Sans les Arabes

Par Kamel Moulfi – L’entité sioniste a été contrainte d’arrêter son agression contre Ghaza par un accord de cessez-le-feu permanent et illimité conclu grâce à la médiation égyptienne. Le premier ministre Netanyahu avait prévu une longue guerre, bien plus que les 50 jours qu’elle a duré, mais il y met fin sans avoir rien atteint de ses objectifs. A Ghaza, le sourire est revenu sur le visage des enfants et des femmes, signe que le cessez-le-feu est vu comme une victoire qui a coûté, certes, cher, avec plus de 2 100 Palestiniens tués, et, à Alger, un concert de klaxons a salué la fin de l’agression. Il n’y a pas de doute : le mythe de l’invincibilité de l’armée sioniste, illustrée par les défilés de ses chars et les patrouilles de militaires dans les rues des villes conquises, a été détruit par la résistance palestinienne à Ghaza, malgré la défaillance du soutien des pays arabes voisins. Les Palestiniens ont, d’ailleurs, prouvé qu’ils pouvaient se passer des gesticulations inutiles et des discours pompeux des dirigeants arabes, le soutien réel et sincère des peuples étant largement suffisant pour les accompagner vers de nouvelles victoires à venir. La population de la Palestine, et particulièrement celle de Ghaza, peut maintenant fixer l’avenir et penser au rétablissement de tous ses droits nationaux. Pour Ghaza, c’est, dans l’immédiat, la satisfaction des revendications qui accompagnent celle de l’arrêt de l’agression sioniste : ouverture des passages et levée du blocus imposé depuis huit ans, l'extension de la zone de pêche, ainsi que la création d'une route maritime pour passagers et marchandises entre Ghaza et Chypre, un port et un aéroport, le tout dans la paix. Dans les autres territoires, la répression sans retenue, impitoyable, contre les Palestiniens, exercée par l’armée sioniste sourde aux appels émanant de l’intérieur d’Israël, mais aussi insensible aux pressions faites de l’étranger, va devenir de plus en plus anachronique dans un climat qui met en avant la culture de la négociation et de la paix.
K. M.
 

Comment (11)

    karimdjazair
    27 août 2014 - 20 h 52 min

    anonyme, la résistance
    anonyme, la résistance palestinienne existe avant que le qatarsrael ne s y interesse. Il n en est pas lié meme si à un moment donné où le Hamas était abandonné de tous, le qatarsrael, plus par ostentation, a été le seul pays qui a apporté une aide financière.

    Mais nous savons que cet état fait le jeu d israel principalement, et que cette aide, qui était essentielle pour la survie des gazaouis, n était qu une tentative de l emir de ce pays, pour redorer l image de son pays.




    0



    0
    Sprinkler
    27 août 2014 - 20 h 28 min

    @ Jamal du 27. août 2014 à
    @ Jamal du 27. août 2014 à 15:40 : va foutre le feu dans les chaumières de ta mère patrie…T’es aussi algérien que ce Michou Escobar dont le porte-avion à propulsion narcotique a été arraisonné il y a quelques jours par des garde-côtes espagnols, à quelques encablures des rivages de son royaume enchanté…Glaoui III le Magnifique aurait piqué une colère rouge d’avoir été traité comme un vulgaire marocain, lui qui est né sous une bonne étoile (de David).




    0



    0
    JUGURTHA
    27 août 2014 - 20 h 14 min

    IL SERAIT UTILE QUE DES
    IL SERAIT UTILE QUE DES ARCHITECTES ALGÉRIENS PARTICIPENT À LA RECONSTRUCTION DE GAZA EN PRIVILÉGIANT DES ABRIS SOUS-TERRAINS DANS LES IMMEUBLES.
    CES ABRIS OU CAVES DOIVENT ÊTRE RENFORCÉS PRESQUE QU’AUTANT QUE LES ABRIS ATOMIQUES , DE MANIÈRE À PROTÉGER LES ENFANTS PALESTINIENS DES BOMBARDEMENTS À L’AVENIR…
    CAR . NE VOUS FIEZ PAS À LA LA « PAROLE » SIONISTE OU AMÉRICAINE , ILS REPRENDRONT LE GÉNOCIDE PROGRAMMÉ …
    L’OBJECTIF DE CET ÉTAT SATANIQUE EST LE « GRAND ASRAIN »…




    0



    0
    Anonyme
    27 août 2014 - 19 h 20 min

    Les palestiniens ne doivent
    Les palestiniens ne doivent jamais associer leur combat légitime au Qatar traitre qui semble se réjouir de la victoire palestinienne. Si les palestiniens veulent susciter respect pour leur combat ils ne doivent jamais associé le Qatar terroriste à leur combat. Je me demande si ce n’est pas une stratégie malveillante du Qatar «qui se réjouit de la victoire palestinenne» pour justement discréditer ce combat? nous savons que le Qatar et Israël ne font qu’un




    0



    0
    karimdjazair
    27 août 2014 - 19 h 10 min

    Gloire à la résistance
    Gloire à la résistance palestinienne du Hamas, qui avec des roquettes et des fusils, en dépit d’un combat disproportionné avec l armée israélienne, l une des plus fortes au monde, a réussi à infliger des pertes historiques à celle ci. Le nombre de 500 soldats sionistes tués, au corps à corps, il est vrai que dans ce cas, l armée israélienne s est révélée plutot faible face à des combattants palestiniens farouches heroïques, mais aussi astucieuse qui a su attaquer l ennemi derrière ses lignes grace aux tunnels construits. Deux autres soldats ont été également faits prisonniers.

