Les élucubrations de Naïma Salhi dans un média marocain

Naïma Salhi. D. R.

Dans une interview au journal marocain El-Maghrib El-Yawm, la présidente du parti islamiste dit El-Aadl Wa El-Bayane, Naïma Salhi, accuse «le lobby sioniste», représenté, selon ses propos, par le club Rotary d’être derrière «la destruction de la famille algérienne et du système éducatif», tout en plaidant par la même occasion pour la réouverture des frontières avec le Maroc, en vue de la construction d’un «grand Maghreb arabe». Il va sans dire que c’est la seule réponse qui intéresse réellement ce quotidien à la solde du Makhzen.   

Cette zélatrice ne s’est pas gênée de pervertir de façon éhontée la réalité algérienne, en décrivant une situation socio-économique alarmante, avec une population qui frise la mendicité et un Etat au bord de la banqueroute, «contraint d’abandonner la subvention des produits de première nécessité et de baisser les salaires». Elle prétend même mener une campagne pour «amener le gouvernement à rationaliser les dépenses publiques et sensibiliser le peuple pour surveiller son gouvernement» (sic).  

Poursuivant ses élucubrations, cette chef d’un parti insignifiant sur la scène politique nationale se décrit comme une «passionaria» ayant dans chaque wilaya des sympathisants «par milliers», «en dépit de la censure et des multiples entraves» qui seraient dressées contre son parti pour freiner son expansion dans tout le pays. Il se trouve même que sa formation, El-Aadl wa El-Bayane (Justice et manifeste) dérange ses «adversaires politiques» et que, par souci de la stabilité du pays et consciente des périls qui menaceraient l’Algérie, elle a choisi de «tempérer» son discours ravageur.  

Prise par le délire de persécution, cette apprentie populiste estime qu’à cause de son activisme et de ses positions politiques, elle est aujourd’hui dans le collimateur du Mossad (services secrets israéliens). «Il est très normal, dira-t-elle, que je sois visée (par le Mossad, ndlr) du fait que je marche à contre-courant et, surtout, que je suis la première femme authentique (sic) qui représente la gent féminine algérienne à la tête d’un parti politique». Elle pousse l’outrecuidance jusqu’à avancer que le lobby juif «possède un siège très visible, situé dans l’endroit le plus important de la capitale algérienne, et agit librement». Ce siège est, selon elle, celui du club Rotary d’Alger qui  constituerait une menace pour l’Algérie, car «il œuvre pour la destruction morale de notre jeunesse et pour la dévastation du système éducatif et de l’économie algérienne».

Pour conclure, et comme c’est devenu un leitmotiv chez tous les islamistes algériens, Naima Salhi rend hommage au régime islamiste d’Ankara qui incarne, selon elle, «la souveraineté populaire» face aux putschistes, et tire sur l’armée égyptienne qui, d’après elle, «a empêché la révolution d’aboutir».

R. Mahmoudi 

 

Comment (129)

    Amir
    17 août 2016 - 9 h 32 min

    Quelle tristesse pour notre
    Quelle tristesse pour notre peuple




    0



    0
    Rayes El Bahriya
    16 août 2016 - 8 h 23 min

    Même redha taliyani wela
    Même redha taliyani wela roudha maroki.
    Ils ont tous été soudoyer et détourner par le
    Roitelet m s..x .
    Remarque au pays de la zatla et des filles de
    joies le retournement de veste est garantie et
    Le sang traître restera toujours traître.
    Si les Algeriens ont nif et l’honneur qu ils
    Boycottent ces cheyatine el khawana
    El hchouma aalikoum
    El aar aalikoum.
    Tahya bladi el dzayer




    0



    0
    PATRIOTE
    16 août 2016 - 6 h 56 min

    Cette POUFFIASSE n a rien
    Elle n a rien avoir avec L ALGÉRIE, c est une INTRUSE MAOCHIENNE, soyons vigilants.




    1



    0
    Dihya
    16 août 2016 - 0 h 47 min

    Au pays de KAHINA, FATMA N

    Au pays de KAHINA, FATMA N’SOUMEUR ET DJAMILA BOUHIRED ,AINSI, QUE TOUTES LES AUTRES GRANDES PATRIOTES, naima a pu se créer un nid de Harkis.




