Djelfa efface Washington

Par Kamel Moulfi – La visite officielle d’Abdelmalek Sellal à Washington, aux Etats-Unis, a été complètement étouffée par la virée spirituelle de Chakib Khelil à Djelfa. C’est la preuve que l’actualité ne fait pas dans le protocole. Elle a d’autres critères et classe les événements selon leur importance médiatique. Entre Bennahar, à Djelfa, où se trouve la zaouïa (confrérie) de Si M’hamed Ben Merzoug, dont les adeptes recevaient avec tous les honneurs Chakib Khelil, et la Maison-Blanche, à Washington, où Abdelmalek Sellal s’est rendu pour la rencontre au sommet d’une cinquantaine de chefs d'Etat et de gouvernement autour de Barack Obama, sur la sécurité nucléaire, c’est la petite bourgade des Hauts-Plateaux, chez nous, qui a eu le privilège de figurer à la Une. L’ancien ministre de l’Energie aurait pu se rendre à la Coupole du 5-Juillet pour se voir gratifier d’une ovation-réhabilitation en profitant du rassemblement organisé par son avocat, Amar Saïdani. Mais le risque de faire de l’ombre au président Bouteflika auquel était dédié ce meeting l’en a peut-être dissuadé. C’est donc Djelfa que Chakib Khelil a choisi pour quitter sa traversée du désert et revenir à la case départ. Pourquoi Djelfa ? Quel symbole se cache derrière cette ville ? Quelle sera l’étape suivante ? Tout le monde le sait, Khelil n’est pas en odeur de sainteté partout dans les villes d’Algérie, contrairement à Djelfa où il a bénéficié de l’hospitalité des notables, mais en l’absence de la population locale dont on ne sait pas ce qu’elle pense de cette visite inattendue. Saïdani a fait l’éloge de l’ancien ministre de l’Energie, mais beaucoup d’indices laissent penser qu’il n’a pas réussi à convaincre l’opinion publique. On peut considérer, sans risque de se tromper, que son discours-forcing sur un ton péremptoire favorable à Chakib Khelil et menaçant pour ses adversaires, n’est pas passé chez les jeunes qui en sont encore à attendre – naïvement ? – que la justice fasse son travail. Mais il faudra s’y habituer : Chakib Khelil est au centre du paysage médiatique pour longtemps encore.
K. M.

Comment (42)

    Anonyme
    3 avril 2016 - 7 h 31 min

    zaouia tbehdila…culture du
    zaouia tbehdila…culture du za3imisme…ouled lharka wel mgharba…hizb franssa wel mna du traître messali….n’en jetez plus! Ce régime a réussi à conjuguer toutes les malédictions!
    Tout ça parce qu’un petit homme connu pour sa mentalité tordue depuis toujours et sa famille de tarés hystériques puissent prendre le pouvoir et s’installer à vie!




    0



    0
    sahraoui
    3 avril 2016 - 6 h 41 min

    le feu et respecté ait Ahmed
    le feu et respecté ait Ahmed a dit il y a quelques années l’Algérie est entre les main des ses enfants et l’Algérie n’est pas une république bananière ou l’ont nous amène un président dans le coffre pour nous gouverner .nous avons un potentiel d’enfants de l’Algérie pour nous gouverner .la ils sont entrain de fabriquer un président qui est arrivé dans un coffre .

    ou êtes vous Mr ouYahia Mr belkhadem et a tous les généraux pour vous laisser guider comme des moutons .c’est la honte pour les algériens et les algériennes




    0



    0
    Haoui Torkia
    3 avril 2016 - 0 h 06 min

    Quand j’entend parler de
    Quand j’entend parler de Chakib Khlil en tant que futur Président de la République Algérienne, je me dis que ceux qui tiennent ce discours ou ils sont fous ou ils font dans l’intox et la provocation pour faire sortir les jeunes dans la rue, ce qui complètement irresponsable.




    0



    0
    RAYESELBAHRIYA
    2 avril 2016 - 20 h 55 min

    Par Kahina (non vérifié) | 2.

