Le RND tourne la veste : «Le cinquième mandat a été une grande erreur»

Présidentielle RND
Des membres du RND. PPAgency

Par R. Mahmoudi – Le porte-parole du Rassemblement national démocratique (RND), Seddik Chihab, vient de jeter un pavé dans la mare, en déclarant que «la candidature du président Abdelaziz Bouteflika à un nouveau mandat a été une grave erreur».

«Nous avons commis une erreur en annonçant la candidature du Président pour un autre mandat, et cela a été par manque de clairvoyance de notre part», a lâché Chihab, invité d’une émission de la chaîne de télévision El-Bilad TV.

Le porte-parole du RND a également qualifié cette décision d’«aventure», affirmant que les militants et cadres de son parti n’avaient pas la force d’exprimer ce qu’ils ressentaient vraiment à ce sujet. Et d’avouer qu’il n’était pas «sage» de présenter la candidature du Président pour un cinquième mandat dans l’état qu’il était, expliquant que le discours du parti sur cette question était loin d’être convaincant. Selon lui, toutes les déclarations de son chef, Ahmed Ouyahia, sur ce sujet étaient dictées par la conjoncture.

Plus étonnant encore, le porte-parole du RND estime, reprenant le discours d’Ali Benflis, que «des forces extraconstitutionnelles avaient pris les rênes du pouvoir ces dernières années et géraient les affaires de l’Etat en dehors de toute légalité».

Ces propos iconoclastes du numéro deux du parti d’Ahmed Ouyahia sont-ils à mettre sir le compte des reconversions actuelles sous l’effet du soulèvement populaire, ou le reflet d’une guerre larvée au sein d’un parti à la dérive, dont le chef vient de tomber en disgrâce et confronté aujourd’hui à une fronde interne qui risque d’avoir raison de lui ?

R. M.

Comment (58)

    DEHAB
    21 mars 2019 - 13 h 21 min

    Concernant les forces extra-constitutionnelles qui ont pris le pouvoir, ce monsieur ne nous apprend rien. Lors de la dernière conférence qui a regroupé à Alger les chefs d’entreprises africains, le président du FCE (HADDAD) a ravi la vedette au premier ministre (SELLAL) en prenant le premier la parole et en inaugurant de ce fait la conférence. Ce dernier au lieu de le mettre à sa place et de le jeter dehors, il a préféré quitter la salle et boycotter la conférence, suivi de tous ces bouffons du gouvernement qui étaient là, et qui étaient sensés nous représenter.
    Cordialement.

    Anonyme
    21 mars 2019 - 10 h 22 min

    Le RND et le FLN ont tournè casaques vers le hirak qui demande le départ du systeme et de Bouteflika .; ils viennent ainsi trahir leur candidat ; moi à la place de Bouteflika afin de sortir par la grande porte et que tout le peuple algerien applaudirait , je dissoudrais ces deux partis de ce systeme que le mouvement populaire exigent leur dissolution : et le problème du changement radical sera réglé du moment que la constitution le lui permettrait et qu il est encore président pour un mois !

    EL Che
    21 mars 2019 - 6 h 30 min

    Porte des jugements sur des actions politiques des partis est un comfort qui n’égale aucunement la porte et le résultat de ces actions ! ce qui importe donc c est le résultat , Le Hirak a attire vers lui le FLN et le RND et ce gain est extraordinaire ……..il faut progresse et surtout coupe la route aux islamistes du Qatar / Turquie et a leurs Pions i.e Zitout , AmirDZ , Hafid Derradji ….etc

    Djazairi Hor
    20 mars 2019 - 21 h 00 min

    Mais croient-ils duper ces Ouyahia, Bouchareb, Ghoul, Benyounès, Mokri…, ils pensent que le peuple est amnésique ou quoi, ils veulent se faire une nouvelle virginité? Le peuple vous a vomi, vous n’avez pas honte il y a à peine quelques jours vous étiez le porte drapeau pour un cinquième mandat, vous disiez que Boutef était apte à repartir pour 05 ans ou mieux encore comme l’avait dit ce débile nommé Ould Abbès qui était sûr qu’en 2034 son président sera encore président et lui à ses côtés du haut de ses 100 ans.
    Que celui qui croit en Boutef, Boutef est fini; celui qui croit en l’Algérie, celle-ci restera jusqu’à ce que dieu décide qu’il n’y ait plus de vie sur cette terre; au fait j’allais oublier pour vous dieu était le locataire d’El Mouradia et non l’éternel.

