Le verrouillage hermétique de la frontière par l’Algérie pousse le Makhzen à écouler sa drogue par voie maritime

Une grosse quantité de drogue saisie par les gardes-frontières algériens à la frontière ouest. New Press

La recrudescence du trafic de drogue en mer Méditerranée constatée par les services chargés de la lutte contre ce fléau, est, de toute évidence, le résultat du verrouillage des frontières algéro-marocaines par les services de sécurité algériens qui ne déjouent pas uniquement les plans de Daech, mais aussi ceux du Makhzen et ses filières de narcotrafiquants. C’est ce que montre la saisie par la garde civile espagnole de 19,6 tonnes de résine de cannabis, dissimulées dans des sacs au milieu d’une cargaison de bois à bord d’un navire battant pavillon panaméen en route vers la Libye. L’information donnée par les agences de presse fait état de l’identification par les services antidrogue espagnols d’une nouvelle route empruntée par les trafiquants impliquant des transports de cannabis à très grande échelle en Méditerranée orientale à partir du Maroc.

Il y a moins d’un mois, une autre saisie a été annoncée par la garde civile espagnole portant sur 14,5 tonnes de drogue à bord d’un bateau naviguant en Méditerranée, en provenance du Maroc. Selon les spécialistes, l’Espagne est la principale porte d’entrée en Europe de la drogue provenant du Maroc, par voie maritime qui est devenue son passage obligé. Les autorités algériennes ont fermé aux narcotrafiquants qui viennent du Maroc, leur itinéraire terrestre privilégié et même stratégique qui leur permettait de rejoindre l’extrême ouest du pays dans la wilaya de Naama, considérée comme passage de transit vers des pays voisins puis vers l’Europe et les autres marchés de forte consommation. Le dispositif draconien établi par les services des gardes-frontières algériens a consisté en tranchées de trois mètres de profondeur  et de sept mètres de largeur.

Il a fait ses preuves; il est pratiquement impossible d’acheminer, comme avant, de la drogue à travers la frontière algérienne en provenance du territoire marocain. Conséquence immédiate observée par tout un chacun et en premier lieu par les spécialistes de la lutte anti-drogue : les capacités  de nuisance de ces criminels, qui agissent en bandes organisées, ont régressé d’une façon très nette en quelques mois. Ce dispositif, appuyé sur les forces de sécurité, des hélicoptères dépêchés sur place et d’autres moyens techniques, a été renforcé récemment par la construction d’un mur en béton le long de la frontière marocaine. Un dispositif à double tranchant puisqu’il permet d’empêcher la drogue et les groupes terroristes venant du Maroc – le lien entre trafic de drogue et terrorisme étant établi –  de s’infiltrer dans notre pays et bloque en même temps, de façon hermétique, la fuite, par la contrebande vers le Maroc, de produits subventionnés, le carburant essentiellement, un trafic qui a fait perdre au Trésor algérien chaque année environ trois milliards de dollars, selon les sources officielles.

Au début de cette année, l’Algérie s’est trouvée confrontée avec le problème créé par l’afflux, sur notre territoire, de terroristes marocains en partance pour la Libye pour rejoindre les rangs de Daech. La «tâche formidable»- comme l’a qualifiée récemment, Dalia Ghanem-Yazbeck, la spécialiste du terrorisme à Carnegie Middle East Center – que l’Algérie assure en maintenant le contrôle sur le long de ses vastes frontières avec le Mali et la Libye, est assurée également sur la frontière avec le Maroc où le verrouillage vise à la fois le trafic de drogue et les groupes terroristes.

Houari Achouri

Comment (80)

    Amazighkan
    15 octobre 2016 - 21 h 10 min

    C’est bien de renforcer la
    C’est bien de renforcer la surveillance des frontières pour stopper le passage du kif mais il faut aussi empêcher le passage des marocains car ils pourront fabriquer cette drogue sur place en Algérie.

