L’apprenti afghan

Par M. Aït Amara – Des lecteurs nous ont informés que le terroriste stagiaire et néanmoins plumitif chez les suppôts des Frères musulmans égyptiens en Algérie, un piètre qu’on appelle autrement Abdelmounim Chitour, nous aurait traités de «harkis» en réaction à notre article sur l’apologie du terrorisme dont il s’est rendu coupable sans que, étrangement, le parquet d’Alger ne s’autosaisisse. Si ce vaurien, sorti tout droit d’une université étatique algérienne où il semble avoir été formé à la subversion islamiste, se permet une telle insolence, c’est parce qu’il sait que l’Etat est délétère depuis avril 2014 et que les tenants du pouvoir actuel vacillent à la moindre secousse de rue, apathiques, craintifs, claquemurés. Il sait aussi que les hommes qui se sont dressés devant les extrémistes des années 90 qui voulaient faire régner de fausses déités en Algérie n’ont pas leurs semblables dans les rouages de l’Etat d’aujourd’hui. Ils ont été remplacés, au fil des ans, depuis 1999, par d’obéissants exécutants peinant à distinguer entre le devoir envers l’Etat et l’obéissance obséquieuse aux hommes. Nous avons appris aussi qu’un employé de la télévision publique aurait volé au secours de son compagnon de lutte, l’appelant à poursuivre le combat sans se soucier de ce que peuvent dire les mégères que nous sommes. Entre les deux, l’ancien chef terroriste Madani Mezrag bombe le torse sur Al-Arabiya et postillonne à la gueule des Algériens ses glaviots, aboyant qu’il a tué et qu’il ne regrette pas le moins du monde. Voilà où nous en sommes. Un pays qui part en vrille, sans pilote aux commandes, et qui entraîne dans sa chute tournoyante le travail colossal et les sacrifices monumentaux consentis par des hommes et des femmes dont des dizaines de milliers sont tombés, ignorant que quinze ans plus tard, une raclure allait venir piétiner leurs sépultures sacrées et mollarder sur leur postérité en acclamant, odieux et minable, abject et méprisable, les bourreaux du jeune Jordanien brûlé vif par les diables dont il (ce Chitour) est l’adorateur. Au vu des images qui nous sont parvenues de ce ghulam à la main molle et soyeuse caressée par des Afghans dans on ne sait quel lieu (voir photos), il n’est pas exclu qu’il atterrisse un jour en Syrie où le seul «djihad» qu’il lui sera permis de pratiquer est celui du nikah passif.
M. A.-A.

Voir les photos

Comment (30)

    anonyme
    10 février 2015 - 13 h 24 min

    Pour AP, je trouve qu’il est
    Pour AP, je trouve qu’il est injuste envers le peuple afghan frère de traiter tous les terroristes d' »afghans »




    0



    0
    anonyme
    10 février 2015 - 13 h 22 min

    Par Ahmed/RAIS/Anonyme (non
    Par Ahmed/RAIS/Anonyme (non vérifié) | 10. février 2015 – 11:08
    Heureusement que vous êtes là pour discréditer tout ce beau monde et mettre à nu toutes leurs mauvaises pensées… vous qui pensez tellement mieux que tout le monde!

    NB: mauvaises pensée = dénoncer les terroristes incultes se prétendant musulmans…




