La boîte de Pandore

Par R. Mahmoudi – Nous avons constaté qu’à chaque fois que nous abordions un sujet lié à un scandale, les lecteurs sont toujours si nombreux à réagir, par des commentaires foisonnants et souvent pertinents, où chacun tente de dénoncer un cas de malversation, prenant même le soin de fournir des détails sur des sujets dont ils sont témoins ou parfois victimes. Véritable baromètre de l’état moral de notre société, ces tribunes citoyennes reflètent le ras-le-bol d’une frange importante de la population qui assiste, impuissante, à des pratiques mafieuses et immorales qui se sont enracinées dans l’administration à tous les niveaux. Cela a été le cas il y a quelques jours, après la publication dans nos colonnes, d’un article sur le scandale Sovac-Algérie, puis d’un autre sur le détournement des logements sociaux à des fins mercantiles qui prend, dans les grandes villes surtout, des proportions inquiétantes. Non seulement les lecteurs donnent libre cours à leur colère et à leur indignation légitimes, face à ce fléau, mais chacun y va de son petit «complément d’enquête», levant un pan de voile sur des cas similaires qui confortent les appréhensions soulevées dans nos articles, à savoir que des nababs, des députés ou des proches de hauts responsables y sont très souvent impliqués. Les lecteurs se sont particulièrement déchaînés contre le ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune, qualifiant le trafic de logements sociaux de «sérieux problème moral et juridique». «Commencer par le député de (…) qui a eu un logement social en août 2010. Cherchez s'il y habite !» lance un lecteur indigné et visiblement bien informé. Le pouvoir est pointé du doigt par tous les commentateurs qui l’accusent d’être le véritable générateur de la corruption et de la prédation qu’il prétend combattre. Une autre réaction va dans le même sens : «Ça faire rire ! Tous les commis de l'Etat qui se sont baladés dans les wilayas sont concernés. Faites un fichier national à partir de 1984 et vous vous rendrez compte de la tromperie ! Maintenant c'est au tour de l'accaparement des terres, c’est une véritable catastrophe !» prévient ce citoyen avisé. La boîte de Pandore est ouverte et on ne sait plus quand tout cela va s’arrêter.
R. M.

Comment (22)

    Lyes Oukane
    4 avril 2015 - 23 h 17 min

    @ anonyme de 20h39
    Je pensais

    @ anonyme de 20h39

    Je pensais que tu avais saisi la subtilité de l’emploi du mot trouvaille . Je me rends compte que non .

    Comme tu comprends vite mais qu’il faut t’expliquer longtemps ,je vais faire encore un effort .

     » un texte qui ne relate qu’un fait connu  » ca c’est de toi. Et dans ce cas là on dit  » tu parles d’une trouvaille !  » pour signifier que tout le monde sait ça depuis longtemps et que donc tu n’as rien trouvé du tout .

    Au fait pourquoi écris-tu sous  » anonyme  » plutôt que sous ton pseudo Rais . Tu penses que ta trouvaille est géniale ?

    Pense bien à faire la bise à tonton . Sur les deux joues et sur le front .




    0



    0
    Anonyme
    4 avril 2015 - 19 h 39 min

    Lyes Oukane (non vérifié) |
    Lyes Oukane (non vérifié) | 4. avril 2015 – 20:12

    @ anonyme de 12h19

    Trouvaille ,non je ne sais pas ce que signifie ce mot . par contre je sais ce que signifie : Racaille ,volaille ,piétaille ,pagaille . T’es content ? moi aussi .
    ___

    Si tu connaissais ce mot tu ne l’aurais pas introduit, comme ça, pour qualifier un texte qui n’a fait que relater un fait connu! Non tu ne le connaissais pas.
    Mais, par contre, tu sembles bien connaitre « Racaille ,volaille ,piétaille ,pagaille »!




    0



    0
    Lyes Oukane
    4 avril 2015 - 19 h 12 min

    @ anonyme de 12h19
    Trouvaille

    @ anonyme de 12h19

    Trouvaille ,non je ne sais pas ce que signifie ce mot . par contre je sais ce que signifie : Racaille ,volaille ,piétaille ,pagaille . T’es content ? moi aussi .




