L’ANP dérange

Par Kamel Moulfi – Notre armée fait parler d’elle. Pas seulement à l’intérieur du pays, à travers les déclarations de personnalités algériennes qui lui rendent un véritable hommage en souhaitant qu’elle apporte sa contribution – tous évitent le verbe «intervenir» – à la sortie de l’impasse dans laquelle se trouve la classe politique, opposition et pouvoir confondus. A l’extérieur aussi, mais plutôt par malveillance, à entendre ceux qui jasent de voir l’ANP se consacrer à sa modernisation et à sa professionnalisation, appuyées sur un effort continu de formation et d’organisation, le tout absolument indispensable, vu les graves menaces qui pèsent sur notre pays, pour remplir ses missions constitutionnelles : la défense de l’intégrité du territoire national et la protection des biens et des personnes. Un organisme français, Oxfam France pour ne pas le citer, s'offusque de ce que l'Algérie dépense des milliards de dollars en armements. Bien sûr, cet organisme et ces experts auraient sans doute souhaité que Bernard-Henri Lévy «volât à notre secours» comme il l'a fait en Libye où il a pu désintégrer ce pays en un tournemain. Si un tel «exploit» est impossible en Algérie, c’est justement grâce aux capacités de notre armée. Un expert faisait remarquer, sur ce même site (voir article d’Algeriepatriotique du 1er septembre 2014), que «l'armée algérienne n'a rien à envier aux grandes armées occidentales, armement nucléaire exclu» et, évidemment, cela dérange. Nous ne sommes pas des va-t-en-guerre, mais, dans le contexte actuel, on ne peut qu'encourager l'effort de modernisation de l'ANP, afin que chacun sache ce qu’il risque s’il nous cherche. Cela dit, l’organisme français qui s’inquiète de la part du budget national accordé à l’institution militaire omet sciemment de préciser que les capacités, en équipements, mais aussi en organisation et en formation, acquises par l’ANP, financées sur le budget de l’Etat, sont au service de la population. Notre armée l’a prouvé dans les situations d’urgence, comme les inondations de Bab El-Oued, en novembre 2001, ou le séisme de Boumerdès, en mai 2003, où, avec ses éléments, ses moyens et son organisation, elle a été au centre du dispositif de secours, en complète synergie avec le «monde civil».
K. M.
 

Comment (15)

    Abdelkader El Djazairi
    3 septembre 2014 - 21 h 56 min

    Par vu de Marseille(non
    Par vu de Marseille(non vérifié)03 sept 2014-19:12 De Marseille vous pouvez poser autant de question que vous voudrez,parce que apparemment,vous n’avez jamais connu,ni fait face à ces hordes sauvages,si vous croyez que c’est tellement facile de nettoyer le pays de cette vermine,c’est que vous ignorez le concept de terrorisme,un seul petit groupe armée de fusil mitrailleuse peut causer des dégâts imprévisibles et créer une insécurité permanente,tant qu’il n’est pas éliminè,c’est pour vous dire le danger que peut représenter un seul terroriste;pour sécuriser une grande ville comme Alger,c’est les efforts de l’ensemble des forces de sécurités combinés avec les services de renseignements qui sont déployer 24/24 heures pour pouvoir neutraliser toute action ou menace terroriste.Mr:Moulfi,vous avez raison,ce qui attaque notre armée,sont connu pour leurs hostilités à l’ Algérie,notre armée diffère totalement des autres armées Arabes,notre doctrine est claire,défendre le peuple et le territoire national,elle dérange c’est parce que sa crédibilité et son savoir faire devant nos ennemis ne sont plus à prouver,l’opération de Tighentourine à en quelque sorte confirmer à l’Algérien qu’il peut faire confiance à son Armée,aucune puissance étrangère ne viendra défendre notre souveraineté,notre ANP à les moyens et les capacités de le faire,ceux qui veulent mettre en doute sa loyauté et son dévouement pour son peuple sont connu pour leur sympathie avec le Mekhezen.