    صالح/ الجزائر
    20 mars 2019 - 18 h 14 min

    C’est quand meme bizarre et extraordinaire que le porte-parole du Rassemblement national démocratique (RND) n’avait pas la force d’exprimer ce qu’il ressentait vraiment à ce sujet ( la candidature du Président pour le 5e mandat ) , avant le 22 Février 2019 ! .
    En affirmant que «des forces extraconstitutionnelles avaient pris les rênes du pouvoir ces dernières années et géraient les affaires de l’Etat en dehors de toute légalité» , et que «la candidature du président Abdelaziz Bouteflika à un nouveau mandat a été une grave erreur» , ce porte-parole du Rassemblement national démocratique (RND) n’a pas redécouvert l’Amérique , mais il cherche seulement à se sauver .
    Le porte-parole du «bébé né avec des moustaches» a omis de dire la vérité la plus importante et la plus grave encore : à savoir que le RND lui-même est une grave erreur , car on ne nait pas avec des moustaches grisonnante .
    le porte-parole devrait savoir qu’un déserteur des rangs , au moment d’une défaite à laquelle on a participé , est pire qu’un hypocrite opportuniste .

    ZORO
    20 mars 2019 - 16 h 20 min

    Je l ai souvent dit sur ce site,sûr que le FLN à fait du mal au pays ,mais le RND et ses transfuges furent plus nocifs ,leur nature est de muer en un laps de temps pour se mettre du cote du celui qui est debout,quand il tombe ils le piétine en allant vers un nouveau maitre.
    Signé ZORO. …Z….

    7
    1
    Abdelkader
    20 mars 2019 - 14 h 35 min

    Les langues commencent à se délier donc, ainsi des forces extra constitutionnelles qui gèrent le pays depuis plus de sept ans, donc quelques uns du système doivent passer en justice pour haute trahison, la justice doit s’autosaisir pour cela. Que faisaient donc ces forces constitutionnelles gracieusement rémunérées ( APN, Sénat, gouvernement) puisqu’elles savaient et n’ont rien fait pour contrôler ou saisir la justice mais s’accommodaient (sûr pas bénévolement).
    Le verdict est que tout le système dégage, commission indépendante chargée de gérer la transition sans aucune personne ayant participé de près ou de loin à ce système mafieux et Madoffien ( arnaque).. .

    13
    DYHIA-DZ
    20 mars 2019 - 13 h 23 min

    Le 5eme mandat c’est la destruction et la disparition de l’Algérie…

    Vous avez tardé pour réagir. Mais peut-être qu’il fallait être proche de l’ennemi de l’Algérie pour mieux le contrôler /surveiller.

    11
      La Viriti
      20 mars 2019 - 14 h 04 min

      La destruction et la disparition de l’Algerie ont commencé dès le 1er mandat.
      Le baril à 140 dollars ( les années 2000) n’a fait qu’accélérer ce processus et la chute du pétrole à un peu calmer la voracité et la prédation de cette famille et de leur tribu qui ne pouvait plus agir de manière aussi grossière ( Khelill le marocain et ses complices Harbour Bedjaoui, la famille Kouninef, Haddad…)

      Un président digne de ce nom, avec une stature d’Homme d’état, avec un sentiment fort de patriotisme, aurait fait de l’Algerie un pays rayonnant et attractif…Bouteflika en a fait une piètre copie du makhzen marocain…Même copier il ne sait pas faire..

