Molenbeek encore

Par Kamel Moulfi – Les pays européens qui ont fricoté avec les groupes terroristes en croyant que leurs activités criminelles ne nuiraient qu’à nous autres ne sont pas sortis de l’auberge. Les démantèlements de réseaux avant ou après qu’ils commettent des attentats sont suivis d’informations données par les médias qui tendent à prouver que la menace n’est pas éliminée. Les recruteurs agissent toujours, et pas seulement sous la protection qu’offre internet, mais également directement «au corps à corps» à partir des mosquées, vers les jeunes en situation précaire et plus vulnérables, en combinant les motivations religieuses (la promesse d’accéder au paradis) et matérielles (des euros, par dizaines de milliers pour le terroriste et sa famille). D’après une chaîne de télévision française, cela se passe y compris dans le quartier de Molenbeek, dans la capitale belge, pourtant soumis à un maillage policier très serré et à des contrôles systématiques. Beaucoup de candidats au recrutement dans les groupes djihadistes sont connus des services chargés de la lutte antiterroriste et sont, dit-on, étroitement surveillés, mais ils continuent de se réunir pour planifier leurs actes criminels à l’aise. C’est comme si, sur cette question, les pays européens concernés étaient pris dans des sables mouvants avec une quasi-impossibilité d’en sortir, du moins dans le court terme. En Suisse, considérée par les terroristes comme un pays sanctuaire, les services de renseignement n’en finissent pas de débusquer les éléments radicaux présents et actifs sur les réseaux sociaux et impliqués dans des filières de préparation d’attentats liées à Daech. Les services suisses sont bien placés pour mesurer le niveau de menace terroriste qui pèse sur l’Europe. Ils viennent de transmettre à leurs collègues européens un rapport alarmant sur les risques d’attentats en Europe qui épargneraient la Suisse malgré les nombreuses cibles potentielles qui se trouvent sur ce territoire, mais les terroristes ne frappent jamais dans les zones qui leur servent de base logistique.
K. M.

Comment (2)

    الهوارية..في فرنسا
    3 mai 2016 - 20 h 45 min

    Pour salir l’islam et donner
    Pour salir l’islam et donner une fausse image sur les musulmans, ces gens qui créent les chaos veulent juste faire mains basse sur le Pétrole source de malheur pour les musulmans et de bonheur pour ces envahisseurs,ne supportant pas le climat glacial de leurs Continents, ils sont obligés de déstabiliser des pays, faire fuir leurs peuples, puis les accuser d’êtres des terroristes.
    Je pense que le monde entier a découvert cette duperie, même une partie de leurs jeunesses estudiantines sait que leurs gouvernements sont en train de créer un climat d’insécurité ans les pays arabes.
    La France, les USA, le Canada, la Belgique connaîtront leurs Printemps noirs.
    Parce qu’ils ont participé à dévaster l’Irak, Afghanistan, l’Égypte, la Tunisie, la Libye, la Syrie, l’Ukraine, certains pays d’Afrique et le Yémen.




    0



    0
    karimdjazairi
    3 mai 2016 - 18 h 40 min

    Il ne faut pas être dupe, que
    Il ne faut pas être dupe, que tout cela n est que de la mise en scène. Les instigateurs du terrorisme, ceux la qui planifient, recrutent, sement la terreur et servent de pretextes à toutes les interventions, se trouvent à la maison blanche, à tel aviv, à l elysée, à londres.

    Ils sacrifient etats, peuples sur l autel de leurs seuls intérêts.

    Ils sacrifient leurs citoyens pour frapper les esprits et justifier leur interventionnisme et le vol des ressources des pays musulmans, en faisant croire qu ils luttent contre le terrorisme.

    Cela s inscrit aussi dans le cadre du choc des civilisations qui vise à dresser chrétiens et musulmans.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.