Louisa Hanoune dénonce la remise en cause des acquis démocratiques

Louisa Hanoune, lors de sa conférence de presse de ce dimanche. New Press

La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT) s’est élevée contre la multiplication des atteintes aux libertés et a vivement dénoncé les vagues arrestations qu’elle qualifie d’injustes et d’arbitraires. Louisa Hanoune, qui considère qu’il y a de réelles menaces qui pèsent sur la République, ne trouve aucune excuse à ce que des journalistes, des artistes ou des retraités de l’armée se trouvent en prison sans qu’ils soient jugés, ni condamnés.

La SG du PT parle d’abus d’autorité et d’une remise en cause totale des acquis démocratiques. La première responsable du PT fait le parallèle entre ce qu’il se passe actuellement et ce qu’il s’est passé en été 1962. Pour elle, la répression qu’exerce le régime sur la société est un signe de panique d’un pouvoir finissant. Elle rappelle le passage en force de plusieurs textes de loi restrictifs des libertés et attentatoires aux acquis socio-économiques des Algériens. Elle dénonce la manière d’adoption de ces projets de loi dont le projet de loi portant régime électoral et le projet de loi sur la Haute instance de surveillance des élections.

Elle a également critiqué le projet de loi sur la santé qui sera soumis prochainement au Conseil des ministres. La patronne du PT considère que le président Abdelaziz Bouteflika ne peut fuir sa responsabilité dans la crise économique qui secoue le pays depuis la chute du prix du pétrole en 2014. La pasionaria du PT parle d’un désastre économique aux conséquences graves sur les Algériens.

Reconnaissant que beaucoup de choses ont été accomplies, Louisa Hanoune dit ne pas partager le contenu du message du président Bouteflika qui refuse d’admettre son échec sur le plan économique. Louisa Hanoune décrit ainsi une situation critique qui va, selon elle, profiter aux «charognards avides du gain facile». La patronne du PT met en garde dans ce sillage contre la remise en cause des acquis sociaux à travers des textes de loi ultralibéraux qui vont, selon ses termes, «instaurer le système des khemassa».

La secrétaire générale du PT a souligné que l’Algérie traverse une étape décisive et cruciale imposée par la conjoncture économique, sociale et politique. Pour elle, le combat des travailleurs, des syndicats, de la jeunesse et des paysans algériens se poursuit, a-t-elle assuré, pour consacrer une démocratie véritable et défendre les acquis, notamment pour ce qui est de la sécurité et la stabilité nationales. 

Sonia Baker

Comment (13)

    Anonymous
    28 juillet 2016 - 22 h 50 min

    De quels acquis parle t elle
    De quels acquis parle t elle celle la?
    Fakou ules algeriens savent faire la part des choses,alors de grace dites qq chose de sense ou taisez vous a jamais..




    0



    0
    Anonymous
    28 juillet 2016 - 22 h 50 min

    De quels acquis parle t elle
    De quels acquis parle t elle celle la?
    Fakou ules algeriens savent faire la part des choses,alors de grace dites qq chose de sense ou taisez vous a jamais..




    0



    0
    Anonymous
    12 juillet 2016 - 12 h 03 min

    Mme Hanoune, vous avez
    Mme Hanoune, vous avez toujours soutenu Bouteflika, alors continuez à le soutenir. Ne prenez pas les algériens pour des idiots. La politique, c’est d’abord des principes et des positions courageuses pour les intérêts supérieurs de la nation. Je me permets de vous rappeler que la situation actuelle du pays que vous ne cessez de dénoncer n’est que la conséquence logique du 4 ème mandat auquel vous avez grandement contribué. Donc pour être crédible madame faites votre méa-coulpa et arrêtez de faire de la politique.




    0



    0
    brobro
    12 juillet 2016 - 6 h 20 min

    votre long compagnonnage avec
    votre long compagnonnage avec le régime de 1999 vous disqualifie de votre rôle d’opposante.




