Décès de l’ancien premier ministre français Michel Rocard

Michel Rocard. D. R.

L’ancien Premier ministre socialiste français Michel Rocard, théoricien de la «deuxième gauche» et figure marquante de la politique française, est décédé samedi après-midi à l’âge de 85 ans, a annoncé à l’AFP son fils, l’astrophysicien Francis Rocard. Quantité de politiques à gauche, au gouvernement et au-delà, mais aussi plusieurs figures de la droite, ont salué l’apport de ce socialiste «au parler vrai», devenu «une grande figure de la République et de la gauche». Selon l’un de ses proches, il avait été hospitalisé dimanche dernier. Il est décédé à 18h30 à la Pitié-Salpêtrière. Lundi soir, une minute de silence est prévue à la mairie de Conflans-Sainte-Honorine, dont il fut l’édile. Et un hommage national est probable. Né à Courbevoie, près de Paris, le 23 août 1930 dans une famille de la bourgeoisie, catholique par son père – un des scientifiques à l’origine de la bombe atomique française -, protestant par sa mère. Socialiste réformiste, Michel Rocard a été Premier ministre de 1988 à 1991 de François Mitterrand, avec lequel il a toujours eu des relations conflictuelles, avant de diriger le PS en 1993 et 1994. Père de la «deuxième gauche», il voulait incarner une vision rénovée de la gauche, prenant en compte «les contraintes de l’économie mondialisée» sans «renoncer aux ambitions sociales». Le président François Hollande a d’ailleurs aussitôt salué l’incarnation d’«un socialisme conciliant utopie et modernité» par un «rêveur réaliste». Le Premier ministre Manuel Valls, issu lui-même du rocardisme et ayant travaillé à Matignon auprès de Michel Rocard, a jugé que l’homme à l’origine de son engagement en politique incarnait «la modernisation de la gauche et l’exigence de dire la vérité».

R. I. 

Comment (13)

    zarzor
    4 juillet 2016 - 13 h 38 min

    ça donne froid dans le dos en
    ça donne froid dans le dos en lisant les commentaires

    merci a vous tous .




    0



    0
    HASSINA HAMMACHE ING
    4 juillet 2016 - 9 h 18 min

    En mai 1993 j’étais convié
    En mai 1993 j’étais convié avec mes camarades du FFS à assister à la convention du forum des jeunes socialistes du PS français, présidé à l’époque par Jérôme SAFAR, un jeune ROCARDIEN et MICHEL ROCARD était alors premier secrétaire du PS.
    A l’ouverture des travaux de la convention Michel ROCARD avait pris la parole, pour nous souhaiter la bienvenue avec beaucoup d’élégance, puis il a enchainé son discours et j’étais très attentive à son discours et à ses gestes, s’adressant aux jeunes il était au diapason, décontracté et dans son discours c’était beaucoup plus pour leur donner confiance assurance et non pas d’interférer dans leur action j’avais compris qu’ils avait toute la liberté de d’action dans les travaux et leurs résolutions et bien sur en respectant leur appartenance de courant.
    Au siège du parti les responsables de l’époque dont SAID KHELIL nous ont parlé de Michel ROCARD, ils savaient qu’on allait le rencontré, et bien sûr ils nous ont parlé du rapport qu’il remet à sa hiérarchie sur les conséquences dramatiques du déplacement des populations en Algérie pendant notre guerre de libération. C’est ce qui a donné naissance au célèbre manifeste des 121 intellectuels contre la guerre d’Algérie publié en septembre 1960, ce manifeste va me permettre d’évoquer un grand mathématicien Laurent SCHWARTZ, il l’avait signé et ça lui a valu sa révocation de l’école polytechnique en 1960.
    Nous devons être reconnaissons envers tous ceux qui nous ont aidé et accompagné pendant notre guerre de libération qu’ils soient musulmans, juifs, chrétiens ou autres, normalement un site leur doit être dédié et « l’ALGERIE RECONNAISSANTE»
    Je profite pour présenter mes condoléances à toute famille socialiste et les ROCARDIENS en particulier




    0



    0
      Djaffar
      4 juillet 2016 - 23 h 03 min

      Avec les socialistes Français
      Avec les socialistes Français votre parti à toujours soutenu le Maroc contre le peuple Sahraoui, vous n’avez pas honte ?