    0



    0
    Antisioniste
    10 février 2015 - 12 h 27 min

    Salamou 3alikoum
    @ Anonyme

    Salamou 3alikoum

    @ Anonyme (non vérifié) | 10. février 2015 – 6:52

    Merci pour votre commentaire qui est à mon sens très sensée dans son ensemble, mais critiquable aussi sur certains points.
    Tout d’abord comme semble le suggérer votre texte, il nous faudra répondre au questions de quel genre de laïcité parlons nous, et voulons nous? Et de quel islamisme parlons nous ou faisant nous allusion?
    Pour cette dernière question vous avez eu l’obligeance d’apporter un début de réponse honnête que je respecte, et je vous en remercie.
    Vous dite que, mettre au même niveau l’islamisme et la laïcité est un non sens. Je vous répond que si vous avez bien lu mon commentaire vous ne trouverai le terme laïcité cité qu’avec le qualificatif intégriste au même titre que l’islamisme, et la, à mon sens, je pense avoir était aussi clair que juste, sans avoir la prétention de certains que mes paroles sont la vérité absolu et indiscutable.
    Vous dite que les partisans de la laïcité n’ont pas fais coulé une goutte de sang en Algérie, et qu’ils ont même était des victimes de la barbarie islamiste intégriste, et je suis entièrement d’accord avec vous sur ce point.
    Sans vouloir défendre ce petit islamiste intégristes inculte de chitour dont il est question dans cet édito. Mais à ma connaissance lui aussi et nombreux de ses semblables n’ont pas fait coulé une goutte de sang en Algérie (corriger moi si je me trompe). Mais cela ne nous empêche pas de les nommer et les qualifier d’intégristes islamistes parce que leur « discours » refuse le dialogue sain et sincère, prétend détenir la vérité absolu, appel à l’exclusion et la violence.
    Eh bien, que vous l’admettez ou pas ce genre de discours est aussi adopté par ceux que j’appel les intégristes laïcs, que se soit sur ce site ou ailleurs.




    0



    0
    New kid
    10 février 2015 - 11 h 46 min

    Quand les apprentis sorciers
    Quand les apprentis sorciers se déclarent grands manitous, quand les cerfs deviennent plus royalistes que le roi, quand des ignares se prennent pour des secrétaires de Dieu sur terre et prétendent défendre La religion de l’Islam, la médiocrité devient la norme d’une décadence de civilisation.




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    10 février 2015 - 10 h 08 min

    La majorité des intervenants
    La majorité des intervenants – qui émettent depuis l’étranger, en particulier de France – s’avèrent n’être que des frustrés, des ratés, des paumés, sans niveau d’intelligence, souvent ignares et félons qui font plus dans le dénigrement, la calomnie, l’injure et le mensonge que dans le débat instructif et constructif. Avec eux c’est comme pisser dans un océan. On répond à des idiots qui ne savent plus quelle est leur patrie tout en ménageant le pays qui les recueille et qui les martyrise.
    En effet, l’ignorant est difficile à convaincre. Le pire est qu’il s’ignore : « Être ignorant de son ignorance est la maladie de l’ignorant » d’où son inaptitude à atteindre le savoir ou de voir la vérité. L’exaltation est bien son apanage !
    Si Algérie Patriotique devait censurer leurs écrits pour leurs stupidités et une dizaine de raisons, il n’en resterait que 3 ou 4 commentateurs acceptables.
    Je pense qu’il est vain de répondre à des incultes qui forcent leur nature pour paraitre compétent. Le mieux et de les laisser tourner en rond comme des derviches tourneurs !




    0



    0
    Hamid
    10 février 2015 - 8 h 08 min

    Quand vous lisez dans telles
    Quand vous lisez dans telles abominations dans un journal qui tire à prés de 500 000 exemplaires et que Mezrag revendique ses crimes haut , fort et impunément , vous vous posez deux quéstions :
    – Q’allait faire Lamamra à la marche de Paris contre le terrorisme ?

    – L’Etat islamique ne serait-il pas un Etat parallèle en Algérie , lequel , comme l’économie du même nom , cohabite tacitement avec ce qui nous tient d ‘Etat officiel ?




