Une cérémonie puis rien

Par Meriem Sassi – Que devient la manifestation «Constantine, capitale de la culture arabe 2015» ? Après le faste de la cérémonie d’ouverture et la fameuse épopée présentée avec force effets de lumière et de caméras, au Premier ministre, Abdelmalek Sellal, accompagné du staff gouvernemental et de représentants d’institutions de l’Etat, la ville a replongé dans l’anonymat. Peu d’échos parviennent, en effet, de Constantine qui a été fardée le temps du carnaval et qui semble livrée de nouveau à son quotidien. Il faut dire que l’événement a été compromis dès le départ par la situation sécuritaire et politique catastrophique qui règne dans plusieurs pays arabes, aggravée depuis quelques semaines par l'agression du Yémen par l'Arabie Saoudite, ainsi que par la chute vertigineuse et inattendue des cours du pétrole, jetant le discrédit sur une entreprise aux ambitions démesurées dans une conjoncture économique défavorable. Sur le plan interne, les scandales à répétition, qui ont d'ailleurs conduit, suite au récent remaniement ministériel, à l'éviction de la ministre Nadia de Labidi, préfiguraient l'échec de cet événement qu'aucun pays arabe n'a voulu d’ailleurs abriter. L'entêtement du pouvoir à vouloir jouer aux sauveurs de dernière minute fait qu’aujourd’hui l’événement Constantine 2015, qui vient à peine de démarrer, est déjà un flop. «L'épopée de Constantine» qui avait mis en scène l'histoire deux fois millénaire de la ville du vieux rocher aura été juste un court moment pendant lequel les Constantinois ont revisité leur histoire séculaire avant que les lumières ne s’éteignent et les rendent à leur quotidien difficile, loin de l’espoir qu’ils avaient fondé de voir leur ville renaître et émerger de nouveau au plan national et international
M. S.
 

Comment (27)

    New kid
    17 mai 2015 - 8 h 45 min

    Qui va payer pour ce fiasco
    Qui va payer pour ce fiasco ?
    Le peuple algérien demande un remboursement intégral et que chaque denier public réintègre la caisse.
    Les Labidi et les Toumi doivent payer de leurs propres bourses !




    0



    0
    Citoyenne
    17 mai 2015 - 8 h 28 min

    Anscheinend viele leser, die

    Anscheinend viele leser, die aus Deutschland schreiben




    0



    0
    AHMED
    17 mai 2015 - 8 h 19 min

    Franchement je me suis
    Franchement je me suis déplacé dans cette ville qui avait abrité toute ma scolarité au lycée dans le but de découvrir ces fameuses cultures arabes dont on se vante précocement et à longueur d’année.Hélas ma déception fut grande au point ou rien ne présageait d’une quelconque activité fut-elle banale.Tous les espoirs se sont envolés face à la monotonie qui y régnait et ce n’est pas l’ancienne ministre de la culture qui va me contrarier elle qui n’a cessé de répéter que les choses marchent à merveilles




    0



    0
    Nass!ma
    17 mai 2015 - 4 h 08 min

    Aherbebou (non vérifié) | 17.
    Aherbebou (non vérifié) | 17. mai 2015 – 0:33

    😉 Hi!




    0



    0
    Aherbebou
    16 mai 2015 - 23 h 33 min

    Par Nass!ma (non vérifié) |
    Par Nass!ma (non vérifié) | 16. mai 2015 – 17:47
    la voix , encore sorry et oui c´est typiquement moi hahahahahah .Vous m´avez tous manqué
    ich habe euch wircklich vermisst !

    -Wir vermissen Sie auch…..Typisch Sie!




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    16 mai 2015 - 19 h 47 min

    [email protected]
    Pas tous les

    [email protected]

    Pas tous les algériens s’adaptent au monde moderne, il suffit de voir en France certain quartier pour se rendre l’évidence, on prend Barbès toujours aussi dégueulasse si c’est pour qu’ils bousillent le paysage des pays étrangers et bien non qu’ils restent en Algérie, on a déjà du mal à les autres qui salisse notre pays et on ne va pas en rajouter une couche.