    0



    0
    Vu de Marseille
    3 septembre 2014 - 18 h 12 min

    Ok d’accord, c’est bien beau
    Ok d’accord, c’est bien beau tout ça mais je lis régulièrement des attaques contre l’armée, des zones infestées de djihadistes aux portes d’Alger…..
    L’armée n’arrive pas à nettoyer une bonne fois pour toute le pays ou bien c’est sciemment que le pouvoir laisse un fond de terrorisme pour maintenir le peuple dans la peur ?
    C’est juste une question que je me pose




    0



    0
    le Naïf
    3 septembre 2014 - 17 h 47 min

    Le pourrissement d’une
    Le pourrissement d’une situation politique donnée n’expose-t-il pas la sécurité du pays à des dangers intra et extra-muros qui s’inscriraient justement dans les nouvelles missions et attributions de l’Anp. Le respect de la constitution par les militaires ne signifie aucunement laisser le pays chavirer au point de périr à petit feu de l’intérieur sous le prétexte que la mission de l’armée est de surveiller les frontières du pays contre les dangers externes.
    De nos jours, les missions des forces armées ne sont-elles pas mises à jour, devant le développement ahurissant des menaces qui guettent tous les pays. Comment doit-on sauvegarder la sécurité et la stabilité du pays contre ses ennemis de l’intérieur et de l’extérieur face à cette nouvelle guerre dite douce qui ronge le monde arabe de son fond intérieur.
    Grâce à la conjugaison mutuelle des efforts des différents services de sécurité et surtout l’homogénéité entre le pouvoir, les partis politiques, les personnalités politiques que l’Algérie réussirait non seulement à écarter tout éventuel danger mais aussi annihiler toutes les causes qui peuvent l’engendrer. Et pour couronner le tout, l’adhésion du peuple ; ce que traduit monsieur le premier ministre Sellal par « la Consolidation du front interne » devant l’effritement d’autres fronts internes d’autres pays en proie aux feux, à la destruction et à la division.
    Les appréhensions de l’opposition des estrades chez nous peuvent-elles être donc justifiées ?
    La contradiction ne réside-t-elle pas dans le propre du régime politico-démocratique des grandes nations par rapport à celui des pays du tiers monde comme le nôtre qui rappelle l’histoire de « La Grenouille Qui Voulait Se Faire Aussi Grosse Que La Vache ». La comparaison est infondée.
    Ces pays devenus grands et puissants grâce à quoi ? Ne sont-ils pas truffés d’intellectuels qui n’ont pas froid aux yeux, et d’hommes politiques aguerris au sein du pouvoir ou de l’opposition. Ne s’expriment-ils pas tous librement et ne votent-ils pas ; ou ne sont- ils pas, nommés, démocratiquement, sous la protection d’une justice pratiquement neutre qui garantit à tous les droits de chacun.
    Arrivés à ce stade d’émancipation culturelle, ont-ils, ces gens, vraiment, plus besoin de leurs constitutions, ou de la voix de leurs militants, ou des forces armées pour intervenir afin de redresser des situations politiquement critiquées et d’assurer en même temps à leur pays une vie sereine. Souvenez-vous des valeurs qui ont fait surtout des Etats-Unis d’Amériques le pays le plus puissant du monde.




    0



    0
    HakimAnonyme
    3 septembre 2014 - 17 h 28 min

    C’est bien beau tout ca mais
    C’est bien beau tout ca mais qui a invité BHL en Algérie en 1997 !!?




    0



    0
    Jamal s
    3 septembre 2014 - 15 h 48 min

    Monsieur MOULFI dit que L’ANP
    Monsieur MOULFI dit que L’ANP défend les biens et les personnes.Bien sur les biens volés par ces personnes voleuses .Tous ces achats militaires ne serviront à rien si demain il y a vraiment problème .Allez demandez à l’armée de SADDAM ,GUADDAFI et autres.On veut sonner l’alarme ‘mais l’Algérie actuelle est hors danger.L’ANP est OTANISEE et le GÉNÉRAL RODRIGUEZ en passant à ALGER la bien félicitée.Si vraiment problème s’avére c’est le PEUPLE ALGÉRIEN qui répondra en créant une NOUVELLE ALN.VIVENT AL CHOUHADA!.