      0



      0
        HASSINA HAMMACHEIng Expert
        7 juillet 2016 - 14 h 31 min

        Pas du tout vous ne
        Pas du tout vous ne connaissez pas les positions de HOCINE AIT AHMED SUR LES DROITS DES PEUPLES et je vous conseille de lire son livre sur L’FRO FASCISME et merci pour votre réponse




        0



        0
        HASSINA HAMMACHEIng Expert
        7 juillet 2016 - 14 h 41 min

        Pas du tout vous ne
        Pas du tout vous ne connaissez pas les positions de HOCINE AIT AHMED SUR LES DROITS DES PEUPLES et je vous conseille de lire son livre sur L’FRO FASCISME et quand j’étais militante dans ce parti j’ai eu à déjouer avec mme BOUHADEF Anissa la signature de soutien des marocaines à Algeciras en Espagne en 2001 et il y’avait d’autres femmes des autres partis algériens dont Hassiba TOUAHRIA, Taous DRIF merci pour votre réponse




        0



        0
    Anonymous
    3 juillet 2016 - 13 h 49 min

    Meilleurs Hommages à ce
    Meilleurs Hommages à ce militant socialiste sincère de la première heure
    Homme d’idées, et de principes




    0



    0
    Abou Stroff
    3 juillet 2016 - 7 h 26 min

    ce fut un grand homme! que
    ce fut un grand homme! que Dieu l’accueille dans son vaste paradis




    0



    0
      Anonymous
      3 juillet 2016 - 17 h 41 min

      ah ya el harki fais nous
      ah ya el harki fais nous découvrir ton vrai visage




      0



      0
    Algérienamazigh
    3 juillet 2016 - 0 h 37 min

    R.P. vous avez oublié de
    R.P. vous avez oublié de mentionner une chose importante, Michel Rocard a été mandaté par le gouvernement français pour enquêter sur la situation des paysans algériens dans les camps de regroupements durant la guerre d’Algérie.

    À partir de 1957, l’armée française a déplacé jusqu’à deux millions de paysans pour les soustraire à l’influence du FLN, soit la moitié de la population algérienne rurale. Ce faisant, on privait ces chefs de famille de leurs terres, de leur bétail, et donc de leurs moyens de subsistance. En février 1959, de son retour d’une visite en Algérie M. Rocard remet au général De Gaulle un rapport accablant sur les conséquences dramatiques du déplacement des populations paysannes. Ce rapport alerte les autorités françaises sur la famine qui sévit dans les camps de regroupement.
    Source : Le Point : http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/emmanuel-berretta/algerie-michel-rocard-a-sauve-des-milliers-de-vies-18-03-2012-1442449_52.php




    0



    0
    selecto
    2 juillet 2016 - 23 h 18 min

    C’était lui qui avait enquêté
    C’était lui qui avait enquêté sur les 400 manifestants transférés en Algérie lors des manifestations du 11 décembre 1961 à Paris, il était journaliste à cette époque, ils devaient être internés dans des centres d’internements mais il trouvait pas leur trace.

    Un officier Français l’avait contacté après l’indépendance de l’Algérie pour lui faire une révélation sur ces manifestants à condition de ne pas citer son nom, l’officier lui a révélé qu’il était dans l’avion qui les a transporté mais ils ne sont jamais arrivés en Algérie car ils ont été jeté à la mer entre les Iles Baléares et Alger avec des blocs de ciment de cinq kg accrochés aux pieds pour qu’ils ne remontaient pas à la surface.




    0



    0
    Chaoui ou zien
    2 juillet 2016 - 23 h 18 min

    Il n’a jamais porte Miterrand
    Il n’a jamais porte Miterrand dans son coeur. C’est lui qui a ecrit que Mitterand est un assassin en reference a la guerre d’algerie. La gauche francaise aurait ete beaucoup plus respectable avec lui.




    0



    0
      Anonymous
      3 juillet 2016 - 12 h 15 min

      C’est bien logique un homme
      C’est bien logique un homme décent ne peut nullement « apprécier » aimer un criminel… Car, enfin, qu’était Mitterand si ce n’est un assassin pour sa propre ambition. Les français ont élu un homme, Mitterand, qui n’a jamais été un résistant durant la seconde guerre mondiale. C’est encore du pipeau tout ça. La France comme d’autres pays n’est pas gérée par des patriotes mais par des gourmands. Heureusement que Dieu jugera les hommes, car c’est a désespérer de cette humanité qui choisit les pires pour la diriger.




      0



      0
        selecto
        3 juillet 2016 - 18 h 29 min

        En effet Metterrand était un
        En effet Metterrand était un harki français du côté des nazis, un criminel.




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.