    0



    0
    anonyme
    16 mai 2015 - 18 h 57 min

    Mohamed El Maadi (non
    Mohamed El Maadi (non vérifié) | 16. mai 2015 – 16:52

    Vingt, trente ou cinquante ans en arrière, nos villes avaient ce semblant comparatif des villes du monde avancé.
    Mais la déculturation semée par ces gouvernants qui ne gouvernent rien en fait, nous a ensevelie dans une espèce léthargique vivant du passé très , très lointain qui n’a rien à voir avec notre mode de vie originel.
    L’Algérien peut se retrouver facilement à RIO, PEKIN, LONDRES et même NEW YORK sans en ressentir le dépaysement, car il sait s’adapter au monde moderne. Quant à Constantine, j’ai vu le comédien SMAIN verser des larmes de ….




    0



    0
    New kid
    16 mai 2015 - 17 h 57 min

    Comme un pétard mouillé,
    Comme un pétard mouillé, pshit ! La foire est terminée avant les méchouis !
    Nos divas, comme ce pétard se sont volatilisées.
    Peut-être que les wahhabites leur ont donné des postes ministériels pour les trois jours de deuil décrété par le brezidan en echange?




    0



    0
    Nass!ma
    16 mai 2015 - 17 h 39 min

    Je ne comprends rien1
    Je ne comprends rien1 difficile a comprendre ! pffffffffffffff




    0



    0
    Nass!ma
    16 mai 2015 - 17 h 37 min

    « Constantine, capitale de la
    « Constantine, capitale de la culture arabe »

    L´idée de nommer Constantine la capitale de la culture arabe , c´ est dans l´air du temps !

    Avec la culture bédouine hacha din Mouhamed (SWS) représentée par la ligue arabe ,nous n´avons vu que de Violences gratuites, Hogra ,tribalisme, terrorisme , trahison  en Syrie ,au Yémen ,en Irak etc …

    Mais ,ces constantinois ,franchement ,aucune culture aucun chauvinisme ! Rih li dji yedehoum

    Et puis ou est cette culture dont on parle  ? Je ne l´ai pas encore vue ?

    (…)




    0



    0
    Nass!ma
    16 mai 2015 - 16 h 47 min

    la voix , encore sorry et
    la voix , encore sorry et oui c´est typiquement moi hahahahahah .Vous m´avez tous manqué

    ich habe euch wircklich vermisst !




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    16 mai 2015 - 15 h 52 min

    Décidément rien na marcheras
    Décidément rien na marcheras dans ce pays et vous savez pourquoi ? On ne gagne pas avec une équipe de bras cassé porteur d’une culture intellectuelle et culturelle datant du moyen-âge et je ne veux vexer personne. Le monde avance et vous vous reculez. Vous avez au pays fait trop de concessions sur le plan idéologique pour sauver vos fesses et je comprends qu’un algérien sainement constitué ne peut pas vivre en Algérie ce n’est pas possible, vous êtes trop en retard.
    Cela va faire 3 ans que j’ai décidés de ne plus mettre les pieds au pays, et cela, ne m’intéresse plus, je n’en ai profité pour voyager (viet Nam, Brésil) pays qui avait une également une tare dans la gouvernance, mais qui ont pris des mesures nécessaires et avance et se positionne dans le monde demain qui sera sans pitié pour les faibles dont l’Algérie fait partie.