    0



    0
    Anonyme
    10 février 2015 - 5 h 52 min

    @Antisioniste (non vérifié) |
    @Antisioniste (non vérifié) | 9. février 2015 – 14:06
    Ton commentaire est une insulte à la mémoire de feu Mohammed Lamari (Allah irahmou). S’il le lisait, il s’en retournerait dans sa tombe, lui qui avait lutté sans relache contre les islamistes. Mettre au même niveau l’islamisme et la laïcité, c’est un non sens. C’est comme renvoyer dos à dos les bourreaux et les victimes. Les partisans de la laïcité n’ont pas fait couler une goutte de sang en Algérie, et nombre d’entre eux ont été victimes de la barbarie islamiste durant la décennie noire. Etre partisan de la laïcité, c’est souhaiter vivre dans un pays qui offre un cadre qui permet à chacun de vivre librement en fonction de ses croyances, sans que personne ne puisse imposer aux autres ses croyances. C’est un cadre de tolérance réciproque qui permet à chacun de suivre sa croyance, y compris le droit de ne pas pratiquer ou de ne pas croire. Dans le respect mutuel. La croyance doit se concentrer dans la sphère privée, les lieux de cultes et écoles confessionelles. Les institutions de l’Etat, et notamment l’école publique, doivent adopter une attitude neutre, et ne pas se mêler des questions religieuses. Rejetter la laïcité sous prétexte que certains de ses partisnans la concoivent selon toi sous une forme extrême, se serait comme rejeter l’islam sous prétêxte qu’il existe des islamistes.




    0



    0
    The Slave
    10 février 2015 - 4 h 41 min

    selecto tu as tout faux
    selecto tu as tout faux




    0



    0
    Quenelle
    9 février 2015 - 21 h 15 min

    Pardonne leurs mon Dieu, ils
    Pardonne leurs mon Dieu, ils ne savent pas ! disaient Jésus et Mahomet(QSSL)




    0



    0
    ammmar
    9 février 2015 - 18 h 53 min

    C4ETAIT PREVISIBLE,naviguer
    C4ETAIT PREVISIBLE,naviguer contre lecourant , sans visibilité avec une panne totale des instruments de bord,c’est cauchemardesque comme situation et les erreurs engageant le devenir d’une nation,a certains niveaux,ça pardonne pas,comme le compare si bien mr AIT AMARA,la vrille ça s’exerce sur un avion leger ou moyen pour faire apprendre comment pouvoir tenter de sortir meme miraculeusement un avion plus lourd accidentellement entré en vrille. Depuis belle lurette,que le naufrage collectif etait annoncé ,detoutes les manieres,on l’aura voulu,alors essayons tous ensemble d’ajuster les bosses sur lesquelles nous sommes tous assis




    0



    0
    selecto
    9 février 2015 - 18 h 07 min

    Les FIS recrutait les fils de
    Les FIS recrutait les fils de Harkis en France et en Algérie car ils ne sentaient aucunement Algériens mais « musulmans », pour cette raison les repentis sont protégés par ce pouvoir composés de naturalisés et escrocs locaux, ce pouvoir qui méprise les patriotes qui était constitués d’authentiques fils de chahid et enfants et petits enfants d’authentiques moudjahidine.




    0



    0
    Larnaque
    9 février 2015 - 15 h 19 min

    J’ai vu les photos ainsi que
    J’ai vu les photos ainsi que celle du sanguinaire Mezrag (il porte bien son nom) et une question me taraude l’esprit: qu’est ce qu’ils ont tous à porter ce couvre-chef afghan? C’est un symbole musulman ou quoi? Ou bien est-ce juste une mode? Entre nous ça les enlaidit encore plus.




    0



    0
    Anonyme
    9 février 2015 - 14 h 56 min

    abdelmounim chitour veut se
    abdelmounim chitour veut se faire connaitre par des idées qu’il a collecté ici et là;
    si c’est son choix ,tant mieux !
    espérons qu’il tiendra et dans une décennie ,in chaa allah, on en reparlera ;
    ce qui est sûr ,c’est qu’il n’est pas convaincu de ce qu’il avance :il subit ;;;;;;




