Rocard et l’Algérie : son rapport sur la torture a marqué un tournant dans la guerre

Michel Rocard. D. R.

L’ex-Premier ministre français Michel Rocard s’est éteint ce samedi à l’âge de 85 ans. Il s’est distingué par ses positions «réfractaires» par rapport aux socialistes français, sur au moins deux sujets sensibles : l’Etat d’Israël et la question algérienne. Alors qu’il n’était qu’un inspecteur des finances, il réussit, en 1959, pendant que le plan Challe contre les maquis de l’ALN battait son plein et que les ministres socialistes y étaient pleinement «embarqués», à bouleverser la donne et à galvaniser une partie de l’élite française, qui était encore tiraillée par le choix à faire entre «sa mère» et «la justice». Son rapport accablant remis au délégué général en Algérie alertait sur la situation dramatique dans les camps de regroupement, où plus d’un million d’Algériens, dont plus de la moitié étaient des enfants, étaient menacés par la famine et, dans un autre chapitre, évoquait les conditions carcérales en Algérie, en faisant état de l’usage systématique de la torture dans les centres de détention. Communiqué à la presse, quelques jours plus tard, ce document n’a pas laissé indifférents les milieux intellectuels, eux-mêmes bâillonnés par un système répressif et peu soucieux des exigences de liberté et de démocratie. 

C’est cette alerte qui donna naissance au célèbre manifeste des «121» intellectuels et hommes de culture français contre la «guerre d’Algérie». Publié le 6 septembre 1960 dans le magazine Vérité-Liberté, ce manifeste porte un titre sciemment irrévérencieux : «Déclaration sur le droit à l’insoumission dans la guerre d’Algérie». Des sommités intellectuelles ont signé cet appel, dont le grand philosophe Jean-Paul Sartre, la romancière à succès Françoise Sagan, l’écrivain communiste Dionys Mascolo, le critique radical Maurice Blanchot, l’immense écrivain André Breton, le poète Henri Kréa, l’universitaire André Mandouze, l’éditeur François Maspero, Simone de Beauvoir ou encore Simone Signoret. Ils dénoncent notamment le militarisme et la torture qui va «contre les institutions démocratiques», et condamnent dans le même temps l’attitude équivoque de la France vis-à-vis du mouvement d’indépendance algérien, en appuyant le fait que la «population algérienne opprimée» ne cherche qu’à être reconnue «comme communauté indépendante». Les signataires s’engagent solennellement à «respecter le refus de prendre les armes contre le peuple algérien» et à «respecter la conduite des Français qui estiment de leur devoir d’apporter aide et protection aux Algériens opprimés au nom du peuple français». Ils plaident enfin que «la cause du peuple algérien, qui contribue de façon décisive à ruiner le système colonial, est la cause de tous les hommes libres».

C’est donc la première fois qu’un nombre aussi important de faiseurs d’opinion français reconnaissait publiquement la légitimité du combat algérien contre le colonialisme français : «Pour les Algériens, peut-on lire dans le manifeste, la lutte, poursuivie soit par des moyens militaires, soit par des moyens diplomatiques, ne comporte aucune équivoque. C’est une guerre d’indépendance nationale.» Il va sans dire que ce manifeste a eu un impact extraordinaire sur une opinion française largement formatée par la propagande officielle sur ce qui était toujours appelé «les événements d’Algérie». 

R. Mahmoudi

Comment (38)

    Karima Griene
    10 juillet 2016 - 21 h 55 min

    Bravo et merci Mr Rocard !
    Bravo et merci Mr Rocard ! dans ma famille nous avons toujours eu beaucoup de respect pour vous
    Vous faites partie des grands hommes que la France a connu !
    Reposez en Paix




    0



    0
    Mehdi
    5 juillet 2016 - 8 h 35 min

    Monsieur Rocard est la seule
    Monsieur Rocard est la seule personne qui a eu le courage de traité Mitterand de criminel pendant la guerre d Algérie.




    0



    0
    SCANNER
    5 juillet 2016 - 3 h 29 min

    @ ANONYMOUS ) : toi le
    @ ANONYMOUS ) : toi le marocain de service infiltré sur les sites algériens en te faisant passer pour un algérien.
    Tes démasqué l’énergumène retourne avec tes babouche sur tes sites marocains blaidinet .
    Ont n’a compris que tu avais le rôle d’influencer les discussions avec tes centaines de commentaires à répétitions. Tu joue sur les sites algeriens le role de courroie d’entraînement pour attirer à l’opposé de la ou les commentateurs sont sensée naturellement s’orienter dans leurs discussion selon les sujets et la moralité de tout algérien normalement sein d’esprit possédant toutesces facultés mentales.
    Tu n’est qu’un infiltré à babouchka .Mon rôle à moi et d’autres frères algériens c’est de démasquer les infiltrés parasites marocains de tin acabit sur tout les forums algériens et les dénoncer aux internautes forumistes.
    Alors dégage de nos sites et va vendre ta propagande marocaine au diable.
    Tu nous fera des vacances.
    Depuis quand le peuple marocain et algérien sont frères ? Tu as vu ça dans une bande dessinée de Mickey.
    Retourne parmi les tiens dans ton marokistan et arrête de parler comme un dictionnaire pour paraître plus crédible auprès des algériens naïve.
    DÉGAGE DANS TON BLED ET ARRÊTE TA PROPAGANDE A DEUX BALLES.




    0



    0
    Youssef
    5 juillet 2016 - 1 h 09 min

    Monsieur Rocard est un homme
    Monsieur Rocard est un homme sincère et honnête. Je lui souhaite un vaste paradis.




    0



    0
    Pas d'amalgames.
    4 juillet 2016 - 19 h 33 min

    Anonymous (non vérifié)

    Anonymous (non vérifié)
    04 Jul 2016 – 19:22

    Tu es qu toi pour te permettre de me dire à moi je ne suis pas musulman.
    Tu n’est qu’un simple mortel qui a la langue bien pendu.
    Qui parle pour ne rien dire à tout bout de champ comme une mitraillette.
    Tout ceux et celles qui ont lu et relu le Saint Coran savent que j’ai raison.
    Allah me suffit comme satisfaction.
    Le bien qu’à fait Michel Rocard seul Allah Soubhanou connaît le pourquoi du comment et ce qui en résultera selon sa volonté.
    Allah à voulu sauvé des algeriens musulmans et il utilise n’importe qui pour les sauvés ils ne leur demande pas a ceux qu’il choisi comme intermédiaires pour accomplir sa volonté .
    Ils les faits s’exécuter malgré eux.
    Si Allah veut te sauvé la vie ou autres chose il fait agir n’importe qui pour accomplir sa volonté sur qui il veut musulmans ou non musulmans.
    Il n’a de compte à rendre à personne.
    Ça ne fait pas des musulmans ou des croyants tout ceux et celles qui a choisit comme intermédiaires ( SAIBAIBE)
    La discussion pour moi est close.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.