Bouraada oublié par la délégation : y a-t-il un malaise à Rio ?

Bouraada en pleine «récupération» au village olympique. D. R.

Si l’on se fie au site algérien «La Gazette du Fennec», beaucoup de choses ne tournent pas rond au sein de la délégation algérienne à Rio, notamment les spécialistes de l’athlétisme. Ledit site évoque le cas de l’athlète algérien Larbi Bouraada qui a été ignoré par la délégation : «Engagé dans le décathlon après une journée harassante où il a disputé 5 épreuves jusque tard dans la soirée Larbi Bourrada a vécu un calvaire pour rentrer au village olympique à la fin de sa compétition. Oublié par les officiels algériens qui bénéficient pourtant de 5 voitures mises à disposition pour les athlètes le malheureux Bourrada, exténué par la fatigue, à regagner son lieu d’hébergement situé à 40 minutes par bus comme un vagabond».

Comment expliquer ce qu’il vient de se passer pour un athlète toujours en course pour une médaille. Plus loin, «La Gazette du Fennec» ajoute «Alors que sa compétition se déroule sur 2 jours, Larbi Bourrada n’a même pas eu droit à un petit privilège de par son statut de 5ème mondial et recordman d’Afrique toujours en course pour décrocher une médaille à Rio. En effet, d’après notre photographe présent à Rio et qui a couvert toutes les épreuves du champion algérien celui-ci s’est retrouvé abandonné à son sort à la fin de ses épreuves malgré la demande établie par son coach de bénéficier d’une voiture pour gagner un maximum de temps au niveau de la récupération. Personne de la délégation n’a souhaité le raccompagner à son hôtel. Les 5 voitures des officiels étaient réservées dans la journée pour une visite chez l’ambassadeur et pour d’autres motifs inconnus. Après une longue attente Bouraada est rentré en bus très fatigué avec ses entraineurs Dadi et Mohamed comme un athlète lambda. Ça faisait de la peine à voir !», explique le correspondant du site à Rio qui atteste que «le Président de la FAA Amar Bouras était dans tous ses états en criant au sabotage».

En plus, ce même correspondant relève un malaise au sein de la délégation algérienne particulièrement ceux de l’athlétisme qui se sentent « négligés, marginalisés de la part des responsables algériens en conflit avec de nombreux entraineurs ou responsables de fédérations. Une ambiance nauséabonde confirmée par Taoufik Makhloufi avec qui nous avons longuement discuté hier soir lors de sa journée de repos et qui promet des révélations fracassantes lors de son retour à Alger sur les conditions pénibles que vivent tous les athlètes».

Toujours selon ce média, certains athlètes auraient sollicité Taoufik Makhloufi pour qu’il intervienne pour «dénoncer les pratiques anormales qui se passent en athlétisme.»
Réda B.

Comment (8)

    hirzus
    19 août 2016 - 16 h 05 min

    Et moi je me demande pourquoi
    Et moi je me demande pourquoi nos athlètes ne remportent rien aux épreuves. Le sport en Algérie entre les mains de la mafia administrative




    0



    0
    anti infiltrés mekhrebi
    19 août 2016 - 13 h 01 min

    le travail de sape des
    le travail de sape des infiltrés naturalisés est à son paroxysme ! y a t-il quelqu’un pour crever l’abcès et dénoncer cette merde!?




    0



    0
    Mohamed
    19 août 2016 - 12 h 45 min

    C’est ça l’Algerie : un
    C’est ça l’Algerie : un peuple comme cet athlete de haut Niveau qui se battent chaque jour pour que vive notre Algerie et en face une bureaucratie qui est non seulement inefficace mais encore à la botte d’une oligarchie qui mène le pays à la ruine.




    0



    0
    RezkideBelcourt
    19 août 2016 - 10 h 14 min

    C’est une honte pour tous les
    C’est une honte pour tous les dirigeants algériens, j’ai lu ça et là que les officiels algériens pour les JO sont partis en famille ( à vérifier ). Je vous demande svp de partager cette vidéo de la honte, https://www.youtube.com/watch?v=HkAAg_icEGY&t=0s




    0



    0
    El-Hef
    19 août 2016 - 9 h 07 min

    les voitures des officiels
    les voitures des officiels algériens sont utilisées pour faire du tourisme et des emplettes pour la famille et les amis comme ce que font les « responsables » algériens à Paris, Londres ,Genève………..ça se passe comme ça dans la djoumloukia de Kouider Bamako!!!!




    0



    0
    maamar
    19 août 2016 - 7 h 24 min

    Attention Makhloufi. Cette
    Attention Makhloufi. Cette méthode est bien connue chez nous. On vous gonfle pour régler des comptes qui ne te concernent pas.Ils n’ont qu’à se plaindre. eux memes. Dailleurs si tu réflechis un moment,tu vas découvrir que c’est ton statut et ta réussite qui dérangent. Ils ont du te voir bien entouré par les responsables pour t’encourager à ramener une 2ème médaille. Les athletes qui n’ont pas réussi ont peur de perdre leurs privilèges,pour rester dans le giron des selections ils veulent t’utiliser. Je suggere à la FAA de renvoyer tous les coureurs khobsistes et sélectionner les jeunes éspoirs pour l’avenir. ATTENTION MAKHLOUFI méfie toi des chasseurs de primes surtout ceiBOURAADA qui n’a pas honte de s’offrir comme victime de cette manière habitué des subsides qu’on lui fournit à tort.




    0



    0
    el wazir
    19 août 2016 - 6 h 21 min

    dès que j’ai vu la délégation
    dès que j’ai vu la délégation algérienne avant son départ pour rio,encadrée pa Amar Brahmia et Motefa Berraf, tous mes espoir de médailles comme par le passé, se sont carrément estompés. ces deux personne sont incapables et dénués de volonté patriotique et l’équipe nationale pour les JO est le dernier de leurs soucis. Ils ne travaille que leurs images en prévisions d’autres accaparements et d’autrs enrichissements, la preuve c’est un athlète proche de la médaille qui a été oublié.




    0



    0
    Anonymous
    19 août 2016 - 6 h 02 min

    Pas étonnant quand les
    Pas étonnant quand les responsable font passer leurs petites personnes avant le sportif voilà le résultat, tant que l’Algérie aura des responsables incompétent voir totalement ignorant dans le sport ayant jamais pratiqué de discipline eux même.
    Dans tout les domaines il y a des bras cassés en Algerie.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.