    0



    0
    Berbericus
    3 septembre 2014 - 15 h 26 min

    Il fallait demander à ce
    Il fallait demander à ce donneur de conseils de nous dire :
    Combien l’armée française dépense-t-elle sur son armée, non pas pour protéger ses propres citoyens, mais pour faire la guerre aux pays des damnés de la terre ?
    Combien dépense-t-elle, sa France, pour payer non pas ses militaires, mais les mercenaires qu’elle recrute, équipe, entraine et lance comme des métastases dans les guerres qu’elle fait aux pays des damnés de la terre ?
    Combien dépense-t-elle, sa France (j’utilise le présent car elle continue), dans le processus de destruction en cours de la Libye, la Syrie, du Mali, de la République Centrafricaine, et tant d’autres et d’autres encore classées top secret pour le moment ?
    Ça me fait atrocement mal quand nos journalistes ne font pas ce genre de « contre-reproches » et se contentent de se défendre comme si notre pays avait commis quelque péché mortel par le seul fait de maintenir son armée. http://www.malikamin.net




    0



    0
    ammmar
    3 septembre 2014 - 14 h 53 min

    merci mr moulfi pour cette
    merci mr moulfi pour cette pertinente mise au point qui fera grandement plaisir a vos compatriotes et fera certainement jaser plus d’un,ceux qui croyaient trouver un retour d’echo a leurs theses,chez certains algeriens pseudos universalistes pacifistes qui font tout le temps semblant de s’inqiuetter au budjet de l’etat et surtout a celui attribué a la defense du pays,alors qu’ils seront les premiers voleurs si l’occasion de mettre la main dessus leur sera donnée,la ou vont ces experts en matiere de defense qui excellent dans jes analyses et statistiques malheureusement toutes faussés par leur malhonneteté criarde,nous devrions aveuglement aller dans le sens inverse et nous nous trouvions sur le droit chemin,la defense du pays et l’ANP sont des zones interdites ou tous les algeriens et algeriennes interdisent a quiconque l’acces et personne n’a le droit de s’aventurer,meme a ces algeriens pleurnicheurs et inconscients du moins des enjeux de l’heure et etrangement passifs envers ce remue menage et cette activité visiblement hostile tout azimuth qui se deroule tout autour de nous,l’heure est grave et nous exigeons que tout volet ayant trait a la defense doit etre revue en permanence a la hausse,vigilance,entrainement,renforcement des effectifs,achats et renouvellement des equipement,armes et materiels,sans restriction aucune l’argent est la et le jour ou il viendra de manquer,passez a nos ccp,l’ANP derange ailleurs mr moufti ,parcequ’elle est crainte par ceux qui souhaitent nous trouver posterieur tout nu pour




    0



    0
    ammmar
    3 septembre 2014 - 14 h 50 min

    merci mr moulfi pour cette
    merci mr moulfi pour cette pertinente mise au point qui fera grandement plaisir a vos compatriotes et fera certainement jaser plus d’un,ceux qui croyaient trouver un retour d’echo a leurs theses,chez certains algeriens pseudos universalistes pacifistes qui font tout le temps semblant de s’inqiuetter au budjet de l’etat et surtout a celui attribué a la defense du pays,alors qu’ils seront les premiers voleurs si l’occasion de mettre la main dessus leur sera donnée,la ou vont ces experts en matiere de defense qui excellent dans jes analyses et statistiques malheureusement toutes faussés par leur malhonneteté criarde,nous devrions aveuglement aller dans le sens inverse et nous nous trouvions sur le droit chemin,la defense du pays et l’ANP sont des zones interdites ou tous les algeriens et algeriennes interdisent a quiconque l’acces et personne n’a le droit de s’aventurer,meme a ces algeriens pleurnicheurs et inconscients du moins des enjeux de l’heure et etrangement passifs envers ce remue menage et cette activité visiblement hostile tout azimuth qui se deroule tout autour de nous,l’heure est grave et nous exigeons que tout volet ayant trait a la defense doit etre revue en permanence a la hausse,vigilance,entrainement,renforcement des effectifs,achats et renouvellement des equipement,armes et materiels,sans restriction aucune l’argent est la et le jour ou il viendra de manquer,passez a nos ccp,l’ANP derange ailleurs mr moufti ,parcequ’elle est crainte par ceux qui souhaitent nous voir tout nu




