Camelote

Par M. Aït Amara – De nombreux lecteurs se sont demandé pourquoi Algeriepatriotiquen’a pas commenté le message qu’a adressé le vice-ministre de la Défense nationale au secrétaire général contesté du FLN. Aussi, leur devons-nous une réponse. En réalité, il y a dans la surmédiatisation du message de vœux de «bonne santé et de prospérité» d’Ahmed Gaïd-Salah à Amar Saïdani une tromperie sur la marchandise. Est-il nécessaire de rappeler, en effet, qu’un message officiel du vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major de l’ANP doit impérativement passer par la direction de la communication, de l’information et de l’orientation du MDN (DCIO) et que le communiqué doit être adressé à toutes les rédactions nationales ? Cependant, la missive a atterri chez un de nos confrères en sous-main, avant qu’elle ne soit largement reprise par de nombreux autres médias. Il y a tromperie sur la marchandise, aussi, car ceux qui ont fuité ce message personnel ont voulu insinuer que le général de corps d’armée Ahmed Gaïd-Salah aurait donné un coup de poignard dans le dos du patron du DRS, en apportant sa caution à celui qui s’en est pris violemment au général Toufik sur un site électronique. Ce même site – organe central d’Amar Saïdani –, qui n’a traité l’information qu’en se basant sur l’article de notre confrère Le Soir d’Algérie– une diversion ? –, avait, lui, pour mission de faire accroire qu’Amar Saïdani aurait les faveurs de l’institution militaire et que celle-ci l’épaulerait dans la guerre qui l’oppose à ses pourfendeurs au sein du parti. Or, il n’en est rien. Algeriepatriotiquene s’inscrivant ni dans l’une ni dans l’autre approche, nous n’avons pas jugé utile de fourguer à nos lecteurs une camelote. Si Ahmed Gaïd-Salah n’est pas passé par le circuit officiel habituel pour transmettre son message au secrétaire général du FLN, c’est que celui-ci n’engage que sa personne et n’est en aucun cas un blanc-seing du ministère de la Défense nationale ou de l’Armée nationale populaire à Amar Saïdani. On ne sait pas, d’ailleurs, si Ahmed Gaïd-Salah a déjà adressé auparavant d’autres messages similaires à d’autres formations politiques, sans que ceux-ci ne soient repris par les médias, car ne comportant aucun enjeu majeur, contrairement à celui dont a été destinataire Amar Saïdani au nom du FLN et pour le FLN, le parti qui a porté Abdelaziz Bouteflika au pouvoir pour quatre mandats successifs et sur lequel s’adossera son successeur. C’est uniquement à ce niveau de ce non-événement qu’une simple lettre de courtoisie s’est transformée en manifeste politique.
M. A.-A.

Comment (53)

    Anonyme
    11 juin 2015 - 9 h 57 min

    Je suis un fervent lecteur
    Je suis un fervent lecteur d’Algérie patriotique et je trouve souvent très intéressant, ses articles et analyses mais Monsieur Ait Amara, votre éditorial (Camelot) sincèrement ne m’a pas du tout convaincu pour la simple et bonne raison que :
    1) Monsieur Gaid Salah est de par son poste un homme public en fonction et tout ce qu’il dira pendant son activité sera considéré comme une voix officielle.
    2) Il sait également qu’une lettre étant un document écrit constituera ainsi une preuve irréfutable de sa prise de position. Pour la discrétion, un coup de fil aurait était suffisant.
    3) La fuite supposée de cette lettre est à mon avis plutôt voulu.
    4) Le mal est donc fait et nous savons maintenant de manière ’’officielle ‘’ pour qui roule Gaid Salah.
    Il ne faut donc pas essayer comme dit l’adage de cacher le soleil avec un tamis
    Algérie patriotique gagnerait en crédibilité en appelant un chat un chat et si je me permet d’écrire cela c’est parce je souhaite sincèrement que votre journal ,que j’apprécie, une plus grande notoriété.
    Je suis donc d’accord avec les personnes qui disent que ce geste constituent un grave dérapage et je suis certain que dans notre armée beaucoup d’officiers ne sont pas d’accord avec cette prise de position et veulent que notre armée, qui le ciment fort de notre nation, soit loin de ces luttes politiciennes.
    Bonne continuation pour Algérie patriotique.




    0



    0
    Anonyme
    11 juin 2015 - 8 h 59 min

    Par PaSelectou (non vérifié)
    Par PaSelectou (non vérifié) | 11. juin 2015 – 8:59

    c’est la deuxième étape du complot qui vise cette fois l’ANP, après avoir visé nos dirigeants civils. Dans ce contexte de faux printemps arabe, il faut que les algériens patriotiques restent unis derrière leurs dirigeants civils et militaires. N’en déplaise aux naifs, et aux antipatriotiques, cet article a le grand mérite de dévoiler, enfin, le jeu malsain des un et des autres..
    ===

    Je flippe qu’on nous sorte encore un truc tordu, dans de nombreuses regions des tentations separatistes, certes minoritaires, se font entendre. Pourtant cela merite un proces d’atteinte a l’unite de la nation, subversion et travail avec elements etrangers.

    On ne sait pas ce qui se passe, evidemment qu’on soutient de tout coeur notre armee et evidemment qu’on ne demande qu’une chose : que nos representants fassent le maximum pour l’Algerie et qu’ils sachent etre dignes de leurs fonctions.

    A un moment donne, il va falloir donner un coup de pied a la fourmilliere des personnes qui oeuvrent avec des officines etrangeres et qui trahissent leurs freres. Ainsi que celles qui sont tenues par des choses troubles (quitte a leur donner une amnestie et les eloigner a des fonctions de decision_. C’est pas possible de laisser ce dossier sans resolution. La gangrene, on la laisse pas pousser, on l’arrete.

    Je ne suis pas rassure pour autant.




    0



    0
    PaSelectou
    11 juin 2015 - 7 h 59 min

    Cet éditorial de Monsieur
    Cet éditorial de Monsieur Ait Amara met les points sur les i et, surtout, évite de hurler avec les loups marokko-sioniste qui veulent disloquer l’Algérie. Il met cette lettre de courtoisie extrêmement banale du chef d’état major dans son contexte de destabilisation de l’Algérie par les marokko-sioniste et leurs alliés yankees et français, sans oublier les arrièrés mauritaniens. Après la parution en France d’un livre scandaleux et farfelu, exploité par les “ béni-oui-oui “ d’une classe médiatico-politique naïve et stupide, c’est la deuxième étape du complot qui vise cette fois l’ANP, après avoir visé nos dirigeants civils. Dans ce contexte de faux printemps arabe, il faut que les algériens patriotiques restent unis derrière leurs dirigeants civils et militaires. N’en déplaise aux naifs, et aux antipatriotiques, cet article a le grand mérite de dévoiler, enfin, le jeu malsain des un et des autres..




    0



    0

Les commentaires sont fermés.