Israël et le «croissant fertile»

Par R. Mahmoudi – Il y a bien longtemps que la question palestinienne ne constitue plus une priorité pour les Arabes ; ni dans leurs médias ni dans les débats au sein de la Ligue des Etats arabes. Depuis, en effet, l’éclatement des guerres et la montée du terrorisme dans les pays de la région, en 2011, le conflit israélo-palestinien est réduit à un simple litige entre deux pays voisins, arbitré par un Quartette qui ne se réunit d’ailleurs presque plus. Il est vrai aussi que le gouvernement israélien fait tout pour que les négociations de paix n’aillent pas plus loin (la solution dite des «deux Etats» est pourtant officiellement entérinée et adoubé par le parrain américain) et que leurs interlocuteurs ne trouvent plus aucun appui de l’extérieur. Or, depuis quelques jours, les Palestiniens sont à un nouveau tournant dans leur histoire. Le spectre d’une dislocation interne plane à nouveau, avec l’annonce-surprise, faite hier par Mahmoud Abbas, de la démission du gouvernement dit d’union nationale, après l’échec de la réconciliation entre les deux mouvements rivaux, le Fatah et le Hamas. Cela se passe à un moment où ce dernier négocie une trêve avec Tel-Aviv et se pose donc comme seul interlocuteur du conflit. Cette situation risque non seulement de justifier une éventuelle escalade militaire contre les Palestiniens, qui aura comme conséquence de suspendre le processus de paix, mais surtout de précipiter la résistance palestinienne dans une nouvelle guerre fratricide, similaire à celle qui avait irrémédiablement coupé Ghaza du reste des territoires occupés et d’en faire ainsi un nouvel Etat-failli dans la région. Cela ne peut servir que les intérêts des organisations salafistes et takfiristes qui pullulent dans toute la région du Proche-Orient et du Moyen-Orient, et qui guettent la moindre brèche pour s’y engouffrer. C’est, d’ailleurs, leur rêve de former une sorte de «croissant fertile», allant de l’Irak à la Palestine en passant par la Syrie, pour étendre leur Etat. Israël est là pour les aider à y parvenir.
R. M.

Comment (12)

    Hamid
    18 juin 2015 - 10 h 10 min

    Par Augustin n’taghast (non
    Par Augustin n’taghast (non vérifié) | 17. juin 2015 – 14:36
    100% d’accord avec toi.
    En effet cela implique que l’algerien ne voudrai plus mourir pour les autres. les guerres de 67 et 73 en témoignent en plus de cela l’Algerie a payé et continue de payer en millions de dollars sonnants ! Pourquoi ? Pour quel interet ?
    Et nous, qui nous a aidé qui a payé pour nous et qui a tapé a notre porte durant les années noires de 1990 jusqu’a 2000 ? Personne ne nous a adressé la parole car ils attendaient que l’Algerie tombe et succombe.
    En plus c’est l’Algerie qui est devenue l’épongeuse des dettes des autres, l’Irak inclue. Pourquoi ? Pour rien !L’Algerie paye cash des millions de dollars aux palestiniens et sans retard. Le premier pays qui aide.
    Alors dans tout cela on est devenu la vache du monde mais jamais la vache des algeriens. Alors que l’Algerie commence a regarder a l’interieur et que ses leaders cessent de vivre dans les nuages. Y en a raz le bol des autres au détriment des algeriens. L’Algerie d’abord ensuite on verra.




    0



    0
    Sprinkler
    17 juin 2015 - 19 h 36 min

    La  » question  » palestinienne
    La  » question  » palestinienne n’a jamais été qu’une caution morale pour les différents régimes arabes qui ont bercé leurs peuples respectifs de discours lénifiants sur une cause palestinienne reléguée à la rubrique des  » faits divers  » à l’heure des grands chambardements géopolitiques…A côté des chaos syrien et irakien, la Palestine passe désormais pour un havre de paix. Et nul mieux que la vermine sioniste a mesuré l’inestimable profit qu’elle peut tirer du  » déclassement  » de la tragédie palestinienne face à l’hécatombe syrienne et à la dislocation de l’Irak. La crapule sioniste ne s’est jamais autant repue du sang et de la chair arabes.