    Par Kahina (non vérifié) | 2. avril 2016 – 14:19
    @Par RAYESELBAHRIYA (non vérifié) | 2. avril 2016 – 14:04
    y a une concurrence entre 2 clans au somment de l’état.
    il faut etre aveugle et naif pour ne pas comprendre la valse qui
    se joue, ces dernieres semaines.
    une chose est sure notre pays risque de plonger dans une sombre
    et tellurique situation, incontrolable.
    ……………
    Deux clans:
    Un clan qui veut sauver ce qui reste.
    Un clan qui veut détruire ce qui reste

    ——

    qui veux sauver ce qui reste des restes ?

    qui veux détruire ? c deja connu et largement entamé




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 20 h 42 min

    Qu’il soit « béni » par la
    Qu’il soit « béni » par la Zouia, qu’il soit l’intime de Bouteflika, qu’il jure sur sa tête ou celle de Saidani,rien n’effacera les graves soupçons, qui pèse sur lui. Si par malheur il devient le futur président,il dirigera non pas un peuple de vrais citoyens, mais des moutons qu’il devra tondre.




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 19 h 44 min

    @ Par Trinita mon nom est
    @ Par Trinita mon nom est personne (non vérifié) | 2. avril 2016 – 20:29

    : ne pas oublier que M. Chakib Khelil est le frère véritable du Président et non pas Said.

    ^^^^^^^^^^^^

    au sens propre ou figuré? son frère dans la secte?

    C’est quoi cette nouvelle encore.

    Explique nous, nous sommes perdus.




    0



    1
    Trinita mon nom est personne
    2 avril 2016 - 19 h 29 min

    L’article est fort pertinent
    L’article est fort pertinent et il y a de quoi. Entre un « présidentiable » de taille et un bouffon chauffe-strapontin, le choix des médias est vite fait. Donc pleins feux sur Djelfa, laquelle a réussi à éclipser Washington.

    De plus, l’objet des deux visites n’est pas le même. A Djelfa, c’est « le Revenant », le « Retour de l’Enfant prodigue » et un scénario ressemblant au retour de Napoléon de l’île d’Elbe.

    A Washington, rien de tout ça mis à part une discussion ennuyeuse et ennuyante sur un sujet aussi ésotérique que la sécurité nucléaire…Sellal avait un papier élaboré par des grattes-papiers pour lire avec difficulté. Rien de plus.

    Ce qui c’est passé à Djelfa est très important. Sur le plan symbolique d’abord puisque c’est les Zaouias, pierre angulaire du drôle de régime féminazi des Bouteflika. Puis par la qualité de l’homme: ne pas oublier que M. Chakib Khelil est le frère véritable du Président et non pas Said.

    Ceci dit le conflit autour de la succession semble scellé.




    0



    0
    Kenza
    2 avril 2016 - 19 h 00 min

    Boutef a envoyé Sellal à
    Boutef a envoyé Sellal à Washington où il va trouver Barack, et Chakib Khallil à Djelfa où il espère trouver la baraka!




    0



    0
    sami
    2 avril 2016 - 17 h 17 min

    Quelle hypocrisie,quelle
    Quelle hypocrisie,quelle malhonneteté.Il choisit la religion pour sec refaire une virginité dans une zaouia qui ne sont ni plus ni moins que des parasites dépositaires de l’obscurantisme ambiant dans notre pays.Son mentor boutef est un adepte des zaouias par lesquelles il commençaient ses visites dans ses déplacements.
    Il aurait pu demander à Hammadache de lancer une fétoua de réhabilitation en sa faveur.
    On n’est pas encore sorti de l’auberge.




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 17 h 03 min

    Par Blamengoul (non vérifié)
    Par Blamengoul (non vérifié) | 2. avril 2016 – 16:39

    Qu’on dénonce la malfaisance des uns et des autres est une chose mais verser dans le régionalisme et l’ostracisme anti-marocain le plus stupide et alimenter les haines d’un autre âge, cela vole très bas.
    —————

    Je vais en ajouter une de «anti marocain» très justifiée, vas y te faire voir ailleurs espèce d’esclave marocain. La racaille marocaine infiltrée en 1962 en Algérie par des traitres locaux, est responsable de la gestion catastrophique et le génocide culturel en Algérie par des traitres marocains rentrés en Algérie à son indépendance, il faut faire en Algérie le grand nettoyage de toute cette vermine marocaine qui est au pouvoir en Algérie pour la détruire




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 17 h 01 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 2. avril 2016 – 17:44