    0



    0
    malik hadid
    9 février 2015 - 14 h 45 min

    Par Abou Stroff (non vérifié)
    Par Abou Stroff (non vérifié) | 9. février 2015 – 14:20
    vos phrases :  » la pratique du nikah passif  » +  » qu’une majorité d’islamistes a des tendances « douteuses » et ces déséquilibrés » + « se pavaner la main dans la main?  »
    Nous montre a quel point vous etes aveuglé par votre haine a des musulmans algeriens qui pratiquent leur religion correctement.
    vous etes qui pour insinuer et insulter sans limites des gens passifs vous vous prenez pour le detenteur de la verité supreme ou quoi.?.
    je ne defonds pas cette marionette de journaliste et vous avez le droit de le critiquer comme vous vouler lui et les autres .etc.. mais pas de faire en sorte de taxer la majorité de deviance sexuelle. qui etes vous pour juger les gens on dirait que vous avez un plaisir fou de se dechainer par la haine et l’insulte qui sort de l’objectivité.
    Je ne comprends pas pourquoi AP vlaisse passer des commentaires pleins de m… et d’insultes gratuite envers tous ceux que des articles taxe d’islamiste en plus AP censure des commentaires propres critiques polis et argumentés qui attaquent les ideés pas les personnes absentes..
    Je pense que AP a le devoir de vous corriger pour se conformer la raison et a la politaisse. selon l’avertissement du site : (Algeriepatriotique ne validera aucun commentaire ne respectant pas les règles éthiques. Les messages à caractère contrevenant à la loi, violents, racistes, régionalistes et comportant des insultes et des accusations sans preuves seront systématiquement éliminés. Par ailleurs, les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et n’engagent pas la responsabilité d’Algeriepatriotique. « )
    AP Penser vous que beaucoups sur votre forum insultent des gens gratuitement sans qu’il ne risquent meme pas de se faire censurer ou se faire rappeler. il faut faire de quoi sinon votre site deviendra la place de la haine a l’islam par exellence.




    0



    0
    Anonyme
    9 février 2015 - 14 h 41 min

    les vrais Harki sont ceux qui
    les vrais Harki sont ceux qui épousent des idées importées en utilisant la terreur et le sang, faisant de leur peuple des esclaves au nom de Dieu….




    0



    0
    Anonyme
    9 février 2015 - 14 h 17 min

    Chiche qu’il accepte,ce
    Chiche qu’il accepte,ce courageux journaliste,adepte des frérots
    aux troubles hormonaux(leurs barbes ne poussent jamais normalement),une mission kamikaze?




    0



    0
    Abou Stroff
    9 février 2015 - 13 h 36 min

    « Quel différences y’ a t’il
    « Quel différences y’ a t’il entre le discours des islamistes intégristes et des laïcs intégristes? » s’interroge le soi disant antisioniste (qui, dans les faits, est un pro-sioniste à l’insu de son plein gré mais qui, comme monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir, n’a pas les capacités intellectuelles pour analyser concrètement une situation concrète). et bien, la différence est d’un simplicité maladive. les islamistes intégristes veulent imposer leur mode de vie, leur croyances et leur frustration diverses (en particulier leur frustration sexuelle) au monde entier tandis que les « laïcs intégristes » (en supposant que la juxtaposition de ces deux mots ait un sens) considèrent que la religion quelle qu’elle soit doit retrouver la sphère du privé et ne plus servir de référence dans les relations sociales.
    PS: il est inutile d’avancer une soi disant spécificité de la religion musulmane. en effet le christianisme aussi avait voacation à dominer le monde. l’émergence du capitalisme et des valeurs qu’il colporte ont eu raison de la prétention du christianisme à dominer le monde. il en sera de même de l’islam dès que les sociétés où cette religion est dominante sortiront de l’archaïsme et de l’arriération au sein desquelles elles végètent




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    9 février 2015 - 13 h 30 min

    LU
    ___
    Le jour où j’ai tenté

    LU
    ___

    Le jour où j’ai tenté de débattre à la télévision avec un partisan des «frères Kouachi»
    Par Abdou Semmar
    .

