Les redresseurs du FLN s’allient avec des figures historiques contre Amar Saïdani

Abderrahmane Belayat, lors d'une conférence de presse en février 2014. New Press

Les redresseurs du FLN haussent le ton. Des députés, des sénateurs, des membres du Comité central, des élus et cadres du parti au niveau local, des militants et des moudjahiddine signent un appel pour «une large mobilisation» de tous les militants et sympathisants du FLN afin de mettre un terme aux dérives que connaît cette formation politique sous la direction d’Amar Saïdani.

Ces contestataires invitent tous ceux qui sont soucieux de l’avenir du parti à les rejoindre à la «direction unifiée» qui regroupe tous les courants redresseurs de l’ex-parti unique. Dans leur déclaration, les contestataires disent soutenir «énergiquement» les efforts du groupe de moudjahidine et grandes figures historiques qui ont lancé un appel pour extraire le FLN des mains des «opportunistes» et des «affairistes». «Nous partageons entièrement l’appel des moudjahidine et nous appuyons leur action visant à libérer le parti des bandes d’affairistes, d’aventuriers, d’opportunistes qui font du FLN un fonds de commerce juteux», écrit la direction unifiée des redresseurs qui dénoncent ceux qui ont porté atteinte aux symboles du militantisme au FLN. Ils s’élèvent ainsi contre les «déclarations irresponsables» des dirigeants actuels du parti sur ces figures historiques qui se sont mobilisés pour dénoncer la déviation du FLN de sa ligne politique historique.

«Nous dénonçons avec toutes nos forces ce qui se passe au FLN et nous allons poursuivre notre lutte jusqu’à ce qu’on libère notre parti de ces violeurs qui cherchent à privatiser le FLN et son héritage historique et le mettre sous tutelle étrangère», ajoute la direction unifiée dans sa déclaration signée par des dizaines de cadres et militants du parti. Parmi eux, il y a Nourreddine Boualem Djaffar, sénateur FLN de Bordj Bou Arréridj ; Mouad Bouchareb, député de Sétif ; Ahmed Saâdani, député et ancien président de la Commission économique à l’APN ; Kassa Aissi, ancien porte-parole du FLN ; Abderrahmane Belayat, ancien coordinateur du bureau politique du FLN, et bien d’autres élus, cadres et militants du parti qui appellent les militants à resserrer les rangs afin de mettre un terme à la «fitna» au sein de l’ex-parti unique et «nettoyer» le parti de tous les opportunistes, intrus et détenteurs de «l’argent à l’origine douteuse».

Cet appel intervient dans un contexte marqué par une absence prolongée du secrétaire général du FLN. Une absence qui alimente les rumeurs sur sa « in de mission» au sein du FLN.

Sonia Baker

Comment (34)

    Echiboukh
    12 septembre 2016 - 1 h 32 min

    Ces militants soit disant
    Ces militants soit disant « redresseurs » feignent d’ignorer que le FLN est un appareil quasi-gouvernemental qui n’a de parti politique que le titre et les statuts.
    Feu Mehri a tenté d’en faire une parti politique et de renouer ainsi avec la tradition du MTLD. Il a fini comme on le sait: redressé par des redresseurs qui seront eux redressés… par d’autres ainsi de suite…depuis le début.
    Né sous le colonialisme d’un besoin de rupture nécessaire avec les lignes politiques qui bloquaient la dynamique populaire et l’aspiration à engager le combat armé pour obliger le colonialisme français à négocier en faveur de l’indépendance politique, les responsables qui étaient d’un culture politique et avaient l’éthique se sont effacé devant les guérilleros qui étaient courageux , engagés à fond dans la lutte armée contre l’armée coloniale mais, dans leur majorité, méprisaient les masses et refusaient toute critique fut elle objective et dans l’Intérêt de l’Algérie…car ils pensent avoir le monopole du nationalisme et de l’amour de la patrie avec laquelle ils se confondent. Et ça dure jusqu’à maintenant même si les remplaçants sont de minables arrivistes…y compris la majorité de ces soit disant redresseurs qui ne sont jamais battu pour une culture et une pratique démocratiques dans le FLN mais juste pur des postes et les avantages qui vont avec… Il est trop tard pour que le FLN se rénove. Ceux qui veulent servir l’Algérie dans le cadre d’un projet démocratique et sociale dans la ligne et l’esprit de la déclaration du 1Novembre54 et des résolutions du Congrès de la Soummam doivent créer un nouveau parti et se lancer dans le travail politique pour obtenir les votes des électeurs pour prétendre à la direction du Pays…
    Si non, on en sortira pas du cycle  » dressé- redressé » à l’obéissance dans cette grande maison de l’obéissance ( Dar Etta3a)




    0



    0
    Abdelkader Cherrar
    11 septembre 2016 - 21 h 53 min

    Il se trouve que la photo
    Il se trouve que la photo date. je me trouve donc à la droite sur la photo. Je tiens seulement à dire que je ne fais plus partie du groupe de Belayat depuis 2014, lorsque je me suis aperçu que celui-ci oeuvrait en fait pour le retour de Belkhadem. e j’ai estimé qu’il y avait maldonne et que les objectifs étaient autres que ceux déclarés . La journaliste qui fait un travail honorable a l’excuse de ne pas me connaitre et donc d’ignorer mes positions, étant un inconnu au bataillon , ma photo ne lui dit rien. il serait plus judicieux d’agrementer vos textes avec des photos plus récentes, amicalement




    0



    0
      Anonymous
      12 septembre 2016 - 15 h 04 min

      Merci pour cette mise au
      Merci pour cette mise au point. juste un détail svp; Belayat a-t-il un quelconque lien avec le « groupe belayat » qui possède un hôtel du coté des sources à Alger ?




      0



      0
    RasElHanout
    11 septembre 2016 - 21 h 08 min

    Le jour ou vous decouvrirez
    Le jour ou vous decouvrirez les liens forts qui lient ce voyou de Saidani a la famille de Bouteflika vous saurez pourquoi ce Drabki ne quittera jamais son poste tant que cette famille restera a El Mouradia. Wal Fahem yef’Ham comme on dit.




    0



    0
    tordu
    11 septembre 2016 - 20 h 10 min

    Des tordus qui veulent
    Des tordus qui veulent redresser des tordus, c’est à tordre de rire …




    0



    0
    Anonymous
    11 septembre 2016 - 19 h 49 min

    Mazal les figures historiques
    Mazal les figures historiques ???




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.