuple algérien. Les marocains ont récidivé en Irak, en Syrie : des milliers de terroristes marocains envoyés par momo6 en Syrie, en Irak, en Libye etc…des tabors marocains qui sévissent islamistes que le roitelet souhaiterait envoyer en Algérie à leur retour de Syrie, comme au bon vieux temps du colonialisme français en Algérie, allié du Maroc.




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    4 juin 2014 - 11 h 23 min

    Le Maroc ? Une marque de
    Le Maroc ? Une marque de soumission intégrale, mais c’est fini les puissances ont changé et ils ont choisi le mauvais camp ! Endetté de 40 milliards, ce n’est plus une bonne affaire alors on vend le pays, Marrakech vendu, Tanger vendu Rabat vendu, les marocaines vendus, les enfants vendus. Le pouvoir en Afrique est à Alger




    0



    0
    Anonymis
    4 juin 2014 - 11 h 21 min

    Les marokistanais ne peuvent
    Les marokistanais ne peuvent rien obtenir de l’Algérie et encore moins en sollicitant leurs maitres et bienfaiteurs français contre l’Algérie, et ça tant que les serviles makhzeniens ne le comprennent pas, ils ne feront que perdre leur temps.




    0



    0
    Keltoum
    4 juin 2014 - 10 h 37 min

    Enseignement préscolaire: Le
    Enseignement préscolaire: Le Maroc, tres mauvais élève du monde arabe (ma360- 04/06/2014).

    L’Organisation des Nations Unies pour l’enfance livre des chiffres choc sur l’enseignement au Maroc.

    458.000 enfants marocains n’ont pas suivi un enseignement préscolaire durant l’année 2012-2013, soit 60% du nombre total d’enfants âgés entre 4 et 5 ans. Tel est le constat accablant de l’Unicef mis en exergue par Akhbar Al Yaoum dans son édition de ce mercredi 4 juin 2014.
    L’Organisation des Nations Unies pour l’enfance a présenté, mardi à Rabat, une étude sur l’enseignement au Maroc. Cette enquête a été réalisée, il faut le préciser, en 2013 dans les régions de Rabat, Marrakech et Agadir. Sous le titre « l’Unicef tire la sonnette d’alarme », Akhbar Al Yaoum rapporte que le taux de scolarisation des enfants dans le primaire au Maroc ne dépassait pas 49% en 2013. Pour le préscolaire, « les écoles ont réduit, ces dernières années, d’une manière substantielle, le nombre de classes de maternelles », relève l’étude de l’Unicef. On apprend, selon la même source, que l’enseignement traditionnel primaire domine toujours. Il représente 85,4% des capacités d’accueil.

    « Les familles préfèrent l’enseignement traditionnel en raison de leurs faibles moyens », explique Akhbar Al Yaoum. « Cela ne veut pas dire que la plupart des enfants suivent un enseignement coranique assuré par le ministère des Affaires islamiques. Toujours selon la même étude de l’Unicef, le déficit du système scolaire dans le monde rural est préoccupant puisque le taux de scolarisation ne dépasse pas 35%. Pour les jeunes filles, ce taux atteint 20%. Cette enquête de l’Unicef estime que le système éducatif et de scolarité en Jordanie est meilleur que celui du Maroc. Le departement onusien souligne que l’enseignement préscolaire public est négligé. Or toute réforme de l’enseignement ne peut se développer ou réussir au Maroc sans développement du préscolaire, une étape primordiale pour l’épanouissement de l’enfant




    0



    0
    Le Rifain
    4 juin 2014 - 10 h 24 min

    Naissance d’un « mouvement
    Naissance d’un « mouvement des officiers libres » au sein des FAR (Source le Monde et El Pais).

    Un «mouvement d’officiers libres»,vient de naître au Maroc et la publication des bans de naissance selon un communiqué n°1, annonçant la création du « comité d’action des officiers libres des forces armées ». Le communiqué émanerait d’un « bureau exécutif » representant un groupe de jeunes officiers opérant au Sahara Occidental et auraient sollicite l’aide de l’Espagne.

    Attendons pour voir la suite.




    0



    0
    Zyriab
    4 juin 2014 - 10 h 22 min

    Il n’y a vraiment pas de quoi
    Il n’y a vraiment pas de quoi s’étonner du comportement des uns et des autres .Moi je désespère de voir un jour un quelconque média Algérien nous dévoiler . le comment du pourquoi de la réalité de la fortune du peuple marocain premier producteur de phosphate au monde et ou VA CETTE MANNE?