    Mohamed l'Algérien
    14 octobre 2016 - 1 h 01 min

    Je tiens à rendre un vibrant
    Je tiens à rendre un vibrant hommage à nos dignes militaires qui ont verrouillé hermétiquement les Frontières Algéro-Marocaines et empêché définitivement cette narco monarchie marocaine rétrograde, d’écouler sa drogue sur notre pays. Il faut absolument lancer l’industrie des drones aériens et maritimes. Il y a des Algériens porteurs de projets de drone très intéressants qui veulent lancer cette industrie, alors il faut que l’état leur accorde des prêts. Lorsque le mur en construction sera achevé, l’étanchéité des frontières ouest sera parfaite. Et avec le concours des drones aériens et maritimes, les nouveaux satellites Algériens, qui seront lancés, l’Algérie aura un poids très important dans tout le pourtour Méditerranéen.

    Benhabra brahim
    13 octobre 2016 - 21 h 16 min

    Anonymous:12 octobre 2016
    Anonymous:12 octobre 2016 _21h26@ »les douanier marocains sont des 2 cotes??!!..normale le poste zoudj bghel n existe plus cote algerien..tahia Zeroual!!…La drogue a toujours etait echangee par de la marchandise(essence..gaz oil..dattes..moutons.)..Depuis quelques temps ce troc est termine.C est ce qui explique son ecoulement vers d autres destinations ,dont l espagne…..A force de t imaginer que l agerie est un dindon,c est plutot toi qui est une………………dinde.

    DIB
    13 octobre 2016 - 20 h 55 min

    LE TOUT DOIT ETRE PENSER DE
    LE TOUT DOIT ETRE PENSER DE FAÇON INTELLIGENTE LA MISE EN PLACE D’UNITÉ INDUSTRIELLE POUR ABSORBER LE CHOMAGE SANS CES MESURES RIEN N’EST VRAIMENT VIVABLES COMME PLAN DE DISSUASION

    kiki
    13 octobre 2016 - 18 h 10 min

    Le Maroc veut nous
    Le Maroc veut nous empoisonner avec sa drogue moyennant notre argent pour acheter des armes pour une éventuelle guerre contre nous en fonction des conseils de leur maître sioniste installé officiellement au Maroc.
    Libre à nous de décider de vendre aux enchères toute cette quantité de drogue confisquée à des pays qui autorisent cette consommation à leurs citoyens sinon à des laboratoires pharmaceutiques qui en font la demande.

    Anonymous
    13 octobre 2016 - 14 h 58 min

    Les trafiquants de drogue
    Les trafiquants de drogue doivent être sanctionnés très sévèrement sans remise de peine pour quelque raison que ce soit. ( fête nationale, fêtes religieuse, pour bonne conduite ….)

    Moha
    13 octobre 2016 - 13 h 49 min

    C’est extraodinaire de voir
    C’est extraodinaire de voir qu’a chaque fois qu’il s’agit d’une article traitant de cette narco-monarchie que tous les algeriens et algeriennes se levent comme une seule personne pour pour battre tous les records des commentaires et dire ce qu’ils pensent de ces predateurs du Makhnez qui ont fait du peuple marocain berbere une « Risee Universelle »

    Anonymous
    13 octobre 2016 - 12 h 28 min

    Pouvez vous nous dire,
    Pouvez vous nous dire, combien de trafiquants ont été appréhendés, et condamnés depuis l’intensification de la surveillance de nos territoires? et les condamnations dont ils ont écopées.

    Sprinkler
    13 octobre 2016 - 12 h 08 min

    …Il faut continuer à couper
    …Il faut continuer à couper  » l’herbe  » sous les pieds de  » Carpette VI  » alias  » Michou Escobar  » en obturant les  » circuits d’écoulement  » de son précieux cannabis, par terre et par mer…

      Zahida
      14 octobre 2016 - 10 h 31 min

      « Michou ! » hihihihihihi….
      « Michou ! » hihihihihihi…. wallah que c’est drôle.

    Mouloudeen
    13 octobre 2016 - 10 h 00 min

    Notre ANP doit faire comme ce
    Notre ANP doit faire comme ce qu’a fait la CIA contre Pablo Emilio Escobar Escobar, le President de la Colombie, a savoir, allez chercher le fils du Glaoui H2 et le faire juger par un tribunal algerien pour crime narcotique contre la jeunesse algerienne.

