Lancement de trois satellites algériens depuis l’Inde

Un outil d'aide au développement économique durable. D. R.

Trois satellites algériens (Alsat-1B, Alsat-2B et Alsat-1N), ont été lancés avec succès, aujourd’hui lundi, par le lanceur indien PSLVC-35 depuis le site de Sriharikota du Centre spatial de Satich Dhawan (sud-est de l’Inde), annonce l’Agence spatiale algérienne (ASAL). En effet, le lanceur PSLV C-35 de l’agence spatiale indienne (ISRO) a mis en orbite 8 satellites, dont 3 satellites algériens, précise l’agence dans un communiqué.Alsat-1B est le deuxième satellite algérien d’observation de la terre à moyenne résolution, lancé par l’Algérie après Alsat-1. Les images Alsat-1B prises depuis une orbite à 670 km d’altitude, seront en mode multispectral (visible et proche infrarouge) et panchromatique. L’exploitation des images Alsat-1B répondra entre autres aux objectifs liés, à la protection de l’environnement et des différents écosystèmes naturels, à l’observation des phénomènes de la désertification et à leurs cartographies, à la cartographie de l’occupation des sols, à l’aménagement des territoires et du littoral et à la prévention et la gestion des risques naturels, explique l’ASAL.

Par ailleurs, Alsat-1B fera partie de la constellation internationale «DMC» (Disaster Monitoring Constellation), ayant une excellente fréquence de prise de vue et participant ainsi à la gestion des catastrophes dans le cadre de la Charte internationale «Espace et catastrophes majeures». La constellation «DMC» est composée de satellites appartenant à la Grande-Bretagne, à l’Espagne, au Nigeria et à l’Algérie. Alsat-2B est le deuxième satellite d’observation de la terre à haute résolution, placé sur une orbite située à 670 km d’altitude et ce, après Alsat-2Aen orbite depuis juillet de 2010. Les images prises par Alsat-2B dans les modes multispectral (visible et proche infrarouge) et panchromatique, viendront augmenter la fréquence des prises de vue, et renforceront les capacités de couverture du territoire national.

L’exploitation des images Alsat-2B à 2.5 m en mode panchromatique et en mode couleur rehaussé, permettra d’investir des domaines thématiques et économiques importants, tels, la planification et l’aménagement urbains et agricoles des territoires et du littoral, la cartographie et le suivi des infrastructures et des ouvrages d’art, l’établissement et la mise à jour du cadastre steppique et saharien, et la prévention et la gestion des risques naturels (inondations, feux des forêts…). Pour sa part, Alsat-1N est un nanosatellite à mission scientifique et de démonstration technologique développé dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord de coopération avec l’agence spatiale du Royaume-Uni (UKSA), par une équipe de chercheurs algéro-britanniques, ajoute la même source.

En effet, cette expérience en vol permettra l’analyse du comportement de trois charges utiles innovantes (caméra, mesure de radiation/magnétomètre et film solaire), ainsi que l’exploitation des données géomagnétiques terrestres et des images de la terre, fournies à titre démonstratif. La mise en orbite de ces satellites, réalisés et testés par des ingénieurs algériens au Centre de développement des satellites (CDS) d’Oran, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme spatial national horizon2020, adopté par le gouvernement, relève l’ASAL. Ce programme spatial vise, à travers ces instruments stratégiques, «à renforcer les capacités de l’Algérie en matière d’observation de la terre au service du développement durable et du renforcement de la souveraineté nationale», ajoute-t-on de même source.

L’exploitation de ces données sera réalisée par des équipes composées de chercheurs et universitaires algériens. Les activités de contrôle et de mise à poste, ainsi que la réception des images et données satellitaires des 3 satellites seront opérées depuis les stations nationales. Ces projets technologiques développés dans le cadre de partenariats internationaux ont permis «la mise en place d’une compétence humaine opérationnelle et autonome, apte à réaliser, contrôler, suivre et exploiter des satellites d’observation de la terre», relève le communiqué.

Enfin, la réalisation de ces trois satellites «consolide le saut qualitatif réalisé par l’Algérie dans le domaine spatial, notamment dans la maîtrise technologique». Ces résultats «viennent conforter le choix stratégique du gouvernement de placer l’activité spatiale en tant qu’outil d’aide au développement économique durable et de renforcement de la souveraineté nationale», souligne-t-on.

