C’était du nazisme aussi

Par Karim Bouali – Les médias français s’offusquent d’une récente découverte qui remonte à l’ère des pratiques hitlériennes impitoyables. Des restes de victimes d’un anatomiste nazi conservés dans un bocal et des éprouvettes ont été découverts à Strasbourg. Parmi ces objets macabres, un bocal contenant des fragments de peau d’une victime de chambre à gaz et deux éprouvettes renfermant le contenu de l’intestin et de l’estomac d’une autre. L’anatomiste nazi voulait collectionner des squelettes juifs. Ces mêmes médias ne sont pas choqués, néanmoins, par les exterminations, les razzias, les pillages, les destructions de récoltes, les empoisonnements des puits et rivières, les tueries collectives, les épidémies et les maladies provoquées, les gazages et les enfumades massives de populations civiles sans défense, les punitions et les répressions massives sur les populations réduites à l’état animal. Ces actes barbares, rapportés par Mohamed Abassa dans une contribution à Algeriepatriotique,s’ajoutent à plus de 200 charniers dans le Dahra, dont ceux de familles entières pétrifiées avec leurs animaux, griffant les parois des grottes, et les génocides par centaines «qui ont valu des gratifications, des promotions et des honneurs à leurs sinistres auteurs : colonels, généraux et maréchaux assassins et grands criminels de guerre pour la plupart et dont les grands boulevards de Paris s’enorgueillissent encore de porter leurs noms». De son côté, l’historien Belkacem Babaci rappelait, dans un entretien à Algeriepatriotique,que des crânes d’Algériens tués en Algérie sont exposées au musée de l’Homme, à Paris : «Au musée, à Paris, j'ai vu le crâne de Boubaghla, qui avait reçu une balle dans l’œil», avait-il précisé. Il réclame la restitution de ces crânes à l’Algérie : «Nous n’avons que faire des babouches du dernier dey d'Alger. Que la France nous restitue surtout les trois ou quatre têtes qui sont toujours exposées au musée de l'Homme», dénonçait-il, furieux que nos responsables politiques fassent preuve de mollesse sur cette question. La France de la civilisation est sourde à ce genre de révélations embarrassantes qui concerne son passé colonial. Et c’est à juste titre que Mohamed Abassa «exhume» la réponse de l’Emir Abdelkader à Victor Hugo, Jules Ferry et autre Alexis de Tocqueville qui qualifiaient cette entreprise destructrice inhumaine de «marche de la civilisation sur la sauvagerie» : «Non, messieurs des Misérables, c’est votre sauvagerie qui marche sur notre civilisation. Je reconnais vos traces et vos passages à mes bibliothèques et livres brûlés».
K. B.

Comment (12)

    Anonyme
    20 juillet 2015 - 12 h 45 min

    article relayé par plusieurs
    article relayé par plusieurs sites!




    0



    0
    karimdjazair
    20 juillet 2015 - 6 h 06 min

    Il faut etre clair, la France
    Il faut etre clair, la France durant l occupation de l Algérie s est illustré de la meme manière que les nazis en Europe. Les crimes sont les memes sinon pires.

    Des massacres en masse de civils algériens lors de l invasion francaise aux massacres du 8 mai 1945 dans l est algérien, en passant par les enfumades d algériens dans les grottes du dahra, les fours a chaux à sétif, la shoa avant les juifs, les déportations de plus d un million d algériens dans le sahara, de milliers d autres dans les territoires d outre mer, les viols, les rafles, la torture, les pratiques barbares sur des civils algériens qui étaient par exemple enfouis sur terre livrés à des chiens féroces puis décapités etc, la liste des crimes de l occupant francais est longue.

    C est un génocide de trois millions d algériens que la France ne veut toujours pas reconnaitre alors qu elle a procédé à celui des arméniens. Il aurait été plus honnete de commencer par revisiter son histoire et reconnaitre ses crimes en Algérie.

    Il faut dire aussi, que notre pays n a rien fait pour presser la France de reconnaitre le génocide qu elle a commis en Algérie. Quand j apprend que des cranes d algériens sont exposés dans un musée, çà me sidère. La première étape, est de soumettre au parlement algérien la reconnaissance du génocide francais en Algérie, puis de présenter un projet de résolution à l assemblée générale de l ONU pour la reconnaissance de ce génocide. Comme cela la France sera au pied du mur, le monde saura, les allemands ne seront plus les seuls à rougir de leur passé, et l ancien occupant devra assumer son passé sinistre.