    0



    0
    Lyes Oukane
    4 avril 2015 - 19 h 07 min

    @ Nass!ma
    Bonsoir ,
    le MAE =

    @ Nass!ma

    Bonsoir ,

    le MAE = Ministre des Affaires Etrangères .

    Mon commentaire et je pense que tu l’avais bien saisi était à prendre sur un ton ironique voire sarcastique . Je te rassure ,tu n’es pas la seule Civile . Nous le sommes tous ,sauf Rais .




    0



    0
    Nass!ma
    4 avril 2015 - 11 h 45 min

    Lyes Oukane (non vérifié) |
    Lyes Oukane (non vérifié) | 4. avril 2015 – 2:54

    c´est quoi le mea ? je ss la seule civile sur ce Forum et qui son clan et bien L´ALGÉRIE .




    0



    0
    Anonyme
    4 avril 2015 - 11 h 19 min

    Lyes Oukane (non vérifié) |
    Lyes Oukane (non vérifié) | 4. avril 2015 – 2:54

    @ rais alias Ahmed

    « Tu parles d’une trouvaille… »
    _

    « trouvaille »?
    Tu ne dois pas connaitre ce mot!




    0



    0
    Ahmed/rais/Anonyme
    4 avril 2015 - 11 h 11 min

    Lyes Oukane (non vérifié) |
    Lyes Oukane (non vérifié) | 4. avril 2015 – 2:54
    ___

    Tu reconnais donc ce que j’affirme puisque tu essayes de défendre ton espèce!
    Non il est soigné par le trésor publique algérien et c’est son droit absolu – ce n’est pas de l’aumône – et non par ceux de ton espèce qui vivent des allocations et autres aides, sur le dos des français! Il pouvait se faire soigner dans un autre pays, car il s’agissait de technologie pointue que l’Algérie ne possède pas encore. Beaucoup d’algériens, simples, pour des cas précis, sont envoyés par l’État et pris en charge par elle! J’en connais! (la médecine est gratuite ici)




    0



    0
    Ahmed
    4 avril 2015 - 10 h 49 min

    Il n’y pas que les logements
    Il n’y pas que les logements et autres lots à bâtir ou encore les terrains( assiettes) pour prétendus investissement le pire s’est qu’ils ont encore et toujours la main sur tout ce qui a trait à l’économie




    0



    0
    Nass!ma
    4 avril 2015 - 9 h 56 min

    Ahmed/rais/Anonyme (non
    Ahmed/rais/Anonyme (non vérifié) | 3. avril 2015 – 21:25

    Moi non plus je n´ai pas aimé le titre de l´artcile ,c´est pour cela que j´ai commencé mon commentaire du | 3. avril 2015 – 10:30 par plutôt de l´ éspérance . Nos journalistes doivent aussi faire preuve de bon sens !

    Partisane de la non violence je précise que ce n´est pas Avec l´ incitation a la violence que le pays prospère et c´est mon devoir entant que citoyens de faire appel au bon sens .




    0



    0
    Nass!ma
    4 avril 2015 - 9 h 45 min

    ammmar (non vérifié) | 3.
    ammmar (non vérifié) | 3. avril 2015 – 21:31

    Toute personne qui est responsable de sa vie et dans la vie en général ; elle est digne de confiance ; elle a du bon sens.

    Nos responsables doivent faire preuve de bon sens et du meilleur discernements face a ce genre de problèmes.

    Idem pour nos citoyens .




    0



    0
    Lyes Oukane
    4 avril 2015 - 1 h 54 min

    @ rais alias Ahmed
    Tu parles

    @ rais alias Ahmed

    Tu parles d’une trouvaille . Tout le monde sait que c’est les immigrés qui touchent les commissions faramineuses de tout le commerce algérien .

    Je te confirme ,même ,que c’est eux qui soignent le gouvernement au Val de Grâce en lui préparant des infusions hlabalek .

    Le pauvre boutef n’est qu’un enfant . J’en ai la larme à l’œil tellement les immigrés profitent de lui et de l’Algérie .