    0



    0
    Rachidz
    4 juin 2014 - 9 h 51 min

    Le Maroc est-il plutot une
    Le Maroc est-il plutot une école de putschistes ?

    Trois semaines après le putsch mené au Mali par le capitaine Amadou Sanogo, formé notamment à l’Académie royale militaire de Meknès au Maroc, la question posée au Maroc est de savoir si le pays est une école de putschistes étrangers.

    L’hebdomadaire Al Ousboue affirme que le capitaine Sanogo est bien un lauréat de l’école royale militaire de Meknès, qu’il aurait quittée il y a à peine deux ans.

    Amadou Sanogo, la quarantaine, a séjourné au Maroc en 2010, où il aurait assisté à des réunions militaires internationales sur la lutte contre le terrorisme.

    Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, auteur du coup d’état d’août 2008 en Mauritanie, a également suivi des formations d’officier inter-armes à l’Académie royale militaire de Meknès entre 1977 et 1980 et dans les années 1990.

    Les Africains poursuivant leurs études au Maroc, occupent souvent avant leurs putchs des postes clés dans les administrations de leurs pays respectifs, raison pour laquelle le Royaume est devenu l’une des destinations universitaires préférées des étudiants africains.




    0



    0
    Abou Stroff
    4 juin 2014 - 9 h 47 min

    au risque de déplaire à mes
    au risque de déplaire à mes compatriotes ou de déclencher leur courroux, permettez-moi monsieur M.A.A., d’avancer que le chameau se moque souvent de la bosse de son congénère mais évite souvent (toujours?) de regarder sa bosse. en effet, soyons radicaux et allons à la racine du problème. supposons que le makhzen marocain soit « un département semi-autonome qui jouit de la seule liberté pour le seul roi de disposer de toutes ses richesses en contrepartie d’un maintien du royaume sous le giron de l’Elysée. » croyez vous, monsieur M.A.A., qu’un esprit libre trouverait incongru de remplacer le makhzen marocain par « la marabunta qui nous gouverne » et « le seul roi » par « notre bienaimé fakhamatouhou national » et d’avancer la proposition « un département semi-autonome……… »? l’esprit libre trouverait tout à fait pertinent de ne pas différencier les deux régimes qui dominent au maroc et en algérie. pour faire court, croyez-vous, monsieur M.A.A., que fafa qui soigne notre bienaimé fakhamatouhou national (et qui soigne un nombre incalculable de nos augustes dirigeants), qui va perforer et pénétrer notre sol et notre sous-sol, à la recherche de gaz de schiste (tout en interdisant cette activité destructrice sur son sol), qui construit une usine d’assemblage d’un véhicule technologiquement dépassé, qui permet à nos augustes dirigeants de blanchir de l’argent en achetant de l’immobilier à paris et ailleurs,croyez vous monsieur M.A.A. que fafa ne tient pas nos augustes dirigeants par la barbichette ou par un autre appendice ? alors trêve de diversion. le makhzen et la marabunta qui nous gouverne sont des entités compradores au service de des puissances impérialistes en général et de fafa, la mère nourricière, en particulier. moralité de l’histoire: les peuples algérien et marocain ont intérêt à se débarrasser le plus tôt possible de leur pourriture respective pour ouvrir la voie vers l’intégration et l’union, seule alternative viable face aux défis de la mondialisation.
    PS: si le mmomo6 considère que le maroc lui appartient, ne peut on pas avancer que boutef premier agit comme si l’algérie lui appartenait?




    0



    0
    Anonymus
    4 juin 2014 - 9 h 43 min

    Des Officiers militaires du
    Des Officiers militaires du FAR impliqués dans un important reseau de trafic d’armes et de drogue au sud du Maroc .

    Des officiers militaires du corps d’infanterie sont poursuivis par le tribunal militaire de Rabat pour trafic d’armes, suite à une enquête déclenchée il y a huit mois par la gendarmerie militaire.

    L’affaire a éclaté après la saisie d’armes à feu, de drogue, d’essence et de cigarettes de contrebande, introduites au sud du Maroc par une organisation armée, rapporte le journal Assabah.

    Un colonel et plusieurs militaires ont été placés en détention provisoire à la prison de Salé, sur ordre du juge d’instruction, lequel a ordonné la convocation de toute personne soupçonnée d’être impliquée dans cette affaire.