      11
      1
    chaoui40
    20 mars 2019 - 13 h 11 min

    et que disent ces « visionnaires » du mandat 4 prolongé contre les lois du pays …??? Rien, ils se prononceront après car pour le moment ils sont pour !!!

    El pueblo
    20 mars 2019 - 13 h 07 min

    Cet hypocrite louait son maitre il y a à peine 1 mois
    Les rkhass ont toujours été comme ça
    Tous ont retourné leurs vestes à l’image aussi des avocats et magistrats
    Bientôt on verra Haddad et pourquoi pas Bouteflika retourner leurs vestes
    Ils sont comme ça les hypocrites: la dine la mela et ce depuis la nuit des temps
    Pas de place pour ces partis khobzistes dans la nouvelle Algerie

    14
    Citoye
    20 mars 2019 - 12 h 37 min

    FOUTAISE

    Anonyme
    20 mars 2019 - 12 h 37 min

    Ouyahia se venge de Saïd … C’est le titre exacte de l’article

    2
    3
    Kahina-DZ
    20 mars 2019 - 12 h 30 min

    Juste un avis:
    Bouteflika c’est du passé. Une chose est certaine.
    MAIS :
    RND = Bensalah = 2eme homme fort après Bouteflika.
    Je crois qu’on le prépare pour prendre le volant. Pour ce faire le RND s’est démarqué du 5eme mandat, pour lui donner de la crédibilité.

    11
    Anonyme
    20 mars 2019 - 12 h 27 min

    «des forces extraconstitutionnelles avaient pris les rênes du pouvoir ces dernières années et géraient les affaires de l’Etat en dehors de toute légalité».
    Donc il faut impérativement faire passer ces forces ocultes qui sont très bien connus et en premier ressort les frères de Boutef ainsi que les oligarques et ne pas oublier sidhoum said, sellal, saadani, ouyahia, ould abbas,
    etc….la liste est longue.
    Mais où est passé notre philosophe justicier? mr. louh.
    En l’espace de 10 ans le nombre de milliardaires en euros et dollars nouveaux en Algérie a été multiplié par 100 avec des vols au vu et au su de tout sérail du pouvoir.

    Kahina-DZ
    20 mars 2019 - 12 h 20 min

    Le RND confirme que Said Bouteflika et sa fratrie gèrent l’Algérie dans la clandestinité.

    Que pense Gaid Salah qui semble soutenir le peuple ????????

    32
      صالح/ الجزائر
      21 mars 2019 - 9 h 42 min

      soutenir le peuple ????????
      Mais il ne faut pas oublier les déclarations ci-après faites au début de Janvier 2019 et le 5 Mars en cours : «certaines parties qui sont dérangées de voir l’Algérie stable et sûre » , « L’armée algérienne demeurera la garante de la stabilité et la sécurité face à ceux qui veulent ramener l’Algérie aux années de guerre civile » . Cette stabilité a été « concrétisée grâce à l’initiative de Son Excellence, M. le président de la République, en l’occurrence la Charte de la paix et de la réconciliation nationale …» .

    Nationfirst
    20 mars 2019 - 12 h 17 min

    Maintenant c’est clair Bouteflika ne gérait pas.
    Donc on ne peut pas l’accuser d’avoir voulu se maintenir s’il ne décide pas.
    Ce porte-parole fait un constat malhonnête, car lui et Ouyahia contrairement à Bouteflika étaient conscients mais ils espéraient qu’il meure pour reprendre le pouvoir.
    Ils ont fait un mauvais pari en espérant rafler la mise. Ils étaient copains avec le FCE, les généraux et le DRS donc les forces extra consti…, ils les connaissaient.
    Justice contre ces malfrats qui ont pris en otage le President et pire encore son peuple!

