Baudouin a mal au crâne

Par Rafik Meddour – L’avocat Patrick Baudouin, qui prend en charge l’affaire des familles des moines de Tibhirine, continue d’entretenir la thèse du «qui tue qui» en Algérie, en refusant de regarder la réalité en face et d’admettre la vérité éclatée au grand jour. Face aux preuves irréfutables qui écartent définitivement la thèse d’une bavure militaire commise par les forces de l’ANP en ce sens qu’il n’y avait pas d’impact de balles sur les crânes exhumés, Me Baudouin change de tactique pour semer encore le doute au sein de l’opinion publique française sur les véritables assassins de ces religieux français, décapités par le Groupe islamiste armé (GIA) en mai 1996. En insistant, dans sa conférence de presse de jeudi dernier à Paris, sur le soi-disant «refus» des autorités algériennes de laisser le juge d’instruction français prendre avec lui les prélèvements réalisés sur les dépouilles de ces religieux, cet avocat, qui se retrouve chaque jour face à de nouvelles preuves démontrant sa thèse du «qui tue qui», voulait faire croire aux Français que les autorités algériennes cacheraient quelque indice. Mais quoi ? Me Baudouin ne le dit pas, car l’Algérie n’a rien caché dès le début. L’avocat des moines, qui a choisi depuis des décennies d’être plutôt du côté des terroristes que de la population algérienne, en mettant sur le dos de l’armée leurs crimes barbares, cherche à anticiper sur les événements. Cet avocat sait pertinemment que l’enquête menée par le juge français va finir par confirmer la version officielle selon laquelle les moines ont bel et bien été décapités par le GIA. Non qu’il ait eu accès aux résultats, mais pour la simple raison que toutes ses accusations sont infondées et mensongères. Et il lui faudra dès maintenant une porte de sortie. En accusant les autorités algériennes d’avoir «confisqué les preuves» rassemblées par l'équipe du juge Marc Trévidic, cet avocat se met d’ores et déjà dans une position de rejet des futurs résultats de cette enquête qui ne seraient pas fiables parce que les analyses auraient été effectuées en Algérie. Pourtant, les différentes étapes de l’enquête sont connues depuis des mois. Des étapes que cet homme de loi est censé connaître. Dès le début, les autorités judiciaires françaises et algériennes se sont entendues dans le cadre des accords d’entre-aide judiciaire. Ainsi, tous les prélèvements et les échantillons seront analysés en Algérie et par des experts algériens sous la supervision du juge français et son équipe. L’avocat Baudouin connaissait ces détails. Mais pour alimenter sa machine propagandiste, il avait besoin d’entretenir le flou en parlant de volte-face des autorités algériennes qui voudraient cacher des «preuves compromettantes». Mais de quelles preuves compromettantes peut-on encore parler aujourd’hui ? L’avocat Baudouin a bâti toute son affaire sur des supputations puis des déclarations d’un ex-haut gradé de l’armée française en poste à l’époque des faits à Alger, selon lesquelles un militaire algérien lui aurait dit que les moines auraient été tués par erreur par des tirs d’un hélicoptère de l’armée algérienne. Une thèse écartée par tous les experts militaires, mais défendue par Me Baudouin parce qu’elle apporte de l’eau à son moulin. Malheureusement pour lui, cette thèse, qui a permis à l’affaire d’exister encore, est tombée à l’eau. Et lui-même l’a reconnu en affirmant que «la thèse d’une bavure militaire est fragilisée par l’absence d’impact de balles sur les crânes». Maintenant que les crânes exhumés ont «parlé» comme il l’a lui-même réclamé, Me Baudouin tente de jeter le doute sur la fiabilité des résultats de l’enquête pour pouvoir continuer son combat douteux pour la vérité sur la mort de ces moines et poursuivre sa campagne de dénigrement contre l’Algérie et son armée.
R. M.
 

Comment (22)

    Anonyme
    28 octobre 2014 - 1 h 22 min

    Ce de Patrick Baudouin, est
    Ce de Patrick Baudouin, est mandataire de qui et de quoi? par les familles des vieux moines ?, impossible, pour la simple raison que ces soi disant parents de ces mêmes moines, sont déjà mortes depuis ex temps, vue leur âges, fort avancée, alors! il ne lui reste que deux options à ce Baudouin l’avocat du diable, soit il défends les intérêts de la DGSE? ,ou les sanguinaires du FIS/ GIA, pour salir la réputation de l’ANP. bref, je conseille à cet enc…ler de relève son pantalon est d’aller voir ailleurs. .




    0



    0
    New kid
    27 octobre 2014 - 22 h 28 min

    @Kahina
    L’habit ne fait pas

    @Kahina
    L’habit ne fait pas le moine!




