Colère à Béjaïa : Akbou et Baccaro «isolées» par la population

Route bloquée à Béjaïa. Photo d'archive

Le Collectif des citoyens d’Akbou qui avait menacé de fermer la RN 26 aujourd’hui, dimanche, dans un communiqué qui a été adressé à la rédaction, est passé à l’action. Qualifié comme «l’ultime voie pacifique», et ce après plusieurs actions pacifiques menées par ce même Collectif, la route a été fermée à la circulation toute la journée, provoquant d’énormes bouchons mais aussi l’ire de certains automobilistes, même si le Collectif s’était «excusé auprès des usagers quant aux désagréments qui seront engendrés» lors du dernier communiqué.

Pour rappel, ce collectif réclame «la dissolution de l’APC et une commission d’enquête, après maintes reports et l’impossibilité d’organiser une réunion de l’Assemblée populaire communale», précisant que «le wali a reconnu la gravité de la situation que vit la ville d’Akbou, à travers les médias».

Dans l’autre axe, celui reliant la ville de Béjaïa à Sétif, à savoir la RN 9, plus précisément à Baccaro, la circulation a, elle aussi, été bloquée jusqu’à 15 h par des jeunes qui s’opposent à la location du stade communal par l’APC pour des activités en relation avec la saison estivale. Considéré comme l’unique lieu de détente, les habitants de Baccaro demandent aux responsables de l’APC de revoir leur copie et choisir un autre lieu pour les éventuelles manifestations programmées par la mairie.  
Pour rappel, des actions similaires avaient été menées par des villes voisines telles que Thikhamine, Laazib, Guendouza… en fermant la RN26…
Réda B.

 

 

 

Comment (9)

    momo
    19 juillet 2016 - 17 h 13 min

    democrtique et populaire par
    democrtique et populaire par le peuple et pour lr peuple alors ecouter le peuple un point c tout




    0



    0
    momo
    19 juillet 2016 - 17 h 13 min

    democrtique et populaire par
    democrtique et populaire par le peuple et pour lr peuple alors ecouter le peuple un point c tout




    0



    0
    Lghoul
    18 juillet 2016 - 14 h 04 min

    Quand on n’a rien a faire
    Quand on n’a rien a faire dans la vie on coupe les routes sans descrimination.
    Et les malades, ceux qui doivent voyager en urgence etc. ?
    Je suis contre de telles pratiques ! Il ya des moyens plus simple. Encercler l’APC et y camper.
    Mais fermer les routes aux autres c’est n’est aucun droit.




    0



    0
    Lghoul
    18 juillet 2016 - 14 h 04 min

    Quand on n’a rien a faire
    Quand on n’a rien a faire dans la vie on coupe les routes sans descrimination.
    Et les malades, ceux qui doivent voyager en urgence etc. ?
    Je suis contre de telles pratiques ! Il ya des moyens plus simple. Encercler l’APC et y camper.
    Mais fermer les routes aux autres c’est n’est aucun droit.




    0



    0
    Akli
    18 juillet 2016 - 14 h 03 min

    Quand verra t on les vrais
    Quand verra t on les vrais decideurs venir constater de leurs propres yeux la catastrophe causee par l hurbanisation sauvage Sur la cote est de bejaia. CE nouveau wali a t Il au moins ose faire un tour a titre prive Dans l arriere pays de Tichy pour ne serai ce qu apprecier les paysages. Les gens gouvernent uniquement Dans leurs bureaux. Il est urgent de detruire routes les constructions illicite, de recuperer les trottoirs et de degager les revendeurs anarchiques. Il faut de l ordre a Bejaia.




    0



    0
    Akli
    18 juillet 2016 - 14 h 03 min

    Quand verra t on les vrais
    Quand verra t on les vrais decideurs venir constater de leurs propres yeux la catastrophe causee par l hurbanisation sauvage Sur la cote est de bejaia. CE nouveau wali a t Il au moins ose faire un tour a titre prive Dans l arriere pays de Tichy pour ne serai ce qu apprecier les paysages. Les gens gouvernent uniquement Dans leurs bureaux. Il est urgent de detruire routes les constructions illicite, de recuperer les trottoirs et de degager les revendeurs anarchiques. Il faut de l ordre a Bejaia.




    0



    0
    AKSIL
    18 juillet 2016 - 11 h 46 min

    L’abandon du développement de
    L’abandon du développement de la Kabylie, toute la Kabylie ( et aussi des Aurés , du Mzab et du Sud ) et le sous–développement gravissime et l’anarchie que subissent nos frères les citoyens algériens en Kabylie … les responsables de la détresse économique , écologiques et culturelle du peuple algérien berbère en Kabylie sont : le gouvernement , les élus du RCD ,du RND , du FLN , du FFS et dans une moindre mesure les agitateurs du MAK aussi … ce laisser-aller et cette corruption qui mènent à la dérive doivent s’arrêter dans la Kabylie et dans toutes les régions algériennes … la solution passe par le développement massif et bien géré . AU TRAVAIL




    0



    0
    anonymouse
    18 juillet 2016 - 11 h 31 min

    Cette wilaya est devenue
    Cette wilaya est devenue invivable notamment le région d’Akbou les coupures de routes sont quasiment qoutidiennes quand aux dos d’âne sans signalisation il y a une nuée plus de cent entre Tazmalt et Bejaia.Pour faire ce trajet de 85 km il vous faut entre 3 et 4 heures.Normalement aucun journal ne doit perdre son temps à parler de ces coupures de route dans cette wilaya c’est un fait divers devenu de la routine,annoncez plutôt les rares jounées de l’année oú les routes ne sont pas coupées.




    0



    0
    allaoua
    18 juillet 2016 - 9 h 04 min

    Helas a Tichy Il n y a pas de
    Helas a Tichy Il n y a pas de Soleil a l horizon, Il ne reste que quelques parcelles de terres . Il n y a ni stade Ni piscines Ni parking Ni centre commercial . Tout ce qui appartiens a l etat a ete vole et detourne par des gens sans scupules. Les trottoirs sont squattes L arriere pays est sous devellope. Beaucoup d etrangers y sont installes avec des moeurs lies a la prostitutions , l alcool, le bruit et la sale Tichy n a pas besoin de cette salete. Citoyens de Tichy reveillez vous.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.