L’Armée parle

Par Kamel Moulfi – Le message de l’ANP exprimant la «reconnaissance» des forces armées au peuple algérien a eu un effet remarquable dans les médias où il a été accueilli comme s’il rompait avec un tabou. Pourtant, la communication émanant du ministère de la Défense nationale vers la population n’a jamais fait défaut. Seulement, elle a quasiment toujours été dominée par la dimension institutionnelle consistant, à travers des communiqués «administratifs», à rappeler aux jeunes concernés par le Service national les procédures à suivre pour répondre à cette obligation. De temps à autre, à des moments précis et bien choisis dans l’année, des documentaires et des émissions consacrés aux différents corps de l’armée sont diffusés à la télévision pour les besoins du recrutement. Cette démarche visant à montrer les avantages de l’armée pour lui attirer les éléments dont elle a besoin est accompagnée par une opération «portes ouvertes» qui révèlent des talents de communicateurs hors pair chez de nombreux militaires, à la fois sur le plan du contenu du discours qu’ils tiennent, sa précision et sa rigueur, que dans la forme de «relations publiques» qu’ils établissent avec les jeunes visiteurs qu’ils reçoivent, garçons et filles. Mais la communication de l’ANP vers la population et vers les jeunes en particulier s’arrête pratiquement là, à son but «utilitariste», pour informer ou convaincre. Très rarement – ou jamais ? – pour exprimer des sentiments. Comme si l’ANP se suffisait à démontrer qu’elle est au service du peuple, pour assurer sa sécurité, protéger son territoire et lui porter secours face aux catastrophes naturelles, en même temps que d'être un cadre de formation pour les jeunes. Une forme de réserve, voire de pudeur, liée peut être à cette conception de la place et du rôle de l’armée dans notre société, la privait de la possibilité d’exprimer ce que ressentent ses soldats et officiers à l’égard du peuple dont ils sont issus. C’est maintenant fait. Il faut souligner aussi que la réaction des jeunes Algériens à la mort des militaires qui sont tombés, le jour de l’Aïd, dans une embuscade tendue par un groupe terroriste dans la région d’Aïn Defla a été tout aussi remarquable. C’était le message de la population à son armée.
K. M.

Comment (23)

    Kahina
    6 août 2015 - 0 h 09 min

    @ AnonymNaime (non vérifié) |
    @ AnonymNaime (non vérifié) | 5. août 2015 – 15:41
    « …c ‘est son retrait definitive de la politique ,de rejoindre la caserne et de se consacrer uniquementau professionalisme afin de defendre l ‘integrité du territoire »

    On ne peut sauvegarder l’intégrité du Territoire sans la sauvegarde des institutions Étatiques (internes).
    Comme l’armée c’est la seule institution fiable en Algérie, elle doit impérativement s’impliquer pour assurer que les institutions de l’État soient intègres et fonctionnelles…On a pas d’autres choix. C’est la seule institution qui peut remettre de l’ordre. GHARDAIA est un bon exemple.




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2015 - 22 h 23 min

    «L’Armée
    «L’Armée parle»
    ———————————————————-
    Parler c’est bien, mais agir c’est encore mieux !




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2015 - 21 h 48 min

    @ Anonyme (non vérifié) | 5.
    @ Anonyme (non vérifié) | 5. août 2015 – 12:17
    Le peuple soutient l’armée, mais ne soutient pas Gaïd Salah ni Bouteflika ni son clan, le peuple soutient l’armée, la soutiendra, mais il faut qu’il y ait des changement au niveau politique, c’est impératif, le peuple ne peut pas rester indéfiniment dans l’attente, les choses doivent changer en haut lieu. G…
    ————————————————————-
    Voici une sagesses de nos anciens qui disaient : «Mouhal ydoum el hal»
    (qu’on pourrait tenter de traduire ainsi : «Il n’existe aucune situation vouée à durer l’éternité»).
    Et les anciens n’ont jamais tort.




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2015 - 19 h 09 min

    @ AnonymNaime (non vérifié) |
    @ AnonymNaime (non vérifié) | 5. août 2015 – 15:41
    la meilleure recconnaissance du peuple et le meilleur service que le peuple attend de l ‘ANP c ‘est son retrait definitive de la politique ,de rejoindre la caserne et de se consacrer uniquementau professionalisme afin de defendre l ‘integrité du territoire.
    ————————————————————
    OK pour la défense du territoire. Mais la sauvegarde de l’État et de ses institutions, qui doit alors assurer leur défense ?




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2015 - 19 h 06 min

    @ Anonyme (non vérifié) | 5.
    @ Anonyme (non vérifié) | 5. août 2015 – 16:48
    le peuple est avec l’ANP mais pas avec ses chefs.
    =================================================
    De toutes les façons, le peuple a toujours su reconnaitre les siens.
    Et c’est ce qui enrage le plus certains revanchards pleins de rancœur et de mépris contre ce valeureux peuple.




