Fin de fiction

Par Kamel Moulfi – Le cinéma de l’Union européenne sur les réfugiés a duré le temps d’un mauvais film. La fiction prend fin ; on revient à la réalité. Les frontières se font plus étanches sans égard pour l’accord de Schengen qui permet la libre circulation dans son espace. Le gouvernement allemand a ouvert la voie à ce retour en arrière en décidant de réinstaurer – «temporairement», laisse-t-il croire – les contrôles frontaliers pour faire face à l’afflux des réfugiés. La discrimination est réinstaurée entre les citoyens UE et les autres, ceux du «Sud». Il y a un proverbe, chez nous, qui convient bien à cette situation, créée «avec leurs mains» par les pays occidentaux et qu’ils devront démêler «avec leurs dents». L’euphorie factice et hypocrite fabriquée par la propagande à propos des «réfugiés syriens accueillis à bras ouvert», a fait place à un agacement des dirigeants des principaux pays de l’UE, qu’ils n’essaient même pas de cacher. Les capacités réelles d’accueil ne répondent pas aux besoins de la propagande, sans compter les désagréments que cause le «mélange» de modes de vie, radicalement différents. Des signaux sont alors lancés vers l’opinion publique pour la préparer à un autre scénario, moins humanitaire et plus lucide. Sur les écrans des médias instrumentalisés, passent maintenant les images de l’enfermement matérialisé par les clôtures comme celles qui entourent la Hongrie. Dans ce pays, les migrants clandestins qui l’utilisent comme couloir de passage vers le cœur de l’UE, risqueront gros quand le nouveau dispositif législatif qui les vise spécialement sera mis en place. Ils arrivent de Syrie, d’Irak et de Libye, mais aussi d’une autre contrée, plus lointaine, l’Afghanistan, ravagée par la guerre déclenchée par l’Otan. La crise des réfugiés s’installe durablement dans l’UE et la réunion d’urgence, le 22 septembre, des ministres de l'Intérieur, n’y changera rien, ni dans l’immédiat ni à moyen terme. Ce n’est, en tout cas, pas avec un simple plan de répartition, obligatoire ou non, des réfugiés entre les Etats membres de l'UE, que le problème sera réglé. Les réfugiés ne sont pas un gâteau à partager. La solution ? Que les dirigeants des pays occidentaux se mêlent de ce qui les regarde et nous laissent tranquilles !
K. M.

Comment (9)

    Sprinkler
    18 septembre 2015 - 15 h 00 min

    « L’espace vital »
    « L’espace vital » («lebensraum » en allemand) cher au wahabi-sionisme serait-il entrain de se réaliser karimdjazair ? Derrière le démantèlement de l’Irak et de la Syrie semble se dessiner en clair-obscur « l’expression » de l’expansionnisme « foncier et idéologiques  » de ces deux « sécrétions » consanguines – le sionisme et le wahabisme – antagonistes en apparence, mais de même veine…Et dire que l’Algérie – dixit Hassan II – devait servir de « laboratoire », de « matrice », de« vivier » au funeste « projet social » à l’œuvre aujourd’hui en Syrie, en Irak et en gestation en Libye…L’Histoire retiendra qu’aucune monarchie du Golfe – riche à vomir – n’a daigné accueillir ne serait-ce qu’un seul de ces damnés d’apatrides attirés par le « Nord magnétique »…Ne supportant que la promiscuité de leurs « domestiques », nos exportateurs cathodiques « ‘d’’humanisme » et « d’orthodoxie » islamiques prompts à nous expédier au Paradis sans frais de port, ces bédouins- sédentaires « pensionnaires saisonniers des palaces de la jet-set auraient-ils tout-à-coup « abrogé » les articles de foi relatifs à la solidarité et à l’hospitalité ? Depuis l’invasion de l’Afghanistan et la création de « l’hydre talibane » , faut le dire, nul mieux que les Américains et leurs vassaux d’Europe connaissent le pouvoir « pathogène intrinsèque » du wahabisme, une forme virale prolifique aux effets dévastateurs sur les « organismes vivants », qui a infesté et défiguré tout le Moyen Orient jusqu’à l’Afrique du Nord, un germe virulent inoculé par le triumvirat impérialo-wahabi-sioniste jusqu’à la « moelle » des peuples réfractaires au Nouvel Ordre Mondial.




    0



    0
    Yves44
    18 septembre 2015 - 7 h 01 min

    On lit en conclusion dans cet
    On lit en conclusion dans cet article : « Que les dirigeants des pays occidentaux se mêlent de ce qui les regarde et nous laissent tranquilles ! » !!!!
    Je suppose que l’éditorialiste en disant « nous » veut dire « nous les pays arabes » !!!
    Je suis entièrement d’accord avec cette réflexion, les occidentaux n’auraient jamais du intervenir en Irak et en Libye !!!!!
    Actuellement, nous aurions pour diriger ces pays, en Irak un fils de Sadam et en Libye un fils de Kadhafi !!!
    Quoi de mieux que de petits dictateurs en herbe pour remplacer leurs grands dictateurs de père !!!
    En Syrie, c’est pareil, soutenons Bachar quelques années encore pour que sont fils soit en age de remplacer son père, comme Bachar en son temps a remplacé son père Hafez !!!!
    Au moins on aurait un semblant de paix dans ces pays !!
    Bon d’accord, les peuples Irakiens, Libyens et Syriens souffriront un peu, mais ce ne sont pas nos affaires !!!
    De toute façon, il n’y a pas d’autre solution pour faire cohabiter des sunnites avec des chiites avec des alaouites, avec etc etc …….
    Vous avez entièrement raison « Que les dirigeants des pays occidentaux se mêlent de ce qui les regarde et les laissent tranquilles avec leur dictateurs au moins on aura un peu de tranquillité » !!!!
    Nous avons déjà assez à faire dans l’UE pour accueillir : les émigrés d’Afrique noire et du Maghreb !!! Parce que là aussi tous les problèmes évidemment sont occasionnés par les occidentaux !!!
    Pas plus tard qu’aujourd’hui 17 sept. , on annonce un coup d’état au Burkina Faso !!! Et bien devinez c’est la faute à qui ???? Vous avez deviné, bien évidemment aux occidentaux !!!
    Salutations.