    Voilà ,j’ai développé ce que tu voulais dire .Le prochaine fois ne sois pas aussi timide ,lâche-toi ,on te croit tous .

    PS :Ne me remercie surtout pas . Le MAE me rémunèrera .

    Bisou à tonton .




    0



    0
    ammmar
    3 avril 2015 - 20 h 31 min

    faut etre honnete et dire la
    faut etre honnete et dire la verité,non pas pour denigrer ou critiquer qui que ce soit,l’evidence faut pas tenter de la cacher ou pervertir pour un honnete gars,un medecin pour qu’il arrive a bien diagnostiquer et pouvoir guerrir,faut repondre honnetement a ses questions meme si elles sont genantes,alors quoi dire aux sujets de problemes ou des dysfonctionnements dans son pays,graves surtout meme s’ils sont occasionnels ou surtout, du a une mauvaise gestion,si on les tait sans aucun doute,vont s’amplifier et prennent de l’ampleur,les denoncer est la moindre des solutions pour le consciencieux attaché a sa patrie,le cas de ce qui se passe dans le pays est tres allarmant dans tous les domaines,le marasme a l’air de s’installer durablement a portée de l’oeil et rien ne va plus,c’est la gangrenne qui prend le corps de tout l’etat nation,ou meme les plus integres sont touches de plein fouet,les plus robustes cherchent a partir en retraite le plus tot possible pour ne plus voir impuissament le massacre et les autres ont finis par succomber aux chants des sirenes et les tentations,LA CORRUPTION ENCOURAG2E PAR CETTE ETRANGE IMPUNITE EST LA SOURCE DE TOUS LES MALHEURS QUI FRAPPENT LA LGERIE ET LA DETRUISENT A PETIT FEU,la corruption et le regionalisme,petit a petit,ont finis par detruire la competence et mis en valeur la mediocrité PARTOUT DANS LE PAYS OU LEURS CONTAGIONS FAIT RAGE , sont les fleaux mortels dans ce pays et nous voila avec un corps metastasé et c’est la course generalisé aux gains faciles et illicites dans toute la societé,ou meme les citoyens se sont accomodé a ces phenomenes destructeurs et ces pratiques illicites et nuisibles sont devenues des choses banales qu’ont se vantent dans les cafés et les rues……..y’a t’il un medecin rgence venu d’une autre planete non pas pour diagnostiquer car le temps presse,POUR UN ULTIME ELECTROCHOC,SYNONYME D UN QUITTE OU DOUBLE………….




    0



    0
    Ahmed/rais/Anonyme
    3 avril 2015 - 20 h 25 min

    « Véritable baromètre de
    « Véritable baromètre de l’état moral de notre société, ces tribunes citoyennes reflètent le ras-le-bol d’une frange importante de la population… »
    __

    Pas d’accord! Cela na reflète pas « l’état moral de notre société » puisque la quasi-majorité de ceux qui postent les commentaire résident à l’étranger en particulier la France. Ce sont toujours les mêmes depuis au moins 02 ans. Ils sont une trentaine à se relayer pour dénigrer le « pouvoir », « le clan d’Oujda », le Président et son frère, le 4ème mandat, « fakhamatouhou » et autres inepties…
    Ils ne représentent pas du tout la « frange importante de la population » algérienne puisqu’ils vivent à l’étranger dont beaucoup ont la double nationalité!
    Ils ne sont donc pas crédibles!!!




    0



    0
    Nass!ma
    3 avril 2015 - 14 h 57 min

    nonyme (non vérifié) | 3.
    nonyme (non vérifié) | 3. avril 2015 – 14:01

    Je ne vous saisi pas ,peut être a cause de la fatigue .Il ne faut pas généralisé ,il y a des gens au pouvoir qui sont intègres heureusement d´ailleurs . Je ne suis pas contre l´ouverture de mon pays sur le marché international,au contraire . Notre économie n´arrive pas a trouvé ses repères malgré son ouverture sur le marché international a cause de cette bourgeoisie campardore corrompue,vous avez l´exemple de chakib qui se sert de l´État pour se servir et servir les copains imperialistes mondiaux en ruinant l´économie du pays  et aussi a cause de manque de visibilité .