    Alger ne sera jamais RIO malheureusement ( qui elle a de vrai quartier pauvre) mais qui dans une équilibre a fait que chaque partie de sa ville soit a la hauteur du défi de demain. La capitale brésilienne a été aménagée telle que tout le monde y sont trouve intérêts Copacabanna n’est pas Leme ,Leme n’est pas Urca ,Botafogo n’est pas Flamengo Flamengo n’est pas Santa Teresa qui elle-même n’est Saude mais ils ont été aménager de sorte que la population puise y être unie et surtout donner une vitrine agréable au monde ( il y a un périphérique qui relie les favelas en hauteur jusqu’à la ville et comble de tout cela, ils existent même des Français qui vivent dans ses favelas pour vous dire et dans ces quartiers, c’est extrêmement violent pire qu’en Algérie …) pour dire que c’est notre mentalité qui nous empêche d’évoluer et non la violence.

    Quant au mythe de la Brésilienne sur la plage, mais essayer et vous allez voir, vous allez vite déchanter ne pas confondre culte du corps et liberté sexuelle qui est assez « conservatrice » dans ce pays un peu comme chez nous voilà pourquoi je pense que même si nos plages ressemblaient à celle de Rio les Algériennes sauront quand même se tenir moralement, mais pour cela, il faut être ouvert et non fermé…

    (je ne parle pas de la prostitution, mais les jeunes filles avec un corps de rêve font partie de la classe moyenne et la Brésilienne n’est pas une gourde qui s’allonge facilement tout cela s’est un mythe entretenu pour appâter le touriste)

    Quant à Constantine le foin fait autour de « ce n’est pas une ville arabe, mais berbère » est lamentable, car il y a plus urgent a régler, c’est de faire des villes algériennes des villes qui ressemblent au monde d’aujourd’hui et pas celui d’hier, car aucune ville algérienne n’a le charme d’une ville de son temps, on est quand même en 2015, je vous le rappelle




    0



    0
    cinéma bla drahem
    16 mai 2015 - 14 h 56 min

    Tout est possible en Algérie
    Tout est possible en Algérie ,bientôt Ghélizane sera nommée la capitale rouge ( Bel lahmer ) de la culture charlatanesque.

    ou on entendra parler d´un parti politique de charlatans a leur tête Belhamer !

    En Italie le parti de l´amour de Moana Pozzi , en Algérie, cela sera le parti chamharouch de Belhamer!
    HAHAHAHAHAHA




    0



    0
    Abou Stroff
    16 mai 2015 - 14 h 26 min

    «Constantine, capitale de la
    «Constantine, capitale de la culture arabe 2015» ! je l’ai déjà souligné, il n’y a pas de culture arabe. il y a certes une culture musulmane mais elle a été essentiellement générée par des sociétés sédentaires non-arabes. en effet, les bédouins, à cause de leur mode de vie, ne laissent pas beaucoup de traces à part leurs crottes fossilisées.
    moralité de l’histoire: il semble bien que kouider soit revenu pour se venger des algériens qui ne l’ont laissé réchauffer le fauteuil de feu boukharrouba. en effet, depuis que ce gus est arrivé sur un char de l’armée, l’économie algérienne est en pleine déconfiture (nous importons tout et n’importe quoi), la société algérienne est en pleine décadence (l’extrémisme religieux prend de plus en plus de place dans la sphère de la « normalité »), enfin, l’Etat algérien est en déliquescence avancée (le nombre de responsables politiques corrompus est quasiment indénombrables).
    re-moralité de l’histoire: sans un sursaut salvateur dans le futur proche, les algériens et l’Algérie risquent de disparaitre en tant que peuple et nation.
    PS: que les niais évitent de croire que le remaniement (toz et retoz) ministériel de jeudi dernier freinera notre descente aux enfers. bien au contraire la nomination au poste de ministre d’un recteur qui appuie son vigile qui s’intéresse à la longueur des jupes des femmes n’augure rien de bon, bien au contraire.
    quant à la cultchure en général, il faut être complètement taré pour croire qu’une société composée de tubes digestifs ambulants qui ne produisent rien mais qui consomment tout, peuvent produire autre chose que de la m…..




