France 3 réalise un reportage sur le littoral algérien

L’émission «Thalassa», diffusée sur France 3, va consacrer un programme spécial de 110 minutes au littoral algérien. Une première pour cette émission si l’on se fie à la déclaration faite par le célèbre présentateur du programme, Georges Pernoud, au cours d’un entretien paru sur Binatna, une publication éditée par l'ambassade de France. Interrogé sur ce reportage consacré au littoral algérien, Georges Pernoud parle longuement du travail effectué, dans ce cadre, de sa présence à Alger et des conditions de réalisation du reportage, non sans insister sur «les liens de cœur» qui unissent les deux pays, l’Algérie et la France. «L’objectif était de réaliser un portrait en profondeur du littoral algérien. Le format privilégié était celui d’une ballade d’ouest en est, à la rencontre des hommes et des femmes qui mettent en valeur cette côte méconnue du public français. De plus, consacrer 110 minutes à l’Algérie constituait une première pour l’émission “Thalassa”. Enfin, les liens de cœur entre les deux pays ont convaincu la chaîne de mener ce projet à bien», assure le présentateur de l’émission. Georges Pernoud confie que les autorités algériennes lui ont facilité la tâche pour la réalisation de ce programme, indiquant qu’une relation de confiance s’était installée entre les deux parties. «Nous avons établi une relation de confiance sur le long terme avec les autorités. Très tôt, attache a été prise avec l’ambassade d’Algérie en France, puis avec les différents services concernés par le documentaire (ministères de l’Environnement et de la Pêche, garde-côtes…)», confie-t-il indiquant qu’il s’est personnellement rendu à deux reprises à Alger pour, dit-il, rencontrer les autorités algériennes qui, «convaincues du bien-fondé de notre démarche, nous ont beaucoup aidés et nous ont même permis de prendre des images aériennes de la côte». Répondant aux questions de Binatna, Georges Pernoud s’est déclaré enthousiasmé par l’accueil qui lui a été réservé à l’occasion de la réalisation de ce reportage. «Durant le tournage, nous avons été touchés par l’accueil et l’enthousiasme des personnes filmées et, d’une façon plus générale, par la curiosité des Algériens pour notre travail. Nous avons découvert, à notre grande surprise, que l’émission “Thalassa” était presque aussi connue au sud de la Méditerranée que chez nous», assure-t-il.
Amine Sadek
 

Commentaires

    Iris
    12 mars 2017 - 20 h 00 min

    Je veux savoir plus sur le
    Je veux savoir plus sur le littoral algérien




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.