    0



    0
    Observateur Averti
    3 septembre 2014 - 14 h 06 min

    L’ANP ne dérange pas trop
    L’ANP ne dérange pas trop tout de même car c’est d’abord et avant tout un marché lucratif très juteux au sud de la Méditerranée occidentale et on se lamente outre-mer que ce marché soit traditionnellement dominé par les russes.

    Bien entendu, les positions des uns et des autres changent avec le déplacement des lignes d’intérêt de chacun. En ce moment, l’ANP est quasiment en symbiose avec l’armée française (cela a toujours été le cas depuis 1962)

    Le point faible de l’ANP est le manque d’entrainement des soldats d’infanterie et leur équipement très en deçà des normes admises sur la rive Nord de la Méditerrannée.

    Il y a aussi l’absence fort impardonnable de forces spéciales à proprement parler (il n’y a que des troupes spéciales, principalement des parachutistes dont l’école était à Skikda, puis transférée à Biskra, une erreur)

    Pourquoi n’a t-on jamais pallier à ces carences? A cause de la corrpution et les détournement, souvent à des niveaux bas des échelons. Une question de culture.

    Espérons que l’ANP deviendra professionnelle un jour. Car demain, les amis d’aujourd’hui peuvent se retourner et je ne veux absolument voir l’ennemi turc se réjour de ça après avoir détruit la Libye.

    Bien à vous!




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    3 septembre 2014 - 13 h 29 min

    L’ANP dérange
    Exact. Et pour

    L’ANP dérange

    Exact. Et pour quelle raison ? C’est la colonne vertébrale de ce pays que vous le vouliez ou pas. L’Algérie est le seul pays à avoir créer une armée avant un État. Pour vous dire que c’est ancré dans la mémoire collective et représente une forte charge symbolique
    L’Algérie dispose de ressource énorme et un compte bien garni de 200 milliards qui fait des envieux en un mot un trésor que tout le monde veut s’accaparer de gré ou de force et bien, ils auront la force comme réponse.
    Personne, je dis bien personne nous fera de cadeaux, nous sommes avertis et chacun doit prendre ses responsabilités et être vigilant. De grâce cessons de cogner sur notre armée et soutenons nos gars. Sachez également qu’en cas de désordre dans le pays la France minera ses cotes pour les protéger contre les milliers de clandestins. Un homme averti en vaux deux
    En cas de conflit, ce sont les femmes les plus vulnérables et en protégeant l’Algérie, ce sont vos mères, vos sœurs, vos épouses, vos copines, vos nièces, vos cousines, qui compteront sur vous pour leur éviter le déshonneur en un mot les viols de masses qui est la nouvelle arme des s……




    0



    0
    RACHEKIKOU
    3 septembre 2014 - 11 h 53 min

    il reste encore les soit
    il reste encore les soit disant résidus du terrorisme que l’ANP n’arrive pas neutraliser pourtant une armée qui n’a rien à envier aux armées occidentales dont le budget dépasse celui de l’enseignement est en mesure de restaurer la sécurité sur l’ensemble du territoire et mettre fin au communiquer des pays qui recommandent à leurs ressortissants d’éviter l’Algérie




