Fiofa : le long métrage égyptien «Nouara» remporte le Wihr d’or

L'affiche du film Nouara. D. R.

Le long métrage «Nouara» de la réalisatrice Hala Khalil d’Egypte a remporté le Wihr d’or de la 9e édition du Festival international d’Oran du film arabe (Fiofa), qui a baissé rideau mercredi soir au théâtre de verdure «Hasni Chekroun» d’Oran. Cette œuvre, dont le scénario est écrit par la réalisatrice même, relate l’histoire d’une femme «Nouara» qui se rend quotidiennement pour travailler, d’un quartier pauvre à un autre huppé, avec ses soucis et ses rêves. Le printemps 2011 lui provient un autre lot d’inquiétudes, lit-on dans le synopsis. Le prix du jury dans cette catégorie de film est revenu au long métrage marocain «Massafat mil bi hidaii» du réalisateur Said Khellaf, alors qu’un prix spécial a été décerné au film «Samt erraii» du réalisateur Raad Mechtet d’Irak. L’Algérien Lotfi Bouchouchi a décroché, quant à lui, le prix du meilleur réalisateur pour son film «El-bir» (Le puits).

Les prix de la meilleure interprétation féminine et masculine ont été décernés respectivement à l’actrice Mouna Chalabi dans le film «Nouara» et Alain Saada du Liban dans le film «Kathir kabir». Le prix du meilleur scénario a été attribué à Joud Said de Syrie pour le film «Fintidhar el kharif». Le grand prix des courts métrages est revenu au film égyptien «Har jaf saifan» (chaud et sec en été) du réalisateur Charif El Bandari et le prix du jury au film algérien «Kindil el bahr» (La méduse) du réalisateur Damine Ounouri. Un prix spécial a été décerné au film «Ghadra» du Tunisien Djamil Ennadjar. Le grand prix des documentaires a été décroché par le film «Fi rassi rond-point» du réalisateur algérien Hassan Ferhani. Cette œuvre est une coproduction (Algérie, France, Qatar, Liban et Hollande). Le prix du jury dans cette catégorie a été attribué au film «Abaden lam nakoun atfal (jamais nous étions des enfants) du réalisateur égyptien Mohammad Souleymane, qui est une coproduction (Egypte, Emirats arabes unis, Qatar et Liban).

Le jury des longs métrages dans cette édition est présidé par le Syrien Mohamed Males et composé de l’actrice et réalisatrice Fatima Belhadj d’Algérie, de l’acteur égyptien Asser Yassin et l’actrice palestinienne Ruba Bilal et Jean Baptiste. Le jury des courts métrages est présidé par le réalisateur algérien Rachid Benallal et composé de l’actrice marocaine Maissa Meghrebi et la comédienne franco-libanaise Laetitia Eido. Les documentaires ont été évalués par un jury présidé par le réalisateur Mourad Ben Cheikh et composé de l’actrice et productrice libanaise Carole Abboud, le réalisateur algérien Djamel Hazourli et le Français Michel Serceau. La neuvième édition du Fiofa, organisée du 22 au 27 juillet a enregistré la participation de 34 films entre longs et courts métrages et documentaires représentants 14 pays arabes.

R. C.

Comment (6)

    Faridus
    1 août 2016 - 9 h 27 min

    ****

    ****
    C’est une superproduction mondiale, que dis-je, universelle voyons. Depuis les monuments de Cécile B Demille des années cinquante et soixante , on n’avait autant parlé, commenté, crié, hurlé, applaudi. Les salles de cinéma du pays, jusqu’au moindre hameau, affichent complet depuis une semaine. Vous ne trouverez aucun ticket avec des mois. Et dire qu’il y aura malheureusement des gens qui ne pourront pas voir cette gigantesque, cette colossale oeuvre d’art! Elle a eu le Wihr. Vous vous rendez compte! Le Wihr (ça veurt dire quoi ce truc au fait?). En tout cas c’est sûr, il aura plein de pognon comme d’hab, en dollars $$$$$$ SVP. Les « acteurs » et les « chanteurs » égyptiens ont toujours été noyés de $$$$$$ du seul fait de leur origine!
    Malgré la récompense planétaire que ce super navet a obtenu, moi je préfère rester avec mon petit face à la télé et regarder avec lui les « lapins crétins ».




    0



    0
    Faridus
    1 août 2016 - 9 h 27 min

    ****

    ****
    C’est une superproduction mondiale, que dis-je, universelle voyons. Depuis les monuments de Cécile B Demille des années cinquante et soixante , on n’avait autant parlé, commenté, crié, hurlé, applaudi. Les salles de cinéma du pays, jusqu’au moindre hameau, affichent complet depuis une semaine. Vous ne trouverez aucun ticket avec des mois. Et dire qu’il y aura malheureusement des gens qui ne pourront pas voir cette gigantesque, cette colossale oeuvre d’art! Elle a eu le Wihr. Vous vous rendez compte! Le Wihr (ça veurt dire quoi ce truc au fait?). En tout cas c’est sûr, il aura plein de pognon comme d’hab, en dollars $$$$$$ SVP. Les « acteurs » et les « chanteurs » égyptiens ont toujours été noyés de $$$$$$ du seul fait de leur origine!
    Malgré la récompense planétaire que ce super navet a obtenu, moi je préfère rester avec mon petit face à la télé et regarder avec lui les « lapins crétins ».




    0



    0
    anonyme
    31 juillet 2016 - 22 h 34 min

    en plus y a plein de mokokos
    en plus y a plein de mokokos et qui reçoivent des prix en plus ? c’est scandaleux! ils invitent des gens intéressants que les mokokos vont certainement rabattre vers leur bordel à ciel ouvert … rouh ya dzeir rouh!




    0



    0
    anonyme
    31 juillet 2016 - 22 h 34 min

    en plus y a plein de mokokos
    en plus y a plein de mokokos et qui reçoivent des prix en plus ? c’est scandaleux! ils invitent des gens intéressants que les mokokos vont certainement rabattre vers leur bordel à ciel ouvert … rouh ya dzeir rouh!




    0



    0
    anonyme
    31 juillet 2016 - 22 h 27 min

    nouara c’est un prénom
    nouara c’est un prénom algérien il me semble! enfin je trouve con de donner un prix à des egypstiens qui nous insultent ! on a rien oublié la pilule ne passera jamais ! décidément certains responsables n’ont aucun nif!




    0



    0
    anonyme
    31 juillet 2016 - 22 h 27 min

    nouara c’est un prénom
    nouara c’est un prénom algérien il me semble! enfin je trouve con de donner un prix à des egypstiens qui nous insultent ! on a rien oublié la pilule ne passera jamais ! décidément certains responsables n’ont aucun nif!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.