Le concours de recrutement de plus de 28 000 enseignants reporté

La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, a annoncé lundi à Alger le report du concours de recrutement d'enseignants, initialement prévu le 23 avril, sans préciser la nouvelle date de ce concours qui concerne plus de 28 000 enseignants des différents paliers. Lors d'une conférence de presse en marge d'une journée d'étude sur «les programmes scolaires de deuxième génération», Mme Benghebrit a précisé que «le report du concours n'est pas forcément négatif», estimant que «les candidats ont ainsi plus de temps pour s'y préparer». Les candidats intéressés pourront consulter les diplômes exigés, les spécialités et le programme du concours dès mardi sur le site du ministère (www.education.gov.dz), a fait savoir la ministre. Les inscriptions seront ouvertes du 28 mars au 17 avril prochain sur le site (www.onec.dz) de l'Office national des examens et concours (ONEC), a-t-elle ajouté, précisant qu'après les inscriptions, des rendez-vous seront fixés aux candidats pour le dépôt des dossiers. Mme Benghebrit a souligné que son département avait réquisitionné 700 centres à travers l'ensemble du territoire national pour faciliter le dépôt des dossiers. A une question sur la menace de démission collective et de boycott du concours de recrutement par les enseignants contractuels qui contestent que le concours ne prenne pas compte de l'expérience, la ministre a assuré qu'aucune personne n'avait été lésée d'autant que le secteur, a-t-elle dit, leur a donné la chance au cours des deux dernières années d'être recrutés sur la base du diplôme. Le boycott du concours de recrutement reste un «choix personnel», a estimé la ministre, appelant les concernés à faire prévaloir la raison. La ministre de l'Education a, par ailleurs, annoncé la tenue, mardi, d'une réunion de haut niveau avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique en vue de tenter d'adapter le nombre de diplômés des Ecoles normales supérieures aux besoins du secteur jusqu'en 2030 et de définir le nombre d'ENS à ouvrir, ainsi que les spécialités et les niveaux requis.
R. N.

Commentaires

    sidali soraya
    24 juin 2016 - 1 h 22 min

    Master en agronomie
    Master en agronomie




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.