L’Indépendance gâchée

Par Meriem Sassi – Aujourd’hui, les Algériens fêtent à l’unisson le 53e anniversaire du recouvrement de l’Indépendance nationale. Une date qui remue en chacun de nous le sentiment de fierté d’appartenir à ce pays dont le peuple a consenti tant de sacrifices et enduré tant de souffrances. Un peuple qui a plus que jamais besoin que ses aspirations légitimes à la démocratie et à l’épanouissement dans un environnement politique, économique et social sain, soient enfin respectées. Tout comme la lutte contre le terrorisme qui a uni et unira encore, autant qu’il faudra, les Algériens derrière leur armée, la lutte contre la corruption, les passe-droits et les dépassements est aussi un combat qui doit être mené pour libérer le pays de son emprise néfaste. Les abus de toute sorte qui sont constatés chaque jour, doivent être combattus et une lutte sérieuse contre ces fléaux doit primer sur les discours de circonstance et les replâtrages de façade qui ont lassé les Algériens et les atteignent chaque fois un peu plus dans leur amour propre. Les réelles aspirations des Algériens ne sont pas uniquement celles que nos gouvernants mettent en avant à chaque occasion. Ce ne sont pas le pain et le logement. Il est question d’abord de dignité, de démocratie réelle, de justice, d’équité. Voila ce qui doit prévaloir. C’est ce souffle de liberté et de dignité qui assouvira la soif des Algériens et les fera transcender encore et encore leurs souffrances et entretiendra au fond de leur âme cette flamme éternelle qui est l’amour de l’Algérie, bien au-delà des aspirations bassement matérielles. Les Algériens veulent pouvoir constater que leur beau pays avance et se développe chaque jour un peu plus pour le bien de tous. Ils supporteront alors, comme ils l’ont toujours fait, tous les sacrifices, toutes les privations pour contribuer à son essor. Or, plus le temps passe, plus une frange de corrompus s’adonne impunément au brigandage, détournant l’argent public au nez à la barbe et de responsables sinon complices, du moins défaillants. Des simulacres de gestion politique et économique se rejouent à l’infini sans égard aucun pour un peuple serein qui, pour l’instant, s’arme de patience.
M. S.

Comment (26)

    Anonyme
    6 juillet 2015 - 12 h 30 min

    aPar Anonyme (non vérifié) |
    aPar Anonyme (non vérifié) | 5. juillet 2015 – 19:56
    Bon je vais m’asseoir et expliquer à des attardés mentaux(et il y’en a beaucoup chez nous):
    d’abords le reproche est adressé à AP et de son utilisation de notre hymne algérien soit disant pour marquer l’anniversaire de l’indépendance,c’est quoi AP c’est une administration publique?
    c’est un site officiel de l’état algérien? c’est une institution militaire? rien de tout cela! meme si ce site appartenait au généralissime khaled nezzar(que dieu le sorte vainqueur de ses ennemis planqués en suisse)!!




    0



    0
    abdelhak
    6 juillet 2015 - 1 h 52 min

    Meriem!
    Aujourd’hui nous

    Meriem!

    Aujourd’hui nous avons une certaine certitude que le peuple Algérien a perdu ses repères, ce que les ennemis de l’Algérie veulent de lui.

    Pour un cuir rond, il mettent le pays en vert et blanc, alors que ce jour du 5 juillet acquis chèrement, les drapeaux étaient invisibles. Ceci démontre l’absence de conscience et du patriotisme chez ces Algériens. Quelque soient les raisons, que le pouvoir en place est récusé ou accepté, l’Algérie et son indépendance demeurent en premier lieu préservés. On peut toujours dire  »Malgré tout ma zal nebghik ya bladi »




    0



    0
    anonyme
    5 juillet 2015 - 22 h 50 min

    avec ce titre et cet article
    avec ce titre et cet article manquant singulièrement d’objectivité vous avez attiré les cafards, je parle bien sûr de cet anonyme mokoko qui s’est infiltré depuis son premier post de 9h37, vous reconnaitrez les bassesses des envieux, des jaloux bref des mokokos!
    Tahya el djazaïr, gloire à nos martyrs! bonne fête à tous!
    AP: laissez l’hymne tonner aussi longtemps que possible dans les prochains jours, de sorte à ce que la vermine mokoko s’enfuie comme une nuée de moustiques!




    0



    0
    Anonyme
    5 juillet 2015 - 20 h 57 min

    Je rends grace a Dieu de nous
    Je rends grace a Dieu de nous avoir donne de tels hommes combattifs.
    On ne les changerait pour rien au monde.
    Puisse Allah dans sa bonte proteger notre pays et nous guider pour le bien de tous et toutes. Amin.
    Rabba Stor Dzayer Amin.