    1



    0
    Anonymous
    15 août 2016 - 21 h 53 min

    L’affaire est pliée ! Cette
    L’affaire est pliée ! Cette Naima Sahli utilise la nationalité algérienne (acquise) pour infiltrer le champ politique et servir sa vraie nationalité : marocaine. Naima Sahli est un indicateur au service du roi Momo6. Une Mata-Hari voilée moghribiya.




    1



    0
    Mustapha
    15 août 2016 - 21 h 29 min

    Il paraît que Mme Naima Salhi
    Il paraît que Mme Naima Salhi siège au Parlement en tant que député et moi je ne comprend toujours pas comment un détenteur d’un passeport marocain tout comme le député FLN – Wahid Bouabdellah- puisse sièger dans un Parlement algérien et décider de l’avenir de l’Algérie et de son peuple.
    Certes, je l’aurais compris dans le cas de l’autre marocain Cheb Khaled mais pas dans le cas de Mme Salhi et Mr Bouabdellah




    1



    0
    RasElHanout
    15 août 2016 - 21 h 12 min

    Donc tout s’explique si cette
    Donc tout s’explique si cette Naima Salhi est d’origine marocaine sachant que le phénomène de soumission est selon la Loi Mendelienne, un processus génétique géré par des facteurs endogènes propres au metabolisme de chaque être humain.
    Il faut savoir que les soumis (esclaves) sont connus pour leur fidélité aussi perfide soit-elle, et la médecine n’y peut rien au point ou si le ciel leur donnera un peu de pluie de liberté, soyez certain qu’ils sortiront le parapluie.




    1



    0
    les damnes de la terre
    15 août 2016 - 21 h 06 min

    Sans commentaire.
    Sans commentaire.




    0



    0
    RasElHanout
    15 août 2016 - 21 h 00 min

    Donc tout s’explique si cette
    Donc tout s’explique si cette Naima Salhi est d’origine marocaine sachant que le phénomène de soumission est selon la Loi Mendelienne, un processus génétique géré par des facteurs endogènes propres au metabolisme de chaque être humain.
    Il faut savoir que les soumis (esclaves) sont connus pour leur fidélité aussi perfide soit-elle, et la médecine n’y peut rien au point ou si le ciel leur donnera un peu de pluie de liberté, soyez certain qu’ils sortiront le parapluie.




    1



    0
    RAYES EL BAHRIYA
    15 août 2016 - 18 h 47 min

    en chassant le naturel il
    en chassant le naturel il reviens au galop. cette none au lieu de faire le ménage des écuries d’augias

    M-SIX……elle se rabbat sur un pays qui est grand par son histoire, sa culture et sa géographie et son peuple.

    cette femme ferai pas mal de voir du coté des lupanars faits de son pays au lieu de s’acharner sur son voisin

    ALGÉRIE.

    Certains gens , leur moralité deviens rigide quand le reste n’est plus…

    el fahem yefhem.




    1



    0
    BabElOuedAchouhadas
    15 août 2016 - 18 h 39 min

    Espérant que cette arriviste
    Espérant que cette arriviste va lire tous ces nombreux commentaires pour comprendre ce que pense les patriotes algériens des traîtres au pays du million demi de Martyrs.
    En tous les cas je lui déconseille de venir du cote de Bab El Oued et surtout éviter la place des trois horloges.
    A bon entendeur…….




    2



    0
    mobra
    15 août 2016 - 18 h 25 min

    au nom de qui elle a ete
    au nom de qui elle a ete autorisé a dire des conneries parielle ???
    aller chez nos enemeies pour critiquer sa race !de quelle race est telle cette conasse !
    mme vous deviez vous ocupez de vos affaires et ne jamais parler au nom du peuple algerien , je crains que vous ne faites plus partis vu vos declarations !!!!




    1



    0
    Anonymous
    15 août 2016 - 17 h 33 min

    D’où vient son père ? De Fès
    D’où vient son père ? De Fès ?