    7
    3
    Moh Tziri
    20 mars 2019 - 12 h 09 min

    «des forces extraconstitutionnelles avaient pris les rênes du pouvoir ces dernières années et géraient les affaires de l’Etat en dehors de toute légalité».
    Donc il faut impérativement faire passer ces forces qui sont très bien connues et en premier ressort les frères de Boutef ainsi que les oligarques et ne pas oublier sidhoum said, ouyahia, ould abbas, saadani, sellal etc…
    Où est passé le philosophe de tayeb louh? notre justicier.
    Honte à vous. Beaucoup de mal a été fait à ce pauvre peuple!!!!

    5
    1
    la couleuvre à faire passer est trop grosse
    20 mars 2019 - 11 h 55 min

    Le mot d’ordre actuel chez les régents du système que s’égosillent à reprendre à tue tète leurs appuis « de la façade externe », dont ceux rappelés à la rescousse pour l’occasion d’un ravalement tout aussi externe, est au mea-culpa mais en s’arrêtant à la seule reconnaissance des erreurs commises… mais uniquement pour s’ouvrir une autre brèche, pour en faire encore d’autres et persister perpétuellement dans cette impunité implicitement installée.
    Dans ce système surréaliste par son autisme, les notions clés de toute pérennité dont la redevabilité, la responsabilité, la transparence… sont des termes creux que les tenants du pouvoir s’autorisent à galvauder jusqu’à vouloir insinuer, toute honte bue, qu’ils ne sont là que parce qu’ils portent une vision messianique dans le but unique de faire le bonheur du peuple Algérien, considéré immature et malléable à souhait, s’autorisant donc à réaliser ce projet même contre son gré, mais que leur parcours est encore semé d’embûches, dont celle actuellement dressée par ce même peuple, parce qu’incapable de s’élever à la hauteur et à la pureté de leur mission.

    Cette fois-ci, la couleuvre du viol de la constitution, dont ils n’abordent aucun aspect, est trop grosse à faire passer.
    Tout comme s’allier à des forces extraconstitutionnelles pour un parti le rend de facto extraconstitutionnel.
    Ils seront peut être écoutés, uniquement pour l’histoire, s’ils abordent d’une manière transparente les soubresauts ayant conduit au viol de la constitution par les forces extraconstitutionnelles.

    dalGri
    20 mars 2019 - 11 h 52 min

    c est bien de reconnaître ses erreurs ne commettez pas une autre en essayant de récupéré ou de s accaparer ou de vous mêlez ou tenter de géré la manif,,,, gardez vos distances on vous a assez vu et supporter et si vous voulez un bon conseil , vous dissoudre ,pour les algériens vous n existez plus

    Mir
    20 mars 2019 - 11 h 50 min

    Nous sommes donc officiellement gouvernés par une maffia en dehors de tout cadre légal.
    Nous attendons de la part des responsables honnêtes de Sonatrach de nous dire où va une partie des recettes des contrats et vente de nos hydrocarbures. Soyez courageux et balancez !

    13
    fatigué
    20 mars 2019 - 11 h 44 min

    HUM § LES TROUBADOURS CHANGENT DE DISQUE……

    La Viriti
    20 mars 2019 - 11 h 24 min

    Le seul personnage du RND qui trouvait grâce aux yeux des Bouteflika, est Bensalah.
    Cela s’appelle la gouvernance tribale, chère aux Bouteflika. C’est pour cela que Bensalah vérouille le conseil de la nation et le sénat, pendant que Belaiz vérouille le conseil constitutionnel et que Louh vérouille la Justice et que le général major Ben Ali Ben Ali a faillit vérouiller l’ANP…

    Le RND a été utilisé pour les basses besognes. Une fois utilisé il est jeté comme un malpropre, à l’image de son président Ouyahia…
    Quand on accepte d’obéir au doigt et à l’oeil aux Boutelfika, il ne faut jamais rien attendre en retour. Au RND ils viennent juste de le découvrir…