    0



    0
    Anonyme
    5 juillet 2015 - 20 h 54 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 5. juillet 2015 – 18:31

    «à AP
    je trouve l’idée de l’hymne national à l’ouverture de voir page,démagogique et bassement racoleuse,vraiment de très mauvais gout,FLNesque!!!!»
    —————
    Notre hymne national est un trophee, il merite respect.
    OUI AP a eu raison de le mettre, notre hymne national le jour de la fete nationale, c’est juste l’evidence.
    Hada maken




    0



    0
    Anonyme
    5 juillet 2015 - 19 h 19 min

    Une indépendance au goût

    Une indépendance au goût amère.

    FAFA tient les roulettes et ses techniciens.




    0



    0
    Anonyme
    5 juillet 2015 - 18 h 56 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 5. juillet 2015 – 19:40
    Tu n’es qu’un pov idiot complexé doté d’un esprit colonisé criant, c’est vrai je ne suis pas assez subtil pour comprendre les vendus de ton espèce, même le jour du 5 juillet l’hymne nationale te dérange, ça prouve que tu n’es pas algérien, mais un grossier imposteur marocain. Si tu ne veux pas écouter l’hymne nationale dégage.




    0



    0
    Anonyme
    5 juillet 2015 - 18 h 40 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 5. juillet 2015 – 18:44

    Non,je suis un vrai patriote qui aime son pays,un chaoui(c’est à dire moul lebled)
    mais je deteste la démagogie et puis j’ai compris que tu ne comprends pas vraiment le français(ni d’ailleurs l’arabe j’en suit sur)!!!sinon tu aurais saisit la subtilité du message!
    allah ghaleb c’est des gens dans ton genre qui ont détruit le pays avec leur zaama grande émotivité nationale,ce n’est pas ça qui fait un patriote.tu n’est qu’une zeghreta ,bekkaya!

    !




    0



    0
    krimo
    5 juillet 2015 - 18 h 38 min

    Monument, site…
    Y a t-il

    Monument, site…
    Y a t-il ses sites, des monuments, des lieux de combat, des traces des anciens maquis, des hopitaux de maquis comme dans tous les pays ou bien le pouvoir qui a kidnappé l’indépendance a t-il voulu rayer tout cela de la mémoire du peuple?




    0



    0
    selecto
    5 juillet 2015 - 18 h 18 min

    @Par karimdjazair (non
    @Par karimdjazair (non vérifié) | 5. juillet 2015 – 16:16

    RAIS la balance, avec toi tu te laves la figure le matin ?




    0



    0
    New kid
    5 juillet 2015 - 17 h 59 min

    L’indépendance
    Quelle

    L’indépendance
    Quelle indépendance ?
    Les aéroports sont gérés par la France !
    Le métro géré par la RATP !
    Le tube digestif nourris a coup de milliard de dollars algérien par fafa !
    Total avec son gaz de schiste nous empoisonne petit à petit avec l’aide de notre harka!
    Que doit-on célébrer ? la perpétuité des colons !




    0



    0
    Anonyme
    5 juillet 2015 - 17 h 44 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 5. juillet 2015 – 18:31

    «à AP
    je trouve l’idée de l’hymne national à l’ouverture de voir page,démagogique et bassement racoleuse,vraiment de très mauvais gout,FLNesque!!!!»

    L’hymne nationale algérien appartient à toute le peuple, et visiblement il dérange les revanchards siono marocains et pieds noire» Dégage de ce site, il n’est pas ouvert pour les ennemis de l’Algérie qui sont indésirables et malveillants.

    Vie AP vive l’hymne nationale à bas la pourriture ennemie de l’Algérie.




    0



    0
    Anonyme
    5 juillet 2015 - 17 h 31 min

    à AP
    je trouve l’idée de

    à AP
    je trouve l’idée de l’hymne national à l’ouverture de voir page,démagogique et bassement racoleuse,vraiment de très mauvais gout,FLNesque!!!!




    0



    0
    selecto
    5 juillet 2015 - 17 h 15 min

    La semaine dernière une
    La semaine dernière une corvette de la marine française était à Oran où parait t-il une soirée a été organisée avec des invités tirés sur le volet parmi eux des responsables du MAE Lasbat Ahmed avec sa femme en tête avec beaucoup de filles.

    La visite de cette corvette n’était annoncée nul part, visite quasi clandestine, heureusement qu’El Khabar d’aujourd’hui l’a révélée.




    0



    0
    karimdjazair
    5 juillet 2015 - 15 h 16 min

    Certes la corruption est la,
    Certes la corruption est la, mais hamdoulilAh, notre pays est indépendant.