    0



    0
    الهوارية..في أمريكا
    12 juillet 2016 - 2 h 57 min

    Madame Louisa l’Algérie est
    Madame Louisa l’Algérie est devenue un grand Prétoire où vous avez toujours dénoncé ce que vous avez de personnel sur le cœur, mais, je n’ai jamais lu dans la presse algérienne les réponses de vos caftages.
    Bonne nuit, moi je prends la route




    0



    0
    Anonymous
    11 juillet 2016 - 14 h 38 min

    Madame HANOUNE ,c’est facile
    Madame HANOUNE ,c’est facile de dénoncer, et vous qu’avez vous fait ?




    0



    0
    démo quoi ?
    11 juillet 2016 - 11 h 36 min

    faudrait d’abord qu’il y ait
    faudrait d’abord qu’il y ait eu réelle démocratie ; maintenant si vous parlez de démocratie de façade c’est autre chose !




    0



    0
    New kid
    11 juillet 2016 - 11 h 34 min

    Chère madame, il n’y a pas si
    Chère madame, il n’y a pas si longtemps vous chantiez pour un 4eme mandant pour avoir un strapontin.
    Maintenant vous avez changé votre refrain comme une girouette.
    Heureusement que l’indignité et le ridicule ne tuent pas !
    Fakoo!




    0



    0
    Anonymous
    11 juillet 2016 - 9 h 53 min

    Qui se souvient de louiza
    Qui se souvient de louiza hanoun?




    0



    0
    Dounia.
    11 juillet 2016 - 6 h 53 min

    Ya mme Hanoune, vous
    Ya mme Hanoune, vous confondez démocatie et propagande, car ns avonçons ves la démocratie avec l’instauration des lois, fini l’art de bafouer avec les Algeriens qui ne demandent que de vivre paisaimement. Si vs parlez de na pas permettre aux gens de fabuler là, c’est autre chose. Que de journaux ont supprilmé aux lecteurs d’emettre des commentaires sous pretéxte d’insultes raciales or ils avaient juste besoin d’évacuer une souffrance, leurs-ont-ils permis. Si vous abordez la démocatie la vraie, vous êtes lojn d’être repésente des travailleurs) classe ouvrière, mais comme aux pays des aveugles le borne est roi allez, subissant l’arnaqué éternel. Une démocatie se construit, on ne l’achêve pas. Je suis lasse et donc, je m’abstiens. Laissez-les travailler, ns voulons en finir avec hogra cela ne peutplus persister, le monde bascule vers l’ouvetre, nous aussi.




    0



    0
    poukhi
    11 juillet 2016 - 0 h 21 min

    Quelle se taise une bonne foi
    Quelle se taise une bonne foi pour toute,elle qui à toujours soutenu le président,quelle assume le bilan quasi négatif de celui ci.N a telle pas fait campagne électorale à BOUTEFLIKA en oubliant quelle était elle même candidate.




    0



    0
    azam
    10 juillet 2016 - 20 h 02 min

    elle souffle le chaud et le
    elle souffle le chaud et le froid comme toujours
    une vraie hypocrite

    « La patronne du PT considère que le président Abdelaziz Bouteflika ne peut fuir sa responsabilité dans la crise économique qui secoue le pays depuis la chute du prix du pétrole en 2014 »
    un président qui n’a pas pipé mot depuis 3 ans quasi absent

    Arrêtez de nous abrutir encore plus




    0



    0
    CHAOUIdeBARBES
    10 juillet 2016 - 17 h 27 min

    LOUISA, MALGRE LES
    LOUISA, MALGRE LES MERCENAIRES DU POUVOIR SERVICE CONTINU SUR Ennahar TV, et les très graves accusations, les voila dégonflés comme des baudruches, surtout le plus grand des traitres HAFSI LE TRAITRE DU CLAN, IL S’ALLUME COMME LES FEUX TRICOLORS DES CARREFOURS, LE JOURNALISTE HAINEUX ET MENTEUR? MANIPULATEUR DES CONCIENCES, POUR COMBIEN DE BILLETS IL A VENDU SON HONNEUR, SA DIGNITE ET QUI A ENTACHE TOUTE LE CORPORATION DES JOURNALISTES DIGNES DE CE NOM ET INTEGRES, REGARDEZ LES JOURNALISTES D’ALGERIE PATRIOTIQUE, UNE VALEUR SÛRE ET DIGNE DE LEUR PAYS NOTRE AMOUR ALGERIE !!!
    Cordialement: Un Algérien des montagnes de mon beau pays !!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.