    En mai 2013 déjà, dix militaires en poste à Smara, avaient été arrêtés pour trafic de drogue. Les dix hommes transportaient 2 tonnes de drogue (hashich) dans leurs bagages à bord de trois car reliant le nord au sud du pays




    0



    0
    Hamid
    4 juin 2014 - 9 h 33 min

    OU PLUTOT UNE ARMEE SANS
    OU PLUTOT UNE ARMEE SANS MORAL ET DESESPEREE.

    Un militaire marocain s’immole par le feu dans une caserne au Sahara Occidental (Blabinet 16 septembre 2013 ).

    Un soldat marocain s’est aspergé d’essence samedi avant de mettre le feu à son corps, dans une caserne militaire, située au nord de Laâyoune, au sud du Maroc. L’homme atteint de brûlures de troisième degré, a été évacué vers l’hôpital militaire de Laâyoune




    0



    0
    Hamid
    4 juin 2014 - 9 h 24 min

    PLUTOT UNE ARMEE DE
    PLUTOT UNE ARMEE DE BARBOUZES

    Trois militaires marocains ont été arrêtés fin mai 2014 en possession d’une tonne de Hashich à Inezgane, dans la région d’Agadir. Les accusés sont poursuivis pour vente et détention de produits illicites.




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    4 juin 2014 - 9 h 13 min

    Le sujet Saïd Haddad a
    Le sujet Saïd Haddad a certainement oublié de signaler que le Makhnez débloque chaque jour l’équivalent de 4 Millions de dollars pour l’entretien de sa soldatesque et ses « moukhabarates » positionnées au Sahara Occidental et ce, depuis 1975 soit une enveloppe globale de plus de 55 Milliards de $ pour un pays qui croule sous les dettes et ayant l’une des plus pauvres populations de la Régions MENA .




    0



    0
    ALGERIEN
    4 juin 2014 - 9 h 03 min

    Chacun trouve son compte!
    Chacun trouve son compte!




    0



    0
    karimdz
    4 juin 2014 - 8 h 48 min

    Rien d étonnant, le mediocre
    Rien d étonnant, le mediocre hassassin 2 n avait il pas avant sa mort, comme pour demontrer une dernière fois son allégeance à la france, qui l a produit, particpé et fait particpé ses zouaves au défilé militaire du 14 juillet,




    0



    0
    Mouloudeen
    4 juin 2014 - 8 h 47 min

    Que peut-on dire d’une
    Que peut-on dire d’une soldatesque incapable de defendre un Ilot (Iles de Leila) et d’avoir supplier l’ONU pour decreter un Cessez le Feu avec le Polisario en 1991 au regard du tres grand nombres du FAR qui se sont rendu armes et bagages au RASD tout en preferant le statut de prisonnier que de se faire dechirer pour le GlaouiH2 ?




    0



    0
    Antisioniste
    4 juin 2014 - 8 h 36 min

    Salamou 3alikoum
    La majorité

    Salamou 3alikoum

    La majorité des marocains ont une allégeance indéfectible vis-à-vis de leur roi, on ne doit pas se demander pourquoi, et on s’on fout comme de l’an 40. Lire les inepties de leur journaleux, ainsi que les commentaires qui s’en suivent concernant notre pays et notre peuple ne devrait être que d’un point de vue analytique prévisionnel. Leurs continuelles attaques de lâche ne doivent pas produire chez nous une réaction « attendu » défensive ou offensive, cela reviendrait à faire d’un macaque un gorille.

    L’Algérie millénaire, n’a pas à se sentir menacé par des gueux qui constituent une voyoucratie, et un ‘’état ‘’ narcotrafiquant connu notoirement à l’échelle mondiale.

    Que cette créature soumise qui répond au nom que vous avez cité dans votre article dis ce qu’elle veut ou elle peut/veut, n’est rien de plus qu’un discours destiné à la consommation interne. Car je ne crois pas qu’à Saint-Cyr de tels discours puissent être pris comme référence ou au sérieux. Le makhzen sait par le biais des sionistes qui le dirigent que l’étau se resserre autour de son cou, et qu’un soulèvement est pratiquement presque impossible à éviter. D’où les multiples et vaines tentatives qu’il essaye de faire pour faire croire à un semblant de maitrise des situations inextricable dans lesquels il patauge.

    Restons uni et laissons les faire on observant leur singerie, nous somme aux premières loges pour voir l’effondrement inévitable de ce mythe crée de toute pièces par qui nous savons qui s’appelle la monarchie marocaine.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.