Le Conseil d’Etat français suspend un arrêté anti-burkini

L’ordonnance précise que l’arrêté a porté «une atteinte grave aux libertés fondamentales». D. R.

La décision était attendue. Le Conseil d’État français, saisi par la Ligue des Droits de l’Homme et le Collectif contre l’islamophobie, a suspendu l’arrêté municipal pris à Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes) portant sur l’interdiction d’accéder aux plages de la commune «à toute personne n’ayant pas une tenue correcte». L’arrêté visait notamment le port du burkini.

Selon le Conseil d’État, les maires ne peuvent restreindre «les libertés qu’en cas de «risques avérés» pour l’ordre public». L’institution a considéré qu’à Villeneuve-Loubet, aucun élément ne permet de retenir un risque de trouble à l’ordre public.

L’ordonnance du Conseil d’Etat précise que «l’arrêté litigieux a ainsi porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle. »

La Ligue des droits de l’homme avait fait appel après une décision du tribunal administratif de Nice. Ce dernier avait validé lundi l’interdiction de ces tenues de bain en estimant que cette interdiction, prononcée aussi par plusieurs communes de la Côte d’Azur, était «nécessaire, adaptée et proportionnée» pour éviter des troubles à l’ordre public.

Amnesty International dénonce l’interdiction du burkini en France

 Amnesty International exhorte la justice française à annuler l’interdiction du burkini, qualifiant cette interdiction d’«atteinte aux libertés d’expression et de religion des femmes et à leur droit de ne pas subir une discrimination», a déclaré l’ONG dans une déclaration parvenue à notre rédaction.

«Cette requête examinée le 25 août offre à la justice française l’occasion d’annuler une interdiction discriminatoire qui se fonde sur, et qui nourrit, des préjugés et l’intolérance», a déclaré John Dalhuisen, directeur du programme Europe d’Amnesty International. Et d’ajouter : «Les autorités françaises doivent cesser de prétexter que ces mesures sont destinées à protéger les droits de femmes. En réalité, ce type de mesures discriminatoires et invasives restreint les choix des femmes, viole leurs droits et conduit à des violences.» 

Sur sa lancée, l’ONG estime que les arguments avancés pour justifier l’adoption de ces interdictions «sont tous basés sur des stéréotypes négatifs attachés à une minorité déjà stigmatisée» car ces interdictions «ne contribuent en rien, selon la déclaration, à renforcer la sécurité publique mais font beaucoup pour favoriser une humiliation publique». «Elles sont non seulement en soi discriminatoires mais, comme nous l’avons vu, leur application entraîne aussi des violences et un traitement dégradant pour les femmes et les filles musulmanes», a déclaré John Dalhuisen.

«Si les autorités françaises étaient réellement déterminées à protéger la liberté d’expression et les droits des femmes, ces interdictions abusives seraient immédiatement et inconditionnellement suspendues», conclut la déclaration.

Nous apprenons, enfin, que le Conseil d’Etat réuni aujourd’hui vendredi a suspendu l’arrêté «anti-burkini» pris par la municipalité de Villeneuve-Loubet.

De nombreux arrêtés locaux avaient interdit le port de toute tenue de bain contraire à l’hygiène et au principe de «laïcité». Certains de ces arrêtés précisent également que, compte tenu de la menace terroriste actuelle, le port de tenues spécifiques manifestant des croyances religieuses pourrait porter atteinte à l’ordre public.

R. Mahmoudi et agence

Comment (14)

    L'ogre médiatique
    29 août 2016 - 8 h 45 min

    Je copie colle : : Cécile
    Je copie colle : : Cécile Duflot remet en place une journaliste et refuse d’alimenter « l’ogre médiatique »
    Voir http://www.atlantico.fr/pepitesvideo/burkini-cecile-duflot-remet-en-place-journaliste-et-refuse-alimenter-ogre-mediatique-280382
    ————————————————————————————
    A lire absolument, je pense que la guerre qui risque d’avoir lieu en France aura l’ogre médiatique comme cible,




    0



    0
    mouatène
    28 août 2016 - 18 h 36 min

    dans le cas contraire,
    dans le cas contraire, comment l’état français fera t’il dans le département français de MAYOTE. TOUTES les FEMMES portent le voile, le burkini et la burqa. parce que à mayotte ce n’est pas paris ? ça ne dérange personne ? cette hypocrisie a trop duré, il est temps à la classe politique de france de faire SA POLITIQUE et NON celle du CRIF. de la knesset quoi !!!! la femme juive a t’elle le droit au divorce ? NON !!! le juif ne mange t’il pas rien que le HALAL ? OUI !!!. les juifs femmes et hommes mangent ils le COCHON ? NON !!! alors !!! qu’est ce que c’est que ce pays de la kharbatologie !!!!!