    Lundi 19 janvier 2015. Je suis invité par mon ami et collègue Kada Benamar à un débat dans son émission «Houna El-Djazaïr» diffusé chaque jour à 19 H 30 sur Echorouk Tv, une chaine privée algérienne. Au téléphone, il me prévient : «le thème est délicat et on rebondira sur ta chronique où tu as dénoncé les manifestants qui ont crié vendredi dernier les frères Kouachi chouhadas». Démocrate que je suis, j’accepte l’invitation car je considère que tout espace d’expression, même s’il est inféodé à une idéologie à laquelle je m’oppose avec toutes mes forces, doit être conquis pour faire avancer la cause de la démocratie et la liberté d’expression en Algérie.
    Suis-je naïf ? Non ! Suis-je un héros ? Non, pas du tout ! Suis-je prétentieux ? Pas le moindre du monde. Je suis juste un jeune journaliste qui désire débattre, échanger, partager ses idées, soumettre la pensée de l’autre à la critique, et prouver que dans ce pays, il est possible de vivre ensemble même en dépit de tous les désaccords possibles et imaginables. “Qui sera mon contradicteur ?”, “un autre journaliste”, me répond Kada. Un certain Abdelmounaim Chitour, un ancien journaliste du quotidien Echorouk, aux tendances islamistes assumées. Sauf que j’apprends rapidement que ce journaliste a quitté ce même quotidien «Echorouk» à cause de ses idées religieuses extrémistes ! Plus extrémiste qu’Echorouk, il fallait vraiment le faire ! Mais peu importe ! Après tout, l’essence même d’un débat est d’opposer deux personnes complètement différentes.
    Je mets le cap sur les studios de «Houna El Djazaïr» à Kouba. J’attends un bon moment avant le début du tournage. «L’émission sera diffusée finalement mardi à 19 H 30 pour ne pas coïncider avec la retransmission du premier match de l’équipe nationale à la CAN 2015». J’acquiers. Je me présente sur le plateau et j’aperçois mon interlocuteur. Un visage angélique soigné par le début d’une barbe à la mode salafiste. Premier échange de sourires. Et bien avant le début du tournage, il me lance sournoisement la question : «Qu’as-tu pensé de la marche de vendredi». Je réponds calmement qu’en démocrate, j’approuve toutes les manifestations pacifiques. «Mais soutenir deux terroristes criminels dans les rues de mon pays, je ne l’accepte pas». Mon interlocuteur me répond avec un sourire jaune et prépare une petite feuille. Kada intervient rapidement : «Ne commencez pas maintenant ! Attendez, le début du tournage». Mon interlocuteur s’exécute mais me lance cette petite phrase : «je prépare une émission sur une chaîne de télévision pour s’en prendre à des gens comme toi». Je me tais. Kada reprend la main et donne le coup d’envoi du débat.
    La première question m’est adressée. «Oui, je suis choqué. Indigné même parce que les frères Kouachi sont des terroristes. On ne tue pas des dessinateurs avec une kalachnikov. Nul n’a le droit de décider de la mort de quelqu’un. Le terrorisme consiste à assassiner toute personne qui ne partage pas ses idées, sa vision du monde. Daech n’a pas sa place en Algérie». Et là mon interlocuteur se lance dans sa rhétorique salafiste. «Les manifestants étaient tous dans les rues pour défendre le Prophète Mohamed. Nous étions des millions !», s’écrie-t-il. Magnifique, dis-je. Mais quelle est la relation entre notre Prophète et les frères Kouachi ? Pourquoi crier «le peuple et l’armée sont avec Daech ? Il esquive et continue à parler du Prophète. Et moi j’insiste : «Ok, c’est notre Prophète à nous tous ! Mais avait-il besoin de la tuerie perpétrée par les frères Kouachi ?»
    Le regard fuyant et la salive qui coule sur ses lèvres, mon interlocuteur se retient difficilement et m’attaque violemment : «C’est à cause de vous les laïcs, les sionistes et les francs-maçons que ces jeunes ont dit de tels slogans», dit-il. «Pourquoi ces accusations», réagit Kada. «Ce sont les ennemis du Coran, de l’Islam», poursuit le bon Chittour. «Mais pourquoi tu ne réponds pas à ma question : approuves-tu le crime commis par les frères Kouachi ? Soutiens-tu Daech dans sa guerre ?», rétorque-je. Et là, il commence à se lâcher : «Tu défends la liberté d’expression ? Alors pourquoi n’acceptes-tu pas que des jeunes s’expriment en soutenant les frères Kouachi ?», m’apostrophe-t-il. Kada reprend la question et me la balance à la figure.
    «La liberté d’expression concerne les idées, les visions et les conceptions de l’esprit. Elle ne légitime pas le soutien accordé à ces deux criminels. Est-ce une liberté d’expression de légitimer les massacres israéliens à Gaza ?», ai-je répondu. Mon interlocuteur s’énerve et poursuit sa diatribe me traitant de tous les crimes : du sioniste au Kaffir qui insulte le Coran. Et moi j’insiste toujours «Bon, sois courageux dis devant tous les Algériens que tu soutiens les frères Kouachi ? Tu applaudis leur acte ? Tu ne les condamnes pas, mais tu défends ceux qui glorifient leur terrorisme dans les rues de notre pays».
    Il s’énerve, il empêche Kada de parler, il m’empêche de m’exprimer et accuse les «laïcs» de tous les maux. Je sors de mes gonds «Oui je suis laïc. Et après ? Tu veux me tuer, c’est bien cela ? Regarde-moi dans les yeux et dis-moi : as-tu le courage de me tuer parce que je suis un laïc ?»
    Il fuit toujours la question et m’accuse d’avoir voulu aussi assassiner le Président Bouteflika en publiant sur mon site une chronique incendiaire de Kamel Daoud. Accusations, insultes, menaces, invectives, le débat se vide, mon contradicteur est piégé par ses propres contradictions. Tantôt il affirme vouloir bâtir un Etat Islamique en Algérie, tantôt il se démarque de ces appels à la haine dont excelle en la matière, l’organisation terroriste Daech.
    Kada, dépassé, décide de mettre un terme au débat. Je conclus : «Même si je ne serai jamais d’accord avec toi, je ne saluerai jamais quelqu’un qui viendra t’assassiner. La voilà la différence entre nous deux. Tu me sors une Kalachnikov, je te sortirai une fleur». Il me sourit et ne réagit pas ne prenant pas au sérieux ma position. Une fois la caméra éteinte, il confesse : «Le jour où nous serons armés, ce jour-là vous devriez avoir vraiment peur de nous». «Tu appelles donc à mon meurtre ?»
    La gêne devant la caméra disparaît subitement et m’annonce son verdict : «Après ce que tu viens de dire, je ne verserai aucune larme sur ton cadavre». A ce moment-là, j’ai bien compris que le terrorisme commence quand quelqu’un tente par la force physique, par la contrainte morale, par la culpabilisation, d’imposer sa vérité à l’autre. Dans notre pays, les frères Kouachi ont bel et bien des disciples…
    .
    http://www.algerie-focus.com/blog/2015/01/le-jour-ou-jai-tente-de-debattre-a-la-television-avec-un-partisan-des-freres-kouachi-par-abdou-semmar/




