L’opération d’«arrachage national» de la page contenant le nom d’Israël dans le manuel de géographie a commencé

Siège du ministère à Alger. New Press

Algeriepatriotique a appris de source informée que le remplacement de la page contenant la carte du monde dans le manuel de géographie de la première année moyenne, qui a fait l’objet d’une grande polémique, s’effectuait de manière tout à fait artisanale. Toutes les directions de l’éducation au niveau des 48 wilayas sont entrées, depuis hier mardi, dans une course contre la montre pour collecter quelque 870 000 feuilles du fameux manuel et les adresser «le plus vite possible» au ministère de tutelle, à Alger. Après vérification du nombre de feuilles «arrachées» qui doit correspondre à celui des manuels distribués aux élèves de première année au niveau national, de nouvelles feuilles au contenu «corrigé» – où, en fait, seul le nom d’Israël sera remplacé par la Palestine – devraient être restituées aux mêmes directions. Ces dernières seront tenues de distribuer les précieuses feuilles aux écoles concernées et de veiller scrupuleusement au bon déroulement de l’opération de recollement sur les livres concernés. Une opération qui devra mobiliser tout le personnel des établissements scolaires et exigera, à un certain stade de l’opération, l’implication des parents d’élèves. «Aucune défaillance ne sera tolérée. Il y va de la crédibilité de la tutelle et de l’Etat», a-t-on averti en haut lieu.

D’aucuns dénoncent un «bricolage», craignant que cet antécédent crée de nouvelles situations de cafouillage dans nos établissements scolaires et ajoute aux pressions multiples et croissantes que vivent les élèves et le corps enseignant. Pour rappel, les partis islamistes et une kyrielle d’associations proches de cette mouvance ont intensifié leur campagne d’hostilité contre la ministre de l’Education, Nouria Benghebrit, l’accablant d’un «fait impardonnable». Certains y ont même vu un signe de «normalisation» avec l’entité sioniste.

Dimanche dernier, la ministère de l’Education nationale avait menacé de porter plainte contre le président d’une association nationale de parents d’élèves qui avait appelé les élèves du cycle moyen à boycotter les classes et à remettre le manuel de géographie, en signe de protestation contre la «bourde» qui y a été décelée.

Cette polémique a pris une telle ampleur que les médias israéliens et les relais sionistes en général s’y intéressent de près, en pointant l’Etat et la nation algériens pour «antisémitisme», en rappelant, à l’occasion, que l’Algérie fait partie des quatre ou cinq pays les plus hostiles à Israël. Dans la foulée, la direction de Facebook (voir article par ailleurs), a menacé de fermer le compte de l’association des oulémas algériens, pour avoir clamé, par un dessin, le remplacement du nom d’«Israël» par celui de «Palestine» sur la carte géographique.

R. Mahmoudi

Comment (53)

    Impression
    24 septembre 2016 - 8 h 09 min

    Pourquoi voulons-nous être
    Pourquoi voulons-nous être plus palestiniens que les palestiniens et plu arabes que les egyptiens ou jordaniens???…les palestiniens ont accepté l’entité sioniste, idem pour TOUS les pays arabes!! De plus les musulmans n’ont pas vocation être des ennemis des juifs, rappelons-nous, depuis des siecles les juifs vivaient parmi nous en paix mieux qu’en Europe. Une autre réalité occultée: nos ancêtres étaient des juifs avant leur islamisation. Quand les ancêtre d’Ariel Sharon et de 60% des israeliens d’aujourd’hui étaient des païens des steppes d’Europe centrale, nos ancêtres à nous étaient des juifs!!!
    Ce qui nous choque, nous algériens, ce n’est pas l’état israélien, mais la façon dont il a été créé, les mensonges, les crimes et manipulations qui ont en découlé. Je crois qu’il faut commencer à changer de mentalité, ça ne sert à rien de perpétuer une animosité guerrière avec un état lointain, alors que même ses voisins arabes l’ont accepté.