    15
    BEN
    20 mars 2019 - 10 h 46 min

    QUI SIDI QUI LALA RND +FLN = POUBELLE

    19
    Badi
    20 mars 2019 - 10 h 32 min

    Le porte-parole du rnd , Seddik Chihab :
    «des forces extra-constitutionnelles avaient pris les rênes du pouvoir ces dernières années et géraient les affaires de l’Etat en dehors de toute légalité».
    Ce n’est ni plus ni moins que la reconnaissance d’une haute trahison envers la Nation Algérienne et son Peuple que vient d’avouer le porte parole du rnd,qui est partie prenante de l’infamie en compagnie du fln et de tous ceux qui faisait partie du pouvoir et de ses satellite.
    La Justice Algérienne a le droit envers la loi et le devoir envers le peuple de s’auto-saisir pour enquêter et sévir au nom de la nation.

    15
      La justice algérienne dites-vous ?
      20 mars 2019 - 14 h 31 min

      Réponse commt. Badi 10h32

      Avec LOUH ! On touche du bois. Plutôt s’étouffer avec sa langue de bois que de s’auto-saisir. Faut l’excuser sa spécialité c’est les blogueurs lorsqu’ils raillent le portrait de Fakhamatouhou. Pour le reste, les loups ne se mangent pas entre eux.

    Zombretto
    20 mars 2019 - 10 h 25 min

    «…des forces extraconstitutionnelles avaient pris les rênes du pouvoir ces dernières années et géraient les affaires de l’Etat en dehors de toute légalité »… Toujours le même autisme, toujours emmurés dans leur orgueil et leur mépris du peuple, même quand ils font semblant de se justifier et reconnaître leurs soit-disant « erreurs ». Le bonhomme prétend, ou veut nous faire croire qu’il croit, que le problème date de ces dernières années seulement, que jusque-là tout baignait dans l’huile, que c’était la Démocratie la plus limpide et la plus juste du monde ! Que si seulement Bouteflika n’était pas tombé malade, lui et le FLN et le RND et leurs sycophantes auraient continué d’être adorés par les algériens d’un bout à l’autre du pays comme toujours. Ah oui, les algériens étaient très contents de leur « Système » jusqu’à ces dernières années, peut-être jusqu’au mois de janvier passé, n’est-ce pas, Mr Chihab ?

    ALGERIE
    20 mars 2019 - 10 h 23 min

    IL FAUT POSITIVER.
    L’AVEU DE SEDDIK CHIHAB EST UNE AUTRE PIÈCE A NOTRE ÉDIFICE ET PROUVE QUE CE PEUPLE MERVEILLEUX AVAIT RAISON SUR TOUTE LA LIGNE. DONC UTILISANT CET ARGUMENT COMME UNE PREUVE SUPPLÉMENTAIRE POUR CONFIRMER AU MONDE QUE NOUS COMBATTONS UNE MAFIA PRÉDATRICE ET QUE LE DANGER C’EST EUX.
    BALANÇONS CET ARGUMENT MÊME A LA HIÉRARCHIE MILITAIRE DONT CERTAINS CROIENT PEUT-ETRE QU’ILS SERVENT LA RÉPUBLIQUE.

    23
    meziane
    20 mars 2019 - 10 h 17 min

    Cet homme est en mission permanente depuis 1981. Il a été à l’alternateur du système. Il lui a permis de se régénérer après Octobre 1988. Il est mêlé à toutes les démarches complotistes contre l’Algérie. Il n’a jamais travaillé pour la démocratie, mais l’a utilisé pour étouffer dans l’œuf tout processus de construction de démocratie et de liberté. Va-t-encore réussir cette fois à permettre la remise sur rail de la caste de corrompus? La batterie est vide et l’alternateur est usé, mais méfiance!!!!! A suivre donc attentivement et dénoncer toutes ses dérives.

    Anonyme
    20 mars 2019 - 10 h 10 min

    Il pouvait nommé Saïd Bouteflika comme force extra constitutionnel.