    0



    0
    Anonyme
    20 juillet 2015 - 0 h 11 min

    Anonyme (non vérifié) | 20.
    Anonyme (non vérifié) | 20. juillet 2015 – 0:02

    Par Anonyme (non vérifié) | 19. juillet 2015 – 13:04
    .
    selecto (non vérifié) | 19. juillet 2015 – 10:57

    Il y a un autre crâne rare qui devrait y être pour un autre motif!
    *********************************************
    Explique-nous.
    _______________

    C’est un spécimen rare qui devrait être étudié puis mis dans un musé. On pourrait le baptiser le « consulectopithèque »




    0



    0
    anonyme
    19 juillet 2015 - 23 h 46 min

    Où est votre article sur Jean
    Où est votre article sur Jean Lacouture un grand homme, un ami de notre pays décédé le 16 juillet ?
    n’oublions jamais ceux qui nous ont soutenus!




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    19 juillet 2015 - 23 h 40 min

    Anonyme (non vérifié) | 19.
    Anonyme (non vérifié) | 19. juillet 2015 – 23:08
    4 messages… ? C’est tout ? Et notre memoire ? Et notre devoir ?
    .
    Frantz Fanon : chaque generation a une mission, c’est a elle de l’accomplir ou de faire faux bond…
    Par Anony

    j’ai mis le miens mais cela ne leur plait pas …il ne faut pas toucher a la France chez eux en algerie le deuxième pays de coeur ..




    0



    0
    Anonyme
    19 juillet 2015 - 23 h 02 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 19. juillet 2015 – 13:04
    .
    selecto (non vérifié) | 19. juillet 2015 – 10:57

    Il y a un autre crâne rare qui devrait y être pour un autre motif!
    *********************************************
    Explique-nous.




    0



    0
    Anonyme
    19 juillet 2015 - 22 h 08 min

    4 messages… ? C’est tout ?
    4 messages… ? C’est tout ? Et notre memoire ? Et notre devoir ?
    .
    Frantz Fanon : chaque generation a une mission, c’est a elle de l’accomplir ou de faire faux bond…




    0



    0
    redalger
    19 juillet 2015 - 20 h 20 min

    Bonsoir
    Ramener les cranes de

    Bonsoir
    Ramener les cranes de ces héros algériens et leur donner une sépulture auprès de leurs frères chouhadas de la guerre de libération nationale est un des objectifs de la Fondation casbah et nous espérons l’atteindre dans les prochains mois.




    0



    0
    Anonyme
    19 juillet 2015 - 12 h 04 min

    selecto (non vérifié) | 19.
    selecto (non vérifié) | 19. juillet 2015 – 10:57
    __

    Il y a un autre crâne rare qui devrait y être pour un autre motif!




    0



    0
    qu'importe
    19 juillet 2015 - 10 h 31 min

    Ce n’est pas la génération
    Ce n’est pas la génération qui a subit le nazisme qui a engagé les poursuites des nazis mais celles de leurs enfants et petits enfants , ce ne sera pas la génération qui a fait Novembre 54 qui poursuivra les colonialistes français mais celles de leurs enfants et petits enfants.




    0



    0
    selecto
    19 juillet 2015 - 9 h 57 min

    Dans ce musée en plus du
    Dans ce musée en plus du crane de Boubaghla il y a aussi celui Cheikh Bouziane chef de la révoltre de la tribut de Z3tcha de Biska et celle de Si Cherif un autre guerrier de Tébessa.




    0



    0
    Anonyme
    19 juillet 2015 - 9 h 23 min

    Comment certains algeriens
    Comment certains algeriens peuvent-ils encore penser que l’amitie avec les francais est possible ?
    L’amitie suppose du respect, de la decence, de l’honnetete, de la fidelite, de l’affection…
    Et meme les relations d’interets suppose un peu de confiance.
    Qui accepterait de revivre avec celui qui a pris sa femme, l’aurait violee, tuee ? Qu’on reflechisse a cela au niveau personnel.
    Les Algeriens qui font comme si nous etions dans l’ici et maintenant n’ont ni honneur, ni dignite, ni le droit de se nommer algeriens.
    Faites revenir les restes des notres !
    Donnez leur une sepulture.
    Prions pour eux qui ont fini dans du chlorophorme…
    A3ybe ! Ya Djezayrin… Fetno, fetno, mat’en sawch
    Nous ne pouvons ni oublier, ni pardonner.
    En l’occurence les survivants de juifs de la seconde guerre mondiale ont entierement raison de ne pas lacher le morceau.
    Ils se battent pour la memoire de leurs familles.
    Sur ce coup, ils ont raison.
    Asloka, Asloka !




    0



    0

Les commentaires sont fermés.