De qui se moque-t-on ?

Par Kamel Moulfi – Le suivisme de la politique étrangère française, qui est réglée sur les Etats-Unis, est confirmé par le comportement de la France face à Daech ou EIIL, l’Etat islamique en Irak et au Levant. Une fois qu’Obama a décidé d’en faire son ennemi et de bombarder ses camps dans les régions qu’il occupe en Irak, Daech est devenu automatiquement la cible des dirigeants français. La réaction de Laurent Fabius à l’exécution du journaliste américain James Foley par les terroristes de Daech montre, en outre, une fois encore, les incohérences de la démarche française sur la scène moyen-orientale et particulièrement vis-à-vis du monde arabe. Le ministre français exprime à juste titre son indignation devant ce qu’il qualifie d’«assassinat ignoble» et il a tout à fait raison de parler de «califat de la barbarie» à propos de Daech. Mais cet événement tragique va-t-il lui ouvrir les yeux sur ce qui se passe réellement en Syrie où d’autres adeptes du «califat de la barbarie» agissent depuis de longs mois avec la bénédiction et le soutien, précieux pour eux, de la France ? Laurent Fabius évoque la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU visant à couper les sources de financement aux groupes terroristes liés à Al-Qaïda, Daech et Front Al-Nosra, et affirme inscrire l’action de la France dans ce cadre. Laurent Fabius ira-t-il jusqu’à reconsidérer les relations avec le Qatar accusé par le ministre allemand de la Coopération économique et du Développement, Gerd Müller, d’armer et de financer Daech ? Les terroristes de Daech combattaient en Syrie contre le «régime» de Bachar Al-Assad avant de lancer leur offensive contre les régions nord et ouest de l'Irak, rejoints ensuite par des groupes disparates d’opposition à la présence américaine en Irak. Comment expliquer ce retournement des pays occidentaux – Etats-Unis en tête, Grande-Bretagne, Allemagne, France – qui se mettent subitement à combattre en Irak les groupes terroristes qu’ils soutenaient hier seulement quand ceux-ci opéraient en Syrie ? Les experts ont du pain sur la planche pour éclairer notre lanterne.
K. M.
 

Comment (7)

    Ahmed/Anonyme
    23 août 2014 - 20 h 21 min

    Non en Syrie, ils font du bon
    Non en Syrie, ils font du bon boulot. Un dégénéré ce Fabius!