    0



    0
    Nass!ma
    16 mai 2015 - 14 h 19 min

    « Constantine, capitale de la
    « Constantine, capitale de la culture arabe »

    Si vous avez dit Constantine la capitale de la culture Mauresque ou a la rigueur Maghrébine ,on pourrait peut être gober cela ,mais capitale de la culture arabe ? ! A entendre cela on croirait que les constantinois parlent l´arabe littéraire entre eux par rapport a nous autre Algériens et par rapport aux vrais arabes du Golfe ! Il suffit de bien décrypter le Maalouf pour comprendre que ce n´est même pas du bon arabe , en l´écoutant, on comprend vite qu´il a toujours été chanté par les Juifs qui eux même ne comprenaient pas le sens et qu´ils chantaient phonétiquement et c´est ce que chantent les constantinois de nos jours . Ya sidi manrouhouch biid le dialecte constantinoi pour moi très difficile de le comprendre en plus ils parlent a haute vois ! .Allez sans façon

    Ancienne élève de l´école Elghernatia (musique andalouse)

    Just one question? Who has got this genius idea ?!




    0



    0
    baroudeur
    16 mai 2015 - 13 h 03 min

    comment puis rien? ont a bien
    comment puis rien? ont a bien remplis les poches non? la vache laitière et toujours la!




    0



    0
    tahia el djazair
    16 mai 2015 - 12 h 51 min

    Flop total, mascarade
    Flop total, mascarade culturelle dans un pays wahabisé et plongé dans le charlatanisme et l’ignorance , manifestation alibi inventée par khalida toumi pour voler et gaspiller l’argent du peuple berbère algérien , occasion pour les vieux baathistes séniles de déverser leurs mensonges et leurs bêtises sur une oumma araba-musulmane fictive et factice , dominée par le califat américano-sioniste et ses clients les monarchies féodales du Dieu Dollar et ruinée par les guerres religieuses médiévales en plein 21 eme siècle ,par les massacres, les génocides et les guerres d’extermination wahabistes atroces contre des populations soumises à la pauvreté et la superstition …Voilà a quoi joue le gouvernement algérien entouré de voyous et de sorciers




    0



    0
    Augustin n'taghast
    16 mai 2015 - 12 h 46 min

    Pardon d avoir écorché votre
    Pardon d avoir écorché votre nom Massa myriem SASSI!
    Juste en voulant aller vite,j avais un avion à prendre,l écriture d un aeroport est stressante comme l est la vie d un industriel que « le clan n ‘a pas voulu laisser « travailler chez lui SAINEMENT EN PATRIOTE QUI NE PEUX PAS VOLER SA TERRE ,car c est pire que de voler sa propre mére!
    Mais de çà ,les prédateurs de notre patrie,en fonction et en fuite n’en ont cure!




    0



    0
    Kahina
    16 mai 2015 - 12 h 09 min

    Les projets Algériens =

    Les projets Algériens = facture gonflées et puis plus rien.

    car cette facture était le cœur du projet.




    0



    0
    Algérienne
    16 mai 2015 - 11 h 59 min

    Ce sont des cérémonies pour

    Ce sont des cérémonies pour le pillage et le détournement.

    En Algérie on pille dans la joie!!! Il faut tout un carnaval pour détourner l’argent dans une atmosphère joviale.




    0



    0
    anonyme
    16 mai 2015 - 11 h 29 min

    Lors du match CSC- MOB, des
    Lors du match CSC- MOB, des jeunes kabyles, supporteurs de l’équipe de football de Vgayet (MOB), ont déployé une immense banderole à l’occasion d’un match qui opposait leur équipe à celle de Constantine. Sur la banderole on pouvait lire en kabyle, « A Massnsen Cirta tenza ». Autrement dit « Ô Massinissa, Cirta a été vendue ! »

    Ils ont raison ces jeunes qui connaissent mieux que ce pouvoir l’histoire de leur pays.




