L’ambassade d’Irak à Alger incite les Algériens à se rendre en pèlerinage dans les lieux saints chiites

Rituels.jpg

L’ambassade d’Irak en Algérie a publié un communiqué dans lequel elle informe que ses services viennent d’ouvrir un bureau pour recevoir les demandes des citoyens algériens désirant se rendre aux lieux saints chiites en Irak, et que des instructions ont été données pour faciliter les procédures de livraison d’autorisation d’entrée aux Algériens. L’annonce, publiée sur le site officiel de l’ambassade, indique également que l’opération est prise en charge, non pas par le ministère des Affaires étrangères, mais par le ministère de la Culture irakien. Ce qui confère à cette mission un caractère hautement idéologique. Cette annonce inédite confirme tacitement l’existence d’une communauté chiite en Algérie et accrédite, par la même, les alertes lancées depuis quelques mois en Algérie mettant en garde contre une campagne de prosélytisme dans un pays à majorité sunnite et pratiquant essentiellement le rite malékite. Même si des survivances chiites subsistent encore dans les régions marquées par le passage de la dynastie fatimide (du Xe au XIIe siècles) qui régna depuis l’Ifriqiya (Algérie et Tunisie) puis depuis l’Egypte sur un empire qui englobait une grande partie de l’Afrique du Nord, la Sicile et une partie du Moyen-Orient, la glorification de «Sidna Ali» dans les légendes populaires est un des signes de cette allégeance ancienne au culte chiite ismaélite. Récemment, le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa, a annoncé des mesures coercitives pour lutter contre la propagation de ce phénomène qui, selon des comptes rendus de presse, ne cesse de prendre de l’ampleur dans certaines régions reculées du pays, avec l’apparition de petites communautés secrètes évoluant en sectes et pratiquant des cultes ésotériques. Mais ce qui semble inquiéter le plus les autorités algériennes, c’est surtout le risque de récupération de ces nouveaux convertis par des réseaux internationaux. Une récupération qui serait encouragée par une conjoncture régionale marquée par l’exaspération des clivages confessionnels chiisme-sunnisme, sur fond de guerre larvée entre l’Iran, grand parrain des chiites dans le monde, accusés par ses adversaires de nourrir des visées expansionnistes dans la région, et l’Arabie Saoudite qui finance tous les mouvements islamistes d’obédience wahhabite, notamment en Irak et en Syrie, où ils sont actuellement aux prises avec les forces armées loyales dans ces deux pays.

R. Mahmoudi

Comment (72)

    naima. alger
    27 août 2016 - 8 h 59 min

    Dieu a dit que: la ikrah fi
    Dieu a dit que: la ikrah fi el dinne.toute personne qui pronnonce chahada est muslim .sur terre l’ être humain, son devoir ni pas de juger les autres mais de travailler et faire du bien pour tous le monde c est la tolérance rien que de la tolérance.




    0



    0
    Patriot DZ
    16 juin 2016 - 10 h 43 min

    Encore une tentative de
    Encore une tentative de destabilisation de l’Algérie.
    Ces Iraniens veulent entrer le shiisme en Algérie pour générer des tensions chiite/sunnite au sein du peuple Algérien afin de provoquer une GUERRE CIVILE à la syrienne ou à la libanaise.
    Hors de question. Nous sommes un peuple UNI.




    0



    0
    FAKOU
    16 juin 2016 - 0 h 19 min

    L’Algérie n’est ni sunnite ,
    L’Algérie n’est ni sunnite , ni chiite , ni wahabiste .. qui sont des idéologies religieuses nationales sémitiques orientales et pas du tout berbères comme d’ailleurs le judaïsme juif devenu sioniste et le christianisme juif devenu romain .. l’Algérie n’a qu’une seule identité : elle est berbère , elle a toujours été berbère … le sunnisme et le chiisme sont nés par la querelle familiale des clans de Koreiche ( les Omeyyades de Muaawiya et les Hachemistes de Ali il y a 14 siècles ) pour le pouvoir califale absolu et pour dominer les peuples convertis et les soumettre … En quoi ça nous concerne nous les berbères et donc notre pays l’Algérie , cette querelle familiale pour le pouvoir ??? en quoi ça nous concerne ces batailles sémitiques tribales orientales arabes ou juives , toujours au nom de Dieu et de la religion, pour nous impliquer et nous faire manipuler aveuglement au lieu de songer à notre économie, à notre développement et notre propre avenir en tant que berbères algériens … les berbères ne doivent plus faire confiance et écouter les mensonges des prêtres de Carthage … Les berbères n’ont pas besoin de ces querelles sémitiques étrangères et sanguinaires ,sunnites , chiistes, wahabistes , sionistes arabes ou juives pour s’adresser à Dieu … les berbères doivent inventer leur propre Humanisme et avancer avec l’Humanité