R. N.

Comment (23)

    2615
    15 novembre 2016 - 23 h 30 min

    Le développement d’une nation
    Le développement d’une nation n’est pas une science nouvelle. Nous n’avons qu’à revoir les expériences des pays avancés, par quoi ont ils commencé ?
    L’Algérie, à mon sens, a intérêt à cultiver sa terre, développer son tourisme, rendre efficace sa médecine, donner un enseignement de qualité à ses enfants, combattre la bureaucratie et la corruption, dénoncer et punir les voleurs de deniers publics, les assassins… après cela, vous verrez, les satellites scientifiques seront fabriqués en Algérie et envoyés dans l’espace avec des fusées algériennes.
    Avant tout cela, il faut cesser de diviser le peuple algérien et commencer à l’unir.




    0



    0
    elkhayam
    27 septembre 2016 - 15 h 33 min

    Ces satellites c’est pour
    Ces satellites c’est pour guetter le croissant du ramadhan et pour savoir les horaires des prières de la grande mosquée d’Alger, je suppose.




    0



    0
      anti-mokokos
      28 septembre 2016 - 2 h 56 min

      c’est surtout pour suivre de
      c’est surtout pour suivre de plus près la race maudite de mokokos de ton espèce




      0



      0
      Anonymous
      28 septembre 2016 - 10 h 33 min

      on sait que momo5 est allé a
      on sait que momo5 est allé a la lune il ya plus de 60 ans, au fait il est allé par un satellite de fabrication marocaine ?




      0



      0
      Anonymous
      16 novembre 2016 - 2 h 09 min

      Ya si Elkhayam exact et d
      Ya si Elkhayam exact et d’accord avec vous à 100%.




      0



      0
    Kahina
    27 septembre 2016 - 12 h 55 min

    Bonne nouvelle !!

    Bonne nouvelle !!
    Pourvu que ça continue….

    Je ne comprends pas le pourquoi des commentaires négatifs.

    Oui, il faut critiquer pour sortir de la médiocrité, mais il faut aussi encourager les bonnes initiatives.




    1



    0
      anti-mokokos
      28 septembre 2016 - 0 h 13 min

      des mokokos a l’affût, des qu
      des mokokos a l’affût, des qu’il y a quelque chose de bon ils sont la pour démoraliser leurs maîtres en tout, sinon qui serait Algerien patriote et n’encouragerait pas de telles avancées ?. des mokokos esclaves de leur roitelet pd6




      0



      0
    TheBraiN
    27 septembre 2016 - 8 h 32 min

    C’est une très bonne chose et
    C’est une très bonne chose et la coopération avec les BRICS doit être mise en avant !
    Il ne nous reste qu’à lancer des satellites de télécommunications pour assurer notre indépendance et souveraineté audiovisuelles !!!




    0



    0
    kazmer
    26 septembre 2016 - 21 h 33 min

    C une bonne avancée
    C une bonne avancée technologique et surtout stratégique, doucement mais sûrement. Bravo à notre agence spatiale et bonne continuation. Peut être un lanceur algérien pour bientôt, je l’espère.




    0



    0
    farid
    26 septembre 2016 - 20 h 38 min

    C »est beau tout ca mais quand
    C »est beau tout ca mais quand j’ai lu cooperation avec ……les Britanniques , desole mais ca refroidit l’entousiasme.
    il faut des vecteurs de lancement autrement ….nada !!!!!!!!!!!!!!!!
    tout ce touintouin pour observer nos oueds et infrastructures ….ben soyons plus serieux , on lance des satellittes d’observation a caractere militaire et pas en cooperation avec la Perfide Albion
    quand on pense que il y a un satellitte francais qui scrute a longueur d’annee l’algerie , y a de quoi etre enrage
    mais bon c’est toujours ca de gagne meme si on arait voulu un centre de lancement proprement agerien qui existe pourtant dans le Sud puisque c’est de ce centre que la france a envoye ses satellittes




    0



    0
      Anonymous
      27 septembre 2016 - 7 h 56 min

      Ne sois pas si pessimiste
      Ne sois pas si pessimiste,reveilles toi,l Algerie a pris son elan,nos compatriotes sont au labeur,il faut une cooperation technologique avec des savants du monde entier,c est la science qui s avance et l Algerie a pris le train du developpement scientifique,economique et social.