    0



    0
    saadielbachir
    9 février 2015 - 13 h 24 min

    athane dighen unillustre
    athane dighen unillustre inconnu t’diroulou achane ou youali celebre
    tout comme les hamadjaheche ou akhaouatouhou




    0



    0
    Abou Stroff
    9 février 2015 - 13 h 20 min

    je viens juste de voir les
    je viens juste de voir les photos de bonhomme: dans ma région, le jeune a.c. aurait été qualifié de baj-lit. en d’autres termes, l’androgyne aurait excellé dans la pratique du nikah passif et n’aurait pas du tout chômé grâce à son look irrésistible. de toute manière, chacun sait qu’une majorité d’islamistes a des tendances « douteuses » et ces déséquilibrés essaient de refouler ces dernières par une condamnation tout azimut de toute forme de sexualité.
    PS1: n’avez vous remarqué que les islamistes aiment se pavaner la main dans la main? n’est ce pas là un signe qui ne trompe pas quant aux tendances refoulées?




    0



    0
    Ahmed/RAIS/Anonyme
    9 février 2015 - 13 h 10 min

    Aie! aie! aie! M. Ait Amara!
    Aie! aie! aie! M. Ait Amara! Mais je comprend!
    J’en ai connu de ce genre, mais je vous assure qu’ils sont d’une lâcheté sans pareil en plus d’être incompétent et cupide! Ce « ghoulam », certainement manipulé pour être en 1ère ligne, ne mérite pas une telle considération de votre part.
    Je parie qu’il ne connais même pas le site d’Algérie Patriotique!