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    27 octobre 2014 - 21 h 56 min

    Il n’est pas question ici,
    Il n’est pas question ici, dans ce cas, de vérité ou de morale mais d’argent! Au diable le vérité et la morale!
    Les familles et l’avocat veulent un pactole de millions de dollars si possible. Emportés par leur cupidité, ils veulent le scénario de Lockerbie/Libye.
    « Nos morts ne reviendront pas, alors profitons en au maximum avec cette Algérie qui peut les donner avec un peu de pression ».
    Avec l’Algérie ils auront le déshonneur et le bras d’honneur quand il s’agit de souveraineté! On ne badine pas avec le chantage même par le terrorisme!Notre armée est saine et elle le restera. Notre armée est patriote et elle le restera. Les saloperies avec elle ne sont pas négociables. Ils peuvent attendre des siècles!




    0



    0
    Moh62
    27 octobre 2014 - 20 h 41 min

    Alors merah c les services
    Alors merah c les services français,le 11 septembre c les services américains,etc..etc.. C ce qu’il faut répondre à ce bédouin!!h




    0



    0
    ibne KHALDOUN
    27 octobre 2014 - 19 h 57 min

    nuire a l’ALGERIE c’est la
    nuire a l’ALGERIE c’est la devise de monsieur poing oing




    0



    0
    Anonyme
    27 octobre 2014 - 19 h 10 min

    Kamel Daoud doit disserter en
    Kamel Daoud doit disserter en ce moment même, au Mucem de Marseille ,
    dans un colloque consacré à la décennie noire.
    J’espère qu’il y aura quelqu’un parmi le publique pour lui rappeler, son roman o pharaon,paru en 2005,ou il faisait l »apologie des Gia en tombant à bras raccourci sur Hadj Ferguene , chef des patriotes de Relizane en plaçant au centre de son roman l’homosexualité de cet homme à qui il doit aujourd’hui le prix Ouartilane décerné par El Khabar.
    shkoopy.over-blog.com




    0



    0
    Anonyme
    27 octobre 2014 - 19 h 09 min

    Kamel Daoud doit disserter en
    Kamel Daoud doit disserter en ce moment même, au Mucem de Marseille ,
    dans un colloque consacré à la décennie noire.
    J’espère qu’il y aura quelqu’un parmi le publique pour lui rappeler, son roman o pharaon,paru en 2005,ou il faisait l »apologie des Gia en tombant à bras raccourci sur Hadj Ferguene , chef des patriotes de Relizane en plaçant au centre de son roman l’homosexualité de cet homme à qui il doit aujourd’hui le prix Ouartilane décerné par El Khabar.
    shkoopy.over-blog.com




    0



    0
    New kid
    27 octobre 2014 - 17 h 58 min

    Baudouin, ce sacré pingouin
    Baudouin, ce sacré pingouin impérialiste, qui a soutenu les bédouins islamistes égorgeurs, comme un proxénète de l’Algérie française, sera envoye maintenant en Irak dans le programme du Nikab !
    Laissons l‘IS en faire du boudin pour tous ces c….. !!




    0



    0
    Anonyme
    27 octobre 2014 - 17 h 40 min

    un mot a meddour auteur: tu
    un mot a meddour auteur: tu fais toi meme le jeu de cet individu d’avocat serviteur des manipulateurs, nos ennemis . nous n’avons rien a justifier a ce salopard. qu’il laisse la justice se prononcer. et d’abord que faisaient ces moines dans les montagnes de medea infestées de gia alors que les algeriens des lieux ont fui. ensuite et surtout la mort de 7 francais vaut elle plus chere que celle de 200000 enfants ,femmes et vieillards assassines pendant les années 90.que ce fumier aille au diable son maitre.




    0



    0
    Anonyme
    27 octobre 2014 - 16 h 03 min

    comment Baudouin peut il
    comment Baudouin peut il faire confiance en la médecine et la justice algériennes quand les dirigeants se soignent chez lui et que les « spécialistes » algériens diagnostiquent des mini AVC sans incidences sur les organes vitaux qui entrainent près de 3 mois d’hospitalisation avec les résultats que tout le monde sait ;
    le serment d’Hippocrate est ici une vue de l’esprit .




    0



    0
    kahina
    27 octobre 2014 - 15 h 59 min

    Dés fois, je me demande s’ils

    Dés fois, je me demande s’ils étaient de vrais moines ou des agents secrets Français sous l’habillage des moines. La France est le pays de tous les scénarios possibles.




    0



    0
    Hamimou
    27 octobre 2014 - 15 h 49 min

    Comme chacun sait cet avocat
    Comme chacun sait cet avocat fait durer « l’affaire » pour continuer à percevoir des honoraires et d’une pierre deux coups essayer de porter atteinte à l’image de l’Algérie. Sa « thèse » a été réduite à néant il y a bien longtemps par des experts en balistique (et aujourd’hui on lit dans la presse que les crânes de ces malheureux moines n’ont aucun impact de balles). Cet avocat fonde sa « thèse » sur de pures spéculations sans aucun début de la moindre preuve et les « témoignages » dont il se prévaut n’ont aucune valeur judiciaire puisqu’ils émanent de personnages qui ne sont ni de véritables témoins ni des acteurs des faits dont ils parlent. Quant à la fiabilité des analyses des échantillons prélevés sur les crânes de ces véritables martyrs, il faut rappeler à ces journaleux d’outre mer qui disent n’importe quoi sur cette question, qu’elles sont faites par des professionnels expérimentés avec des appareils fabriqués par des entreprises européennes et américaines et donc conformes aux standards qu’eux mêmes exigent. En outre dans cette affaire les magistrats et les experts français peuvent y assister.Par conséquent toute cette offensive médiatique n’est fondée que sur la mauvaise foi ainsi que ceux qui continuent de considérer l’Algérie comme leur appartenant et y faire ce qu’ils veulent tout comme elle ne peut être crédible que pour les ignorants comme le sont ceux qui la mènent.