    0



    0
    benchikh
    15 juin 2016 - 17 h 26 min

    un conseil à Mr l
    un conseil à Mr l’ambassadeur de l’Iraq,oublions un peut la religion(,comme à dit Madame Benghebrit) ,regardez votre Iraq ,vous vivez la guerre des religions .Appeler nous à visiter l’iraq dans le but touristique .




    0



    0
    mohamed el Maadi
    15 juin 2016 - 17 h 10 min

    Ils existent bien une
    Ils existent bien une communauté chiite algérienne au pays.Ils font ce qu’ils veulent et nous les tolerons car nous refusons de suivre la feuille de route saoudienne qui voudrait qu’on tue nos compatriote algériens chiite.

    Quand au alerte savez vous qui est derrière le réseau d’espionnage des chiites algériens ? C’est Hammadache et lui roule pour l’Arabie saoudite.




    0



    0
    Tinhinane
    15 juin 2016 - 14 h 57 min

    On veut créer la

    On veut créer la confrontation Sunnites-Chiites en Algérie pour nous réduire aux cendres, juste comme en Irak et en Syrie.
    Il faut savoir que l’IRAK est toujours sous les ordres de l’oncle SAM.




    0



    0
    Anonymous
    15 juin 2016 - 12 h 35 min

    C’est du prosélytisme. Le MAE
    C’est du prosélytisme. Le MAE ne doit-il pas intervenir et convoquer l’ambassadeur de ce pays. Quand on voit dans quel état est son pays à cause justement du conflit sunnite-chiite, il y a de quoi s’inquiéter.




    0



    0
    frawsen
    15 juin 2016 - 12 h 11 min

    pour aller en paradis avec
    pour aller en paradis avec les islamistes.personne voudra de ce paradis parce que je suis très convaincus qui sera un coin sale loin d être seine. qui voudra aller faire le pèlerinage qui commence de chez lui, aider ces freres , soeurs, cousins, voisins c est ça le véritable pèlerinage sinon que du khorti.




    0



    0
    MOKRANE
    15 juin 2016 - 10 h 30 min

    MAINTENANT QU ON A DES
    MAINTENANT QU ON A DES CHEIITES CHEZ NOUS COMME LE MECANICIEN MSAHEL IL FAUT LES ENVOYER EN SYRIE CE BATTRE CONTRE DAECH EN SYRIE ET COMME CA ON S EN DEBARRASSERA …




    0



    0
    TheBraiN
    15 juin 2016 - 10 h 01 min

    Le gouvernement Irakien sois
    Le gouvernement Irakien sois-traite au profit des Iraniens .
    Il faut frapper d’une main de fer ce genre de dérives voire d’ingérence et de tentatives de division confessionnelle.
    De plus cela relève du prosélytisme qui est interdit , interdiction qui aurait du être constitutionnalisée pour préserver le pays de la fitna .




    0



    0
    Algérienne-DZ
    15 juin 2016 - 9 h 38 min

    L’Ambassade de l’Irak doit
    L’Ambassade de l’Irak doit rendre des comptes pour ses appels qui sont une ingérence directe dans nos affaires internes.
    Cette ambassade de la secte Chiite veut créer une bipolarisation religieuse en Algérie. Et dire qu’on avait pas cette saleté chez-nous. Mais qui permet à ces sectes de venir s’installer chez nous??.

    Ni le wahhabisme ni les chiites.
    Dégagez de l’Algérie.




    0



    0
    Anonymous
    15 juin 2016 - 9 h 32 min

    Je ne savais pas que l
    Je ne savais pas que l’ambassade d’Irak est notre ministère des affaires des sectes.

    Que fait notre ministre des zaouïas??




