Les syndicats autonomes préparent des protestations pour la rentrée sociale

Les syndicats autonomes préparent des protestations pour la rentrée sociale

Des dizaines de syndicats autonomes s’élèvent contre les décisions de la tripartite, relatives aux conditions du départ à la retraite. Ces syndicats autonomes dénoncent la suppression du départ à la retraite avant l’âge légal de 60 ans. Dans une déclaration sanctionnant une réunion tenue le 25 juin, les syndicats autonomes disent refuser qu’on fasse payer les mauvaises politiques de développement économique aux travailleurs. Ainsi, ces syndicats exigent l’annulation des décisions prises lors de la dernière tripartite relatives à la suppression de la retraite anticipée. Ils réclament également qu’ils soient associés au dialogue tripartite et à la prise de décisions en ce qui concerne directement les salariés. Ces syndicats dénoncent les propos du Premier ministre qui a déclaré qu’il n’y aura pas d’augmentation de salaires des fonctionnaires en 2016 et en 2017. Ces syndicats exigent la revalorisation des salaires pour améliorer le pouvoir d’achat des travailleurs. Ces syndicats se disent déterminés à défendre les acquis des travailleurs. Ils décident d’organiser des actions de protestation à la rentrée sociale pour préserver les acquis sociaux et les libertés individuelles et collectives. Ces syndicats affichent leur prédisposition à dialoguer. Ils estiment que le dialogue peut servir à traiter les problèmes des travailleurs. Ces syndicats autonomes appellent les autres organisations syndicales activant dans les différents secteurs. Ils appellent à une forte mobilisation pour défendre les droits sociaux professionnels des travailleurs et faire face à cette nouvelle orientation économique aux relents ultralibéraux. Ainsi, la mobilisation des syndicats autonomes annonce une rentrée sociale explosive. L’augmentation de l’inflation qui se traduit par la hausse des prix des produits de consommation risque de mettre le feu aux poudres.

Sonia Baker

Comment (9)

    Zazou
    16 juillet 2016 - 22 h 04 min

    ils veulent se la couler
    ils veulent se la couler douce, ils ont pris gout aux gréves
    Ces syndicats de (…) doivent être dissolus




    0



    0
    sidhoum
    26 juin 2016 - 22 h 52 min

    dans tous mes pays du monde,
    dans tous mes pays du monde, on ne peut prétendre à la retraite qu’après 60 ans de labeur et le taux dans plusieurs pays est calculé sur la moyenne des 25 dernières années




    0



    0
      on va pas moisir sur cette terre
      27 juin 2016 - 1 h 11 min

      va travailler dans ces pays
      va travailler dans ces pays du monde




      0



      0
    momo
    26 juin 2016 - 21 h 03 min

    ayant chanter tout l ete la
    ayant chanter tout l ete la cigale fut fort depourvu quand l hiver apparu….un gouvernement qui a peur de son peuple alors il augmente les salaires avec des rapel de salaire en veut tu en voila ..ce qui c passer ces dernieres annees…et maintenant c l addition au gout des sel..on repete les memes erreurs des annees 70 .des milliers de fonctionnaires se sont enrichi de maniere honteuse au lieu de s occuper des citoyen il sont payer pour s enrichir avec la benediction de l etat imcopetent qui nous demande de ne pas manger de yahourt..




    0



    0
    anonyme
    26 juin 2016 - 18 h 17 min

    Nous nous sommes pas
    Nous nous sommes pas responsable du CHAOS.
    Nous nous sommes pas responsable de la dérive économique, financière et sociale du pays.
    Vous avez notre soutien!
    Réveillez vous !!




    0



    0
    Anonymous
    26 juin 2016 - 18 h 12 min

    je suis avec les synducats en
    je suis avec les synducats en avant et à bas l’ugta de sidhoum el bachagha sais.




    0



    0
    assirem
    26 juin 2016 - 16 h 17 min

    vus la maniére avec laquelle
    vus la maniére avec laquelle ce pouvoir traite ce probléme de retraite,maintenant nous avons la preuve formelle que nous avons affaire plus à des psychopathes qu’à de veritables responsables.




    0



    0
    New kid
    26 juin 2016 - 15 h 26 min

    Mis à part le boss des bosses
    Mis à part le boss des bosses des syndicats ; sidi Saïd signe et re-signe avec le patronat (illégitime). Cette année encore 10 4X4 lui ont été délivrés sans payer assourdi !
    Si les syndicats autonomes veulent réussir, et défendre leurs membres qui les payent, ils devront utiliser les grands moyens au lieu de « pussyfooting ».




    0



    0
    annabi
    26 juin 2016 - 15 h 20 min

    Les syndicats ne sont bons qu
    Les syndicats ne sont bons qu’à détruire ce qui est déja à terre dans l’éducation. Ils sont les garants irreductibles de la médiocrité. Ils doivent etre réduits; ils ne sont pas les » chikours » de la République s’ils ne sont pas contents ils n’ont qu’à céder leur place à ceux qui cherchent desespérement un emploi.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.