    0



    0
    Anonyme
    17 juin 2015 - 18 h 35 min

    Par tahia el djazair (non
    Par tahia el djazair (non vérifié) | 17. juin 2015 – 17:27

    Bon Ramadhan par avance. Nous ne faillirons pas dans la solidarite : nous ne sommes pas oublieux de ce que fut la colonisation.
    C’est un devoir historique, humaine et de justice. Mais comprend ma tres longue contribution.

    Pour aider autrui, il faut etre fort et nous ne le sommes pas assez, nous sommes un peu divises, nous devons regler cela.
    Oui de nombreux palestiniens sont d’origine algerienne. Beaucoup ont ete retrouves dans les moments de lutte militaire pour la palestine libre. Bon sang ne saurait mentir…

    Nous devons d’abord convaincre les notres de faire bloc autour de leur peuple, de leur pays et de l’armee. C’est cette solidarite qui poussera les autres pays de cette region a se reveiller.

    Israel chutera car l’injustice dure un temps. Mais n’oublie pas compatriote aucun pays arabe n’a leve le doigt pour les notres. Ils ont meme cherche a semer le doute entre le peuple et son armee…

    Nous d’abord, entre nous. Ensuite nous pourrons avoir les moyens d’aider. Je n’oublie pas les palestiniens, ni les syriens, ni personne, mais le sort des miens m’inquiete d’abord, car il me touche directement.

    J’espere que tu comprendras.
    Dieu protege le monde musulman :il est en pleine deconfiture, Amin




    0



    0
    brontozor
    17 juin 2015 - 18 h 15 min

    Je ne cesserai de le répétez;
    Je ne cesserai de le répétez; « Chacun zablou !!! »




    0



    0
    El harachi
    17 juin 2015 - 17 h 18 min

    Réveillez vous bon sang et
    Réveillez vous bon sang et arrêter de faire du commerce avec la cause pales tienne. Occupez vous de la misère que nous vivons. Point à la ligne.




    0



    0
    tahia el djazair
    17 juin 2015 - 16 h 27 min

    en tant que berbères les
    en tant que berbères les algériens ont un devoir de solidarité envers nos frères palestiniens et syriens contre le colonialisme israélien .. devoir moral et devoir politique …D’Autant que la moitié des habitants de El Qods , pour ne pas dire une grande partie de la population palestinienne et syrienne sont d’origine algérienne berbère , déplacés à différentes dates de l’Histoire depuis le moyen âge et les Croisades : la première vague avec le saint homme bougiote et tlemcenien Sidi Boumediene , ensuite d’autres vagues jusqu’aux migrations dues à la conquête française et ses persécutions … NOUS DEVONS avoir une politique arabe et musulmane en Orient , nous sommes concernés , mais en tant que Berbères en veillant à l’honneur des algériens et aux intérêts vitaux de la nation algérienne ….et il faut le dire jusqu’à présent quelque soit les présidents passés et les gouvernements qui sont passés ,nous avons toujours eu une bonne diplomatie depuis 1954 … quelque soit le cours des évènements il y a deux choses qui peuvent sauver la nation algérienne du danger et le peuple algérien de sa déchéance : avoir une armée nationale puissante et soutenue par les citoyens et veiller comme à la prunelle de nos yeux à notre unité quelque soit nos différences politiques …l’armée et l’unité nationale sont les garanties de notre état et donc de notre avenir … sans état fort , sans armée puissante , sans un peuple uni et conscient , les algériens seront les esclaves de leurs ennemis




