Et «nos» corrompus ?

Par Houari Achouri – Plusieurs hauts responsables de la Fifa ont été arrêtés hier, mercredi, en Suisse pour des soupçons de corruption. Quelle joie, mais aussi quelle immense frustration ont dû ressentir les Algériens, la grande masse, celle qui rêve d’un Etat de droit dans notre pays, en apprenant cette information. Les délinquants en col blanc ne sont pas impunis, ils peuvent être cueillis au pied de leur lit, sans avoir le temps de réaliser qu’ils sont en état d’arrestation. Cela peut-il arriver chez nous ? Qu’ont fait les «hauts responsables de la Fifa» qui ont été traités de la sorte ? «Ils ont abusé de leurs positions de confiance pour acquérir des millions de dollars sous forme de pots-de-vin et de commissions occultes», nous dit la ministre américaine de la Justice, Loretta E. Lynch, dont le pays est à l’origine de cette «descente» à Zurich. Les «nôtres» n’en ont pas fait moins. De quoi accuse-t-on les vice-présidents de la Fifa Jeffrey Webb et Eugenio Figueredo, l'ancien vice-président de la Fifa Jack Warner et d'autres hauts responsables du football international ainsi que des personnalités du marketing sportif et des médias ? C’est toujours Loretta E. Lynch qui répond : «complots en vue de commettre des actes de racket, de fraude électronique et de blanchiment d'argent, et de s'être personnellement enrichis grâce à la corruption du football international». C’est là que se trouve la source de la frustration : pourquoi les «nôtres» n’ont-ils pas le même traitement infamant ? Evidemment, nos lecteurs l’auront compris, il ne s’agit pas des petites combines à coups de sacs de dinars (chkara) qui salissent et déshonorent le sport roi en Algérie et faussent les résultats des compétitions. Certes, un coup de pied dans cette fourmilière serait le bienvenu et est même attendu avec impatience par les sportifs algériens. Ce dont rêvent les Algériens honnêtes, ils sont la majorité écrasante dans le pays, c’est de trouver un jour, dans ce genre d’information, ceux de «nos» corrompus que tous connaissent.
H. A.
 

Comment (10)

    Anonyme
    28 mai 2015 - 16 h 20 min

    nos corrompus sont protégés
    nos corrompus sont protégés par un parapluie de petit gabarit.




    0



    0
    Anonyme
    28 mai 2015 - 14 h 51 min

    De Blatter à Boutef moins
    De Blatter à Boutef moins d’une année les sépare, ils sont de la génération yéyé et ont fréquenté les mêmes boites de nuits européennes dans les années 60/70. La vie de luxe et de plaisir est leur grand dada (le premier s’est remarié à une amie à sa fille) et ne sont point en odeur de sainteté devant tout ce qui est sain et honnête. Leur hobby qui leur procure le plus de sensation est ce que le diable raffole plus que tout autre chose : corrompre




    0



    0
    kassaman
    28 mai 2015 - 14 h 38 min

    Saha,
    Ce faisait longtemps

    Saha,

    Ce faisait longtemps que je ne me suis exprimé sur AP, tant les nouvelles sont de nature à abattre le plus optimiste et le mettre dans une dépression que les mêmes les psychotropes les plus puissants n’arrivent pas à adoucir la dure et amère situation que vit l’Algérie. L’état est l’émanation de la nation, c’est à dire un peuple uni par la communauté de destin, uni par des souffrances surmontées ensemble, par un partage fraternelle du bon et du pire. Le clan qui nous dirige, et je suis poli, a réussit là où d’autres se sont cassés les dents. En l’espace de 15 ans, le ciment fondateur de l’Algérie a été rongé, broyer par un groupuscule de gens incultes, incapables et traitres. Pour des raisons évidentes, je ne dévoilerai pas le comment, mais il faut savoir que de nombreuses personnes au pouvoir actuellement ou dans l’opposition ont fait le forcing pour rencontrer les plus hauts responsables français pour avoir la bénédiction pour l’élection de 2014. Je dis bien POUVOIR et OPPOSITION. Avec toutes les casseroles que trainaient chacun d’eux, il était facile aux français d’avoir des leviers impossible à imaginer pour dicter exactement la démarche à suivre aussi de l’opposition que du pouvoir. Pour ceux qui y croient encore, l’état algérien n’existe plus. Tout se décide ailleurs et les sous fifres exécutent tête baissée. Voir le drabki débarqué à Paris et faire la courbette au simple policier des frontières vaut son pesant de cacahouètes. En d’autres temps, ces gens seraient passées par les armes: peloton d’exécution yeux bandés. Malheureusement, le peuple algérien s’est tu, il a baissé la tête et laisser faire. Quand je parle du peuple algérien, je parle de sa composante la plus structurée et celle qui est supposée garantir la solidité du ciment. Comprendra qui voudra…
    L’Histoire dira un jour qu’il existait un pays, maintenant démembré et réduit de 90% qui a soulevé un espoir, malheureusement assassiné par le biais d’un suicide collectif. Les algériens aiment les superlatifs, celui là sera le dernier: « du jamais vu dans l’univers, un pays se suicide ».
    Puisse cette vision cauchemardesque être qu’un simple mauvais rêve. L’espoir fait vivre

    Gloire aux chouhadas




    0



    0
    Anonyme
    28 mai 2015 - 14 h 00 min

    Il faut attendre que nos

    Il faut attendre que nos juges se détachent des corrompus pour voir nos corrompus dans une villa de 1 mètre carrée( prison).
    Présentement, la justice et les corrompus sont collés comme des cellules jumelles.