    1



    0
      Mansour
      15 août 2016 - 18 h 56 min

      Son papa Habib Sahli (Salhi
      Son papa Habib Sahli (Salhi est le nom de jeune fille de Naima) est natif de la petite ville portuaire de Safi Je pense que cette information est vérifiable.

      En tous les cas, il faut savoir qu’aucun algérien d’origine ne peut soutenir la feodale famille allaouite ni leurs sbires du Makhnez au regard de leurs nombreuses traitrises et autres coups de poignards donnés au dos de l’Algérie (1837- 1956- 1958-1963-1975-1994 et ce fameux 1er Novembre 2013 au Consulat algérien de Casabordel).




      1



      0
        Anonymous
        15 août 2016 - 20 h 03 min

        Bon faut la bloquer celle-la.
        Bon faut la bloquer celle-la. Faut exposer son background. Si elle se dit algerienne, elle doit la boucler quand il s’agit de la position algerienne concernant le Sahara occidental, les frontieres fermees en 94 par son roi Hassan II. C’est une indic basta qui jouit de papiers algeriens pour faire de l’entrisme. Qu’elle se taise et rentre dans la terre de ses ancetres. Ici c’est la terre de nos ancetres.




        0



        0
    Anonymous
    15 août 2016 - 17 h 28 min

    Regle simple, basique,
    Regle simple, basique, logique et efficace : tout algerien qui bave sur son pays (que cela soit vraiment son pays ou qu’il ait eu recemment des papiers pour l’etre) a l’etranger est en faute morale a l’egard de son pays. Quand on veut dire les choses, on lave son linge devant le peuple algerien. Au-dela, la personne doit etre bloquee. Point barre. La carriere politique de cette dame doit se terminer.




    1



    0
    Abou Stroff
    15 août 2016 - 14 h 55 min

    si nous acceptons l’hypothèse
    si nous acceptons l’hypothèse que 99,99% des partis politiques algériens ont été créés par le pouvoir en place pour nous « divertir », alors nous pouvons conclure que la dame naïma a été actionnée par ses parrains pour occuper le terrain (la preuve: nous commentons les conneries que débite la pie-grièche) et nous faire oublier que la marabunta qui nous gouverne et dont le chef du moment est kouider el mali ne sait plus, au regard de l’impasse dans laquelle elle nous a fourrés, à quel derviche tourneur se vouer. moralité de l’histoire: il n’y en aucune dans une société où l’absurde dispute le première place au saugrenu.




    1



    0
    DZZZZZ
    15 août 2016 - 14 h 09 min

    Pauvre dipiti . Je suis sûr

    Pauvre dipiti . Je suis sûr que l’APN est occupée par plusieurs prototypes de traitres et de harkis.
    Un grand nettoyage est impératif pour déloger ces parasites de la nation.




    2



    0
    Algérienne-DZ
    15 août 2016 - 14 h 04 min

    Une question:

    Une question:

    Qui a envoyé cette retardée mentale au Maroc pour déverser son ignorance obscurantiste envers l’Algérie.
    Était-elle en mission ?
    N’oubliez jamais que notre ennemi vit dans la maison.




    2



    0
    Anonymous
    15 août 2016 - 13 h 34 min

    Tout citoyen ou politique
    Tout citoyen ou politique hors du pays doit s’abstenir de critiquer son pays .Si on avait un pouvoir fort ,ses émoluments comme « dépitée » devraient être supprimés et lui interdire l’entrée de l’assemblé pour trahison envers son pays.Comme les faux « cheb bidule » voici venu le temps des faux députés.Quelle horreur! je ne pensais pas que l’Algérie avaient autant de harkis .




    1



    0
      momo1976
      15 août 2016 - 14 h 49 min

      Toute femme épousant un
      Toute femme épousant un marocain, devrait automatiquement sa nationalité algerienne pareil pour l homme pas de race maudite chez nous




      1



      0
    Hocine
    15 août 2016 - 13 h 11 min

    Quand on me dit que ce type
    Quand on me dit que ce type de personnage est a la tete d’un parti poltique je me dis que rien ne doit nous etonner de la situation actuelle de notre pays qui a besoin de retablir l’echelle des valeurs sur la base de la declaration du 1er Novembre




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.