    0



    0
    Augustin n'taghast
    17 juin 2015 - 13 h 36 min

    Mass mahmoudi,vous
    Mass mahmoudi,vous dites:
    ——————————————————————
    Il y a bien longtemps que la question palestinienne ne constitue plus une priorité pour les Arabes ; ni dans leurs médias ni dans les débats au sein de la Ligue des Etats arabes.
    ——————————————————————
    Entre 54-62, Dites un peu ,si nous l ignorions,si il y avaient des arabes saoudiens,jordaniens,irakiens,palestiniens,emiratis,yeminites,et egyptiens …..qui se sont sacrifiés dans nos maquis pour que vive l’algérie décolonisée du colonialisme raciste ségrégationniste français?
    Durant la decennie noire ,début 1991,connaissez vous de « ces arabes palestiniens et moyenorientaux asiates de la péninsule arabique ,les vrais arabes,qui se sont sacrifiés pour combattre la doctrine destructrice salafiste wahabite qui voulait,s aidant de terroristes autochtones collabos de l intégrisme arabosalafiste ,détruire les fondamentaux de l algérie algérienne?

    Vous n etes pas obligé de répondre ,car la majorité silencieuse algérie algérienne n est pas dupe!
    Ses vrais amis,ses défenseurs, c ‘est d abord ses enfants qui ont répondu présent pour combattre POUR SA LIBERTE à chaque fois de son histoire!




    0



    0
    ammmar
    17 juin 2015 - 12 h 07 min

    on oit parer au plus urgent
    on oit parer au plus urgent nous algeriens,la palestine a le raitre abou abbaes et allah pour la proteger quand a nous,on a DAECH a nos porte a l(ouest de la lybie exactement a quelques centaines de kms de nos frontieres qui occupe des villes ttes entieres et des rafineries de petrole,l’algerie qui s’interdit tte action militaire hors de ses frontieres est aujourd’hui face a de nouvelles donnes securitaires extremement preoccupantes,pourq daech s’installe a l’ouest de la lybie et non pas a son ouest ou se trouve l’egypte,oubien parceque sissi leur a interdit a travers des bombardement a lintrieur du territoire lybien pour proteger son pays et securiser une bande le long de ces frontieres,interdisant l’incursion quasi absolue de ces daechiens t autres,oubien daech a recu des ordres pour sevir a louest de la lybie dans le but de s’approcher d’une algerie mise au collumateur par les commanditaires enturbannés du golf,les frappes preventives entre ds le cadre securitaire mis en execution par les americains et a donné des resultats,l’egypte a recemment bombardé des terroristes a l’interieur du territire lybien pour se premunir et nous ,sommes dans ue situation de menaces serieuses par daech qu’attendons nous pour prevenir des perils rampants et certains,faut que l’algerie devance cette organisation criminelle et securise une bande d’au moins DE 200 KMS dans les profondeurs du territoire lybien tt le long de nos frontiere avec ce pays en guerre civile totale,ou notre aviation doit surveiller en permanence et tirer sans sommation sur tt objectif hostile,les principes,parfois faut les contourner quand on est dans l’obligation de nous defendre




    0



    0
    Anonyme
    17 juin 2015 - 11 h 59 min

    AP – je veux etre publie,
    AP – je veux etre publie, merci.

    Qu’on ne se meprenne pas trop rapidement.
    Mon propos va choquer.

    D’un point de vue politique, le soutien de Palestine est une evidence : ce peuple s’est fait vole sa terre et son droit inelianable d’y vivre.

    Israel partira tot ou tard, ne serait-ce pas sa desintegration interne : le lavage de cerveau subie par les habitants juifs ou sionistes de la palestine occupee connaitra son point de non retour. Des tas d’israeliens redemandent la double nationalite en fonction » de l’origine de leurs parents : ils reprennent le chemin de l’allemagne, de l’espagne, quoiqu’en dise la propagande actuelle.

    Certains attentats ont parfois lieu ici et la pour faire venir les juifs par l’alya (c’est ce qui etait arrive au Maroc dans les annees 50 et en IraK). Ces juifs de la diaspora ayant peur se rendent alors en Israel qui cherche a repeupler ses troupes.