    0



    0
    S.S.A
    22 août 2014 - 2 h 48 min

    Assalam Ou3laykoum,
    Assalam Ou3laykoum, Azul,
    Toute cette gesticulation américaine et européenne n’est que de la poudre aux yeux, leur objectif principal est d’affaiblir l’Iran qui est devenue quasiment une puissance régionale rivalisant dans le domaine militaire et technologique avec l’entité sioniste usurpatrice.
    Pour casser l’Iran de l’intérieur puisque l’on y arrive pas de l’extérieur, quoi de plus banal et logique qu’une bonne révolution qui pourrait glisser vers une guerre civile menée par les Kurdes d’Iran qui s’y trouveraient encouragés par la quasi-indépendance des Kurdes d’Irak et par un effet de domino qui retournerait également la situation des Kurdes de Syrie qui sont fidèles à l’État Syrien.
    Si les sionistes aidés de leurs laquais occidentaux ont promis à la création d’un État Kurde et ce, même en sacrifiant leurs alliés Turcs, ce n’est que la continuité de leurs plan pour remodeler la région avec le concours des hypocrites saoudiens et qatariens dans le but de créer un État tampon entre l’entité sioniste et l’Iran et qui étrangement reprend les mêmes tracés de frontières du 5eme Calife et de sa bandes de déglingués.
    Les islamistes ont servi de préambule pour faire peur à tous les Kurdes afin qu’ils se révoltent d’une manière ou d’une autre du moment qu’ils se trouvent sur le territoire Syrien ou Iranien, le seul souci restant sera le PKK de Abdullah Ocalan mais la Turquie, étant elle même sioniste dans le comportement de ses dirigeants n’aura d’autres choix que de se la fermer sur une amputation de son territoire au profit de ses Kurdes qui intégreront et feront partie du socle du nouvel État Kurde qui empiètera sur chacun des pays concernés.
    Le but réel est de détruire le régime Syrien et Iranien et y mettre des gouvernants fantoche à la solde des américains et par ricochet à celle de l’entité sioniste, ces deux régimes ainsi que le Hezbollah, que je salue en tant que Résistance Armée prouvée et non en tant que parti religieux, restent la bête noire des Américains et de leurs valets européens et le cauchemar d’Israël, de l’Arabie, du Qatar et de tous les pays sunnites de cette contrée.
    Ce groupe Daesch est le nouveau label du terrorisme islamo-fasciste, il est la nouvelle référence, c’est la raison pour laquelle il a supplanté Al Quaïda par l’allégeance de cette dernière car les sionistes ayant fait mourir son chef, il fallait bien trouver un nouvel épouvantail à brandir, a manipuler… Le problème, c’est que les autres déjantés du Sang les ont manipulé également et sont devenus incontrôlables, du moins c’est l’image qu’ils veulent donner, peut-être afin de justifier l’intervention occidentale sous quelques formes que ce soit pour continuer le plan initial.
    En tous les cas, c’est du pain béni que ce califat car il permet de concentrer tous les siphonnés du bocal en un seul lieu, l’exécution du journaliste américain semble être contre-productive, plus ils feront d’exactions, plus le monde les haïra, bien sur les victimes s’en foutent, si les américains et les islamo-fascistes se foutent sur la gueule, c’est pas moi qui irait me plaindre.
    Donc, il n’ y a aucun retournements, Mr Moulfi, ce n’est que de la poudre aux yeux, ils ont besoin des islamistes pour travailler, ils vont pas s’en priver surtout que tout n’est que question de dépeçages des territoires qu’ils contrôlent à travers ces groupes, et ces derniers, à qui croyez-vous qu’ils vendent le pétrole irakien passé sous leurs contrôles.
    Le Véritable objectif est l’Iran haïe par ses voisins arabes sunnites sauf la Syrie dont l’Occident et Israël en tête s’en sont servis comme laboratoire militaire en prévision de la véritable opération, renverser le régime iranien, si celui-ci tombe, la Syrie tombera également comme un fruit mur.
    Le souci s’est posé à l’Occident de manière contrariant par les refus Russes et Chinois de soutenir toute opération militaire internationale, le plan initial était de renverser le régime syrien, jeter les bases d’une révolution Kurde qui se propagerait en ayant à l’esprit que c’est l’Iran la cible qui serait visé par ses Kurdes à lui.
    Les Autres deux grands ont contrarié ce projet mais qu’à cela ne tienne, les experts en destruction de pays n’ont fait que modifier leurs plans afin de s’adapter d’où l’apparition de ce calife, le nouveau chef de la guerre islamique qui fait peur au monde.
    Les sionistes adressent à l’opinion internationale le message suivant : < Soit vous soutenez la création d'un État Kurde indépendant, soit on laisse exister ce calife et nous vous montrerons toutes les horreurs que nous leurs ordonnerons d'accomplir. Soit les islamistes ou soit les Kurdes.>
    Je pense que ces derniers seront réellement les dindons de la farce car même s’ils ont un semblant d’état, les sionistes les manipuleront toujours au gré de leurs intérêts et ne connaitront jamais la paix. Tout peuple a le droit d’être indépendant s’il est opprimé et pour les Kurdes d’Irak, actuellement, il ne me semble pas que ce soit le cas contrairement au Vaillant Peuple Palestinien de Ghaza, le vrai Peuple, et l’autre non des moindres et aussi Vaillant Peuple Sahrawi opprimé et martyrisé par les Qom Lot du Makhzen.
    Hommage à ces deux peuples ainsi qu’à la communauté Musulmane de Birmanie opprimée également par la junte militaire qui continue de gouverner à travers la façade démocratique mise en place et dont la chef d’orchestre est une ex-leader de l’opposition qui n’a jamais parlé en faveur de cette minorité Musulmane.
    Honte à ces tocards de la politique qui ne savent mentir qu’à leurs Peuples en jouant les gros bras et qui s’écrasent devant ses maitres sionistes.
    Tanemirth. Assalam Ou3laykoum.