    13
    Kenza
    20 mars 2019 - 10 h 05 min

    Non messieurs, le cinquième mandat n’est pas seulement une « grave erreur »; Le cinquième mandat est un crime !
    Ils ont attendu que le peuple prenne les choses en main pour qu’ils viennent nous dénoncer des faits graves qui s’apparentent à une conspiration contre l’Algérie et son peuple. Le moins qu’ils auraient pu faire c’est de démissionner pour ne pas cautionner un acte qui relève de la HAUTE TRAHISON !
    De plus, ils ont continué, par leur silence, à soutenir ce clan mafieux au pouvoir même après que le peuple soit descendu dans la rue il y a 1 mois. En tout cas, le fait de venir, aujourd’hui, dénoncer cette trahison envers la nation algérienne et son peuple, ne doit pas les dédouaner de ce crime grave et ils doivent, impérativement, répondre de leur rôle passif voire complice devant une justice qui doit être rendue au nom du peuple algérien.

    17
    tartarin de tarascon
    20 mars 2019 - 10 h 00 min

    Ils n’ont mème pas le courage de nommer ces forces anticonstitutionnelles lesquelles comme chacun le sait se prénomment SAID

    15
    co5
    20 mars 2019 - 9 h 53 min

     » à un nouveau mandat a été une grave erreur », le suivisme imbécile n’a jamais porté loin

    12
    EL KHOU
    20 mars 2019 - 9 h 48 min

    Maintenant que vous savez qu’il ne vous reste plus rien à faire pour sauver vos têtes, vous vous retournez cruellement contre votre protecteur . Le peuple vous savait ingrats et opportunistes mais aujourd’hui il découvre en vous des traitres de la pire espèce. Vous avez retourné vos vestes mais vous n’échapperez pas au verdict populaire.

    22
    1
    houarif
    20 mars 2019 - 9 h 48 min

    Vaut mieux tard que jamais ,mais comment on t’il pu soutenir un pouvoir pareil sans rien dire pendant des années , tout le monde savait que Bouteflika etait malade, qu’il ne pouvait gerer le pays et toute cette clique du FLN RND et le reste n’ont rien dit au peuple et il etait pour le 5eme mandat ,tout ces incapables ne doivent plus avoir des postes dans l’Algerie de demain et doivent vendre des comptes…

    17
      Anonyme
      20 mars 2019 - 10 h 26 min

      Parceque lorsque Bouteflika pétait la santé, il gérait le pays ??? Il est pire en bonne santé que malade

      8
      1
    elhadj
    20 mars 2019 - 9 h 19 min

    les responsables des partis de l ex alliance présidentielle,larbins de service,sont vomis et méprisés par le peuple.autant qu ils disparaissent avec leurs associations de complaisance.le peuple a déjà prononce son verdict a leurs égards et les rangent dans la poubelle de l histoire pour avoir ruine le pays et l avoir conduit a tous les risques possibles.

    16
    Bokhzer
    20 mars 2019 - 9 h 09 min

    On tente de se racheter une virginité pour six soldis (comme disait mon grand-père paix à son âme) !!VOUS!! fossoyeurs de notre HISTOIRE !!VOUS la RUINE de NOS RÊVES et celle de nos enfants !! de VOUS nous n’en ferons RIEN!! les 42 millions d’algériens vous ont signifié LA FIN la VOTRE et celle de vos ACCOINTANCES parisiennes émiraties et autres…!! KHLASS BARAKET!! prenez date le 22 février 2019 baisse de rideau de 57 ans de GABEGIE de mensonges et mise en scène désastreuse, pathétique!! VOUS qui avez fait de nos territoires une prison à ciel ouvert!! VOUS qui croyez que nous étions des chiens qu’ils fallait affamer pour vous suivre!! VOUS qui avez enterrés nos authentiques MOUDJAHIDS vivants!! VOUS qui avez ressuscité VOS ZOMBIS pour nous faire avaler des couleuvres et légitimer votre main mise sur nos consciences!! VOUS qui avez substitué la libre expression par le CADENAS et la CHKARA et réduit au silence LA LIBRE 3IBARA!! VOUS qui avez vu dans la planche à billets un mirage salutaire comme vos prédécesseurs celui du céleste LASER!!VOUS qui SINGEZ des manipulations fabriquées outre-mer pour semez la haine dans nos territoires!! VOUS!! AVEZ-VOUS enfin pris FAITS et ACTES que NOUS !!NOUS SOMMES UN et INDIVISIBLES!! NA3AM!! OUI!! YES!! CLARO!! INDIVISIBLES!! chers VOUS l’HEURE a sonné et L’URNE sera DÉSORMAIS l’unique mode D’EXPRESSION pour tous CEUX qui ASPIRENT au bonheur des RÉSIDENTS PERMANENTS de CE PAYS!!
    Wassalem