    Par Anonyme (non vérifié) | 2. avril 2016 – 16:19

    Ce qui est plus grave dans cette affaire, le régime bouteflikien pour réhabiliter un criminel notoire et grand ami de la famille Bouteflika, joue sur le sentiment religieux en se servant d’une zawiya pour blanchir l’un des plus grand criminel qui a pillé l’Algérie avec l’aide des Bouteflika
    =============
    La coupe de champagne qu’il avait sur sa photo et sa cravate de noeud de papillon etait… du champomy, il fallait nous le dire Khellil est le descendant d’un des compagnons du Prophete (que Dieu me pardonne), on n’aura qu’a le faire roi d’Algerie. Dieu nous preserve des fils traitres, ils ne se cachent meme plus, ils pavoisent.
    ……………

    Le clan CHAKIB le pilleur vacille entre le dieu du champagne et le Dieu de la zaouïa.




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 16 h 44 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 2. avril 2016 – 16:19

    Ce qui est plus grave dans cette affaire, le régime bouteflikien pour réhabiliter un criminel notoire et grand ami de la famille Bouteflika, joue sur le sentiment religieux en se servant d’une zawiya pour blanchir l’un des plus grand criminel qui a pillé l’Algérie avec l’aide des Bouteflika
    =============
    La coupe de champagne qu’il avait sur sa photo et sa cravate de noeud de papillon etait… du champomy, il fallait nous le dire Khellil est le descendant d’un des compagnons du Prophete (que Dieu me pardonne), on n’aura qu’a le faire roi d’Algerie. Dieu nous preserve des fils traitres, ils ne se cachent meme plus, ils pavoisent.




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 16 h 19 min

    La zaouïa satanique au

    La zaouïa satanique au service du clan.
    Qui a dit que le satanisme ne gère pas le pays.




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 16 h 08 min

    CHAKIB est en mission

    CHAKIB est en mission spéciale pour détruire le pays.
    Il a eu sa prière satanique chez la zaouia des harkis, il ne lui reste que à exécuter son plan diabolique sous les applaudissements du tunisien drebki et ses maitres.




    0



    0
    Blamengoul
    2 avril 2016 - 15 h 39 min

    Qu’on dénonce la malfaisance
    Qu’on dénonce la malfaisance des uns et des autres est une chose mais verser dans le régionalisme et l’ostracisme anti-marocain le plus stupide et alimenter les haines d’un autre âge, cela vole très bas.




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 15 h 21 min

    Rappelons que les zawiya ont
    Rappelons que les zawiya ont soutenu et aidé le colonialisme français en Algérie, elles étaient son alliés au même titre que les harkis.




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 15 h 19 min

    Ce qui est plus grave dans
    Ce qui est plus grave dans cette affaire, le régime bouteflikien pour réhabiliter un criminel notoire et grand ami de la famille Bouteflika, joue sur le sentiment religieux en se servant d’une zawiya pour blanchir l’un des plus grand criminel qui a pillé l’Algérie avec l’aide des Bouteflika. Ce retour du voleur bandit Khellil qui n’a pas une seule goutte de sang algérien qui coule dans ses veines, n’a qu’un seule explication, le protéger des accusations dans un procès en cours en Italie, pour crimes et corruptions qui pèsent sur lui, son rapatriement vers l’Algérie le confirme. Le peuple sait que le régime Bouteflika en est un de mafieux, Bouteflika lui même a été accusé pour détournement de fonds algérien alors qu’il occupait les fonctions de MAE. C’est le clan mafieux au pouvoir qui tente de protéger l’un des leur parce que ce clan Bouteflika est impliqué jusqu’au cou dans cette affaire de corruption de vol de l’argent du peuple algérien.




    0



    0
    mohamed el Maadi
    2 avril 2016 - 15 h 15 min

    Souvenez-vous de mes propos
    Souvenez-vous de mes propos sur le directeur financier des chaînes d’hôtel IBIS avec qui j’ai eu une discutions.Dans cette région plutôt  » indépendante » ce sont les affaires qui prime et rien d’autre.C’est bourré de milliardaire qui je savent pas quoi faire de leur fric..




    0



    0
    mohamed el Maadi
    2 avril 2016 - 15 h 09 min

    Je peut en parler je connais
    Je peut en parler je connais très bien les notables de cette region et allez savoir si ceux là n’ont pas fait un deal pour que chakib leur ouvre son carnet d’adresse.Il y a énormément d’argent dans cette région et il faut la sortir.
    Quand au citoyen djelfaouis il n’a pas le droit au chapitre car c’est clanique avec un gourou à a tête qui décide pour toute la tribu.