    0



    0
    Antisioniste
    9 février 2015 - 13 h 06 min

    Salamou 3alikoum
    Au final

    Salamou 3alikoum

    Au final Monsieur Ait Amara, vous conviendrez bien que feu le Général Lammari Allah yarhmou, avait tout à fait raison de dire clairement que « nous avons VAINCU le terrorisme, par contre L’INTÉGRISME est intact ».
    Et c’est en lisant le contenus de certains commentaire, qu’on se rend compte avec clarté, que l’intégrisme n’est pas inhérent seulement aux islamistes tel ce merdeux de chitour et ses semblables. Mais aussi à la vermine laïc intégriste en phase terminal, qui essaye de toutes ses misérables « force » et ridicule « arguments » répétitif (car n’ayant rien apprit d’autre que répéter pour se sentir exister), de trouvé un écho à ses désirs qu’elle prend pour des réalités. Faisant abstraction de toutes les évidences qui lui crève les yeux, et lui lassèrent cette chose qui lui sert de cervelle, dans le seul espoir (et c’est clairement exprimer dans leur diatribes répétitif) de voir l’Algérie à feu et à sang. Afin d’être gratifier (sur la tambouille de chair et de sang de nos compatriotes) par ses vénérables maîtres d’une distinction qui leur est chère.
    Quel différences y’ a t’il entre le discours des islamistes intégristes et des laïcs intégristes?
    Je n’en vois aucun, bien au contraire, les uns nourrissent les autres par leur intégrismes obscurantiste archaïque qui parait antagoniste, mais en réalité il est aussi complémentaire que nuisible et inadmissible dans notre société Algérienne Musulmane et tolérante bien avant la naissance de leur première loge et donc de l’idéologie luciférienne maçonniques à laquelle ils appartiennent. Dont les fondateurs sont ceux qu’on appel aujourd’hui les sionistes, mais qui ont eu beaucoup d’autres noms au cours de l’histoire de ses 5000 ans passé.
    Leur objectif en peu de mots et avec des images est le suivant, et il faut être vraiment dupe pour ne pas les voir venir, et totalement con de les laisser passé je parle des deux intégrismes islamistes et laïcs bien entendu.
    https://www.youtube.com/watch?v=DIqHIcVWxn0




    0



    0
    Kahina
    9 février 2015 - 12 h 59 min

    Bravo!! Bonne Continuation!!

    Bravo!! Bonne Continuation!! Vous avez le soutien des Algériens patriotes qui aiment leur pays.
    Les traitres vont toujours Aboyer.

    Mr. LE GENERAL GAID SALAH,

    J’AI UNE QUESTION À VOUS POSER:

    Je me demande pourquoi l’ANP passe des mois et des mois à la recherche des terroristes dans les montagnes, alors que les terroristes circulent devant vos yeux sans aucune impunité, et ils se permettent même des déclarations insultantes à visage découvert envers l’Algérie??
    QU’A FAIT BOUTEFLIKA DE NOTRE ARMÉE QUE NOUS RESPECTONS TOUS???

    SVP, NE ME DITES PAS QU’IL N YA PLUS D’HOMMES EN ALGÉRIE




    0



    0
    Bazbouza
    9 février 2015 - 12 h 10 min

    (…)
    Merci M. AÏt Amara pour

    (…)
    Merci M. AÏt Amara pour ce délice verbal..Ne nous en privez pas surtout




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    9 février 2015 - 11 h 39 min

     » un piètre qu’on appelle
     » un piètre qu’on appelle autrement Abdelmounim Chitour, nous aurait traités de «harkis» »

    Cela veut dire que vous êtes des vrais enfants de résistants Moi aussi au pays, on a fait souvent allusion a ce titre abject pour la simple raison que je ne parle pas Arabe ( les parents ont fait un choix ) Papa Allah yarhamou collecteur de Fond FLN ayant comme supérieur si Ahmed connus dans la famille au pays avec maman soutenu les prisonniers politique du FLN embastillé en France mais je suis un harkis ou un Francais …

    Je les emmerde les arabophones désolé, mais c’est trop, je me sens mal au pays a cause d’eux,voyez-vous a Alger il y a 5 ans, je fumais une cigarette sur la place des Martyrs après plus de 20 ans hors du pays et bien un barbu s’est arrêter et m’a fixé un moment droit dans les yeux,je ne les ai pas baissé, car moi, je ne les crains.