      Amitou
      13 octobre 2016 - 13 h 04 min

      il y a une confusion dans
      il y a une confusion dans votre commentaire.Pablo Escobar n a jamais ete president de la colombie,il a ete le baron de la production de cocaine ,et ami du president du Panama Manuel Noriega,qui etait son complice et lui servait de relais pour faire parvenir la cocaine aux USA et blanchir l argent de la drogue dans les banques Panameennes.Manuel Noriega etait aussi un double agent de la CIA et de Cuba.Les USA lui reprochait d avoir fourni des renseignement au bloc communiste et d avoir vendu des armes a la guerilla communiste en Amerique du sud et aux sandinistes.Les forces americaines debarquent en force le 20 decembre 1989 pour arreter le president Noriega et le ramener aux USA………etc.Pablo Escobar a ete abattu par les elements de l armee colombienne le 2 decembre 1993

        Dahmane
        13 octobre 2016 - 14 h 59 min

        Ne noyons pas le poisson dans
        Ne noyons pas le poisson dans un verre d’eau, Nous avons tous compris ce que voulait dire ce Mouloudeen et moi je partage pleinement son avis. Point barre.

      Hellali
      13 octobre 2016 - 13 h 53 min

      Wallah que c’est une tres
      Wallah que c’est une tres bonne idee et ainsi permettre au peuple marocain de retrouver sa dignité et au peuple du Sahara occidental de recouvrer son independance.

      Anonyme
      13 octobre 2016 - 21 h 50 min

      Encore faut-il avoir les
      Encore faut-il avoir les couilles solides pour le faire,c’est facile de l’écrire,c’est impossible de le faire,soyons sérieux et crédibles !!!

    Tahar Ben Jelloun
    13 octobre 2016 - 9 h 45 min

    Révélations sur les
    Révélations sur les pétitionnaires engagés par le Maroc à l’AG des Nations Unies.

    Selon un document confidentiel révélé par le hacker Chris Coleman et daté du 7/08/2015, l’objectif du Maroc à l’Assemblée Générale des Nations Unies est de « nettoyer sa résolution de toute référence au référendum (plan de règlement) et la maintenir en phase avec la 1754 jusqu’à 1813 ».

    Dans ce but, Rabat a préconisé le recrutement de pétitionnaires dans le cadre d’une « démarche de confrontation: cette démarche vise à éviter de laisser au Polisario l’opportunité de véhiculer sa thèse et à occuper le terrain dans toutes les enceintes internationales et organes onusiens ».

    Dans ce but, des dizaines de pétitionnaires sont engagés chaque année pour intervenir devant l’Assemblée Générale. Leur désignation correspond au Ministère de l’Intérieur pour les « nationaux » et au Ministères des Affaires Etrangères et `la DGED pour les étrangers.

    Ainsi, la répartition de pétitionnaires en 2011, 2012 et 2014 a été comme suit :

    – 2011 : 20 pétitionnaires étrangers et 14 pétitionnaires nationaux

    – 2012 : 20 pétitionnaires étrangers et 16 pétitionnaires nationaux

    – 2014 : 29 pétitionnaires étrangers et 19 pétitionnaires nationaux, 28 proposés par le MI, 12 par la DGED et 8 par le MAE.

    Le perdiem octroyé aux pétitionnaires sera de 2000 dollars US + 200 dollars Us pour le transport entre l’aéroport et l’Hôtel, ajoute la note.

      Anonymous
      13 octobre 2016 - 10 h 26 min

      On parle du shit imbécile
      On parle du shit imbécile

        AOMAR
        13 octobre 2016 - 12 h 08 min

        CERAINEMENT QUE @Tahar Ben
        CERAINEMENT QUE @Tahar Ben Jelloun VOULAIT DIRE QUE C’EST AVEC L’ARGENT DU HASCHICH QUE TON ROITELET M6 ARRIVE A CORROMPRE TOUS CES VERREUX DIPLOMATES. IL EST VRAI QUE TU NE PEUX JAMAIS COMPRENDRE CETTE SUBTILITE SI TU NE VAS PAS CESSER DE TIRER SUR TON PETARD