    0



    0
    selecto
    2 avril 2016 - 14 h 34 min

    @Par Tinhinane (non vérifié)
    @Par Tinhinane (non vérifié) | 2. avril 2016 – 13:34

    @Par selecto (non vérifié) | 2. avril 2016 – 13:13

    Cette Zaouia recrutait des harkis pour le compte du traitre Benlounis qui a été exécuté par un fidaï allah yarhmou.

    Parmi les homme de Benlounis il y avait le père de Jeanette Boughrab qui exécutait les prisonniers et les pauvres paysans à la hache et il était connu par la population sous le nom du « Harki à la hache ».
    ………….

    Merci pour ces informations!!!

    J’étais en train de chercher pourquoi DJELFA.

    Auriez-vous un lien à nous donner.
    Merci!
    ____________________________________

    L’histoire de la Révolution est une bombe à retardement si jamais la France exécuterait sa menace de rendre les archives de la Révolution qu’elle utilise comme un moyen de chantage contre les responsables Algériens pour les mieux tenir eux qui font semblant de les demander.

    La Région de Djelfa avec la petite Kabylie étaient le fief de Benlounis le militant du MNA et cette Zaouia était un centre recrutement pour lui, lors de la fuite du colonel Chabani de Biskra il a été arrêté dans la région de Bousaada dans une 403 noir avec ses gardes du corps sur dénonciation des gens de la région car il était sans pitié avec le maquis de Benlounis, ses hommes avaient l’ordre de ne pas faire de prisonniers..il envoyait ses meilleurs combattants dans cette région pour en découdre avec eux.




    0



    0
    Ali la pointe
    2 avril 2016 - 14 h 13 min

    Khelil; le pouvoir l’a fait
    Khelil; le pouvoir l’a fait rentré en Algérie, afin qu’il échappe au mandat d’arrêt internationale de la justice italienne, et par conséquent la mise en oeuvre de ce mandat aux USA qui aurait du l’expulser vers l’Italie §§

    De fait en Algérie il est in-expulsable, donc hors d’atteinte de toutes justices étrangères , et pour la justice algérienne n’en parlons pas !!

    durant quelques temps une cellule communication du pouvoir va nous le rendre propre et clean a souhait, pour le remettre en selle à l’énergie ou à l’économie

    voila le tour est joué !!!

    et compte tenu de l’amorphie générale du peuple qui se la ferme benoitement du soir au matin, je dis bien fait pour ce peuple de tube digestif plus prompt a se « castagner » pour un match de foot que pour l’avenir du pays et de ses enfants !!!




    0



    0
    Kahina
    2 avril 2016 - 14 h 07 min

    OUI, c’est calculé!

    OUI, c’est calculé! L’apparition du charlatan-voleur Chakib au moment où SELLAL discute des dossiers brulants aux USA, n’est pas un hasard. Mais un hasard bien calculé.

    C’est clair que le clan CHAKIB_DREBKI et leurs employeurs veulent passer la visite de Sellal sous la table.

    Que cherche l’axe DREBKI-CHAKIB??
    À faire passer le message suivant: Le voleur Chakib est le MESSIE attendu pour l’économie du pays. C’est pour cette raison qu’ils ont voulu parasiter la visite de SELLAL à Washington par la médiatisation des charlatans de DJELFFA.




    0



    0
    Souhila
    2 avril 2016 - 13 h 54 min

    Nous demandons au

    Nous demandons au saint-cheikh-chakib-le-pilleur d’aller acheter la bénédiction de la justice ITALIENNE.
    La justice Italienne a sa propre zaouïa aussi.




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 13 h 53 min

    Êtes vous convaincu que notre
    Êtes vous convaincu que notre pays est vraiment en DANGEr ? Oui c’est le début de la fin de ce merveilleux pays …qui des hommes se sont battus pour des jours meilleurs …des salopards jouent avec ce bled comme on joue à la roulette russe sans être inquiété .




    0



    0
    L'ARNAQUE
    2 avril 2016 - 13 h 29 min

    Faire appel à une zaouïa pour
    Faire appel à une zaouïa pour innocenter le voleur chakib ??