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2015 - 19 h 02 min

    @ Anonyme (non vérifié) | 5.
    @ Anonyme (non vérifié) | 5. août 2015 – 18:24
    Allah ghaleb !
    Si la grande muette se met à parler c’est peut-être bien pour couvrir et camoufler la criarde aphonie de son chef suprême !




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2015 - 18 h 59 min

    @ Anonyme (non vérifié) | 5.
    @ Anonyme (non vérifié) | 5. août 2015 – 17:49
    Parce que, pour toi, le chef, même le plus incompétent qui soit, reste quand même une garantie contre le «chaos» ?!
    C’est une logique bien…. fakhamatouhienne !




    0



    0
    moh
    5 août 2015 - 18 h 49 min

    Vive l’armée vive nos valeurs
    Vive l’armée vive nos valeurs soldats.sous officiers. Officiers et officiers sup.vous protégez l’Algérie et nous peuple protégerons notre anp contre les dénigrement des ennemis de l’Algérie. Nous sommes tous soldats et nous sommes tous le général major….Celui qui attaque l’armée algérienne est en train d’attaquer le peuple algerien.celui qui accuse l’anp accuse le peuple algerien. Notre terrain et tellement glissant que nous vous accueillerons avec vos certificats d’acte de décès




    0



    0
    karimdjazair
    5 août 2015 - 17 h 28 min

    Plus que jamais, nous devons
    Plus que jamais, nous devons soutenir notre armée qui est un rempart contre nos ennemis sionistes. Nous devons etre la seconde colonne de celle ci.




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2015 - 17 h 24 min

    L’armée parle, mais l’Algérie

    L’armée parle, mais l’Algérie est toujours sans président.




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2015 - 16 h 49 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 5. août 2015 – 16:48

    le peuple est avec l’ANP mais pas avec ses chefs.
    ===================
    Avec tous mes respects, ta remarque est sotte.
    Dans la vie, il faut des chefs, ils sont parfois mauvais, parfois bon, mais il en faut, sinon c’est l’anarchie et l’anarchie c’est toujours horrible.




    0



    0
    tahia el djazair
    5 août 2015 - 16 h 19 min

    LE PEUPLE est avec L’ANP
    LE PEUPLE est avec L’ANP ….. VIVE LES OFFICIERS DE L’ANP CONTRE LA PROPAGANDE DES ENNEMIS DE LA NATION ET DE LA RÉPUBLIQUE . SALIR les officiers algériens c’est frapper l’ANP dans le dos et l’Algérie dans son cœur ….Nul n’est parfait , mais les officiers algériens sont ceux là qui ont vaincu le terrorisme wahabiste mercenaire ….VIVE ZEROUAL , NEZZAR ,LAMARI ,TOUFIK , GUENAIZIA , et tous les autres officiers et généraux nationalistes , les héros de la patrie .. tahia el djazair et gloire aux martyrs … UNE NATION SANS ARMÉE FORTE c’est une nation de minables !!!! nous voulons la puissance de l’ANP! Les autres bavardages ne nous fera pas avancer . Les algériens ne seront libres et respectés que si l’ANP est puissante …on oublie pas 1830 et 1992 …. PERSONNE NE NOUS TROMPERA !!!!!




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2015 - 15 h 48 min

    le peuple est avec l’ANP mais
    le peuple est avec l’ANP mais pas avec ses chefs.




    0



    0
    AnonymNaime
    5 août 2015 - 14 h 41 min

    la meilleure recconnaissance
    la meilleure recconnaissance du peuple et le meilleur service que le peuple attend de l ‘ANP c ‘est son retrait definitive de la politique ,de rejoindre la caserne et de se consacrer uniquementau professionalisme afin de defendre l ‘integrité du territoire




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2015 - 13 h 41 min

    Il faut que ca soit clair,

    Il faut que ca soit clair, notre soutien est pour l’ANP ( notre armée, nos soldats) et non à ceux qui protègent le clan Boutef qui a détruit l’Algérie.

    Pas de confusion, SVP




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2015 - 13 h 19 min

    J’ai travaillé une fois dans
    J’ai travaillé une fois dans institution militaire en tant que civil non assimilé avec nombre de mes camarades civils,je vous assure que nous étions considérés par 98% des militaires comme des moins que rien!!!!

    ET du fantassin au colonel!!