    0



    0
    karimdjazair
    17 septembre 2015 - 19 h 36 min

    Bien vu kamel, le drame des
    Bien vu kamel, le drame des réfugiés, dont une partie de l europe porte une lourde responsabilité, en s étant rendu complice de la politique de chaos voulu par l impérialisme américain, a été exploité et instrumentalisé pour pretexter la fin des accords de Schengen. A ce jeu malsain, certains dirigeants vont finir par faire exploser l union europenne meme, parce qu ils auront developpé un repli communautaire dans chacun des etats.

    Les réfugiés encore une fois, n ont pas souhaité cette situation, ils vivaient en paix chez eux, dictature ou pas, et c est l ingérence, le chaos formenté par les occidentaux qui ont provoqué cette exode.




    0



    0
    Sprinkler
    17 septembre 2015 - 19 h 03 min

    Bienheureux les Yankees
    Bienheureux les Yankees maîtres d’ouvrage de ces cataclysmes qui par-delà l’Atlantique regardent ces pays, par leurs légions ravagés, de leurs peuples se vider…Tandis que le gardien des Lieux Saints de l’Islam et du parking de l’US AIR FORCE – Roi de Vallauris –  » croise  » le fer contre l’infidèle yéménite, sur le chemin de l’exile les hordes sauvages de DAECH jettent par millions femmes et enfants, hommes et vieillards…Piètre Europe qui a cédé aux  » sirènes  » du  » printemps arabes  » aujourd’hui prise d’assaut par un essaim de réfugiés, pour toute récompense…Que chacun des pays qui a pris part à ce  » printemps du chaos  » récolte ce qu’il a semé. Et c’est bien peu de chose au regard des millions de victimes de leur barbarie  » civilisée « . L’Europe trompée saura-t-elle apprécier le prix de son aveugle allégeance à l’Empire et aux primitifs d’Arabie ? Rien n’est moins sûr…




    0



    0
    New kid
    17 septembre 2015 - 14 h 50 min

    Les oiseaux, dans les airs,
    Les oiseaux, dans les airs, tout comme le soleil traverse les frontières sans passeports et surtout pas dans les couloirs destinés aux animaux.
    Les migrants majoritairement musulmans fuient leurs pays dans les griffes de dictateurs ou de vampires islamistes.
    Les petro dollars ne servent qu’à la débauche des arabes ou à l’achat de biens immobiliers avec l’argent volé aux peuples.
    Aucun pays arabes ou musulmans n’attire cette « harraga » humaine qui déferle sur les pays des « koufars » comme un tsunami. Laissant les lieux saints aux prises des grues mécaniques pour décimer les quelques honnêtes sardines qui n’auront pas la chance de gouter au mouton.
    On a beau dire , les koufars européens seront les premiers au paradis et les arabes islamistes auront la porte du Hadès grande ouverte !




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    17 septembre 2015 - 14 h 04 min

    Je ne sais pas comment ils
    Je ne sais pas comment ils vont se depatouiller mais qui seme le vent récolte la tempête. D’ailleurs on n’a vu également la face des régimes monarchiques dont le Maroc qui a soutenu les groupes djihadistes et qui impose le visa au Syriens.De toute façon tôt ou tard si nous sommes vraiment des algériens il faudra tout faire pour faire sauter les monarchies car ils veulent la peau de la république algérienne qui a été fondé non sur une simple signature mais par le sang des vaillant patriotes algériens.




    0



    0
    Anonyme
    17 septembre 2015 - 13 h 45 min

    Envoyé spécial!!!
    Lors de

    Envoyé spécial!!!

    Lors de l’émission «Envoyé spécial», on voyait un missionnaire du gouvernement français, en Allemagne, chargé par le président français, choisir et sélectionner les «bon» réfugiés (jeunes, beaux, universitaires, ingénieurs, informaticiens,…), pour améliorer la race française. On se croirait dans un souk au bétail, où les riches choisissent le meilleur bélier pour l’Aïd.
    Honte à la France,




    0



    0
    zorba
    17 septembre 2015 - 12 h 06 min

    L’Espace Schengen montre ses
    L’Espace Schengen montre ses limites ,vous entrez dans un pays cela vous permet d’acceder a tous les autres membres ,c’est une politique laxiste l’Europe etant la seule région du monde a avoir un systéme aussi libéral et souple , l’entré en Tunisie ne vous permet pas l’accés a tous les états MENA .En ces temps de terrorisme islamique et de migrations massives il est normal que chaque état veuille reprendre au moins pour un temps donné le contrôle de ses frontières ,on demande a l’U E de faire ce qu’aucun état dans le monde ne fait ,il ne faut pas être hypocrite et demander aux autres ce que l’on refuse sur son territoire .




    0



    0
    Anonyme
    17 septembre 2015 - 10 h 58 min

    ET notre ministre de

    ET notre ministre de l’intérieur, quand est-ce-que il aura l’audace de nettoyer l’Algérie de ces gitans et clandestion qui décorent nos villes déjà sales et délabrées.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.