Un sondage, un prétexte

Par Kamel Moulfi – Les commentateurs de presse en France ont beau tourner les chiffres dans tous les sens, le sondage d’opinion concernant l'Etat islamique en Irak et au Levant (Daech), réalisé dans différents pays européens, par l’institut britannique ICMresearch, effraie les Français. Quelle que soit la lecture qui en est faite, il révèle le soutien, ou au moins une attitude complaisante, d’une partie de la population musulmane qui réside en France, à l’égard de l’Etat islamique. Selon l'agence d'informations russe Rossiya Segodnya qui a commandé ce sondage, 27% des Français, parmi les jeunes de la tranche 18-24 ans, lui seraient favorables. Le sondage rendu crédible par la réputation d’ICMresearch, qui passe pour être très sérieux, a été pris comme prétexte par les milieux hostiles à la présence de l’islam en France pour lancer une campagne raciste visant l’exclusion des musulmans de la société française. Dans ces milieux, on ne se fait aucun doute sur la signification des résultats du sondage. Des organisations d’extrême droite qui se présentent comme le fer de lance de cette démarche d’exclusion, contraire à la politique officielle qui prône l’intégration des communautés qui ne sont pas françaises d’origine, suggèrent de renvoyer les musulmans «dans un pays correspondant davantage à leurs aspirations profondes». Elles estiment qu’après ce sondage, il n’est plus possible de «vivre ensemble». Il faut savoir que certaines de ces organisations exigent la déchéance de la nationalité française des islamistes français qui partent mener le djihad en Syrie. Elles considèrent qu’il s’agit d’une question de sécurité publique. Ces organisations appellent d’ailleurs à rétablir le contact avec «le régime syrien» pour échanger et recueillir des informations pouvant identifier les djihadistes français. Les informations sur l’engagement de Français dans l’action terroriste menée par les groupes armés islamistes en Syrie renforcent l’idée qu’un fort courant de sympathie pour le djihadisme existe chez les musulmans de France. Il y a quelques mois, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait estimé à quelque 300 le nombre de Français déjà engagés parmi les mercenaires qui font partie des groupes armés terroristes dans ce pays. Peu après ce rapport, en mai dernier, la police de Strasbourg avait placé en garde à vue six hommes soupçonnés d'avoir fait partie de groupes armés islamistes en Syrie, après avoir transité par la Turquie. Selon les agences de presse, deux Françaises de 15 et 17 ans ont été arrêtées à Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise et à Tarbes (Hautes-Pyrénées), alors qu'elles s'apprêtaient à partir pour la Syrie afin de participer au «djihad». Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a affiné ses chiffres en affirmant qu'«il y a aujourd'hui 900 Français qui sont partis en Syrie, en Irak et en Libye». L’inquiétude est bien fondée.
K. M.

Comment (8)

    Ahmed/Anonyme
    23 août 2014 - 20 h 28 min

    « …renforcent l’idée qu’un
    « …renforcent l’idée qu’un fort courant de sympathie pour le djihadisme existe chez les musulmans de France. »
    Normal, ils suivent la politique officielle de la France! Pourquoi uniquement les musulmans?Il faudra alors renvoyer tous le gouvernement Français, dissoudre tous les journaux « mainstream » qui ont soutenu cette politique ainsi que les organisation satellite au pouvoir Français.




    0



    0
    zyriab
    23 août 2014 - 9 h 28 min

    Le vrai problème de fond
    Le vrai problème de fond .Pourquoi ne pas poser le problème avec les véritables responsabilité Les peuples Arabes et leur dirigeant ont toujours refusé de voir le problème dans toute son ampleur et sous toutes ses facettes. Sans revenir à 1903 congrès des Sionistes. Les arabes préféraient se battre entre eux plutôt que de s’unir pour combattre le seul ennemi Aujourd’hui on en arrive à s’entretuer en accusant l’impérialisme de tous nos maux .On trouve des poux dans la tête des Chiites ,des wahhabites des mozabites et autres yazidi pendant que l’on massacre à Gaza et le génocide des Irakiens se passe sous nos yeux Le Yémen aussi bien que la Lybie sont transformé en enfer avec la bénédiction des peuples arabes Certain poussent le cynisme jusqu’à dire « nous ne sommes pas concernés » Prendre conscience demande un minimum de patriotisme Toute les attaques contre notre pays sous couvert de toutes sortes de prétexte n’arrivent toujours pas à faire ouvrir les yeux à certains et ils persistent dans leur aveuglement même quand après coup ils constatent leurs erreurs mais refusent toujours de les reconnaitre