    0



    0
    Bison
    15 juin 2016 - 9 h 00 min

    Chiite, sunnites! Si C’est
    Chiite, sunnites! Si C’est une question de foi et personnel je pense que comme on dit « al hallal bayyin w’al haram bayyin » il n’y à rien a philosopher!
    En revanche si c’est une question politique ou plutôt une question géopolitique là je pense que l’affaire est au-dessus du petit peuple qui lui est plus préoccupé par les prix qui flambent chaque mois de ramadan (chahr al rahma) et qui ne baissent guère le reste de l’année !! Donc, chiite, sunnite c’est plus un débat d’élite et la dite élite roule selon ses intérêts du moment !!
    En effet, si être sunnite c’est rouler pour l’Arabie saoudite, être frère musulman c’est rouler pour les l’Égypte, la Turquie ou le Qatar…où est le problème si devenir chiite c’est rouler pour tahrane (l’Iran) !!
    Ceux qui ont plus a s’inquiéter c’est pas le petit peuple mais plutôt les autres qui ont plus a perdre leur influence !! Le peuple na rien a perdre comme il n’avait rien gagné avant!! Rouler pour un un tel ou untel où est l’interet ou où est le problème de toute manières on roule toujours pour quelqu’un d’autre (sauf pour soi même!!)
    Les monarchie du golf ne s’inquiètent pas pour nos âmes pas plus que les perses d’Iran! Chacun cherche a étendre son influence et nos élites sont leurs courroies de transmission a l’intérieur !!
    J’ai une question pour Ali belhaj, Hassan aribi, abassi,djabellah,…comment se fait il qqu’il y avait moins d’Algériens christianisé pendant toute la période de l’occupation française (et les efforts colossaux consentis par son église) que depuis ces dernierres annees, depuis l’apparition de l’islam politique en Algérie ( et les effort colossaux également consentis par ces nouveau prêcheurs pour ré- islamiser la populace!!),
    Faites une autocritique si vous etes sincères (là je vous laisse une once de doute) et vous verrez que vous avez fait plus de tort a l’islam sunnites que tous ceux que vous qualifiez d’ennemis de l’islam ou main étrangère !!

    Sinon comme ca Ghoul senateur va ainsi rejoindre les Saïd Barkat, Ould Abbès et surtout Benbouzid dans le club des lumière, la creme de la crème ! Le sénat le garage doré pour les vieux tacots de fakhalatouhou! Donc, finalement fakhamatouhou a voulu couper court et vite a la rumeur selon laquelle si amar est sanctionné mais la plutôt promu !! La différence entre les vieux tacot et amar cnest que lui est très jeune comparé aux autres et donc pour lui le sénat n’est pas un garage mais un tremplin vers d’autres fonction plus prestigieuse dans un avenir proche !! Qui disait que les laïque sont protégés de fakhamatouhou!!? Hassan aribi, évidemment!! Ils savent faire toujours mettre la pression pour avoir toujours plus !! Ils arrivent toujours a leurs fins, si ce nnest pas par la force, c’est par le chantage, les pleurs ou les sentiments…
    C’est combien le prix pour kerbala !? Aussi pour rabia al aadawia!? Et j vais comparer le plus avantageux !




    0



    0
    elkhayam
    15 juin 2016 - 8 h 58 min

    Mais on n’est pas obligé d
    Mais on n’est pas obligé d’etre sunnite , chiite ou bouddhiste , chacun est libre d’adhérer à la croyance qui le convient spirituellement. La constitution algérienne est claire à ce sujet , elle stipule dans l’article 36 :  » La liberté de conscience et la liberté d’opinion sont inviolables  »




    0



    0
    Anonymous
    15 juin 2016 - 8 h 36 min

    pendant que le MONDE avance
    pendant que le MONDE avance ,les arabes se massacrent dans ce que l’europe a connu au 16e seicle a savoir les guerres de religions, décidément les arabes seront toujours en retard !!!!! et l’algerie n’échappe a ces conflits,incapable de se faire respecter car il ya absence flagrante d’un pouvoir au sommet !!!