    0



    0
    karimdjazair
    21 août 2014 - 17 h 53 min

    Les sionistes formentent, les
    Les sionistes formentent, les etats occidentaux s executent, et les peuples musulmans paient et ce memes sionistes recoltent.

    Il y a une chose qui m inquiete, peut etre que je me trompe, mais j ai comme l impression que la Russie semble neutralisée depuis le précedent ukrainien. Aucune réaction à ce qui se passe à GAZA et s agissant du regime de Damas, ils ne leur fournissent pas les moyens adequats pour arreter la progression de l EIL.

    L objectif des sionistes est clair, diviser pour regner, ils creent l EIL à cette fin, avec la complicité de l arabie yahoudite, pretexte à l armement des kurdes mais aussi affaiblissement du gouvernement central, et on voit se dessiner le découpage en trois etats de l Irak : kurde sunnite et chiite.

    Les sionistes d aileurs depuis l invasion de l Irak par la horde fasciste américaine, se sont bien implantés et les leaders kurdes sont manipulés et instrumentalisés par les isra heilliens, qui leur ont promis un état, moyennant le pétrole.




    0



    0
    Antisioniste
    21 août 2014 - 17 h 27 min

    Salamou
    Salamou 3alikoum

    Personnellement (loin d’être un expert) je ne vois aucun retournement dans l’attitude des occidentaux vis-à-vis de leurs rejetons « les terroristes » qu’ils ont élevés, soutenus, armé, et transporter là où ils ont avait besoin.
    A la dernière réunion du conseil de sécurité, il a était décider, et dit clairement « qu’il ‘faut arrêter le financement du terrorisme ! ».
    Si cette décision et déclaration n’est pas un aveu, pas seulement de leur connaissance de ce financement et par qui, mais de leur participation effective à se financement, du moins certains d’entre eux. Alors là, si cette reconnaissance officiel n’est pas un aveu incriminant parfaitement acceptable devant une cour de « vrais justice ». Cela veut dire que je n’ai rien compris du tout, et je ne fais que spéculer en pétants dans ma baignoire histoire de faire des bulles.
    Le plan initial de l’élite mondial a était vraiment chambouler par des facteurs imprévisibles (veto russe et chinois, chute des FM en Egypte, annexion de la Crimée etc…). Mais ils n’ont pas abandonné pour autant leurs objectifs, ils essayent juste de s’adapter à la nouvelle situation, dont le contrôle commence à leur échapper. Et c’est là, qu’ils risquent de laisser apparaitre clairement leur folie meurtrière à l’échelle mondiale, soit par précipitation ou par esprit suicidaire. Car leurs adversaires cette fois ci « Russie Chine et BRICS » ils ont les moyens de leur politique, de leur position, et de leur décisions.
    Les frappes aériennes des usa ne sont rien de plus qu’une protection des gisements de pétrole au nord de l’Irak et le maintien intact de leur tête de pont vers l’Iran au Kurdistan, d’ailleurs ils vont envoyer plus de troupes au sol à cet effet. La seconde raison est qu’ils veulent ils veulent réorienter leur terroristes vers la Syrie, et l’Afrique du nord, suivez mon regard.
    La récente allégeance du chef d’el quaida el zawahri au calife à la Rolex de daech devra être prise très au sérieux par notre ANP et nos services de sécurité tous corps confondu.
    Cette allégeance signifie la fusion des deux plus grandes organisations terroriste du monde, et je ne me laisserai pas de répéter que nos frontières sont miné par des nids de frelons disposons d’un gigantesque stock d’armes et de munitions.
    La sensibilisation de l’opinion interne par l’information massive sur ce danger peut aider énormément, et elle devra être coordonné entre les medias privé et étatique. Afin de débusquer et isoler les voix qui servent de mégaphone à ce genre de projet qui est très loin d’être une fiction, demander au libyens syriens et irakiens et libanais ils vous le confirmeront.