    Il faut vraiment mépriser et haïr le peuple Algérien, pour lui infliger des arnaques sataniques de ce calibre.




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 13 h 20 min

    Par DZDZ (non vérifié) | 2.
    Par DZDZ (non vérifié) | 2. avril 2016 – 13:10
    c’est pas que chakib qui est né au maroc
    la moitié de nos gouvernants sont nés au maroc et a leur tête bien sur notre héros national kouider le marsien




    0



    0
    Kahina
    2 avril 2016 - 13 h 19 min

    @Par RAYESELBAHRIYA (non
    @Par RAYESELBAHRIYA (non vérifié) | 2. avril 2016 – 14:04

    y a une concurrence entre 2 clans au somment de l’état.

    il faut etre aveugle et naif pour ne pas comprendre la valse qui

    se joue, ces dernieres semaines.

    une chose est sure notre pays risque de plonger dans une sombre

    et tellurique situation, incontrolable.

    ……………

    Deux clans:

    Un clan qui veut sauver ce qui reste.
    Un clan qui veut détruire ce qui reste




    0



    0
    RAYESELBAHRIYA
    2 avril 2016 - 13 h 04 min

    y a une concurrence entre 2
    y a une concurrence entre 2 clans au somment de l’état.

    il faut etre aveugle et naif pour ne pas comprendre la valse qui

    se joue, ces dernieres semaines.

    une chose est sure notre pays risque de plonger dans une sombre

    et tellurique situation, incontrolable.




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 12 h 36 min

    @Par selecto (non vérifié) |
    @Par selecto (non vérifié) | 2. avril 2016 – 13:13

    Cette Zaouia recrutait des harkis pour le compte du traitre Benlounis qui a été exécuté par un fidaï allah yarhmou.

    Parmi les homme de Benlounis il y avait le père de Jeanette Boughrab qui exécutait les prisonniers et les pauvres paysans à la hache et il était connu par la population sous le nom du « Harki à la hache ».

    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

    Une qui s’impose et que tous les Algériens aimeraient comprendre:
    Pourquoi GAID SALAH ferme les yeux sur ces traitres et escrocs




    0



    0
    Tinhinane
    2 avril 2016 - 12 h 34 min

    @Par selecto (non vérifié) |
    @Par selecto (non vérifié) | 2. avril 2016 – 13:13

    Cette Zaouia recrutait des harkis pour le compte du traitre Benlounis qui a été exécuté par un fidaï allah yarhmou.

    Parmi les homme de Benlounis il y avait le père de Jeanette Boughrab qui exécutait les prisonniers et les pauvres paysans à la hache et il était connu par la population sous le nom du « Harki à la hache ».
    ………….

    Merci pour ces informations!!!

    J’étais en train de chercher pourquoi DJELFA.

    Auriez-vous un lien à nous donner.
    Merci!




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 12 h 30 min

    Chakib a deux photo qui vont

    Chakib a deux photo qui vont faire toute son histoire:

    Une photo avec un verre de champagne à la main
    Une photo à la zaouia de djelffa jouant le monsieur propre

    Ça montre bien comment le clan Bouteflika manipule la religion pour « charlataniser » le peuple. Une politique de charlatans déclarés.

    Vive la technologie moderne , internet, qui fait divulguer et dévoiler toute votre hypocrisie et votre mépris envers le peuple que vous ne cessez d’humilié.

    DÉGAGEZ, RAS LE BOL DE VOUS




    0



    0
    selecto
    2 avril 2016 - 12 h 13 min

    Cette Zaouia recrutait des
    Cette Zaouia recrutait des harkis pour le compte du traitre Benlounis qui a été exécuté par un fidaï allah yarhmou.

    Parmi les homme de Benlounis il y avait le père de Jeanette Boughrab qui exécutait les prisonniers et les pauvres paysans à la hache et il était connu par la population sous le nom du « Harki à la hache ».




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 12 h 12 min

    ESPÉRONS que le peuple rendra

    ESPÉRONS que le peuple rendra justice au peuple. Ne comptez sur personne d’autre, c’est au peuple de faire le nettoyage.




    0



    0
    DZDZ
    2 avril 2016 - 12 h 10 min

    Il aurait dû aller chercher

    Il aurait dû aller chercher la bénédiction de son pays natal, le Maroc.