    0



    0
    Lghoul
    15 juin 2016 - 6 h 19 min

    Tout le monde trouve que les
    Tout le monde trouve que les algeriens sont maléables comme des chewingums.
    Qui a besoin de religion apres 10 ans de massacres du fis oui apres 200.000 morts ?
    On a plutot besoin de paix, de travail, de logement, de retraite et d’une éducation saine pour nos enfants.
    Y’en a raz le bol de tous ces charalatans dont le dénominateur commun n’est pas Dieu, mais l’ARGENT !
    Tout le monde veut faire de l’argent sur notre dos. Alors je vous dis tous saoudis ou chiites: Y’en a marre.
    Je suis algerien LIBRE et je fais ce qui me plait mais jamais vous aurez un dinar de chez moi.
    Au lieu d’aller en Irak ou les gens se tuent comme des moustiques, ou la vie ne vaut pas un centime, je prefere aller ailleurs ou je pourrai dormir tranquille, manger tranquille et me reveiller tranquille.
    Jamais chez les egorgeurs et les ennemis de Dieu dont la seule religion est l’argent et les rivieres de sang.




    0



    0
    salim
    15 juin 2016 - 1 h 38 min

    Ils veulent qu’il y ait une
    Ils veulent qu’il y ait une partie de la population en Algérie qui soit chiite. Pour faire ce qui se passe actuellement en Irak, entre les pays du Golf et l’Iran. Même en Irak. Ce sont les américains avec les anglais et les israéliens qui ont crée ce problème entre chiites et sunnites. Regardez ce qui se passe en Irak. Ils se détruisent entre eux et ils disent nous sommes des musulmans. Désolés vous êtes des barbares des sauvages. La fitna vous dévore et vous ne vous rendez même pas compte tant vous êtes aveuglés par votre haine. Ils n’ont pas réussi à diviser l’Algérie avec le Sud, ni avec les chômeurs ni avec Ghardaïa, ni avec les kabyles, ils veulent tenter avec les chiites.




    0



    0
    Benhabra brahim
    15 juin 2016 - 1 h 21 min

    C e n est pas normal!!…c
    C e n est pas normal!!…c est specifique.




    0



    0
    Anonymous
    15 juin 2016 - 0 h 36 min

    les fatimi n’était pas des
    les fatimi n’était pas des chiites ni la descendance d’ali




    0



    0
      faiza
      16 juin 2016 - 22 h 57 min

      Anonymous, juste pour ta
      Anonymous, juste pour ta culture :

      Les Fatimides (également appelés Obeydides ou Banu Ubayd depuis le Manifeste de Bagdad) ont formé une dynastie califale chiite ismaélienne qui régna, depuis l’Ifriqiya (entre 909 et 969) puis depuis l’Égypte (entre 969 et 1171), sur un empire qui englobait une grande partie de l’Afrique du Nord, la Sicile et une partie du Moyen-Orient.

      Issus de la branche religieuse chiite des ismaéliens — pour laquelle le calife doit être choisi parmi les descendants d’Ali, cousin et gendre du prophète de l’islam, les Fatimides considèrent les Abbassides sunnites comme des usurpateurs de ce titre. L’établissement de leur califat débute au Maghreb, grâce à l’appui des Berbères Kutama, grande tribu qui était établie à l’Est de l’actuelle Algérie qui vont renverser le pouvoir local Aghlabide. Après un intermède en Ifriqiya, ils finiront par s’établir dans la ville du Caire qui pendant leur règne prendra un essor considérable.




      0



      0
    Anonymous
    15 juin 2016 - 0 h 29 min

    De riches arabes prêts à
    De riches arabes prêts à payer 160.000 USD pour une vierge bosniaque
    .
    En Bosnie-Herzégovine, un des pays les plus pauvres d’Europe, les femmes font maintenant partie de l' »offre touristique ».

    Peau claire, grands yeux, origine musulmane requis. Selon une enquête menée par la chaîne N1, les femmes de Bosnie-Herzégovine ont la cote chez les riches arabes. Pour une vierge, ils sont prêts à payer jusqu’à 160.000 dollars.

    « Je connais une situation où un propriétaire d’une agence de Dubaï a envoyé ici un homme pour qu’il lui trouve une épouse vierge. Il donnait sa préférence aux originaires de petits villages éloignés », a confié dans un entretien à la chaîne l’employé d’une agence de voyage.

    Ce dernier avoue avoir eu la chance de trouver la « bonne candidate » et d’avoir reçu la récompense de 160.000 dollars.