      0



      0
    Laetizia
    26 septembre 2016 - 19 h 54 min

    pas besoin d’un satellite
    pas besoin d’un satellite pour se rendre compte que l’urbanisme est une catastrophe, par contre renforcer la souveraineté nationale en s’aidant de ces joujoux, là je dis bravo!




    0



    0
    el wazir
    26 septembre 2016 - 19 h 17 min

    si ces satellites sont un
    si ces satellites sont un succès scientifique, il restera a prendre soin du personnel de l’ASAL. A un moment donné, j’ai lu qu’ils voulaient rentrer en grève, pour dénoncer les conditions lamentables dans lesquels l’agence baigne, de meme contre les salaires bas et l’indifférence flagrante des autorités quand a l’amélioration des conditions de travail du personnel;
    Une agence spaciale jouit dans tous les pays de considération exceptionelles sauf chez nous




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    26 septembre 2016 - 18 h 58 min

    Reste juste un satellite pour
    Reste juste un satellite pour positionner l’invasion des sachets, tous les sachets, sachez chers Algériens qui savez que nous n’en pouvons plus !




    0



    0
      Ecolo
      27 septembre 2016 - 12 h 50 min

      Pour les sachets, les
      Pour les sachets, les bouteilles, le papier et … Les peaux de mouton, ce n’est pas un satellite qu’il faut mais bien une centaine. Peut-être avons-nous atteint le point de non retour?




      0



      0
    Anonymous
    26 septembre 2016 - 18 h 51 min

    La caranne passe les chiens
    La caranne passe les chiens aboient.Rien n arretera notre pays pour gagner le defi technologique.Nos chercheurs et savants sont au travail,avec toute notre confiance.Le devouement a notre nation est la priorite de tout citoyen Algerien.Fier d etre Algerien




    0



    0
      Anonymous
      16 novembre 2016 - 2 h 21 min

      YA Anonymous DU 26/11/16 a
      YA Anonymous DU 26/11/16 a 19h51 ::::ONT EST MÊME PAS CAPABLE DE GÉRER NOS ORDURES DES CANETTES BOUTEILLES EN VERRE (VIN)+ PLASTIQUES DES SACHETS DE TOUTES LES COULEURS ACRROCHES AUX ARBRES TOUTS ET SALES DÉGUEULASSE ILS FERAIENT MIEUX DE CONSTRUIRE DES CENTRES DE RECYCLAGES , ET ARRÊTER DE CONSTRUIRE DES MOSQUÉES A CHAQUE COINS DE RUE. UN PEU DE BON SENS YA BOURAB




      0



      0
    Anonymous
    26 septembre 2016 - 18 h 04 min

    Satellites lancés mel hind
    Satellites lancés mel hind , pour photographier … le Perou !!! C’est l’agence spatiale algerienne en personne qui l’a dit il y’a quelques années de ça déja , maintenant ca doit etre au tour d’un trou noir supermassif qu’ils ont détécter ! helas , nos ennemis en regalent .




    0



    0
      lahcen
      27 septembre 2016 - 13 h 38 min

      Toi , mon vieux tu es
      Toi , mon vieux tu es marocain alors ferme-la . L’Algerie avance a grands pas et rien ne nous arrêtera ,sois certain.




      0



      0
    La Cigale
    26 septembre 2016 - 17 h 06 min

    Vivement les satellites
    Vivement les satellites militaires sophistiqué algeriens 100% de conception DZ.




    0



    0
    H'didwane
    26 septembre 2016 - 15 h 27 min

    Cultiver l’ignrance donne a
    Cultiver l’ignrance donne a manger a certains et transforme d’autres en milliardaires.
    Tant que la majorité dort, les diables qui utilisent l’islam pour s’enrichir veillent a ce que personne ne se reveille.




    0



    0
    kasbadji
    26 septembre 2016 - 14 h 09 min

    Qui s’oppose aux avancées
    Qui s’oppose aux avancées technologiques si ce n’est les sots et les ignorants ?




    0



    0
    un baltagui
    26 septembre 2016 - 13 h 45 min

    c’est de cette facon que l
    c’est de cette facon que l’Algérie vaincra ses ennemis, quant aux zopposants, vassals des sionistes ils n’ont qu’à se mordre leurs sales doigts




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.