    0



    0
    Abou Stroff
    27 août 2016 - 9 h 24 min

    moua, je vous le dis en toute
    moua, je vous le dis en toute franchise (la hia fi eddine, n’est ce pas). alors que je ne regarde même pas les femmes en monokini ou en bikini car, elle se fondent bien dans l’environnement qu’est une plage, les femmes en burkini m’excitent et m’obligent à m’imaginer en train de pratiquer des choses pas très catholiques euuuuuuuuuuuuuuh, pardon, pas très islamiques. moralité de l’histoire: les femmes en burkini, malgré les apparences, exhibent beaucoup plus leurs popotins que les femmes en monokini ou en bikini.
    PS: en fait, le burkini qui n’a rien d’islamique, n’est qu’une affaire de gros sous imaginée par des prédateurs pas musulmans pour un sou, pour siphonner le pognon d’abrutis et d’abruties en mal de reconnaissance.




    0



    0
      momo
      27 août 2016 - 17 h 41 min

      je t aime bien abou stoff.et
      je t aime bien abou stoff.et surtout ton humour ne change rien .ta tout compris bonne continuation .




      0



      0
      Anonymous
      28 août 2016 - 4 h 46 min

      Le burkini est surtout fait
      Le burkini est surtout fait pour exiter les gens en manque de vigueur la preuve tu es entrain de l avouer toi meme, quant a moua « barkani »




      0



      0
    Anonymous
    26 août 2016 - 22 h 05 min

    Il est de notoriété publique
    Il est de notoriété publique que les islamistes ont leurs avocats qu’ils chargent de trouver des failles dans le corpus legislatif français pour s’y engouffrer. Ces histoires de voiles, de burkini et de toutes les tenues de clochards attribuées à l’islam, ne sont que des provocations dans les « croissanades » menées pour islamiser la France. N’est-ce pas là « la mission divine » que ces incultes à la cervelle de moineau se sont fixée pour avoir droit à leurs « vierges » au Paradis? Il n’y a d’ailleurs que les obsédés sexuels pour fantasmer ainsi sur la virginité des harems de l’au- delà quand on sait que les pays qui se disent musulmans, en raison de la ségrégation garçon-fille pratiquée dès leur plus jeune âge, instaurent, par là même,l’idée d’une sexualite de malades en considérant la gente feminine comme un cadeau de Dieu pour la fornication.
    Le Conseil d’Etat Francais a commis une erreur monumentale en se basant sur une interpretation étroite de la loi. Ce Conseil n’a pas compris le jeu et les arrière-pensées de ces monstres sanguinaires dans leur funeste projet. Je vois venir la formation de milices extrémistes qui ne feront pas dans la dentelle. Cela, j’en suis certain car ils ont averti que si l’Etat faillit, ils prendront les choses en main. Hélas! L’Etat a plus que falli. Il a déposé les armes sans se battre!




    0



    0
    profond dégout
    26 août 2016 - 19 h 51 min

    les autorités françaises ne
    les autorités françaises ne pouvaient qu’aller dans le sens de leurs mercenaires makhrebins les égorgeurs de syriens demain isl viendront chez nous pour finir le travail ! déjà leurs activistes cas sociaux avérés viennent sur notre site nous insulter ! cette fois on vous attend de pied ferme saleté d’intégristes takfiristes on vous attend destructeur de l’islam religion propre pure et humaine, on vous attend ce sera votre tombe et on vous jettera à la mer avec ou sans vos burkini sale race maudite!