    Ayweel
    22 septembre 2016 - 14 h 16 min

    Hélas, helas, voilà un
    Hélas, helas, voilà un peuple courageux très courageux plus courageux que le dieu et les dieux de courage et tafantasithe qui se venge du peuple israélien en déchirant une feuille d’un livre. Ce livre, ce malheureux livre qui se voulait être honnête envers ce qu’il représente. ..la science et le savoir..et envers le lecteur en lui transmettant que le fait et la vérité rien que la vérité. ….et voilà nous les algériens royalistes plus que le roi, après avoir, officiellement et institutiellement, diffigurer en longueur et en largeur, en hauteur et en profondeur, l’histoire de notre pays et comme il ne reste presque rien à falsifier en dehors des prochaines élections, on passe à un autre pays avec qui ne nous lient ni frontières ni histoire , un pays membre de l’ONU,
    Au lieu de s’acharner sur la page concernée, pourquoi ne pas laisser cette tâche aux enseignants, en s’adressant, chacun à ses élèves, avec un nombre réduit de mots bien choisis l’élève effacera par lui même ce qu’il faut effacer et le remplacer par ce qui lui parait juste et équitable envers lui même et envers l’histoire d’un autre pays. Ainsi l’enseignant contribuera à la préservation du livre toute en offrant une leçon de moral et de moralité à ces élèves ayant comme titre le savoir et l’honnêteté ou plutôt les religions et leur détournement au profit d’une secte, d’une famille, d’une tribu, f’une communauté pour asservir une autre tribu, une sutre communauté, un autre peuple en insistant sur l’exemple de la Palestine et isreal et aussi sur l’exemple de l’Algérie Où la population est constituée de 80% et non 80,12 ou 80,34 ou 80,75 mais exactement (d’après le livre) de 80,0000% d’d’arabes propriétaire de la religion musulmane et musulmans de naissance et le reste ou 20% sont les bâtards hachakoum qui n’ont ni asale ni fassle. Pauvre moi et pauvre toi père toi qui pensez te sacrifier pour la patrie…..
    BRAVO à ceux qui tirent cordes et ficelles, pour faire ce qu’ils veulent, tranquillement et éviter que nous, chiens s’en mêlent on leur jetant des os pour qu’ils s’entre déchirent . Pauvre algérien au lieu de se soucier de son pays qui est au bords du goufre et qui risque à tout moment de s’engouffrer et pour toujours, il se soucie d’un autre pays qui est entrain de naître certes doucement mais sûrement.
    Rouuuuuuuuuh gassabi rooooooooouh

    Moumouh
    22 septembre 2016 - 12 h 23 min

    Hier ils ont tiré dans les
    Hier ils ont tiré dans les jambes d’une petite fille à peine âgée de 11 ans. çà un peuple élu ? C’est un peuple limogé, mis à pied avec congé sans soldes. Ils ont toujours été du coté du plus fort, depuis toujours, cherchez quand Israël a soutenu un quelconque peuple faible, ou le tiers-monde…ou la veuve et l’orphelin…C’est une belle chose de rayer ce nom à jamais de nos manuels.

    Moumouh
    22 septembre 2016 - 12 h 05 min

    J’ai adressé ce post à AP, je
    J’ai adressé ce post à AP, je ne l’ai pas signé : « on est musulmans et nos textes a nous »…nous suffisent….Quels textes ceux en provenance de Ryad ? Il se trouve que des historiens et des géographes arabes dont Al-Makrizi soulèvent certains problèmes liés à l’égypte ancienne. L’histoire chronologique de ces temps-là ne cite jamais Israël. Le peuple qui est vraiment ancien, se trouve sur les terres algériennes et pas seulement au Sahara. La culture est à plat ventre en Algérie, cela explique que des gens peuvent manipuler le cerveau de nos petits enfants comme ils veulent. Quand à cette page à supprimer du livre , dans la foulée on devrait brûler tous les livres en provenance d’Arabie Saoudite qui sont en train de tuer des musulmans au Yémen avec des bombes au phosphore et d’armer les hordes terroristes en Irak et en Syrie. J’ai donné une information alors reste avec ton obscurantisme et ton ignorance de l’époque de la djahiliya. Tu es qui pour décider que le débat ne t’intéresse pas ?
    Je ne l’ai pas signé et il est paru sous le nom Anonymous.
    Je ne laisse pas l’honneur à cet anonyme qui écrit : « on est musulmans et nos textes a nous »..
    Il faudra qu’il nous explique quels sont ses textes à lui, afin d’élever le débat dans le respect et la retenue.

    Bouzorane
    21 septembre 2016 - 19 h 32 min

    C’est un faux débat!!… L
    C’est un faux débat!!… L’important pour un élève de 1ère année moyenne, ce n’est pas de connaître la palestine ou israel!!….l’important c’est de connaître son propre pays…..Allez donc demander à ces élèves si les mots suivants ont un sens pour eux : saoura, gourara, touat, ziban, hodna, ouarsanis, hoggar, nememcha,….

      l'ancien
      22 septembre 2016 - 12 h 09 min

      Qu’est-ce que tu chantes l
      Qu’est-ce que tu chantes l’ami ? Et toi tu connais Soustara Sidibich Birdjebbah Alimedfaa ???

        anonyme
        22 septembre 2016 - 13 h 54 min

        Au lieu de l’attaquer, tu
        Au lieu de l’attaquer, tu aurais du les ajouter a sa liste. IL A RAISON

        Bouzorane
        22 septembre 2016 - 18 h 13 min

        J’ai cité des régions
        J’ai cité des régions naturelles et historiques d’Algérie….Hodna (batna, msila) : 3600km2…Hoggar (tamenraset) : 50000 km2, comprend le plus haut sommet d’algérie (tahat, 2918m)…Touat (adrar), gourara(timimoun),…Ouersenis (tisemsilet)….Aurès : comprend le 2ème plus sommet d’algérie (chelia, 2328m)….Kabylie ; comprend le 3ème sommet le plus haut sommet (lalla khdija : 2308m)…..
        Votre réponse sent le déni et le mépris de soi!!….Nous devons connaître les régions d’Algérie. Nous devons les apprendre à l’école….. Je vous confirme que moi-même je ne connais pas toutes ces régions, car à l’école algérienne, on m’a plus enseigné l’histoire-géo du moyen orient et des ottomans que celle de l’Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.