    0



    0
    Abou Stroff
    27 octobre 2014 - 12 h 58 min

    je ne comprends pas pourquoi
    je ne comprends pas pourquoi on donne de l’importance aux éructations du sieur baudouin. la seule position intelligente de notre part, nous, les algériens est de ne pas prêter le flanc aux dénigrements de l’énergumène. le reste relève de la guerre psychologique où ceux qui ont quelque chose à cacher finiront par être se trahir et montrer leur vrai visage de charognards.




    0



    0
    Sprinkler
    27 octobre 2014 - 11 h 28 min

    Baudouin n’en fait qu’à
    Baudouin n’en fait qu’à sa…tête.




    0



    0
    Anonyme
    27 octobre 2014 - 10 h 40 min

    c’est a moi de lui demander
    c’est a moi de lui demander des comptes sur les massacres d’algériens pendant plus de 132 ans de vols de pillages , de viols, de tortures , de génocides ,avec ces complices, ces harkas (mounafikinnes)ces dirigent me dégoute a se rebaisser de la sorte.




    0



    0
    Archimede
    27 octobre 2014 - 10 h 01 min

    Pourquoi ne pas rapatrier les
    Pourquoi ne pas rapatrier les têtes vers la France. D’une part ils seront enterrés auprès de leur famille et si Mr Baudoin veut se livrer à des analyses qu’il le fasse chez lui. Il faut terminer avec cette histoire. Si l’Algérie n’a rien à se reprocher pourquoi la diarrhée nous tient des qu’on entend le nom de cet avocat.




    0



    0
    Said
    27 octobre 2014 - 9 h 59 min

    Quand on construit sa
    Quand on construit sa carrière sur le mensonge, on finira un jour par le payer. Ce Baudouin ferait mieux de s’intéresser au Daech et défendre les populations meurtries par cette internationale terroriste en Irak et en Syrie au lieu de passer son temps à chercher les poux dans la tête des Algériens.




    0



    0
    Soultani
    27 octobre 2014 - 9 h 39 min

    Je vous remercie pour ce
    Je vous remercie pour ce commentaire. J’ai vécu dans ma chair le terrorisme et j’ai vraiment mal au coeur qu’on j’entends des gens, assis confortablement dans leurs bureaux parisiens disculper les criminels. Je le vis comme une profonde injustice…Vives les Patriotes




    0



    0
    Hamouda Benhamou
    27 octobre 2014 - 9 h 23 min

    Les « qui tue qui » vont finir
    Les « qui tue qui » vont finir par se tuer en voulant par tous les moyens donner du crédit à leur thèse qui ne fait que renforcer le terrorisme islamiste




    0



    0
    kahina
    27 octobre 2014 - 9 h 02 min

    Quelle déception pour

    Quelle déception pour l’avocat qui se voyait déjà millionnaire sur le dos des pauvres moines, eux qui ont choisi de vivre dans la simplicité et loin du monde matériel.
    Normalement, le Vatican doit intervenir pour arrêter cette mascarade visant à marchander avec la mort des moines.

    Mais d’autre part, ceux qui ont fait de la théorie  » qui tue qui » leur cheval de bataille en Algérie ne seraient pas tout à fait innocents dans cette affaire. C’est compliqué…Laissant les moines se reposer en paix, et laissant la justice Italienne faire son boulot.




    0



    0
    idir
    27 octobre 2014 - 8 h 26 min

    Que ne ferait-on pour de
    Que ne ferait-on pour de l’argent? Il y en qui font leur beurre sur la détresse des autres, pire encore ils alimentent cette detresse pour en ressortir des dividendes.
    Laissez les moines reposer en paix sur la terre qu’ils ont choisie.




    0



    0
    Anonyme1
    27 octobre 2014 - 6 h 23 min

    Qu’on se rassure. Ce Baudouin
    Qu’on se rassure. Ce Baudouin a perdu la tête et ne sait plus où donner de la tête. Certains membres des familles des malheureuses victimes (dont il faut, à chaque occasion saluer la mémoire) commencent à comprendre les excès de cet « avocat » dont ils ont découvert que son seul souci est de politique: nuire à l’Algérie, à son armée et à son peuple, en prolongement des manoeuvres des tenants de « L’Algérie Française ».




    0



    0

Les commentaires sont fermés.