    Le Rifain
    13 octobre 2016 - 9 h 40 min

    Moi en tant que Rifain et
    Moi en tant que Rifain et fier de l’etre, je suis triste que cette famille allaouite a fait de notre region une zone d’excellence pour la production du Hashich et de notre peuple soit des dealers soit des terroristes potentiels pour Daech et tout ceci pour un seul objectif : tuer la germe de revolutionnaire de notre digne peuple que nous a inculquee notre Abdelkrm Khettabi

      LE CHAWI DES AURES
      13 octobre 2016 - 11 h 04 min

      NOUS SERONS AVEC VOUS A OUMA
      NOUS SERONS AVEC VOUS A OUMA ET DE TOUT COEUR CAR VOS FRERES ALGERIENS SERONT TOUJOURS A VOS CÔTÉS…!!! AKER A MISS OU MAZIGH AQLAGH YIDHWANE…!!!!!

    Mohamed El Maadi
    13 octobre 2016 - 9 h 30 min

    Il faut savoir que quand vous
    Il faut savoir que quand vous denoncer votre voisin dealer ce n’est pas de la delation mais un acte patriotique et de resistance.
    Un journaliste Algerien a eu vent d’une declaration du Roi du Maroc qui demander a ce que ce trafic passe au stade industriel contre l’Algérie. II faut comprendre que le Maroc nous mene une guerre et que le trafiquant ou le comsommateurs sont des traites a la patrie.
    Cette guerre nous ne l’avons pas voulu elle nous a ete imposé et nous devons y repondre cela va de la survie et la sante mental de notre peuple.Un peuple encore sain dans des valeurs moral et ethiques.C’est un combat pour la pureté de nos ames et egalement celui de la jeunesse algerienne qui heritera de ce pays en un mot nos propres enfants.

      Akram
      13 octobre 2016 - 9 h 54 min

      C’est la ou les Minsiteres de
      C’est la ou les Minsiteres de l’education nationale et celui du Cukte doivent avoir un role important pour rendre la consommation du Haschich HARAM
      Malheureusment nous savon que dans aucun College ou Lycee et encore moins dans aucune Mosquee on ne parle de ces sujets.
      C’est a croire que le pouvoir en place veut rendre le peuple algerien et surtout sa jeunesse comme celle de nos voisins de l’Ouest a savoir soumis et sans dignite et si c’est le cas je lui dirais qu’il ne connait pas bien son peuple .

    BabElOuedAchouhadas
    13 octobre 2016 - 9 h 30 min

    Moi j’ai appris une chose de
    Moi j’ai appris une chose de mon pere (Allah Yarhamou) : Il ne faut jamais baisser la garde quand vous avez comme voisin un traitre et c’est le cas de cette narco-monarchie qui n’a jamais rate l’occasion de poignarder l’Algerie des qu’elle a le dos tourne (1837-1956-1958-1963-1975-1994 et un certain 1r Novembre 2013 au Conulat d’Algerie a Casabordel.

    fennec
    13 octobre 2016 - 9 h 22 min

    ce mur il fallait le faire en
    ce mur il fallait le faire en 1963,mais comme ont dit il n’est jamais trop tard, pour bien faire.

    Moroccoleaks
    13 octobre 2016 - 9 h 03 min

    MAROKISTAN : La narco
    MAROKISTAN : La narco-monarchie mise à nu.

    Chaque jour qui passe, chaque déni de justice, chaque matraquage policier, chaque réclamation ouvrière noyée dans le sang, chaque scandale étouffé, chaque femme meurtrit par la prostitution, chaque enfant victime d’un chien pédophile occidental, chaque répression punitive, chaque car de C.R.S., chaque policier et chaque prison où sévit la torture nous fait sentir l’urgence d’un changement de régime. La monarchie finira par être qu’un mauvais souvenir, les palais deviendront des musées que les enfants des écoles visiteront allégrement par un temps ensoleillé. Le Peuple ne sommeille qu’un temps mais finit toujours par se réveiller, c’est une loi de Dieu dans l’évolution de l’histoire.

