«Madame Courage» de Allouache au Festival du film africain de Cologne

Le film d'Allouache sera compétition aux côtés d'une vingtaine d'autres films. D. R.

Le long métrage de Merzak Allouache Madame Courage prendra part à la compétition du 14e Festival du film africain de Cologne prévu du 15 au 25 septembre, annoncent les organisateurs. Madame Courage sera compétition pour le Prix du public du meilleur long métrage aux côtés d’une vingtaine d’autres films dont A peine j’ouvre les yeux de Leila Bouzid (Tunisie), Sambène de Gadjigo Samba (Sénégal-Etats-Unis) et Aïcha d’Omar Chandy (Tanzanie).

Entre longs métrages de fiction, documentaires, courts métrages et films d’animation, ce sont 83 films représentant 25 pays africains qui prendront part à ce festival. Madame Courage (2015) traite de la vie d’un adolescent toxicomane, en proie au banditisme, errant dans les rues de Mostaganem dans un état de dépendance absolue aux psychotropes.

Sélectionné à la 72e Mostra de Venise en 2015, le film a obtenu la même année plusieurs distinctions, dont le prix du jury au premier Festival du film méditerranéen de Annaba, et celui du meilleur rôle masculin, décerné à Adnane Jimmy, aux 26es Journées cinématographiques de Carthage.

Le festival du film africain de Cologne (Out of Europe-New films from Africa) mettra également à l’honneur les femmes cinéastes d’Afrique, avec la projection de plusieurs de leurs films, à l’instar de la Kényanne Judy Niny Kibingy, de la Tunisienne Leila Bouzid et la Sud-Africaine Belisher Sara.

Considéré parmi les plus importants festivals en Allemagne, il a projeté en deux décennies plus de 500 films d’une quarantaine de pays africains et présenté une centaine de réalisateurs, selon les organisateurs.

R. C.

Comment (2)

    anonyme
    1 août 2016 - 19 h 24 min

    Ce film est un œuvre de
    Ce film est un œuvre de propagandes contre l’Algérie de Merzak Allouach l’un des protégés du Maroc et la France.




    0



    0
    anonyme
    1 août 2016 - 19 h 24 min

    Ce film est un œuvre de
    Ce film est un œuvre de propagandes contre l’Algérie de Merzak Allouach l’un des protégés du Maroc et la France.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.