    0



    0
    00213
    3 septembre 2014 - 11 h 33 min

    Que cela soit notre
    Que cela soit notre diplomatie, notre économie, notre rôle de stabilisateur régionale, notre rôle de médiateur international, notre sécurité intérieure notre relative souveraineté ou notre position à l’avant-garde de l’antiterrorisme, tout est lié à nos capacités militaires.
    Notre force de dissuasion n’est pas là pour placer note nation tel une version africaine des USA car nous considérons qu’il vaut mieux être aimer que craint et cet adage appliqué à notre politique extérieure nous permet de nous hisser progressivement vers une position privilégiée au niveau de la communauté internationale.
    .
    Parallèlement si on aurait une réflexion plus approfondie sur la cohérence de certain poste budgétaire, nous aurions rajouté 75% du montant colossale alloué au Ministère des Moudjahidines -dont on ne distinct plus trop les prérogatives- au profit de l’ANP.
    241 milliards de dinars pour de valeureux combattants décédés à 95% et de pâles stèles sur les rond-points ?!
    .
    « …elle a été au centre du dispositif de secours, en complète synergie avec le monde civil… »
    C’est pourquoi nous attendons aujourd’hui qu’elle se réforme pour être au centre de la lutte anti-corruption et par la même occasion le fouet qui fera avancé les milliers de pistonnés qui inondent nos institutions gouvernementales.
    Car de de toute façon la puissance n’est rien sans la maitrise…




    0



    0
    Anonyme
    3 septembre 2014 - 11 h 06 min

    Certains voudraient voir
    Certains voudraient voir l’armee intervenir pour effectuer un coup d’etat, remettre le pouvoir a l’opposition et ensuite regagner les casernes. Je prefere qu’elle prenne le pouvoir et le garde.




    0



    0
    MOUSSAOUI Abdelkader
    3 septembre 2014 - 10 h 47 min

    Le simple citoyen qui
    Le simple citoyen qui représente incontestablement ce que nos politiques de l’opposition appellent la majorité silencieuse, au nom de laquelle ces politiques se fabriquent une légitimité virtuelle, sait que la raison d’être d’un parti politique ou d’une personnalité qui se veut politique, n’est autre que la proposition d’alternatives possibles et plus efficaces aux politiques mis en place par le régime actuel.
    En l’absence de ses alternatives réfléchis, l’appel de l’opposition – intellectuels compris- à une intervention de l’armée pour la mise en ordre de la vie politique aux mépris des règles constitutionnelles, apparait non seulement comme un aveu d’échec de l’opposition mais aussi et surtout une menace pour l’ordre constitutionnelle.
    Si cette frange de la société politique qui se fait appelé opposition, n’a pas les moyens de convaincre l’électorat du bienfondé de sa vision politique, elle n’a nullement le droit de remettre en cause l’ordre constitutionnel




    0



    0
    Abou Stroff
    3 septembre 2014 - 10 h 37 min

    un grand philosophe (Mao Zé
    un grand philosophe (Mao Zé dong) a avancé la proposition suivante: »« Si nous sommes attaqués par l’ennemi, c’est une bonne chose, car cela prouve que nous avons tracé une ligne de démarcation bien nette entre l’ennemi et nous. Et si celui-ci nous attaque avec violence, nous peignant sous les couleurs les plus sombres et dénigrant tout ce que nous faisons, c’est encore mieux, car cela prouve non seulement que nous avons établi une ligne de démarcation nette entre l’ennemi et nous, mais encore que nous avons remporté des succès remarquables dans notre travail.». moralité de l’histoire: si l’ANP dérange, ça ne peut être qu’une bonne chose. mais, il y a un mais. le commandement de l’ANP n’est pas blanc comme neige et pour que l’ANP soit réellement invincible (son invincibilité est tributaire de son osmose avec le peuple dont elle est issue), il faut et il suffit qu’elle se débarrasse incessamment de toutes les brebis galeuses qu’elle continue à couver en son sein. en effet, les quelques brebis galeuses qui profitent de leur position au sein de l’ANP pour pratiquer la prédation sous différentes formes sont le talon d’achille de notre armée. et une armée ne peut être invincible que si elle n’a pas de talon d’achille.
    PS: l’invincibilité de l’ANP dépend aussi de sa capacité à neutraliser, le plus rapidement possible les couches compradores (honnies par le peuple) qui prennent, au moment présent, l’Algérie pour un lieu de passage et une vache à lait et les algériens pour des moins que rien qui auraient constamment besoin d’un tuteur.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.