    La réalité de la nRCO-monarchie est bien obscure et doit être mise à nu, dévoilée au grand jour. Elle est le remplacement et la continuité du pouvoir colonial avec lequel la dynastie locale, réduite à une marionnette par un pouvoir qui la dominait, a su faire bon ménage pour dépecer le pays et soumettre le vaillant Peuple marocain qui prenait les armes à la fois contre le colonisateur et contre la famille royale qui traitait avec la puissance coloniale en signant des dahirs contre le Peuple marocain berbere . Il s’est établi une parfaite adéquation, au détriment du Peuple, un circuit de bons services et de complicité mutuelle entre le pouvoir ‘alaouite féodal et la tyrannie coloniale qui se sont soutenus mutuellement. En effet, qui a précipité le Maroc entre les griffes des financiers et des banques européennes les plus dénués de scrupules ? Qui a installé le système de la « protection » système inique qui fut l’un des obstacles le plus sérieux à tout progrès, qui a condamné le Maroc à l’immobilisme et qui a mis le Maroc sous la tutelle étrangère? Qui a signé le protectorat ? Qui a trahi l’Armée de Libération ? Qui a levé les armes contre son peuple dans le Rif, à Casablanca et dans plusieurs régions du pays ? Est-ce le Peuple marocain ou la famille ‘alaouite et son Makhzen ?

    Les administrations coloniales franco-espagnoles ont largement contribué à redorer le blason de la narco-monarchie. Elles ont fait fort bon ménage avec tous les féodaux indigènes qui acceptaient de les servir ; elles ont ourdi avec eux une vicieuse complicité ; elles ont rendu leur tyrannie plus effective et plus efficace, et que leur action n’a tendu à rien de moins qu’à artificiellement prolonger la survie des pouvoirs locaux dans ce qu’ils avaient de plus pernicieux.

    C’est donc la narco-monarchie avec la complicité de ses supérieurs de l’autre rive (que cette rive soit méditerranéenne ou atlantique) qui est seule responsable de la débâcle socio-économique du pays. La preuve en est que c’est le Peuple à l’heure actuelle qui réclame la démocratie, la souveraineté populaire ; c’est le Peuple qui réclame des écoles, des universités, des bibliothèques et c’est la narco-monarchie qui en refuse la construction et l’équipement; c’est le Peuple qui demande des usines, la restitution des terres arables pour le développement agricole et l’autosuffisance alimentaire du pays, des routes sécurisés, des hôpitaux convenablement équipé, un système de protection social, un droit du travail, un salaire minimum décent, une séparation stricte des trois pouvoirs… et c’est la narco-monarchie qui, sur tous ces sujets et bien d’autres, lésine ; c’est donc bien le Peuple qui veut aller de l’avant, qui veut progresser vers la modernité et c’est bien la narco-monarchie qui le retient en arrière

    Wallace
    13 octobre 2016 - 8 h 26 min

    Les rats ça cherche tjr une
    Les rats ça cherche tjr une voie de contournement,ça veux passer par les voies maritimes et bien contrôle draconien des voies maritimes.
    L,un dans l,autre ramené 3 milliards de dollars à zéro et les tonnes de merde des rats aussi ne peuvent être que bénéfique pour le pays même en decomptant les sommes astronomique lié à la sécurité car la aussi les moyens peuvent être moins cher et tout autant efficace(mur,brigade anti drogue,contrôle,etc..)
    Les pertes doivent changer de camps,de toute façon nous n,avons rien à gagner avec les rats mokoko!
    Bizness – bizness!

    Mohamed El Maadi
    13 octobre 2016 - 8 h 05 min

    C’est bien pour nous.Il faut
    C’est bien pour nous.Il faut savoir que l’Etat major Algerien a pris cette recrudescence de trafic de cannabis comme une declaration de guerre a laquelle elle a repondu et repond encore avec tout la vigueur qui s’impose dans de telle situations.
    De toute facon la question est celle ci ne devrait ont pas considerer les trafiquant algeriens cimmes des soldats de l’ombre a la botte du Maroc et agir en consequence?
    En Algerie on n’a remplace le père fouettard par mère Theresa .Vous etes devenue au pays des gauchistes droit de l’hommiste a essayer de comprendre quand il faut mater.