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2015 - 11 h 17 min

    Le peuple soutient l’armée,
    Le peuple soutient l’armée, mais ne soutient pas Gaïd Salah ni Bouteflika ni son clan, le peuple soutient l’armée, la soutiendra, mais il faut qu’il y ait des changement au niveau politique, c’est impératif, le peuple ne peut pas rester indéfiniment dans l’attente, les choses doivent changer en haut lieu. G…




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2015 - 11 h 05 min

    il ne faut pas se faire
    il ne faut pas se faire d’illusions ,le communiqué de gaid salah est rarement lu ,suivi ou apprécié par la majorité ;les algériens sont sentimentaux quoiqu’on dise et la mort des soldats le premier jour de l’aid el fitr les a touché :ils l’ont fait savoir aux familles des victimes




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2015 - 10 h 31 min

    … »y a qu’à….faut que.
    … »y a qu’à….faut que. …on doit… »

    Et bé…chez l’Algerien l’enfonçage de portes ouvertes et les constats sont devenus une vraie spécialité voire un art….




    0



    0
    lhadi
    5 août 2015 - 9 h 24 min

    Les secousses régionales,

    Les secousses régionales, assez récurrentes, prennent source dans le centralisme politique, autiste aux revendications légitimes des Algériens et Algériennes qui sont aux prises avec les difficultés d’existence accrues que leur cause la politique du pouvoir actuel.

    Le problème est donc économique et social.

    La solution doit être politique.

    On doit, donc, être la marée montant de paroles et d’arguments, d’une part, pour convaincre ceux qui s’enferment dans leur aporie et leur dichotomie, et d’autre part, apporter des réponses au constat d’ignorance qui ne peut qu’invalider toute nouvelle orientation politique.

    Il y a des solutions pour que le siècle des lumières ait sa place parmi nous.

    Sommes nous condamnés à attendre deux siècles pour s’affranchir de l’emprise du sous-développement, terreau fertiliseur de toute forme de violence ?

    Cette question doit être le socle de toute nouvelle orientation politique dont la clé de voûte est la décentralisation, assurance tout risque contre toutes formes de contestation.

    Face à une société qui met trop de temps à dépasser sa propre vision traditionnelle alors que le monde bouge, avance, se bouleverse, se réinvente, le Césarisme Bouteflikien doit comprendre le mécanisme des autres pour avancer dans sa propre démarche.

    Il y va de sa crédibilité.

    Celle-ci passe par une stratégie à revoir pour maintenir une politique ambitieuse de solidarité qui définit l’intérêt commun pour relever le défi de la justice sociale et de l’unité nationale.

    C’est par une adhésion consciente à un choix de reformes le plus adéquat, le plus efficace et surtout le plus porteur de progrès de modernité que l’Algérie se construira.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    zyriab
    5 août 2015 - 9 h 11 min

    C’est tellement naturel.
    C’est tellement naturel. L’ANP digne héritière de la glorieuse ALN est composé essentiellement d’enfant du peuple comme hier l’ALN était composée à 100 % d’enfants du peuple . Les sacrifices consentis par le peuple sont connus (en 1962 nous savions qu’il n’y avait pas une famille qui n’avait pas un chahid dans sa famille) Malgré les campagnes de dénigrement venues de l’étranger (rappelons nous la campagne du qui tue qui )tout le peuple Algérien sait que son armée ce sont ses enfants nous n’avons pas de mercenaires ni d’étrangers au sein de notre armée uniquement nos enfants du simple soldat au général major




    0



    0
    Abou Stroff
    5 août 2015 - 8 h 50 min

    « L’Armée parle » dixit K.
    « L’Armée parle » dixit K. M.
    au risque de limiter l’enthousiasme de mes compatriotes, je me permets de mettre un bémol au titre de l’auteur.
    en effet, il me semble que ce n’est pas, à proprement parlé, l’armée qui parle mais bien le vice-ministre de la défense et chef d’état-major de l’ANP qui parle au nom de l’armée.
    cette mise au point précisée, j’avance, avec toute la modestie qui m’étouffe, que ammi salah s’apprête à briguer le poste de brizidène de la ripou-blik dès que son bienaimé fakhamatouhou national se mettra à grignoter les pissenlits par la racine.
    en effet, un nombre incalculable de bidasses ont été assassinés depuis des années et ni l’armée, ni le président de la ripou-blik n’ont daigné condamné officiellement ces assassinats, ni essayé de conforter les familles de ces bidasses. une question s’impose:pourquoi y a t il eu changement dans la posture si ce n’est que ammi salah se prépare à occuper le terrain que laissera vacant kouider el mali?




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2015 - 8 h 26 min

    C’est ca notre amour est
    C’est ca notre amour est pudique. L’expression de l’amour en Algerie est toujours suggere, pudique, pas etale. On ne montre pas nos sentiments, pourtant de temps a autre, ca fait du bien, ca nous lie, ca nous relie. Que la population ait pu dire son affection a son armee et que son armee ait pu aussi le temoigner, ca fait un bien fou : on se parle !
    Dieu vous protege et vous guide Amin.Votre etes notre defense, comme diraient les exegetes, notre defense « incarnee ». On vous garde.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.