    0



    0
    Anton
    22 août 2014 - 13 h 18 min

    QUESTION: Qui a inventé cette
    QUESTION: Qui a inventé cette mascarade appelée « Etat islamique en Irak et au Levant » ???
    REPONSE: les services secrets israélo-américains aidés par leurs médias propagandistes.
    Il y a pas plus d’Etat islamique en Irak et au Levant qu’il n y a de schtroumpf sur la lune!!
    Les musulmans que nous sommes nous ne devons pas appeler les charlatans criminels qui sévissent en Irak « Etat Islamique »; cette appellation n’a aucun sens pour nous, seuls les ennemis de l’islam qui tentent de faire imploser l’islam appuient sur cette appellation pour des raisons évidentes.
    Moi je m’étonne de voir des médias musulmans reprendre le jargon des médias occidentaux.
    Si le chef des terroristes criminels en Irak s’auto-proclame à l’aide des médias occidentaux « CALIF » et qui le couronnent nous musulmans nous ne devons pas reprendre ce sensationnalisme médiatique occidental.
    Ma tortue a plus de crédibilité pour être empereur d’occident que n’en a ce criminel pour être « CALIF ».




    0



    0
    lyes2913
    22 août 2014 - 11 h 50 min

    Comme on dit en français :
    Comme on dit en français : « Tel est pris qui croyait prendre ! »
    Ils ont pensé faire tomber la Syrie comme ils ont fait tombé la Lybie en manipulant et formant ces apprentis « Djihadistes » mais petit à petit, ces derniers ont pris du poil de la bête et leur indépendance vis à vis de leurs commanditaires ! la situation au Moyen Orient commence à échapper complètement aux Occidentaux !
    A trop jouer avec le feu islamiste, ils vont finir par commencer par se bruler avant d’y être carbonisés !!!!!




    0



    0
    memona
    22 août 2014 - 10 h 04 min

    Je suis tout à fait d’accord
    Je suis tout à fait d’accord avec karimdjzair et AP ne devrait pas reprendre et donner de l’importance à des sondages bidons qui ne servent que ceux qui les commandent toute personne sensée sait ce que vaut un sondage