    Maintenant d’un point de vue pratique, la LIGUE ARABE NE SERT A RIEN. C’est difficile a accepter, mais c’est helas ce dont on se rend compte.
    Ne souhaitant blesser personne, la realite est que dans ces pays des orientaux, c’est une constante la volte-face.

    Il est impossible de se fier sur leur engagement : la « trahison » est un mode de vie courant, on va vers ses interets du moment. Tout le monde se trahit. Les palestiniens, entre eux, que Dieu me pardonne ne sont pas tres solides a ce niveau, ils n’arretent pas de se tirer dans les pattes.

    De plus, ils sont responsables d’une certaine facon de l’entree du Liban dans la guerre civile. Ils collaborent avec Israel plus souvent qu’on ne veuille bien l’admettre. Le Hamas durant l’effrondrement de la Syrie l’a clairement montre, il a trahi deux des ces soutiens par une volte-face siderante lors des bombardements de l’ete 2014. La syrie et l’iran s’en souviendront.

    Yasser Arafat a sciemment destabilise le Liban en interferant dans le jeu politique libanais interne, alors que la decence aurait voulu qu’il sache se tenir dans un pays qui l’accueillait avec ses moyens. Les Libanais n’ont pas totalement tort dans leur defiance, son pays deja fragilisee par la presence de 18 communautes religieuses en son sein (l’etat-nation libanais n’existe pas, c’est une juxtaposition de communautes, l’interet national se dissipe tres vite devant l’interet communautaire). Sans compter l’utilisation de la question palestinienne par les dirigeants arabes pour calmer leurs populations. Dans les faits, rien a ete fait, pourtant l’Arabie Saoudite, a elle seule, dispose des leviers energetiques et financiers pour faire plier les USA et par ricochet Israel. Elle n’a jamais usite de ce pouvoir incroyable, ni le Qatar. Pourquoi ?

    La jordanie est dans un processus de normalisation et cooperation avec l’etat sioniste. Pourtant la quasi-majorite de son peuple est de souche palestinienne. Le roi faisant partie de la famille Hashem, issu de la peninsule arabique, alors gardienne des lieux saints de la Mecque et de Medine et renvoyes manu militari par l’arrivee violente des Wahabites sur le Hedjaz. Cette famille Hashem ne regnait pas en Jordanie, on lui a donne cela pour la calmer, sinon elle finissait decapitee. La trahison des Hashem est un autre sujet.

    Quant aux emirats, il faut etre aveugle, sourd et muet pour ne pas comprendre que la cooperation avec Israel est constante. La fourniture d’armes pour l’operation contre le Yemen en est une preuve flagrante.

    La Turquie reve d’un moyen-orient ou elle pourrait de nouveau faire ressusciter sa sublime porte au temps des Ottomans. Elle collabore avec Israel economiquement, politiquement et militairement. Le reste est de la tartine pour ames reveuses.

    L’egypte a eu un scandale retentissant : le beau-frere de Nasser, surnomme l’ange (bleu?) informait l’etat sioniste. Il faut le faire ! Les algeriens partis en 67 et 73 ne le savaient pas, sinon ils seraient restes chez eux tranquilles. Imaginons si Ben Bella avait finalement decide de devenir un gendre ideal pour Nasser… Et la suite continue. Evitons le coma, le jeune du ramadhan arrive.

    Le monde arabe en tant qu’ensemble uni et semblable n’existe pas.