    0



    0
    anonyme
    3 avril 2015 - 13 h 01 min

    Par Nass!ma (non vérifié) |
    Par Nass!ma (non vérifié) | 3. avril 2015 – 12:34
    non nassima ça marche pas dans ce sens: ceux qui accèdent au pouvoir découvrent que de là où ils se trouvent ils peuvent servir plus que ce pauvre peuple, ils peuvent servir le « grand satan » les EU et leur clan, et ça ça rapporte plus et ça ouvre des horizons autrement plus intéressants…




    0



    0
    Nass!ma
    3 avril 2015 - 11 h 34 min

    Abou Stroff (non vérifié) |
    Abou Stroff (non vérifié) | 3. avril 2015 – 10:00

    Quand la volonté politique et les responsabilités font défaut .

    Il importe de compléter que certains de chez nous a la soldes des impérialistes mondiaux (La famille des DALTON CHAKIB & GO)ont vite compris que l’accès au pouvoir politique mène à des privilèges économiques sans se soucier des conséquences de leur magouilles s ´avérant très lourdes sur le pays. Ils veulent que le pays reste sous développé ou la corruption est favorisé par cette condition .Outre cela le faible niveau d’éducation maintient les citoyens dans l’ignorance de leurs droits, et ne leur permet pas de participer à la vie politique ce qui fait que ces citoyens réagissent par des violences qui n´arrangent rien au problème .




    0



    0
    Anonyme
    3 avril 2015 - 10 h 19 min

    pour le trafic de logements
    pour le trafic de logements ,il ne faut pas oublier :
    une bonne partie des logements Aadl qui ont été attribués d’office à des personnes sans remplir les conditions sous la pression de très hautes autorités
    les logements FNPOS inconnus du plus grand nombre et qui ont été distribués par une chaine de hautes autorités ,le DG ne faisant qu’exécuter tout en se servant aussi ;
    les logements sociaux surtout à alger et les grandes villes ont été détournés par centaines par ceux qui donnent les ordres de là haut et ceux qui exécutent au détriment des « ayant droits » ,les nécessiteux sans broncher mais en détournant eux aussi leur « part » ;
    les 10% des quotas qui existaient sont souvent donnés pour renforcer le marché Informel de l’immobilier ;
    les notaires n’ont fait que subir les pressions et gonfler leurs honoraires ;
    ;;;;




    0



    0
    Anonyme
    3 avril 2015 - 10 h 07 min

    Le scandale le plus grave est
    Le scandale le plus grave est du cote du secteur de l’éducation. Regarder le niveau de nos pauvres écoliers et étudiants. En menant une arabisation sauvage, ils ont mené notre école droite dans le mur. Ceci est le délit le plus grave commis à la nation algérienne. La ressource humaine dotée du savoir ne fera que prospérer un pays .Regarder des pays qui ne disposent d’aucune richesse naturelle mais qui ont tout misé sur l’instruction de la science et la technologie pour leur peuple à l’image des pays asiatique. En arabisant, ils ont voulu être plus arabes que les arabes.
    A l’ère des technologies et des sciences ou les langues étrangères sont plus que nécessaire, nos illustres génies, en arabisant à tout va, ont fermé la nation algérienne et l’on décrété zone interdite au savoir. Mais toutefois en bon père de famille et ayant les moyens financiers, ils ont pris la précaution d’assurer l’avenir de leur progéniture en les envoyant s’instruire dans des prestigieuses écoles étrangères. Demain de retour au pays bardé de diplôme de ces grandes écoles auront de facto par rapport aux étudiants locaux le droit d’accès en toute logique aux meilleures hauts postes de responsabilité de l’état.