    0



    0
    00213
    22 août 2014 - 9 h 24 min

    Les français sont entrain de
    Les français sont entrain de reproduire le modèle anglais de l’ultra-communautarisme apportant en plus des mécanismes complexes psycho-médiatiques consistant à radicaliser une frange de la communauté musulmane principalement issue des pays du Maghreb.
    Cette partie radicalisée pourrait être jointes à une sorte de légion étrangère européenne manipulée pour aller sur les terrains d’affrontement étudiés à l’avance.
    .
    Quand on voit la censure et les sanctions à l’encontre de la moindre critique de la communauté sioniste et que parallèlement les appels aux jihads contre les gouvernements du Maghreb se font en toute liberté, on peut commencer à se poser des questions sur un probable laxisme volontaire des services français et européen, avec à la clé un probable projet de formation d’un futur bataillon de l’EIIL à base de jeunes émigrés magrébins destiné à l’Afrique du nord.
    Il fut une époque où l’ANP était considéré par les instituions européennes comme un rempart à soutenir contre le jihadisme.
    Mais aujourd’hui la situation a évolué et les stratégies d’Israël passent au dessus de celles de l’Europe.
    D’ailleurs on le voit bien à travers des politiques incohérentes favorisant au sein de l’Europe des entités nécessaires à la construction d’un état sioniste dominant le monde.
    L’Europe est devenue un allié totalement soumis au sionisme.
    Tout comme le jihad de l’OTAN est allié au sionisme.
    Hors l’Algérie est un ennemi du jihad.
    Donc l’ennemi de mon ami est mon ennemi et c’est pourquoi ce qui fut hier un exemple de collaboration anti-terroriste va rapidement se transformer en guerre froide car ils n’ont plus besoin de l’Algérie des généraux qui va à l’encontre de ce chaos contrôlé.
    .
    Il y a quelques années nous accueillions gracieusement à Alger tel des princes des types comme BHL ou Glucksmann qui prenaient quasiment la défense de l’ANP.
    Et aujourd’hui ces sayanims militent jour et nuit pour retourner le pays.
    Cela me fait étrangement rappeler l’épisode Assad-Sarkozy…
    Nos responsables ont pourtant été prévenus que les impérialistes ne partagent pas, ils veulent tout !
    Quitte à faire croire à de possibles ententes ou partenariats.
    De surcroit nos boss sont pieds et poings liés avec leurs milliards planqués chez eux.
    .
    La question est de savoir est ce que la jeune diaspora algérienne (marocaine et tunisienne aussi) va tomber dans le piège.
    La réponse est difficile à dire, mais une chose est sure la génération 2.0 dispose dorénavant d’une immense quantité d’information-internet sur la situation réelle de leur pays.
    Le discours jihadiste est tentant pour les faibles d’esprit surtout quand ils prennent conscience de l’état vraiment délabré de leur pays d’origine et des immenses richesses amassées par une nomenklatura magrébine sans état d’âme.
    D’ailleurs quand on voit des vidéos de jeunes émigrés avec une crête sur la tête, un piercing et une bouteille de bière en main dire sincèrement que l’EIIL défend les musulmans, on peut commencer à se poser de sérieuses questions.
    Le web c’est comme un pitbull, c’est docile et très puissant mais il peut assurément être mortel s’il se retourne contre soi.




    0



    0
    karimdjazair
    22 août 2014 - 7 h 58 min

    Ce sondage est truqué, et ce
    Ce sondage est truqué, et ce qui m étonne, c est qu il émane d un journal russe ! D une depuis le début de la destabilisation, par des pays occidentaux faut il le rappeler, l amérique, la france et l angleterre, qui ont favorisé, armé et soutenu les djihadistes dans ce pays, cela ne s invente pas, au contraire les musulmans, ont dénoncé l ingerence de ces pays qui ont le culot d incarner le droit international, mais sement le chaos dans ce pays.

    Grace à l amérique, la france et l angleterre, la Syrie jadis pays stable et laic, meme si son président était un dictateur a sombré dans le chaos, soumis à la violence la terreur et crimes des groupes djihadistes soutenus par l occident. Alors quand la France pond une loi anti terroriste, l etat francais, et donc ceux qui l ont dirigé ou dirigent, sarkozy et hollande, devraient etre les premiers à etre poursuivis pour apologie du terrorisme en syrie, et complicité de crimes dans ce pays.

    Ce sont eux, qui ont favorisé l introduction des djihadistes de la lybie vers la syrie, avec la complicité évidente d’etats comme la turquie et le qatar. Et s il y a eu des francais musulmans qui sont partis, la responsabilité incombe à l état francais. Ce sondage est bidon, les musulmans dans leur écrasante majorité sont hostiles non seulement aux terroristes qui sement la terreur en syrie, mais egalement en irak, par l EIL, organisation terroriste créé par l amérique faut il rappeler, et qui ensuite jouent les pompiers pyromanes.

    Ils creent la violence puis s incarnent humanitaires, qui a semé le chaos et détruit l irak laic, les memes encore. Tout le peuple irakien souffre, de ce chaos et ces djihadistes qui sont apparus soudainement dans des pays ou au contraire ils n osaient pas mettre un pied, à la faveur de l invasion et l occupation américaine dans le moyen orient. Tout cela fait partie d un plan machiavélique, diviser pour regner, pretexter des interventions et faire main basse sur le pétrole et le gaz.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.