    Ce à quoi les algériens aspirent, c est le bien etre et la paix. La democratie oui biensur, mais franchement, est ce que cela existe vraiement. Regardons ce qui se passe dans les pays occidentaux dits democratiques, est ce pour autant que les peuples qui y vivent sont en majorité heureux ? Non, car sans bien etre, les gens ne sont pas heureux. Et quand ils ne le sont pas, ils expriment leur ras le bol avec violence, et c est cette pseudo democratie qui s illustre par la répression pour les faire taire.

    La democratie n est que de façade et elle a aussi ses limites. L important, on ne le dira jamais assez, c est le bien etre.

    Bonne fete à tous les algériens
    Tahya Djazair. Allah yostourha




    0



    0
    khenchela
    5 juillet 2015 - 14 h 48 min

    L’hymne sur AP quelle coup au
    L’hymne sur AP quelle coup au cœur et à l’âme en ces temps noirs !!! MERCI, MERCI et comme disait Benaïssa « je me fous de ceux qui ne nous aiment pas » !!!
    C’est d’abord NOTRE fête, une fête de la DIGNITE que nous ont donné les milliers de maquisards qui ont arrosé ce pays de leur sang, puisse-t-il aveugler toutes celles et tous ceux qui s’en servent pour leur affairisme.
    Un pays c’est un pouvoir mais c’est surtout une population qui peut même si elle est brimée, comme de 1830 à 1962, donner le meilleur d’elle-même pour tenir debout et permettre à la jeunesse de se dire « demain sera mieux qu’aujourd’hui ».
    Le seul réveil que nous pouvons avoir, pour la mémoire de nos morts, c’est de ne pas permettre aux enfants de ces prédateurs de venir commander nos enfants car le danger est là !!!




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    5 juillet 2015 - 14 h 34 min

    Le titre en lui-même est
    Le titre en lui-même est explicite ,car tout est dit. C’est un énorme gâchis qu’on payera tôt ou tard ne rêvez pas malheureusement, car si vous saviez le retard que nous avons accumulé depuis 50 ans face à un monde qui a énormément évolué et bien, je peut déjà dire que c’est foutu pour le redressement, car la mentalité au pays ne s’y prête pas. Vous n’avez pas encore passé le cap de la citoyenneté, mais vous êtes encore dans le clanisme et le tribalisme le plus rétrograde et c’est cela qui tuera l’Algérie et c’est cela qui la saigne aujourd’hui.




    0



    0
    Anonyme
    5 juillet 2015 - 13 h 31 min

    Merci à mon journal préféré
    Merci à mon journal préféré ALGÉRIE PATRIOTIQUE qui nous fait écouter l’hymne nationale, bravo, cet hymne nationale doit être écouté partout tout les jours de la semaine, pour fouetter les esprits vers le patriotisme exacerbé qui manque à la jeunesse d’aujourd’hui, une jeunesse poussé plus vers le foot, la corruption, la drogue, dans l’ignorance de l’histoire de l’Algérie millénaires, révolutionnaire, dont ils devraient être fiers. L’Algérie algérienne et rien qu’algérienne éternelle restera debout, malgré tous les maux qui l’accablent, à cause des traitres de tous acabits qui l’ont confisquée à son peuple. Cet hymne nationale devrait être aussi écouté tous les jours après la prière du muezzin dans tous les quartiers d’Algérie.




    0



    0
    Lebedev
    5 juillet 2015 - 13 h 05 min

    Une précision s’impose.
    Une précision s’impose. Officiellement, l’Etat algérien ne fête pas le 5 juillet puisqu’il le considère comme fête de l’indépendance et de la jeunesse. Ce changement sématique intervenu dans les années 90 répondait à un changement des rapports de forces au sein du pouvoir et à l’engagement de respecter les clauses secrètes des Accords d’Evian, bafouées grâce à la croyance du peuple que l’indépendance a été acquise.

    Le pouvoir par contre célèbre avec ferveur le 1er Novembre qui représente beaucoup plus pour lui et les raisons seraient longues à expliquer dans un simple commentaire.

    Les Algériens fêtent spontanément le 5 juillet et c’est une chose saine.




    0



    0
    Anonyme
    5 juillet 2015 - 12 h 23 min

    Le fils du général de Gaulle
    Le fils du général de Gaulle a rapporté dans son dernier livre «Mon père De Gaulle», une confidence lourde de sens faite par son père : «Nous avons laissé 140.000 harkis infiltrés dans les rangs de l’ALN». Etait-ce au nez et à la barbe du «…génie» Boussouf et de ses «Marocains du MALG»
    Le Colonel Bencherif a estimé le nombre d’Algériens rentrés du Maroc en 1962 à pas moins de 10 000 hommes entraînés uniquement pour prendre le pouvoir et mettre au pas tout opposition intérieure avec la bénédiction du pouvoir Gaulliste.




