La culture de l’arme blanche

Par Kamel Moulfi – Les scènes inadmissibles de violence à l’école mettant aux prises des enfants – et il n’est pas rare qu’ils utilisent des armes blanches – se banalisent. La violence à l’école vient de la rue et quand l’établissement scolaire manque de surveillants ou que ceux-ci ne font pas correctement leur travail, elle trouve la voie libre et il ne faut pas s’étonner, dans ce cas, d’apprendre que des élèves en classe portent des couteaux sur eux, prêts à les utiliser au moindre prétexte. La «culture» de l’arme blanche fait des ravages dans le milieu des apprentis-voyous. Les surveillants, quand ils existent, sont-ils formés et préparés à leurs missions, notamment à empêcher les germes de la vermine de se développer et de nuire aux autres, et faire régner le calme dans l’établissement ? Les médias ont déjà traité, en long et en large, de la violence et ont fait ressortir l’insuffisance des mesures qui sont prises par les pouvoirs publics. Ces derniers se contentent de «campagnes de sensibilisation» pour affronter ce phénomène gravissime qui ronge la société algérienne et qui nécessite des mesures radicales : refonte totale du système éducatif, réforme profonde du paysage audiovisuel national médiocre qui constitue une véritable bombe à retardement, contrôle rigoureux d'internet, responsabilisation par des mesures coercitives et pas seulement par le discours moral des parents démissionnaires, etc. L’incivisme, par défi à l’Etat ou par manque d’éducation et ignorance des règles de conduite qui fondent la cohabitation, en milieu urbain particulièrement, est visiblement toléré par la société. Or, c’est sur l’environnement de l’école qu’il faut agir en priorité, pour la protéger et en faire, pourquoi pas, un sanctuaire où la violence, y compris verbale, est absolument bannie. A Hadjout, dans la wilaya de Tipasa, une bagarre à l’arme blanche a envoyé trois élèves, blessés, dont un grièvement, à l’hôpital. Elle a eu lieu dans un CEM qui porte le nom – quelle ironie du sort ! – d’Ibn Khladoun. Jeudi, c’est l’Aïd El-Adha. Dans les familles où l’inconscience domine, les enfants vont être conviés à assister au rite de l’égorgement du mouton et il pourrait se trouver des écervelés pour les initier dès ce tendre âge au maniement du couteau sur une créature vivante.
K. M.

Comment (30)

    lyes Oukane
    23 septembre 2015 - 6 h 21 min

    @ anonyme de 16h17
    Comment je

    @ anonyme de 16h17

    Comment je fais pour faire le tri ?

    Je vais t’expliquer ma démarche .

    J’ai voulu savoir à qui j’avais à faire . Je t’ai donc tendu la perche en espérant un échange un peu plus courtois mais ,peine perdue , tu ‘as pas saisi ta chance . Tu es resté dans l’invective et l’impulsivité gratuite .

    Que tu sois seul ou une bande à toi tout seul ,peu m’importe .D’ailleurs ,si tu voulais te démarquer d’autres anonymes ,tu aurais pensé à écrire sous un pseudo choisi et unique .Pas plus compliqué que ca .

    Bonne journée .




    0



    0
    Anonyme
    22 septembre 2015 - 15 h 20 min

    lyes Oukane
    ___
    Je t’ai bien

    lyes Oukane
    ___

    Je t’ai bien dis « Si tu réponds à côté, mieux vaut fermer son bec! »
    Tu arrêtes de (…) maintenant?




    0



    0
    Anonyme
    22 septembre 2015 - 15 h 17 min

    lyes Oukane (non vérifié) |
    lyes Oukane (non vérifié) | 22. septembre 2015 – 15:19

    @ anonyme de 14h26

    que veux – tu que je te dise que je ne t’ai déjà dit ?…..Pourquoi ne fais-tu pas la même remarque aux hommes de ce site qui n’aiment pas boutef et ses bouffons ?
    Tu reproches aux autres d’être hors sujet alors que tu n’effleures pas un seul instant le thème traité par cet article …….
    ___

    Qu’est-ce-que tu en sais? Puisque je signe « anonyme » qui sont une flopée sur ce site? Comment tu as fait pour faire le tri (ou détecter)entre « mes » « anonymes » et les autres « anonymes » ?
    « Brouti »!




    0



    0
    lyes Oukane
    22 septembre 2015 - 14 h 19 min

    @ anonyme de 14h26
    que veux –

    @ anonyme de 14h26

    que veux – tu que je te dise que je ne t’ai déjà dit ?

    Je suis là pour lire tout le monde y compris les peu nombreuses intervenantes de ce journal .Je ne réponds pas à la place de kahina ,je te fais remarquer que tu es trop agressif avec elle .C’est mon côté bon samaritain qui te gène et toi tu n’aimes pas qu’on critique les ripoux de la république . Je n’aime pas les voleurs et je suis un féministe acharnée .

    Pourquoi ne fais-tu pas la même remarque aux hommes de ce site qui n’aiment pas boutef et ses bouffons ?

    Tu reproches aux autres d’être hors sujet alors que tu n’effleures pas un seul instant le thème traité par cet article . Moi non plus ,d’ailleurs .




    0



    0
    Anonyme
    22 septembre 2015 - 13 h 26 min

    lyes Oukane (non vérifié) |
    lyes Oukane (non vérifié) | 22. septembre 2015 – 2:22
    ___

    Puisque tu réponds à la place de Kahina,tu supposes donc qu’elle est incapable de répondre .
    Comme tu veux nous montrer ton esprit logique et rationnel en nous disant « tu devrais savoir qu’on insulte personne et qu’on avance des arguments infaillibles pour contrer son adversaire .Tu es loin du compte . … » il fallait donc répondre précisément aux questions que je lui avais posé au lieu de tes âneries sur la « femme algérienne » qui n’est pas le sujet! Qui est loin du compte donc?
    Relis les questions et répond!
    .
    Les voici:
    1/Pourquoi demander à AP un « droit de réponse » en les « remerciant » pour accoucher d’une ligne superflue disant tu n’as pas besoin de répondre! (C’est bien ce qu’elle a dit). C’est vrai ou c’est faux?
    2/Et les mensonges, les dénigrements, les calomnies envers un Président, les ministres ne sont pas une violence chez vous! ( tu peux répondre à cette question?)
    3/Ce n’est pas une ignorante en tout, comme toi, qui va donner des leçons à de vieux routiers dans la politique et la diplomatie, qui en ont vu de toutes les couleurs ( Tu n’as pas compris que je parle de Bouteflika et non de moi qui ne l’est pas?). Tu peux répondre?
    .
    Si tu réponds à côté, mieux vaut fermer son bec!




    0



    0

Les commentaires sont fermés.