    Je n’ai jamais compris pourquoi ils voulait tous faire la loi au pays ,mon pere musulmans me disait souvent « mon fils chacun sa tombe » ou alors en arabe a peu pres « chaque mouton sera accroché avec sa patte  » que du bons sens il avait le vieux et c’était pas une lumière et ni un journaliste mais un sacré bonhomme rajel




    0



    0
    New kid
    9 février 2015 - 11 h 28 min

    Les sorties de ces sangliers
    Les sorties de ces sangliers dans les medias, se multiplient. Ces oulad tricity conçus et nés derrière un buisson sortent de leurs repères comme la vermine au printemps. Pendant que Messahel s’essouffle à accoucher d’une loi contre l’enrichissement des terros, ce gouvernement les laisse libre à insulter le peuple algérien sans lever le petit doigt.
    Le resultat ; est le mensonge flagrant de cette autocratie qui pendant des années a protégé ces petits rats, pour nous les ressortir afin de nous faire flechir.

    Mais Debout nous resteront, même au prix de notre vie pour une Algérie républicaine et laïque et multi raciale !




    0



    0
    Abou Stroff
    9 février 2015 - 10 h 49 min

    la vermine islamiste, quelle
    la vermine islamiste, quelle que soit la couleur qu’elle arbore, appartient, d’abord et avant tout, au monde ancien qui ne veut pas mourir au même titre que la marabunta qui nous gouverne. tant qu’on n’aura pas compris que l’islamisme est l’idéologie idoine du système basé sur la distribution de la rente et que la vermine islamiste n’est, malgré les apparences, que l’une des facettes de la marabunta qui nous gouverne, on ne pourra être que gruger par la marabunta qu’on croit combattre. en d’autres termes, pour dépasser le système rentier qui nous avilit et nous réduit à de simples tubes digestifs ambulants ou à des « moins que rien » attendant notre salut de la magnanimité ou de la miséricorde d’autrui (qu’autrui soit le Bon Dieu, une idéologie religieuse, un messie, un super homme, un fakhamatouhou , un fakakir, un général de corps d’armée, etc.), il faut que nous soyons prêts à nou engager dans une lutte à mort qui se soldera par la victoire ou la « mort », l’ère des compromis ayant été dépassée par la décennie dite noire, n’en déplaise aux « rechercheurs » du consensus national.
    PS: je l’ai déjà avancé et je le répète, avec toute la modestie qui m’étouffe, le futur Etat algérien sera laïc ou ne sera pas. car, qu’on le veuille ou pas, la religion est un carcan qui ne peut que freiner la métamorphose de tubes digestifs ambulants ou de « moins que rien » en êtres humains maîtres de leur destin. d’ailleurs, il suffit de regarder le sieur A. chitour débattre sur el chourouk pour comprendre que la place du sieur n’est pas dans un débat mais la place au sein de laquelle il excellera sans aucun doute, est celle où il pratiquera le djihad pour lequel il a été programmé, à savoir le nikah passif. je suis persuadé que A. C., en lisant mes propos, ressentira des picotements là où ça lui ferait du bien vu ses tendances cachées.




    0



    0
    Anonyme
    9 février 2015 - 10 h 49 min

    Ce Abdelmoumen Chitour oublie
    Ce Abdelmoumen Chitour oublie surtout que c est lui le harki ,en tant que musulman il applaudit l exution d une maniere sauvage de ce pilote qui ne faisait que son travail en eradiquant des assassins de femmes et d enfants innocents qui ne partageaient pas leur foi ou leur rite.




    0



    0
    memona
    9 février 2015 - 10 h 28 min

    l’horreur!!!!!!!!!!
    l’horreur!!!!!!!!!!




    0



    0
    elkhayam
    9 février 2015 - 9 h 39 min

    Il nous faut un Sissi
    Il nous faut un Sissi algérien, le seul remède pour la gangrène islamiste c’est la peine de mort pour qu’ils aillent rejoindre leurs 72 vierges et leurs oueds de l’ben et de miel dans les plus brefs délais et nous laissent en paix.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.