    13
    1
    Mezian
    20 mars 2019 - 9 h 06 min

    Le RND n’est pas un parti au sens véritable et noble. Il ne reste à ceux qui squattent cet l’appareil qu’à prononcer une autodissolution et, pour les sincères, oublier la politique et s’occuper d’autre chose (garder les moutons, vendre des légumes ou n’importe quoi d’autres) et aux autres qui « ont du foin dans le ventre », à s’excuser, rendre ce qu’ils ont volé (argent, titres, renommée, et tout autre bien matériel et immatériel et se faire oublier en rasant les murs. Il vaut mieux pour eux de faire çà que de se retrouver bientôt dans des situations qui hypothéqueraient jusqu’à l’avenir de leurs enfants. Et tout ce qui précède est valable pour les quatre autres appareils de la « coalition diabolique » (P »FLN », MPA, TAJ,….). Vous avez joué et misé gros. Vous avez tout perdu, même en trichant; soyez bons perdants.

    13
    Partis voleurs
    20 mars 2019 - 8 h 55 min

    C’est trop tard pour bien faire, ces personnes du rnd ou fln et les monstres islamistes hypocrites ne doivent plus prétendre à une réconciliation, ils ont volé le peuple algérien, qu’ils aillent au diable.

    14
    Ben Alilam
    20 mars 2019 - 8 h 47 min

    Mieux vaut allumer une bougie que maudire les ténèbres. disait Confucius.
    In orther words, a loyal friend is worth ten thousand relatives….
    Ma 3endnash el waqt bash netdellelou 3la ezzamen.

    Et dans le plus clair, Je rappellerai encore une fois que Mr Ouyahya avait toujours proposé des solutions viables qu’on lui a refusé et qu’il a eu des positions honorables qui émanaient de ses propres convictions.

    1
    18
    AlwaysTamurth
    20 mars 2019 - 8 h 45 min

    Tous les mandats ont ete destructifs pour notre Tamurth. Depuis le premier debat la destruction du peu de ce qui avait ete contruit a ete systematiquent detruit.

    11
    1
    nad
    20 mars 2019 - 8 h 43 min

    « Non jamais je ne conteste, Ni revendique ni ne proteste Je ne sais faire qu’un seul geste, Celui de retourner ma veste, de retourner ma veste, Toujours du bon côté.  » Parole chanson l’Opportuniste de Jacques Dutronc

    23
    nectar
    20 mars 2019 - 8 h 40 min

    Ce n’est pas une grande erreur, mais un crime contre le pays..Monsieur Chiheb vous monnayez votre honneur à combien, tout en hypothéquant l’avenir du pays? Vous devriez, si vous avez un minimum de respect à ce pays, vous pondre haut et court..Pauvre minable…aucune honte…

    11
    Bouzorane
    20 mars 2019 - 8 h 20 min

    Vu l’incapacité et l’incompétence de ces voyous, il ne faut rien s’attendre de bien de leur part. Il ne se passera rien.
    Pour eux, chaque instant qui dans le statu quo, est un instant de bénéfice. Ils ne lâcheront donc jamais rien car n’ont aucune dignité.

    11
      Bouzorane
      20 mars 2019 - 12 h 10 min

      Seule solution : marcher sur la présidence

      1
      4
    Anonyme
    20 mars 2019 - 8 h 15 min

    Avec quoi se lavent le visage, ces gens la?