    0



    0
    zorba
    16 mai 2015 - 11 h 27 min

    Que fallait-il attendre
    Que fallait-il attendre d’autre?Des equipes de télevision étrangères sont reparties le jour même faute d’hebergement?Il n’y avait pas de chambres disponibles?Quelle publicité negative?Beaucoup d’effets d’annonce les mois précédents,puis la montagne accouche d’une souris!Oh rage,oh desespoir!Annoncer comme un evenement la création de 8,oui,8 toilettes publiques en 2015?L’hotel Marriot est déjà fermé.Le choix Constantine était-il judicieux?Cirta ,capitale de la culture arabe?Pourquoi pas Tizi-Ouzou?Que restera t-il de l’evenement,un pont construit(par d’autres)Si c’est le retour de la culture a Constantine,théatres,cinémas,je doute.Qui remplira le Zenith?Aït Menguellet,Idir?Eric Clapton,les Rolling-Stones?




    0



    0
    Kahina
    16 mai 2015 - 11 h 27 min

    Ce n’est pas les quelques

    Ce n’est pas les quelques chants et danses en Arabe qui vont transformer CIRTA en capitale arabe.L’histoire ne peut être effacée.

    puis plus rien!!!

    ON invente des manifestations, des meetings, des séminaires, des événements pour voler l’argent…Et c’est tout.

    L’objectif est atteint, le virement a été fait dans la chakara. Tout le monde est content. Au diable les résultats de la manifestation!!
    Est-Ce-que on demande le bilan final des projets en Algérie?? je pense que non…Ça fait l’affaire de toute la maffia de ne pas exiger des bilans.




    0



    0
    anonyme
    16 mai 2015 - 11 h 26 min

    ne vous inquiétez pas, avec
    ne vous inquiétez pas, avec le nouveau sinistre de la culture arabisant zélé aux ordres de ses maîtres wahabistes egypchianistes, l’impétuosité hilalienne sera ranimée illico à coups d’invitations de troupes arabes, malheureusement l’algérie continue de tourner le dos à sa véritable identité, quel dommage!




    0



    0
    Augustin n'taghast
    16 mai 2015 - 11 h 19 min

    La « baraka » de cette terre
    La « baraka » de cette terre numide de masnsen(massinissa),de jughurtha,de gaia,de sielhoues,de « axel »dit « koceila »,de dhihiya……de cette algerie algerienne, a fait capoter l imposture historique « constantine arabe »,comme si les vrais arabes,les perfides wahabites,et les bedouins qataris qui ,dailleurs refutent à ces ALGERIENS ARABOPHONES qui ont la haine de soi amazigh de S AFFUBLER D ARABES , n ont pas assez de villes ,dubai,riad,aman,sanaa …pour fêter leur ARABITE!!

    La haine de soi amazigh de cette terre algeriealgerienne MASS Saci,qui a fait PSCHIIIIIIIIIIIIITT à ce « rendez vous arabe « de constantine!

    Un jour ,BIENTÖT, CONSTANTINE SERA CAPITALE DE LA CULTURE ALGERIEALGERIENNE!




    0



    0
    anonyme
    16 mai 2015 - 11 h 12 min

    Logique, vous ne trouvez pas
    Logique, vous ne trouvez pas ? Car Constantine n’est , ne sera jamais capitale de la culture arabe, puisqu’elle est sacré ville BERBERE. On ne peut vraiment pas lui coller une peau qui n’est pas sienne.
    Naturellement CIRTA refuse ce titre de capitale de la culture arabe.




    0



    0
    ABA DJAHL
    16 mai 2015 - 11 h 09 min

    «Constantine, capitale de la
    «Constantine, capitale de la culture arabe» ???!!!

    C´EST QUOI CELA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    plus royalistes que les rois, ces Constantinois !




    0



    0

Les commentaires sont fermés.