    0



    0
    Anonyme
    5 juillet 2015 - 12 h 13 min

    A l’orée de l’indépendance,
    A l’orée de l’indépendance, l’armée des frontières prit le domaine politique en main poussant ainsi le GPRA à n’avoir plus qu’un rôle de façade. La toute puissante Fédération de France elle-même fut, dans un premier, temps domestiquée avant sa mutation en « Amicale des Algériens ». L’Algérie ne pouvait donc entamer son indépendance que de façon calamiteuse. …aux lendemains qui déchantent Lé départ des colons a permis de lever le voile sur les inégalités importantes entre les différentes classes du pays. Le « vide » brutal qu’ils laissèrent fut immédiatement comblé par les clients serviles du nouveau pouvoir. La grande masse des déshérités demeura donc dégarnie.
    Le Maroc exprime la volonté de récupérer les régions de Tindouf et de Béchar. Une succession d’incidents frontaliers finissent par déclencher la « guerre des sables » qui durera trois semaines. Le 8 octobre, l’armée marocaine franchit alors le pas et pénétra profondément dans le territoire algérien. L’avance marocaine est arrêtée le 29 octobre 1963, date du début des pourparlers. Afin d’isoler l’opposition, le pouvoir algérien exploite au maximum le conflit algéro-marocain. A tel point qu’il amalgame les événements de Kabylie à l’agression chérifienne. La frange militaire du FFS, par naïveté ou par calcul, saisit ici l’occasion pour voler au secours de la « patrie en danger ». Un mois plus tard le colonel Mohand Oulhadj se recycla… Ayant perdu le gros de sa branche armée, il ne restait plus au FFS que ses militants aguerris pour tenir les maquis. La répression et le prologue…
    Aucun détenu FFS n’y échappa. Leurs témoignages affirment que les tortionnaires de l’Algérie « indépendante » étaient d’une cruauté rare. Pourtant certains d’entre eux, lors de la guerre de « libération », avaient déjà subi la torture sous les sinistres généraux Massu et Aussaresses. Les nouveaux tortionnaires surpassèrent leurs prédécesseurs. L’armée coloniale utilisait la gégène – c’est à dire un courant atténué afin que le cœur ne lâche pas – tandis que les sbires de Boumedienne leur faisaient subir des décharges de 220 volts à même le corps. Et ce régime durait des jours et des jours… Les femmes elles-mêmes n’étaient pas épargnées et les demeures des familles étaient fracassées. Traqués durant seize mois, les militants purent, tant bien que mal, maintenir une présence oppositionnelle.




    0



    0
    Anonyme
    5 juillet 2015 - 9 h 48 min

    Comme d’habitude le peuple
    Comme d’habitude le peuple Algerien ne se sent aucunement interessé par cette date qui passera inapercue comme le 1er novembre et les autres dates qui ne sont commemorées que par le régime




    0



    0
    Anonyme
    5 juillet 2015 - 8 h 37 min

    L’Algérie gâchée et humiliée
    L’Algérie gâchée et humiliée par Bouteflika. Il n’est que le prolongement du Mal Introduit dans notre pays au lendemain de l’indépendance en provenance du Maroc…




    0



    0
    Nass!ma
    5 juillet 2015 - 8 h 13 min

    Quelles magnifiques
    Quelles magnifiques sensations cela fait en écoutant a fond, le matin, notre hymne national dans le pays ou je vis !

    Quelle surprise AP ! Vive l´Algérie malgré tout; vive al chouhadas !

    Bravo AP ! Bonne fête a vous tous chers compatriotes sur AP et a tous les Algériens .

    Que Dieu protège mon pays des barbares ,ameen ya rab elalameen .




    0



    0
    Mahmoudi
    5 juillet 2015 - 6 h 32 min

    Le genre de discours, comme
    Le genre de discours, comme celui qui a été lu à la télévision publique algérienne, la veille du 53me anniversaire de l’indépendance, illégalement attribué au président de la République, dans l’incapacité quasi-totale d’assumer ses fonctions, ajoute à la frustration et à la haine entretenue par le clan présidentiel contre le peuple et l’opposition algériens. Ces voyous, ouvertement soutenus par la France, qui prend à travers eux sa revanche contre nos Chouhadas et nos Moudjahidines et par une partie de la Direction de l’ANP, ne doivent pas nous imposer leur loi scélérate.
    Inchallah la force qu’ils croient détenir va bientôt se retouner contre eux.




    0



    0
    Antisioniste
    5 juillet 2015 - 5 h 47 min

    Salamou 2alikoum
    Bonne fete

    Salamou 2alikoum

    Bonne fete de l’Indépendance, bonne idée l’idée de notre hymne national sur le site. Ca me fait toujour plaisir de l’entendre car comme on dit, baladi baladi ghali ethamani….




    0



    0

Les commentaires sont fermés.