    « Une veuve a répondu à la requête. Elle a dit qu’elle était d’accord et qu’elle pouvait même laisser ses enfants (en Bosnie-Herzégovine, ndlr). Elle était prête même à faire une hymenoplastie si c’était une des conditions », avoue-t-il.

    Pour se retrouver dans le lit d’un riche arabe, la Bosniaque doit répondre à trois critères: avoir de grand yeux, une peau claire et des origines musulmanes.

    Pendant que les employés des hôtels étoilés de Sarajevo s’abstenaient de commenter la vie privée de leurs hôtes, ceux des hôtels moins prestigieux ont précisé aux journalistes que souvent les touristes arabes ne cherchent pas une épouse, mais une femme pour quelques nuits. Le mot de code est « lady massage ».

    « Nous avons un petit hôtel familial. De ce fait, les clients arabes ne venaient pas chercher des femmes chez nous. Mais c’est le cas dans les hôtels voisins. Au moins, j’en ai entendu parler », dit Adana Rovcanin à la chaîne.

    Que ce soit pour une seule nuit ou pour une relation durable, les femmes bosniaques deviennent progressivement une partie de l' »offre touristique ». Toutefois, craignant les démissions, les gens renseignés préfèrent garder le silence. Quoique le tourisme sexuel ne soit pas un secret depuis un bon moment.




    0



    0
    Lyes Oukane
    15 juin 2016 - 0 h 12 min

    En pèlerinage en Irak ? une
    En pèlerinage en Irak ? une séance de bronzage dans les entrailles du Vésuve serait moins risquée ! Par cette invitation suicidaire ,les diplomates irakiens confirment , haut la main , qu’ils sont encore plus ridicules que je l’imaginais . Leur pays et à feu et à sang . Les attentats y sont journaliers été comme hiver , les bouffons de Daesh y grouillent tel un essaim de mouches sur une charogne et ses messieurs nous invitent à faire du tourisme religieux .

    Marre qu’on nous prenne pour des cons . Qu’attendent nos chouakers d’el Mouradia pour leur dire leurs quatre vérités ? Puisque au fond ,ce n’est ni plus ni moins qu’une invitation au recrutement de futures terroristes en mal de sensations explosives .

    Eh oui , c’est les pouilleux qui nous invitent à mourir chez eux et le voyage est à nos frais bien sûr .Voilà à quoi nous en sommes réduits . Le jour où nous serons invités par les Seychelles ,les îles Marquises ,ou même la Malaisie ce jour là je comprendrai que nous sommes sortis du pétrin .

    Monsieur l’ambassadeur d’Irak ,garde ton invitation ou mieux ,fais en des confettis et oublie les Algériens . Nous sommes trop bien pour toi et les tiens .Nous avons déjà que trop donné pour les Irakiens . C’est à vous de nous rembourser . Avec des courbettes et des excuses ce ne serait pas de trop .




    0



    0
    nation
    14 juin 2016 - 23 h 50 min

    Ni chiites , ni Wahabistes…
    Ni chiites , ni Wahabistes…. ni Iran , ni Arabie saoudite … ni arabes , ni perses ….ni Rome , ni Carthage ..ni sioniste ni baathiste .. l’Algérie est algérienne , berbère Amazighen !!! Les nationalistes algériens doivent se mobiliser contre les Empires et défendre la nation des berbères contre les complots et les envahisseurs …




    0



    0
      fagiolo rosso
      15 juin 2016 - 13 h 32 min

      l’Algérie est un pays sunnite
      l’Algérie est un pays sunnite ala sounatte Allah wa rassoulih (sidna Mohamed al Mustafa sala alihi Allah wa Salem) et il y a la communauté du mzab ibadites (el yybadiya) descendants de Oman le pays de qabus Ibn Saïd.




      0



      0
    Anonymous
    14 juin 2016 - 23 h 38 min

    Hassan Aribi et les
    Hassan Aribi et les « islamistes » sont bien « algériens » et sunnites »!!!! Ils aiment bien les femmes « au lit » et non « Ministre »!




    0



    0
    Anonymous
    14 juin 2016 - 23 h 34 min

    LECTURE

    LECTURE
    ___

    Comment les wahhabites organisent-ils leur propagande ?
    Source : IQNA

    ____________

    Ces groupes armés soutenus financièrement par les États-Unis le régime saoudien et les sionistes, sévissent aujourd’hui en Syrie, au Liban et en Irak, et organisent des crimes et des attentats pires que tous ceux que l’Histoire a connus.