    Amitou
    13 octobre 2016 - 6 h 42 min

    Encore un lien concernant le
    Encore un lien concernant le president Philippin qui ne mache pas ses mots,il est bien decide et il le prouve.
    Nous avons besoin d un homme decide a mettre fin a la drogue en Algerie et a eliminer tous les trafiquants et les terroristes sans sommation.Car le terrorisme nourrit la drogue ,et la drogue nourrit les terroristes.

    https://fr.sputniknews.com/societe/201609071027649072-president-philipin-terroriste-daech/

    Anonymous
    13 octobre 2016 - 6 h 31 min

    Voila un preseident qui n a
    Voila un preseident qui n a pas froid aux yeux et qui prend le probleme de la drogue au serieux,il s est engage avant son election President des philippines au mois de Mai dernier ,de mettre fin aux trafics des drogues et
    de faire la guerre sans merci contre les barons de la drogue, de la corruption et d aneantir DAECH.
    il a promis de s’occuper personnellement du groupe extrémiste Daech en dévorant ses terroristes vivant.Il n y a pas d autres solutions,contre ces fleaux il n y a que la solution radicale avant que le pays ne soit detruit pae ces cancers.Notre pays securise la frontiere Ouest avec le Maroc,mais les frontieres sud avec le Niger et le Mali restent une passoire.Madame Merkel vient d effectuer une visite dans ces deux pays dont nous ignorons les veritables buts….les medias parlent de la question des refugies dont Madame Merkel instrumentalise a la perfection,en politique la naivete est un danger mortel.
    Suivez ce lien sur la politique qu il faut suivre pour vaincre les barons de la drogue.

    En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201609301027986215-toxicomane-president-philippins-hitler/

    La Cigale
    13 octobre 2016 - 5 h 45 min

    __________Comment le Maroc a
    __________Comment le Maroc a introduit le Mossad au Maghreb_________RAPPEL

    18. avril 2013 ALGERIEPATRIOTIQUE

    Manifestations contre « G4S », accusée de crimes contre l’humanité en Palestine

    Il aura fallu que des ONG marocaines protestent, pour que nous apprenions que le Maroc abrite des sociétés de sécurité privées israéliennes. En effet, les organisations qui ont manifesté leur colère contre la présence d’une entreprise de gardiennage dénommée « G4S » ont, par là même, permis de révéler le degré de rapprochement entre Rabat et Tel-Aviv. Si le Maroc est libre de traiter avec les pays qu’il veut, par contre, la nature de ces sociétés dont le peuple marocain ne veut pas pose un sérieux problème de sécurité pour l’Algérie.

    Il est difficile de croire que les autorités marocaines ne soient pas au courant de la proximité entre ce genre d’entreprises et les services de sécurité. Dans ce cas précis, il est plus qu’évident que « G4S » est une société-écran qui a réussi à s’infiltrer au Maghreb par son accès le plus facile, à savoir le Maroc, pour être au plus près d’un pays qui représente pour l’Etat hébreu une menace sérieuse, aux yeux du régime va-t-en-guerre de Tel-Aviv. On ne sait pas si les organisations non gouvernementales marocaines se sont soulevées contre cette entité parce que c’est la seule société israélienne du genre présente sur le territoire marocain et si d’autres entreprises israéliennes activent dans des secteurs d’activité autres que celui de la sécurité.

    Ce que les ONG marocaines reprochent à cette société, c’est son implication dans des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité en Palestine occupée. Une accusation qui confirme que « G4S », officiellement de droit privé, agit en réalité pour le compte des services de renseignement israéliens. Ce comportement des responsables politiques marocains n’est pas fait pour apaiser les tensions entre l’Algérie et le Maroc dont la duplicité du langage éloigne de plus en plus toute possibilité de réouverture des frontières et amenuise les chances de résurrection du projet de l’Union du Maghreb arabe. Cette situation forcera les services de sécurité algériens à redoubler de vigilance, maintenant que le Mossad est définitivement installé à nos portes.

    Karim Bouali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.