    0



    0
    mellah hocine
    21 août 2014 - 11 h 34 min

    Il n’y a aucun doute sur la
    Il n’y a aucun doute sur la position de FAFA qui joue au chien de garde des USA, sans être à la Maison Blanche.
    Chah fihoum, car FAFA vient de recevoir une grosse gifle de POUTINE sur l’interdiction des produits alimentaires Français vendus en RUSSIE, soit une perte de 20 milliards de Dollars en une année.
    Quant à ce qui se passe au moyen orient , c’est l’effet BOOMRANG d’une politique de destabilisation menée par les ricains et les francains qui sont entrain de payer.
    Ils ont cru abattre une dictature pour recevoir au retour des états théocratiques encore plus virulents à l’égard de ces étrangers occidentaux.
    Les USA et la FRANCE vont encore payer lourdement leur politique de destructuration et de destabilisation de tous ces états.




    0



    0
    karimdjazair
    21 août 2014 - 9 h 50 min

    On a bien compris que
    On a bien compris que hollande est le petit caniche d obama. Et que toutes les déclarations des deux individus ne sont qu hypocrisie, ils ont armés financés et soutenus les djhihadistes en Syrie qui ont égorgé des milliers de syriens, aucune réaction, curieusement, ils les découvrent en Irak, à travers l exode des chrétiens et la decapitation d un journaliste.

    Il faudrait envoyer sarkozy hollande obama et bush, sur l échafaud, qu on leur coupe également la tete, pour leurs crimes.




    0



    0
    Abou Stroff
    21 août 2014 - 9 h 46 min

    « Comment expliquer ce
    « Comment expliquer ce retournement des pays occidentaux – Etats-Unis en tête, Grande-Bretagne, Allemagne, France – qui se mettent subitement à combattre en Irak les groupes terroristes qu’ils soutenaient hier seulement quand ceux-ci opéraient en Syrie ? se pose K. M. comme question. avec toute la modestie qui m’étouffe, je vais présenter une piste de recherche. je pars d’une hypothèse relativement simple. les puissances impérialistes et l’entité sioniste ont un objectif essentiel: dépecer tous les pays de la région sur des bases « ethniques » et/ou religieuses (le dépeçage permettra de mieux valoriser le capital financier mondial et évitera à l’entité sioniste d’être perçue comme un vestige colonial qui doit disparaître en tant que tel). cet objectif est en train d’être réalisé grâce à l’ignorance crasse de la majorité des musulmans (ou si l’on préfère de soi disant musulmans). en effet, il me semble que, contrairement aux apparences, la politique des puissances impérialistes et de l’entité sioniste est tout à fait cohérente avec l’objectif essentiel pré-cité. bientôt nous aurons des états sunnites, chiites, kurdes, chrétiens, druzes, etc. entourant l’entité sioniste qui n’apparaitra plus comme une aberration (une entité raciste basée sur la religion) puisque son voisinage reposera sur les mêmes bases. moralité de l’histoire: les atermoiements que l’on pourrait déceler dans la politique des puissances impérialistes (et du sionisme, par ricochet) ne sont, vraisemblablement que des « ajustements » nécessaires à la réalisation de l’objectif essentiel, les mouvements islamistes, qu’ils soient « modérés » ou « extrémiste » servant tantôt comme auxiliaires idéologiques et tantôt comme chair à canon).




    0



    0

Les commentaires sont fermés.