    Ne souhaitant choquer personne C’est meme un concept invente au 19e siecle par la France et ses royaumes arabes pour justifier une conquete de ces pays arabophones, arabises et/ou islamises par un mythe pouvant les recouvrir tous. Le monde arabe est un egregore, une croyance commune en fin de parcours. C’est une construction opere a la fois par l’angleterre et la France. Ces deux pays n’ont eu de cesse d’empecher l’entree de l’Allemagne dans cette region du croissant fertile. Sans compter l’horrible Orientalisme qui a essaye de donner un vernis unificateur a tout cet egregore. Ces pays etaient arabophones ou arabes ou musulmans et chretiens. Ils avaient pris l’habitude de vivre sous des bannieres collectives : le Sham en est un exemple. Quand au Qatar, ce sont d’anciens pecheurs venant d’Iran qui se sont installes dans ce petit ilot. C’est le nationalisme arabe, le baathisme, qui a cree le monde arabe auquel on se refere. C’est une ideologie nee au debut du siecle dernier et comme tous les grouspuscules politiques des annees 30, il s’agit d’une reponse a ce qui se passait en Europe dans les memes temps. Souvent ces elites arabophones etaient happees par l’influence ideologique europeenne notamment reactionnaires. L’Algerie sortant d’une longue nuit coloniale, tel un enfant orphelin cherchant ses parents, se contentait d’indices eparses. Elle se savait musulmane et confondait cela avec une arabite supposee. On disait dans les campagnes nous sommes arabes car la fidelite a la langue du Coran etait non discutable. Ces confusions semantiques, ajoutees a la sortie de la nuit noire qui dura 132 ans pratiquement totalement analphabete, ont tot fait de jeter le peuple algerien dans la quete de ses origines : qui sommes-nous ? Pourquoi avons-nous ete colonises ? Pourquoi cet acharnement ? Pourquoi parlons-nous une langue europeenne toute recente, tout en devant lacher notre arabe et oublier nos dialectes amazigh ? Qui sommes-nous ? Quel est notre passe pour savoir qu’elle sera notre destin ?
    C’est l’attachement a la langue arabe qui a ete l’objet d’erreurs d’analyses. Cet attachement est normal et a faire perdurer. Mais c’est l’oubli de notre memoire historique qui nous a fait faire deux erreurs capitales :

    – la colonisation francaise nous depersonnalisait;

    – la manipulation de notre attachement a la langue arabe nous a fait dans un premier temps rentrer dans le baathisme (construction europeenne… eh oui);

    – puis par l’attachement de la langue arabe et donc de la religion musulmane, nous sommes rentres dans le spectre infernal de l’islamisme. Clarifions plus : c’est de l’islamo-sionisme. Les dernieres actions des Wahabites le montrent.

    Nous cherchions a retrouver notre histoire avant la colonisation, mais ne disposant plus de peuple lettree, ne disposant plus de traces ecrites sur nos origines, ne disposant pas de stabilite economique et economique, nous essayions de marcher, de tituber plutot, avec la compte des morts qui nous precedent.

    Nos blocages viennent de tous morts auxquels nous n’avons pas pu donner de sepulture honorable pour nous permettre d’avancer et de reussir, pour permettre a nos enfants de vivre. La decennie noire a fini de secouer le peuple algerien, puisque cette fois ci, c’etait la religion, affaire intime aux consequences sociales, qui etait attaque dans le coeur des algeriens. Les personnes ayant quitte l’Islam ne sont pas a blamer, comment rester sereinement musulman quand ces groupes, des milices diaboliques ont ainsi saigne le peuple algerien ?

    Pour que nos enfants survivent a cette longue chaine de souffrance reconnue encore trop legerement de part le monde;
    Pour que nos enfants vivent;
    Pour que nos ancetres recoivent de nous la sepulture qu’il leur revient,
    Pour qu’ils reposent en paix et que nous puissions enfin vivre,
    il nous faudra nous coller a des objectifs de salut national :

    – disposer d’un systeme educatif national de grande qualite;
    – developper nos langues (retrouver l’Amazigh, redecouvrir le Darija qui s’enseignait, garder l’arabe classique du Coran, maitriser le francais de telle facon que les gens viennent ici l’apprendre…)
    – reconstituer le puzzle historique de notre personnalite culturelle et nationale
    – neutraliser et ejecter les sectes religieuses etrangeres a l’Algerie (l’Algerie avait le don d’etre un pays globalement homogene, on se retrouve avec ces sectes wahabites a un eclatement dit religieux de la societe algerienne).