    Mais notre champion du braquage des caisses, chakib, préfère servir son pays natal à partir de l’Algérie avec l’aide de l’autre escroc le pompiste et ses employeurs.




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 11 h 54 min

    Djelfa c’est la region des
    Djelfa c’est la region des Ouled Nails, c’est ca ?




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 11 h 44 min

    Djelfa pour le redressement
    Djelfa pour le redressement au sein du fln pour destituer Benlis de son poste de SG ;
    djelfa pour innocenter un vendredi khelil des crimes qui lui sont reprochés au lieu et place de la justice qui ignore le dossier en sa possession par une zaouia ;
    Djelfa la region de l’ex colonel de la gendarmerie ;
    pourquoi ?




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 11 h 36 min

    QUAND LA JUSTICE SE REND , LE
    QUAND LA JUSTICE SE REND , LE PEUPLE REPOND ?
    Lorsque Chakib Khelil leur apparut dans le cortège, tel un diable rouge dénudé, l’histoire semble s’être soudainement arrêtée pour eux ! Les passants qu’ils étaient,,,,, se mirent à regarder dans la même direction et à fixer le véhicule qui traversait la rue. Le véhicule n’était pas anodin ; son allure arrogante et chargée de mépris leur passa sous le nez, comme pour narguer les passants voyageurs sans destination connue qu’ils étaient. Qui a dit que le peuple n’existait pas ? Ils coururent derrière sa voiture qui filait à toute allure, criant «Chakib Khelil est dans la voiture, le voleur est là, il faut le juger !» Oui, que le peuple existe, en voici la preuve, tant que le gourdin est hors de portée de nuire, pendant ce moment volé à la vigilance des cerbères carnassiers. Tant que les baltaguia n’ont pas encore été lâchés, tels des chiens de chasse en campagne autour de leur maître nourricier. Oui, le peuple a reconnu son voleur. Le voleur de sa justice, tôt confisquée.




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 11 h 26 min

    Oujda sa ville natale aurait
    Oujda sa ville natale aurait très bien pu l’accueillir….Sachant que depuis 1999 cette ville marocaine bénéfice de tous les égards : investissements, transfert d’argent, libre circulation des familles des deux côtés, etc…
    Sinon les douars marocains auraient pu faire l’affaire…Parce qu’entre nous en Algérie je connais pas de ville qui accueillerait un escroc berrani comme ce khelil….Sauf si d’autres résidants de communes frontalières du Maroc et occupant de hautes fonctions l’imposaient…




    0



    0
    amal
    2 avril 2016 - 11 h 09 min

    Beaucoup de djelfaouis ont
    Beaucoup de djelfaouis ont des liens de famille avec les libanais, palestiniens … et l’arabie saoudite.
    Malgré sa richesse en cheptel, cette wilaya est l’une des wilaya qui paye le moins d’impôts dans le pays. La plupart des riches ont des appartements en france, comme saadani. L’exportation du mouton vers l’arabie saoudite via des filières douteuses, ainsi que l’exportation de la date ont enrichi ces gens qui n’aiment que prendre du pays et ne rien rendre. …
    لا حول ولا قوة إلا بالله العلي العظيم
    En accueuillant un corrompu, ils viennent de se positionner pour la corruption. Que les forces et la baraka de la zaouia de si m’hammed ben marzoug qu’ils viennent de profaner les frappent!




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 10 h 19 min

     » Mais il faudra s’y habituer
     » Mais il faudra s’y habituer : Chakib Khelil est au centre du paysage médiatique pour longtemps encore. » indique le journaliste.
    .
    Peut-etre. Vraisemblablement, voire certainement. Mais c’est une necessite aussi de dire que le peuple algerien dans sa totalite le meprise pour trahison.
    .
    Sonatrach allait etre vendu en douce aux americains. Il peut rester chez nous pour fuir une extradition des Usa vers la justice italienne. La decence voudrait qu’il se fasse oublier.
    .
    L’ironie de l’histoire c’est qu’il est un fuyard pour toujours. Pendant que les militants de l’ALN se battaient durant la guerre d’independance, il n’etait pas la. Zeroual, mon oncle se sont engages a l’age de 16 ans pour liberer l’Algerie.
    Chakib Khelil etait aux abonnes absents.
    .
    Pendant la decennie noire, Chakib Khelil etait encore aux abonnes absents.
    .
    Quand le scandale Sonatrach a eclate, Khelil etait aux abonnes absents pour repondre devant la justice algerienne.
    .
    Quand la justice italienne l’incrimine, il est encore aux abonnes absents.
    .
    Bref, sa vie faite d’ors et de gloriole est une vie de fuite. Il n’a aucune affection pour le peuple algerien. Pret a le rend esclave a des etrangers, il vient trouver refuge ici. Une honte.