    « Ces groupes armés soutenus financièrement par les États-Unis le régime saoudien et les sionistes, sévissent aujourd’hui en Syrie, au Liban et en Irak, et organisent des crimes et des attentats pires que tous ceux que l’Histoire a connus. Les musulmans doivent se distancier de ces groupes et dénoncer ces crimes contraires aux enseignements du prophète (AS).

    Une de leur propagande est de montrer que le régime saoudien est conforme au Coran et aux enseignements du prophète (AS), et est apprécié par le peuple. Les pays industriel qui savent que l’Arabie saoudite et les wahhabites possèdent les plus grandes réserves mondiales de pétrole soutiennent la dynastie saoudienne qui compte plus de 4000 personnes, et possède tous les postes clés. Le roi saoudien jouit d’une impunité totale.

    Seule une petite communauté chiite résiste aux enseignements des wahhabites. Les orateurs des mosquées de Médine et de la Mecque se concentrent sur le rejet des prières pour les morts et du recours à l’intercession des Saints de l’islam.

    Un ministère du pèlerinage a été créé et les religieux wahhabites sont préparés pour répondre aux questions des pèlerins pendant la période du hadj. Ce ministère publie et distribue aussi des revues pour la présentation des idées wahhabites et interdit toute recherche qui ne va pas dans ce sens. Des centres ont été créés qui sont chargés de l’enseignement coranique et du soutien financier aux différents centres islamiques dans le monde.

    Une autre entreprise pour développer les enseignements wahhabites, a été la création de la grande bibliothèque « Malik Sa ‘oud » à Riad, qui possède plus de 11 millions de livres en arabe et en persan, 3000 revues en urdu, 8600 revues gouvernementales et des manuscrits rares de grand prix. La bibliothèque de l’université de Médine possède 334000 livres et des microfilms sur des sujets divers sans compter les bibliothèques Malik Faysal et Malik Fahd qui possède plus de 30000 documents sur l’Histoire de l’Arabie. De nombreux livres ont été publiés en français, en anglais en urdu et en arabe pour discréditer le chiisme et tous les travaux islamiques qui sont faits en dehors de Médine et de la Mecque.

    Les penseurs et les religieux wahhabites se considèrent comme les maitres du monde de l’islam. L’Arabie saoudite forme aussi des religieux surtout dans la lutte contre le chiisme et l’Iran, qui sont envoyés dans différentes villes et pays étrangers. Des livres ont aussi été publiés et envoyés dans les régions sunnites d’Iran et dans tous les pays islamiques et même non islamiques.

    Cependant la pire propagande est celle qui passe par des violences au nom de l’islam dans les pays islamiques. Leurs muftis autorisent le meurtre des femmes et des enfants, comme nous le voyons en Syrie, et le meurtre des chiites en Irak, au Pakistan et en Afghanistan.

    Après la Révolution islamique, leur propagande a augmenté dans les régions sunnites d’Iran, et malheureusement, certains centres islamiques sunnites crédules, enseignent les livres d’Ebn Temieh et d’Abdoul Wahhab, et distribuent des livres wahhabites aux étudiants.

    Les iles de Qeshm et de Kish qui ont accès aux chaines de radio et de télévision wahhabites ne sont pas à l’abri de cette propagande anti chiite. Nous espérons que les ennemis de notre patrie n’arriveront jamais à exploiter nos frères sunnites dans ces régions pour réaliser leur objectifs politiques », a-t-il dit.




    0



    0
    Algérienamazigh
    14 juin 2016 - 23 h 32 min

    C’est foutu…15 ans de
    C’est foutu…15 ans de guerre entre algériens, on est pas encore sorti de l’auberge, il manque que le chiisme, l’Algérie est devenue comme un fruit pourri, tous les parasites sont attirés par le pourrissement, salafisme, wahhabisme, chiisme, fascisme identitaire du MAK, etc..




    0



    0
      Adel
      5 juillet 2016 - 19 h 56 min

      Tout ça est derrière l
      Tout ça est derrière l’Algérie hamdoulilah, qu’allah garde l’Algérie et la monte bien haut inchallah.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.