    L armée nazi israélienne, en représailles, comme l allemagne nazi, s en est pris aux civils, bombardant aveuglement des habitations civiles. Sur les 2100 victimes palestiniennes, la grande partie est composé de civils, dont des centaines d enfants.

    Ce génocide a été dénoncée tout au long par de nombreuses manifestations dans le monde, et des voix commencaient à s élever chez les artistes, les politiciens et meme dans la population israélienne.

    En dépit du soutien ignoble de certains pays occidentaux comme la France et l Amérique mais aussi de l arabie yahoudite et du qatarsrael, israel a été acculée à retirer ses forces, et a été contraite à négocier avec le Hamas. Qui l aurait cru au début de l opération criminelle sioniste, bordure de protection.
    La communauté internationale a failli à son devoir, elle qui intervient si promptement quand il s agit de l Ukraine, ou encore en Irak, mais qui, dés qu il s agit de l état voyou et criminel isra heillien, est soudainement immobile, silencieuse, complice.
    Le Hamas au dela de ses prouesses militaires, quand bien meme le combat est inégalé, combat du pot de terre contre le pot de fer, aura réussi à arracher, la fin du blocus, la possibilité pour la bande de GAZA de pouvoir disposer d un port de peche, d un aéroport, on imagine déjà des avions d Air Algérie atterrir sur ce futur aéroport.
    La population panse ses plaies, respire, et reve de reconstruire GAZA. Une conférence internationale de donateurs dans ce sens, sera certainement programmée dans quelque temps. On aimerait y voir les pays qui ont laissé faire ou soutenu l etat nazi isra heillien, mettre le plus la main à la pate du fait de leurs responsabilités dans ce génocide et la destruction indescriptible de cette petite bande de 400 km2, où se concentrent près de 2 millions de palestiniens.
    L heure de la libération de la Palestine a sonné, l occupation ne peut perdurer, et isra heill doit bien comprendre que sa politique d épuration ethnique visant à la création du grand israel est vouée à l échec. Il y va aussi de sa survie ou alors elle accepte que les palestiniens puissent aussi vivre en paix dans un etat viable et batir enfin leur avenir.




    0



    0
    mAnonyme
    27 août 2014 - 18 h 32 min

    @Jamal
    T’as rien d’autre à

    @Jamal
    T’as rien d’autre à dire. T’es hors « sujet »




    0



    0
    JUGURTHA
    27 août 2014 - 17 h 26 min

    Le gouvernement canadien
    Le gouvernement canadien s’oppose à la venue d’enfants palestiniens blessés
    A LIRE SUR EL WATAN…ÉCŒURANT ET MONSTRUEUX…




    0



    0
    lailla
    27 août 2014 - 17 h 24 min

    Faudra-t-il de toute urgence

    Faudra-t-il de toute urgence ouvrir des camps de réfugiés pour juifs israéliens qui quittent en urgence les régions du Sud d’Israël ?

    Impensable au début du conflit Hamas-Israël. C’est devenu à présent une réalité. Des milliers de personnes se déplacent des zones de conflit et se réinstallent ailleurs. Des milliers de photos circulent sur Facebook montrant l’état dramatique de certaines familles qui cherchent des lieux d’accueil. Le Hamas a réussi au moins une chose : créer un sentiment de panique dans certaines localités.

    La région du kibboutz Nahal Oz (que nous avons visité récemment) est devenue un désert humain. Les petites villas sont abandonnées. Les écoles et jardins d’enfants sont vides. Un silence pesant règne sur des Kibboutzim situés autour de Gaza.

    Les chiffres (mensongers !) des services officiels parlent de 30% de personnes qui n’ont pas abandonné leurs habitations. En fait 95% des gens ont fuit la région. Le Gouvernement n’a rien prévu pour compenser en urgence les déplacés qui se débrouillent par eux mêmes. Incroyable pour un pays aussi intelligent !

    Selon The Times of Israel : « Tandis que de plus en plus de familles des communautés du Sud et des villes proches de la frontière avec Gaza choisissent de quitter la zone par crainte d’attaques de roquettes, le ministre de la Défense Moshe Yaalon a déclaré samedi que l’armée israélienne fournira une assistance aux civils pour faciliter leur déplacement vers le Nord.