    Enfin, un jour se fera, l’Algerie sortira de la ligue arabe. Il s’agit d’une association d’interets laches et ineptes a la solidarite. Pour mieux soutenir la palestine colonisee, nous devons garder le cap suivant : nous serons d’autant plus fort dans ce combat contre le colonisalisme a l’adresse des derniers pays colonises si seul ce vecteur est mis en avant. Un peu comme une Suede qui reste dans ses fondamentaux sans se perdre dans des ensembles sans conviction.

    Je peux me tromper, mais je pense que la sortie de la ligue arabe sera une necessite. Mieux, le grand maghreb uni est une entourloupe supplementaire, nos deux voisins ont accepte d’etre sous le pavillon de l’Otan… Ou alors si l’on rentre dans ces machins, il faudra s’assurer avant que sa souverainete ne soit jamais deleguee a ces gros ensembles impotents et que l’armee algerienne ne perde jamais un seul soldat dans ces conflits faits de trahison et de fausse fraternite. La Syrie quittera la ligue arabe c’est une question de tempse. Tout son arsenal ideologique vient de recevoir le plus grand coup : la ligue arabe l’a laisse en rase campagne, elle qui fut avec l’irak a la pointe de ce combat.

    La sagesse doit rappeler une chose :
    L’Algerie a paye son refus de bombarder l’Irak par une decennie noire offerte par la secte des assassins wahabites et leurs succursales.
    La syrie paie, aussi, les verites sont difficiles a admettre, pour avoir accepter de rejoindre la coalition occidentale et wahabite contre l’Irak.
    Un certain pays risque de connaitre une collusion interne avec son intervention au Yemen, les wahabites lachant assez vite leurs larbins,

    A moins que… une alliance etrange se fasse entre les donneurs d’ordre wahabites, leurs mercenaires et les etats occidentaux pour destabiliser la Libye et offrir ainsi une porte d’entree vers l’Algerie, Le parapluie recent de l’Otan en Tunisie, la presence de surveillance des communications algeriennes a partir du Maroc, le sans-gene mauritanien recent. La baisse du prix de petrole pourrait ainsi favoriser les revoltes sociales.

    Par contre si l’on colle la mythologie sioniste a celle de l’actualite qui frappe le monde arabe, on se rendra compte que ces destabilisations et fractures dans chaque pays pourra servir la construction de ce reve jamais abandonne des sionistes : Eretz Israel, le grand Israel, du fleuve Euphrate (Irak) jusqu’au fleuve Nil (Egypte).

    L’Algerie doit compter sur son peuple et celui-ci doit se souvenir chaque jour de l’immense perte humaine dont il fut frappe.
    En ces heures troubles, tout algerien, toute algerienne, tout le peuple algerien doit rester uni et patriote. Il nous faudra faire bloc, car plus personne ne doit se permettre de faire son laboratoire de mort chez nous.

    Dieu protege l’Algerie et son peuple. Amin

    Salutations sinceres




    0



    0
    Kahina
    17 juin 2015 - 10 h 54 min

    Les pays arabes sont bien

    Les pays arabes sont bien occupés par les guerres que l’axe USA-SIONISTES-WAHHABITES- QATARISTES ont provoqué pour faire oublier la Palestine occupée. Et c’est réussi.

    La question palestinienne est reléguée aux oubliettes. La priorité est donnée au combat de DAECH- EL-Qaida qui rongent les pays musulmans.

    La secte wahhabite a bien réussi à faire oublier la question palestinienne. Un grand service rendu aux sionistes.




    0



    0
    elkhayam
    17 juin 2015 - 10 h 46 min

    Si on regarde la carte
    Si on regarde la carte géographique Israel n’est qu’une languette abritant 6 millions d’habitants perdu dans un océan de pays arabe. Pourtant cette languette fait trembler cet océan et le soumet à sa volonté. Ce sont des signes pour les gens qui savent.




    0



    0
    Anonyme
    17 juin 2015 - 8 h 51 min

    une suggestion d’un lecteur
    une suggestion d’un lecteur d’AP pourquoi l’avancée « fulgurante  » de DAECH ne se fait pas sur Israel et son sionisme




    0



    0

Les commentaires sont fermés.