    0



    0
    Citoyenne
    28 mai 2015 - 13 h 40 min

    Nos corrompus sont reconduits

    Nos corrompus sont reconduits à leurs postes, et Boutef est très satisfait de leur désastres qu’ils ont infligé au pays.

    Comme d’hab, ils sont promus. Ils ont gagné le prix Bouteflika.
    Prix de la corruption.




    0



    0
    Larnaque
    28 mai 2015 - 13 h 17 min

    « Certes, un coup de pied dans
    « Certes, un coup de pied dans cette fourmilière serait le bienvenu et est même attendu avec impatience par les sportifs algériens ». Mais cher Mr Achouri, qui va donc donner ce coup de pied dans la fourmilière? La justice est aux ordres, la corruption est érigée en institution et les les corrompus et autres magouilleurs sont protégés et le plus souvent promus. Même quand il s’agit de scandales du type Khalifa et Sonatrach pourtant largement médiatisés et commentés, des ministres nommément impliqués ne daignent même pas se présenter à la barre ne serait-ce que par respect à la Justice du pays qu’ils sont censés représenter. En guise de dépositions, cette justice qu’on n’a pas fini de traîner dans la boue se contente de petits bouts de papiers griffonnés par ceux-là même par qui les scandales sont arrivés et qui malgré tout demeureront impunis. Les délinquants en col blanc et en col sale n’ont rien à craindre à moins qu’un jour pour une raison quelconque la justice américaine s’y intéresse de plus près. Alors, ce jour là la fourmilière se désintégrera d’elle-même. Ce sera tag 3alla man tag. C’est utopique, je sais, mais rêver n’est pas encore interdit que je sache.




    0



    0
    Abou Stroff
    28 mai 2015 - 13 h 03 min

    « Et «nos» corrompus? »
    « Et «nos» corrompus? » s’interrogent H. A.. et bien, moua, je soutiens que cette question a du être suggérée au monsieur par des ennemis déclarés ou non déclarés de notre bienaimé fakhamatouhou national.
    en effet, étant donné que notre bienaimé fakhamatouhou national nomme et dégomme tous les hurluberlus qui occupent des postes sensibles et non……… sensibles, avancer, sans aucune preuve, que nous avons des corrompus au poste de commande est une attaque frontale à l’endroit d’un homme, notre bienaimé fakhamatouhou national, dont le CV est clair comme l’eau de roche. en effet, chacun sait que kouider a toujours été un homme intègre (il n’a pas siphonné les reliquats des ambassades du temps où il était ministres des ZAE et il n’a pas été condamné par la cour des comptes à rembourser ce qu’il a siphonné par mégarde), il ne s’est pas entouré de voleurs notoires (n’est ce pas khellil, n’est ce pas saadani, n’est ce pas barkat, n’est ce pas ghoul, n’est ce pas…..?) qui n’ont cessé de siphonner l’argent public depuis 1999, etc…
    moralité de l’histoire: nos corrompus sont intouchables puisque leur chef, en l’occurrence kouider, est le chef des chefs, c’est à dire le porte-drapeau de tous les corrompus.




    0



    0
    Anonyme
    28 mai 2015 - 12 h 46 min

    avec la justice du clan
    avec la justice du clan dirigée par louh ,il faut attendre que le « sel fleurisse » ;




    0



    0
    Kahina
    28 mai 2015 - 12 h 07 min

    Comme par hasard, Notre

    Comme par hasard, Notre champion Raouraoua n’est pas parti en suisse pour prendre part à la réunion. Il a délégué son représentant( selon un journal électronique). Mais je ne sais pas si son représentant va revenir ou pas.

    WOW, quand la justice fonctionne, rien ne l’arrête… ni les gros ventres ni les ceintures XXXXXXXL Quel coup de justice à l’Américaine!!!!!!!

    C’est pour quand le débarquement de notre justice pour tirer les rats du trou de la FAF ??




    0



    0
    Mohamed Lamine
    28 mai 2015 - 12 h 02 min

    Nos corrompus, le sieur
    Nos corrompus, le sieur Rachid Nekkaz alias la « sauterelle » de Said Bouteflika, dixit Ammar Saadani, , propose de leur accorder une amnistie générale pour les crimes qu’ils ont commis contre l’économie algérienne. Cet énergumène commence à dévoiler son jeu souterrain pour le clan présidentiel, qui va le récompenser comme les Ali Haddad, Amar Ghoul et Amara Benyounes. Ils l’auront certainement. Pleure O peuple algérien !




    0



    0

Les commentaires sont fermés.