L’ancien maire de Nice accuse les services des renseignements français de négligence

Christian Estrosi. D. R.

C’est un ex-maire de Nice très remonté contre les services de sécurité français qui est intervenu, tôt ce matin, sur la chaîne d’information continue iTélé. Christian Estrosi a affirmé qu’il ne comprenait pas comment quelqu’un qui était fiché par la police pour des actes de délinquance «mineure» n’ait pas été surveillé de plus près dans ce contexte marqué par une vague de terrorisme sans précédent. L’ancien maire de Nice, qui est en même temps le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a laissé entendre qu’il ne s’arrêterait pas là et qu’il comptait bien demander des clarifications sur cette négligence.

Le membre du parti des Républicains est connu pour ses positions politiques parfois assimilables à celles de l’extrême droite. Mais Christian Estrosi pose un problème de fond lorsqu’il s’interroge indirectement sur ce qui ne va pas dans le travail complexe des services spéciaux français, tandis qu’on assiste à un foisonnement invraisemblable de foyers de la délinquance à travers toute la France. Un phénomène qui ne semble pas inquiéter outre-mesure les responsables politiques de ce pays, malgré les innombrables mises en garde des différentes institutions sécuritaires. A cela s’ajoute la traditionnelle guerre larvée entre l’ex-DST (devenue DGSI après sa fusion avec les Renseignements généraux) et la DGSE, le service d’espionnage qui a joué un rôle néfaste dans la guerre contre le terrorisme islamiste depuis son irruption en Algérie.

Dans une interview à un quotidien national parue en 2001, au lendemain des attentats du 11 septembre, le recteur de la Mosquée de Paris, le Dr Dalil Boubakeur, avait dénoncé avec force la réaction pusillanime des autorités françaises qui laissaient proliférer ce qu’il avait qualifié d’«islam des caves», véritable machine à fabriquer des terroristes. Le recteur de la Mosquée de Paris faisait allusion aux extrémistes religieux financés et entretenus par la monarchie wahhabite – avec laquelle la France entretient des relations fondées sur des intérêts éminemment mercantiles –, qui menaient des campagnes d’endoctrinement et convertissaient des voyous en «fous de Dieu». Si bien que les terroristes qui massacrent des citoyens innocents par dizaines aujourd’hui sont le pur produit de ces lieux d’embrigadement qui ont donné naissance à des terroristes capables du pire.

Par ailleurs, l’attentat meurtrier de Nice a brisé l’alliance politique conjoncturelle entre la droite et la gauche au pouvoir, née des précédentes attaques terroristes. La critique sévère de l’ancien maire de Nice à l’endroit des services de sécurité est teintée de récrimination politique, même si les acteurs majeurs de la scène politique française s’abstiennent pour l’instant, par décence ou par calcul, de régler leurs comptes en public. Mais ça ne saurait tarder.

Le terrorisme islamiste va conduire à une confrontation ouverte et directe entre le président en exercice et son prédécesseur qui détient une grande part de responsabilité dans les attentats terroristes qui endeuillent le peuple français, depuis sa décision hasardeuse d’envahir la Libye, de renverser le régime de Kadhafi et de le faire assassiner, sur conseil du très influent activiste sioniste Bernard-Henri Lévy. A sa prise de fonction, le président François Hollande n’a pas dérogé à l’interventionnisme militaire hérité de Nicolas Sarkozy. Le prix à payer pour ces errements géostratégiques et ce machiavélisme électoraliste de la classe dirigeante française sera lourd pour l’ensemble des Français. Malheureusement.

Karim Bouali

Comment (52)

    Bekaddour Mohammed
    16 juillet 2016 - 11 h 18 min

    Une donnée objective : Les
    Une donnée objective : Les désordres et les injustices des états nord africains ont alimenté les désordres en France, une France suspecte, ce n’est par « négligence » mais sur la base d’arrière-pensées, de calculs que le pourrissement a été toléré, les amis sionistes d’Estrosi l’Italien « descendant de Charles Martel » savent tout ça, eux qui ont juré de se venger des chrétiens, (Ils disent, passez moi l’expression, « Nik la croix »), et qui exploitent les handicaps des états issus de la colonisation pour ce faire… A toute fin utile, y a t-il une seule victime juive parmi les victimes à Nice ?
    Pour troublée que soit une eau, elle finit par se décanter, le soleil se lèvera, et les vrais coupables paieront, toutes religions confondues !
    Les tueurs d’enfants y ont rendez-vous !




    0



    0
    Anonymous
    16 juillet 2016 - 11 h 06 min

    incroyable ses Francais!
    incroyable ses Francais! Pourquoi on ne parlent pas des avions Francais Mirage et autres qui bombardent les population civil de homs et autre avec des enfants et des veiux? des bombardemnt aussi similaire pour tuer des musulmans en afique du sahel par les bombardier franacis ce n’est pas du tout leurs cause de quoi s’en mêlent-ils? incroybale ses gendrame du monde.




    0



    0
      Kenza
      16 juillet 2016 - 16 h 13 min

      Non, les français ne sont pas
      Non, les français ne sont pas les gendarmes du monde! Le gendarme du monde c’est les état-unis. Et la France c’est juste leur larbin…




      0



      0
    Anonymous
    16 juillet 2016 - 10 h 20 min

    les francais de l’époque
    les francais de l’époque ressemble a ceux de Marine le pen et sont père et quelques malade de ce pouvoir comme sarkosy longuet ce estrosi et la liste est longue…ils enlevés les dents ne chouhadas et moujahidine avec el koulab me raconte un ancies moujahid qui n’a pas demander les papier m’a dit ses papiers sont pour ceux qui n’ont rien fait durant la guerre.




    0



    0
    selecto
    15 juillet 2016 - 22 h 14 min

    Le 8 mai 1945 les Français
    Le 8 mai 1945 les Français avaient libéré les prisonniers italiens qui étaient détenu dans des camps en Algérie pour les aider dans les massacres commis à Setif et Kherrata.




    0



    0
    amal
    15 juillet 2016 - 21 h 04 min

    Nous sommes au siècle où les
    Nous sommes au siècle où les grandes gueules pleines d’air se font entendre. Je me demande ce qu’il aurait fait, lui? La violence est contagieuse, elle est partout, certains sont chauffés à blanc, prêts à éclater, d’autant que certains ne se gènent pas d’être violents et de le revendiquer comme si c’était une vertu depuis prés de 60 ans … c’est une chance qu’il n’y ait ce genre de drames que de temps en temps, c’est vraiment une chance inouie!




    0



    0
    Anonymous
    15 juillet 2016 - 19 h 42 min

    Les français et les
    Les français et les Algerient payent les pois casses de sarkosy qui a détruis la France et l Algerie avec sa politique sioniste sans que les pauvres peuple s en rende compte l Europe aura le même sort que le monde arabe c clair net et precis .il faut une prise de conscience en urgence




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.