    0



    0
    Laetizia
    3 avril 2015 - 9 h 59 min

    la boîte de Pandore semble
    la boîte de Pandore semble posséder plusieurs compartiments: le logement « social » détourné de ses réels ayant droits, le déclassement et l’accaparement de terres agricoles, la vente d’automobiles au profit exclusif de sovac & assimilés par quelques mesures diaboliques telles l’empêchement du citoyen émigré de ramener lors de son retour au pays, sa petite bagnole d’occase payée cash et pour laquelle il aura longtemps économisé, et cerise sur le gâteau l’interdiction des vélos d’occase, mais aussi comme on peut le lire en ce moment sur votre site : la pratique du charlatanisme dit « religieux » en toute liberté alors qu’il avait été quasiment éradiqué quelques décennies auparavant.
    Pour en revenir au logement social, quelles étaient les retombées escomptées par les pouvoirs publics, qu’on nous les donne avec transparence. Mise à part l’obligation de mener des enquêtes sur qui a « revendu » son appartement en mobilisant des fonctionnaires soit des pertes de temps et d’argent supplémentaires, quelles sont les retombées d’une telle opération et avec quel argent a-t-elle été menée ? Où est le retour sur investissement (même indirect) ? Existe-t-il un exemple dans le monde où l’habitat « social » aurait mobilisé des finances publiques aussi colossales sans en attendre des retombées, c’est à dire en abandonnant totalement le parc immobilier à ses bénéficiaires sans exiger de loyer ?




    0



    0
    ghazel Dilmi
    3 avril 2015 - 9 h 41 min

    Sauf que Pandore cette
    Sauf que Pandore cette fois-ci c’est ce pouvoir maffieux qui nous a apportés dans sa boite la gouvernance la plus médiocre et la abjecte que l’humanité avait connu




    0



    0
    Nass!ma
    3 avril 2015 - 9 h 30 min

    M.Makhloufi ,
    plutôt

    M.Makhloufi ,
    plutôt l´espérance.

    C´est aux journalistes d´investigation , facteur crucial de la liberté d’expression et d’information, de faire leur job comme il faut, en présentant et révélant avec une analyse objective et sereine au public tous les faits importants et les affaires dissimulés qui touchent surtout l´économie de notre pays .A mon avis , La vie intime ou privée d´un responsable ne nous intéresse pas , s´immiscer dans toutes les affaires de la politique de l´État non plus par ce que dans certains cas il y a des choses à ne pas mettre entre toutes les oreilles.

    Certes ds le domaine de la corruption ,par exemple ,les efforts déployés sont réels mais les avancéss concretes restent encore faible . la corruption est devenue chose banale au point de devenir une culture chez certains.




    0



    0
    Abou Stroff
    3 avril 2015 - 9 h 00 min

    pour meubler « la boite de
    pour meubler « la boite de pandore », je réécris, avec quelques retouches, et en développant, ce que j’ai avancé plutôt:
    au lieu de nous embêter avec les agissements des sous-fifres du système qui détournent de minables logements sociaux (par qui leur furent ils octroyés et quelle fut la contrepartie de l’octroi?), pourquoi ne pas se poser de vraies questions: qu’est il advenu de l’ambassade de l’ex-yougoslavie? qu’est il advenu de l’ambassade de l’ex-RDA? qu’est il advenu de la villa du ministère de la justice que l’actuel ministre voulait occuper? qu’est il advenu à toutes ces villas appartenant à l’Etat et qui ont changé, par miracle, de propriétaire? …
    à ces questions, les réponses sont d’une simplicité maladive. le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation érige la prédation comme forme dominante des relations sociales. puisque la richesse n’est pas produite au sein du système mais matérialise du travail effectué « ailleurs » (au sein de l’économie mondiale), ceux qui détiennent le pouvoir politique et qui gèrent la rente peuvent s’empiffrer étant donné que la plèbe qui leur fait face n’a aucunement contribué à la création de la dite rente. et paradoxalement, ceux qui gère la distribution de la rente et qui sont les premiers prédateurs du système sont perçus comme des bienfaiteurs lorsqu’ils répandent des miettes de rente sur la plèbe qui les prend pour de véritables messies. c’est ainsi que, toute honte bue, les « meddahines » avancent que boutef à octroyé tel montant à telle wilaya ou que el-aziz a décidé de construire la troisième plus grande mosquée au monde ou que kouider a décidé de dépenser tel montant sur tel projet. bien évidemment, l’argent dépensé ne provient nullement de la poche de kouider, mais c’est comme si.
    moralité de l’histoire: chacun sait que le poisson commence à pourrir par la tête et il est inutile de développer la suite!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.