    0



    0
    anonyme
    26 août 2016 - 19 h 34 min

    le conseil d’État français
    le conseil d’État français vient de donner le feu vert pour que les plages françaises ressemblent au nôtres … à quand l’arrivée des loueurs de parasols armés de triques et de couteaux et aussi des estivant armés de paniers pleins de boureks et de chorba




    0



    0
    Mer_dias
    26 août 2016 - 19 h 02 min

    Médias, jeux, perversité…
    Médias, jeux, perversité… Coups d’épée dans l’eau. Dans notre culture algérienne traditionnelle un adage opportun, « El mendba ekbira oua el miyat far », de vgrandes lamentations alors que le mort est un rat. Les sionistes et leurs complices esclaves volontaires, donc des kamikazes, n’ont pas de pudeur alors qu’on nous signale que les mers montent, que les glaces polaires fondent, voilà ce qu’il faut : Que toutes les mères de France, et même de Navarre, montent elles aussi… à Paris et disent à l’Élysée de construire un barrage anti inondation mer_diatique, de rafler tous les journalistes fous, quand la Terre appelle à la raison. ETC




    0



    0
    Bouabsa
    26 août 2016 - 18 h 02 min

    Heureusement qu’il y a en
    Heureusement qu’il y a en France des Hommes qui restent encore attachés aux valeurs de la révolution française et à tous ses attributs libertaires. La décision du Conseil d’état français est à saluer pour plusieurs raisons : 1) Les Musulmans de France se reconnaitront d’avantage dans les valeurs républicaines. 2) Les intégristes n’auront pas d’eau supplémentaire dans leur moulin communautariste. 3) La justice vient que de mettre fin à la surenchère raciste de l’extrême droite. 4) Les musulmanes auront le choix lorsqu’elles iront à la plage de se baigner en bikini ou en burkini.




    0



    0
    anonyme
    26 août 2016 - 17 h 59 min

    Voiles = Chasse aux maris.
    Voiles = Chasse aux maris.




    0



    0
    Anonymous
    26 août 2016 - 17 h 28 min

    Heureusement qu’il y a en
    Heureusement qu’il y a en France des Hommes qui restent encore attachés aux valeurs de la révolution française avec tous ses attributs libertaires. La décision du Conseil d’Etat français est à saluer pour plusieurs raisons : 1) Les Musulmans de France se reconnaitront d’avantage dans les valeurs républicaines. 2) Les islamistes n’auront pas d’avantage d’eau dans leur moulin communautariste. 3) La justice vient que de mettre fin à la surenchère raciste de l’extrême droite. 4) Les musulmanes auront le choix lorsqu’elles iront à la plage de se baigner en bikini ou en burkini.




    0



    0
    Anonymous
    26 août 2016 - 17 h 12 min

    C’est quoi cette tenue de
    C’est quoi cette tenue de clown
    C’est simple ou on est musulmane pudique et on se mélange pas avec des personnes à moitié nue
    Ou on let in maillot comme tout le monde
    Le Burkini n’a rien d’une tenue misulmane




    0



    0
      Assurbanipabal
      26 août 2016 - 19 h 24 min

      Le burkini n’est pas une
      Le burkini n’est pas une tenue islamique obligatoire pour que les dames et leurs filles aillent batifoler dans les flots bleus. Ni le Saint Coran, ni la Sunna n’en pipent mot. D’ailleurs la mode des bains de mer n’est apparue que vers l’année 1830 ou 1840, justement en France. L’Islam, lui date de 622 : quels intervalles dans le temps et dans l’espace! Et les politiciens français, pas des moindres comme Manolo Valls et Charkojy (ça se prononce comme ça en Hongrie) tombent dans le piège comme des khons. La stupidité, le mensonge intentionnel, le manque de culture sont ce qu’ils ont de commun avec les porteuses de burkini. =======================================================
      A vrai dire, c’est plutôt du m’as-tu-vu ou pour se faire remarquer que ces dames mettent leurs tenues clownesques. Si vraiment, c’est par pudeur qu’elles s’y sont mises, qu’elles sachent que la meilleure pudeur, islamique pure et dure consiste à ne pas se rendre sur les plages, où elles peuvent, sans en avoir l’intention reluquer les pectoraux des hommes et leurs mini-maillots de bain bien serrés, sans compter les fréquentes séances de rapprochement affectueuses sous le parasol, entre des couples. Et puis cette chose incroyable que vous faites semblant d’oublier et d’ignorer: avez-vous vu les femmes en burkini sortir de l’eau le tissu du burkini collant à la peau et moulant toutes les formes du corps. A quoi sert alors le burkini, puisqu’apparemment il joue le rôle contraire qu’on attend de lui? Alors qu’elles se baignent en bikini (ou mono) en s’assumant, qu’elles restent en tenue « bourgeoise » assises sous le parasol, laissant les enfants s’amuser, ou alors aller au jardin public avec les petits. L’hypocrisie ne reste pas longtemps cachée. ORAN




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.