    0



    0
    Anonyme
    2 avril 2016 - 10 h 15 min

    .
    On ne peut vouloir le

    .
    On ne peut vouloir le bien-être, la liberté, la sécurité pour son propre peuple sans les vouloir pour tous les peuples. Nombreuses les algériennes et nombreux les algériens qui, comme moi, oeuvrent pour le progrès et la justice sociale dans notre pays, pour des transformations démocratiques profondes. Nous voulons garantir à notre peuple les moyens de déterminer en toutes circonstances librement son destin sans ingérence étrangère.
    .
    Mais l’Algérie indépendante et souveraine, cela ne veut pas dire l’Algérie seule.
    .
    L’Algérie est dans le monde. Or, le monde « bouge » sous l’autorité d’un ordre mondial politiquement et économiquement injuste.
    .
    Depuis quelques années, des événements très importants modifient profondément la situation international. Ainsi, la tension internationale pourrait déboucher à tout moment sur l’holocauste nucléaire si l’impérialisme ne révise pas sa stratégie : il doit admettre qu’il ne peut dominer le globe par la guerre.
    .
    Il doit accepter, non seulement l’existence de système sociaux différents sur la planète, mais encore composer avec l’adversaire, accepter la codification des nouveaux rapports internationaux dans des traités, développer les échanges, la coopération parce que l’essor des forces d’indépendance, de progrès, de paix, le poids de l’opinion publique mondiale sont tels qu’ils peuvent paralyser la politique d’agression.
    .
    Pour nous, Algériens, il n’existe pas, il ne saurait exister de « super-grands », de grands et de petits pays. Tous les pays sont égaux en droits et cette égalité doit Etre en toutes circonstances assurée. Cette égalité est une autre expression de l’indépendance nationale, de la libre détermination. Et c’est au service de la coopération mondiale, de la sécurité et du désarmement qu’il faut mettre la nécessaire liberté d’action de l’Algérie.
    .
    Les progrès de la coexistence pacifique fournissent à chaque peuple des possibilités nouvelles, beaucoup plus favorables, de combattre la réaction et de choisir librement, en toute indépendance, le chemin de son avenir, les formes de son organisation politique. Ils fournissent à chaque pays des possibilités nouvelles de jouer un rôle à sa mesure dans le concert des nations, en prenant sa part de l’effort pour bannir la guerre à jamais, pour établir entre tous les pays, petits et grands, des relations confiantes et durables d’amitié et de coopération.
    .
    La diplomatie algérienne ne doit pas renâcler devant les efforts nécessaires pour mettre à l’ordre du jour la question de cet ordre mondial politiquement et économiquement injuste ?
    .
    Fraternellement lhadi
    ([email protected]




    0



    0
    Abou Stroff
    2 avril 2016 - 9 h 20 min

    moua, je me pose une simple
    moua, je me pose une simple question pour ne pas dire une question simple:
    chakib khellil a t il moins volé que son ami d’enfance, c’est à dire celui qui a siphonné les reliquats des ambassades du temps où il était ministre-play-boy de h. boumediène? a t il volé moins que tous les voleurs (en particulier ceux qui ont siphonné, de quelques parts, des devises pour acheter des biens à l’étranger) qui gravitent autour du voleur en chef, c’est à dire leur bienaimé fakhamatouhou national?
    la réponse n’est pas évidente. et comme le doute doit bénéficier à l’accusé, je conclus, grâce au pouvoir que me confère mon statut d’Algérien lambda, que khellil est INNOCENT et mérite de revenir par la grande porte (après s’être débiné par la petite porte). de toutes, manières, puisque khellil vient de recevoir l’absolution d’une zaouya (au fait, ne nous a t on pas enseigné que les zaouya étaient des officines de la puissance coloniale que Ben Badis a toujours combattu?), khellil est un « born-again » et mérite de revenir aux affaires pour continuer le job qui lui a été confié par qui vous savez.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.