Accident ferroviaire de Boudouaou : installation d’une commission d’enquête

Faire la lumière sur les causes du drame. New Press

Une commission d’enquête a été installée par le ministre des Travaux publics et des Transports afin de déterminer les circonstances de l’accident ferroviaire qui s’était produit samedi après-midi à Boudouaou (Boumerdès), a indiqué aujourd’hui dimanche le ministère dans un communiqué. «A la suite de l’accident ferroviaire survenu le 24 septembre 2016 au niveau de la gare de Boudouaou, une commission d’enquête administrative a été installée par le ministre des Travaux publics et des Transports, qui aura à déterminer les circonstances de l’accident ainsi que les responsabilités», explique la même source, ajoutant que cette commission a entamé ses travaux le même jour.

Le ministère souligne, par ailleurs, que les blessés évacués vers les différentes structures hospitalières ont tous regagné leur domicile après avoir reçu les soins nécessaires. Les travaux de relevage des voitures voyageurs et de rétablissement des voies sont engagés, note encore le ministère, précisant que «tous les moyens sont mobilisés pour la réouverture de la ligne». Deux trains sont entrés en collision, samedi aux environs de 16h à Boudouaou, causant un mort (le conducteur du train) et 77 blessés dont deux dans un état grave, selon bilan de la direction de la santé et de la population de la wilaya de Boumerdès établi samedi.

L’accident s’est produit lorsque le train à destination de la wilaya de Sétif a rattrapé le train 63 à destination de Thénia au niveau de la gare de Boudouaou, d’après les explications de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF). Les ministres respectivement des Travaux publics et des transports et de la Santé et de la Réforme hospitalière, Boudjemaâ Talai et Abdelmalek Boudiaf, se sont rendus sur place pour s’enquérir de visu de la situation et des conditions de prise en charge des blessés. 

R. N.

Comment (6)

    SIDI MAKHLOUF
    26 septembre 2016 - 8 h 19 min

    Quelle est la composante de
    Quelle est la composante de cette commission? Y a t-il des pros dans cette commission? Cependant les faits sont claires dans cette accident. Il s’agit d’une faute humaine, caractérisée par l’inobservation de la signalisation de protection du train 63 a l’arrêt en gare de boudouaou..En terme claire le conducteur du train suivant a grillé un feu rouge. Ces accidents répétition,sont la conséquence de l’absence de formation et de recyclage du personnel des trains. TROP DE LAISSER ALLER ET DE LAISSER FAIRE A LA SNTF. IL FAUT ÉRADIQUER CE FLÉAU.




    0



    0
    Anonymous
    26 septembre 2016 - 0 h 40 min

    ENCORE ET ENCORE LA MAIN DE L
    ENCORE ET ENCORE LA MAIN DE L’ETRANGER DÉCIDÉMENT ONT ET PAS SORTI DE
    L’AUBERGE .DU MOMENT C’EST SANS N’EST PAS UNE CATASTROPHE CHIMIQUE.
    ET CA VA CONTINUER!!!




    0



    0
    Anonymous
    25 septembre 2016 - 17 h 34 min

    Cette commission va découvrir
    Cette commission va découvrir que c’est un pneu qui a éclaté et les freins n’ont pas pu fonctionné tout seul.




    0



    0
    Anonymous
    25 septembre 2016 - 17 h 07 min

    Cet accident bizarre a déjà
    Cet accident bizarre a déjà sa source,l’erreur humaine avec toute son incompétence et son inconscience.




    0



    0
    El-Hef
    25 septembre 2016 - 15 h 28 min

    La responsabilité de l
    La responsabilité de l’accident ferroviaire incombe à L’INCOMPÉTENCE et LE LAISSER ALLER qui gangrène les postes de responsabilités à tous les niveaux de l’état.




    0



    0
    Anonymous
    25 septembre 2016 - 15 h 24 min

    La commission d’enquête
    La commission d’enquête (comme toutes les commissions d’enquêtes instaurées depuis l’indépendance) n’aboutira à aucune conclusion sauf peut être à incriminer le colonialisme source de tous nos problèmes majeurs et mineurs depuis le 5 juillet 1962




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.