    S’exprimant lors d’une visite dans les villes du Sud, Yaalon a déclaré que si les autorités n’enjoignaient pas spécifiquement aux résidents à proximité de l’enclave palestinienne d’évacuer leurs maisons, la décision de quitter la zone serait soutenue par le gouvernement ».

    Selon l’AFP (Copyrights) : « Dans les localités israéliennes frontalières de Gaza, la guerre a transformé les maisons en champ de bataille et les champs en taupinières pour les tunnels du Hamas. Chez leurs habitants, après des semaines d’exil, la peur l’emporte sur l’envie de revenir.

    Le long de la frontière avec Gaza, près de 14.000 Israéliens vivent dans une vingtaine de kibboutz. Pendant cette guerre, une majorité d’entre eux a préféré fuir, confiant leurs maisons et leurs jardinets à l’armée qui y a installé ses campements. Lors d’un cessez-le-feu humanitaire l’armée avait autorisé les habitants à revenir chez eux. Ils sont revenus. Ils ont été accueillis par des missiles. Ils sont repartis.

    “On s’est réveillé un matin, l’armée s’était évaporée pendant la nuit alors que la guerre continuait et qu’on nous tirait dessus comme jamais. On était censés être là-bas à se promener comme des canards dans un stand de tir ?”, s’énerve Justin Becker, le sanguin de la bande. Cet éleveur porte un tee-shirt usé arborant un dessin de vache broutant sous les roquettes, le cynique emblème de Nahal Oz, où il se rend encore chaque jour malgré la guerre pour “tenir les murs”.

    Si Justin veut se battre pour faire revenir sa famille à la maison en sécurité, sa femme Ella Becker envisage, elle, d’abandonner ce lieu ou elle est née et a grandi, tout comme ses parents. “Même sans la guerre nous vivons toujours dans la peur constante de nos voisins”, explique-t-elle ».
    ÉVÈNEMENTS DE LA SEMAINE




    0



    0
    lailla
    27 août 2014 - 17 h 12 min

    article du journal
    article du journal isrielvalley

    ATMOSPHERE. Les israéliens n’en peuvent plus. Et ils le disent de manière ouverte dans les blogs et articles. Un flot de critiques s’abattent sur Netanyahou. Le Chef d’Etat Major est au centre de polémiques sur sa manière de conduire les opérations. La guerre Hamas-Israël semble interminable.

    Dans quelques jours les enfants vont reprendre le chemin de l’école et des milliers de parents s’inquiètent des conditions de sécurité mises en place par les Autorités. (Des chiffres sur le nombre de personnes concernées par cette rentrée scolaire : L’enseignement public laïc comptera 660 000 élèves ; l’enseignement public religieux 209 000; l’enseignement indépendant, mais subventionné par l’Etat 230 000 élèves, tandis que les centres d’études ultrareligieux accueilleront 48 000 étudiants de la Loi).

    GUERRE ET PAIX. Times of Israel : « Selon un rapport d’Al-Arabiya, l’Egypte et les Palestiniens attendent la réponse d’Israël à une proposition de cessez-le-feu qui est en grande partie basée sur celle de l’Opération Pilier de Défense de 2012. Il rend compte de quatre revendications centrales : l’arrêt des hostilités des deux côtés, la levée du blocus et l’ouverture des points de passage, la reconstruction de la bande de Gaza, et l’extension de la zone de pêche progressivement à 6 et plus tard 12 miles nautiques.

    Un fonctionnaire de la Défense confie à Walla News que l’expansion de la zone de pêche ne sera mise en place qu’un mois après que la trêve soit déclarée, et qu’elle devrait tenir. De même, le passage de Kerem Shalom permettra progressivement l’acheminement de la nourriture et d’autres nécessités dans l’enclave côtière, et que plus tard cela permettra l’importation de matériaux de construction




    0



    0
    Jamal s
    27 août 2014 - 14 h 40 min

    Un Exemple à méditer ,si nous
    Un Exemple à méditer ,si nous les Algériens voulons nous débarrasser du système Néocolonial qui gouverne l’Agerie actuellement.




    0



    0
    Abou Stroff
    27 août 2014 - 12 h 56 min

    pour avoir 100% de chance de
    pour avoir 100% de chance de sortir vainqueur dans leur lutte contre l’entité sioniste, il faut et il suffit au peuple palestinien de recadrer sa lutte dans le cadre d’une guerre anti-coloniale. en effet, seule la guerre anti-coloniale donne toute la légitimité requise au combat du peuple palestinien. il faut donc que le Hamas palestinien cesse d’invoquer le Bon Dieu, le coran, les hadiths et les discours saugrenus des « oulamas » des temps anciens et du temps présent pour que la Palestine redevienne une terre où un peuple a été spolié de sa terre par une colonisation qui se couvre sous un « manteau religieux ». l’entité sioniste débarrassée de son manteau religieux exhibera alors sa face hideuse de simple vestige colonial qui doit disparaître en tant que tel.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.