    12
      ils se lavent la gueule avec l'acide
      20 mars 2019 - 9 h 33 min

      Ces gens font partie de la mafia, rien ne les arrête pour arnaquer, voler, escroquer, etc..

      11
      El pueblo
      20 mars 2019 - 13 h 16 min

      Anonyme
      20 mars 2019 – 8 h 15 min
      Avec quoi se lavent le visage, ces gens la?

      Avec lekhra hachakoum ya khouti

    BabElOuedAchouhadas
    20 mars 2019 - 8 h 07 min

    Il faut juger toutes les personnes qui ont soutenu ce 5ème Mandat de la HONTE pour ridiculiser l’Algérie (Ould Abbés, Ouyahia, Sidi Saïd, Ali Haddad, Alioui de l’UNPA, Ghoul etc..) et qui sont à l’origine de cette crise inopportune.

    15
    Anonyme
    20 mars 2019 - 7 h 53 min

    … Le RND a été dès sa création un regroupement d’opportunistes, sans réel programme et dont la seule feuille de route est le soutien au prince afin de gratter quelques avantages. Ils sont à l’image de leur chef. Le seul intérêt de ce revirement sur le tard est qu’il confirme que c’est un groupe de mafieux qui gouverne le pays. Mais ça tout le monde s »en doute; il va falloir passer à table maintenant; on veut des noms.

    22
    2
    HASSIBA
    20 mars 2019 - 7 h 41 min

    C’est des lâches et des khoubzistes.
    Ils savaient tous que ce pouvoir était tombé entre les mains d’une mafia prédatrice et anti nationale, mais au lieu de s’y opposer ils les ont suivi pour avoir une part du gâteau. Vous êtes tout aussi vils et criminels que ceux que vous dénoncez. Le minimum de la descence c’est de rendre le fln au peuple en le mettant au musée, dissoudre son clone né avec des moustaches et que vous disparaissiez de notre vue.

    29
    2
    DZA
    20 mars 2019 - 7 h 35 min

    Dans les jours à venir, je suis persuadé que nous auront à entendre d’autres déclarations plus fracassantes les unes que les autres.
    Hier encore, ces larbins du système qui ne représentent qu’eux même et leurs intérêts, viennent de découvrir qu’il y a un peuple dans cette pauvre Algérie qu’ils ont pillé et clochardisé.
    De toutes manières, ces gens-là n’ont rien à apprendre au peuple qui vit, voit et subit le carcan de leurs actes pervers depuis plusieurs décennies.
    À quoi sont utiles ces aveux tardifs ? Certainement pas à sauver l’Algérie. Et que nous a-t-il appris que nous ne savions pas ?
    Ils seront nombreux, maintenant en 2019, comme l’ont été les collaborateurs du colonialisme français le 19 mars 1962, à vouloir se faire une virginité sur le dos du peuple.

    Non Messieurs, de même que vous avez abusez outrageusement des biens du peuple et sa confiance, assumez vos responsabilités dans la dignité si encore, il vous en reste.

    25
    1
    Hraka
    20 mars 2019 - 7 h 17 min

    RND : Rana Ngoulou Digage !!!!
    FLN : Front des Loups Neffou !

    22
    3
    Zaatar
    20 mars 2019 - 7 h 01 min

    Le HIC a raison, Ouyahia et le RND les deux entités qui tournent leurs vestes plus vite que leurs ombres.

    26
    2
    Anonyme
    20 mars 2019 - 6 h 51 min

    Il a aussi dit que le pouvoir est dirigé par des forces inconstitutionnelles depuis 5 ou 6 voir 7 années…voilà les dés sont jeter sur la table. Maintenant le pouvoir , le pfln , les harkis doivent dégager.

    28
    1
      anonyme
      20 mars 2019 - 9 h 12 min

      N’insulte pas les « harkis » ! Avec eux, au moins, tout était clair : on savait qui était notre ennemi !

      12
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.