Fraude au bac : Benghebrit annonce de nouvelles mesures

Nouria Benghebrit. New Press

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a affirmé ce jeudi à Alger, que plusieurs mesures seraient prises en vue de lutter contre la fraude aux prochaines épreuves, dont la sécurisation du site électronique de l’Office national des examens et des concours (Onec) et la préparation de sujets de réserve, rapporte l’agence officielle APS. «Il a été décidé de la sécurisation du site électronique de l’Onec et des sujets du baccalauréat, outre la garantie de sujets de réserve aux centres d’examen pour parer à tout imprévu et leur équipement en brouilleurs», a indiqué la ministre qui répondait à une question d’un membre du Conseil de la nation sur les mesures prises pour la réforme du baccalauréat et les mesures techniques que le ministère comptait prendre pour lutter contre la fraude.

Mme Benghebrit a souligné la nécessaire prise de mesures techniques pour s’adapter aux développements survenus dans les technologies d’information et de communication et faire face à ces phénomènes, affirmant que «la lutte contre la fraude doit se faire en coordination avec les départements ministériels concernés dont le ministère de l’Intérieur». Par ailleurs, la ministre a précisé que son département maintiendrait, en dépit des mesures à prendre dans l’avenir, les mesures de prévention habituelles dont les campagnes de sensibilisation au profit des candidats et leurs parents sur l’utilisation des TIC pour la fraude lors des examens. Elle a rappelé qu’«à partir de cette année, il sera procédé à la réduction du nombre des jours d’examen», décision approuvée à l’unanimité, sachant que les autres propositions seront examinées en Conseil des ministres.

Parmi les propositions «qui seront appliquées de façon progressive jusqu’en 2021», la ministre a cité la prise en compte de toutes les matières, le maintien des coefficients des matières et le calcul de la moyenne au baccalauréat en tenant compte de l’évaluation continue». «Nous avons relevé durant ces dernières années quelques répercussions négatives du système d’examens qui n’est plus adapté aux développements en cours, notamment le baccalauréat, institué il y un demi-siècle», a expliqué la ministre qui a estimé nécessaire la mise en place d’une stratégie visant à promouvoir le dispositif d’évaluation national, notamment pour le baccalauréat.

R. N.

Comment (9)

    in medio stat virtus
    15 octobre 2016 - 22 h 42 min

    il nous faut peut-être, avec
    il nous faut peut-être, avec tout le respect que je porte à mme la ministre , un ou une ministre plus agressif, non? revenez à l’ancien système bilingue après on verra mieux où vous menez nos enfants !




    0



    0
    kourbali samir
    15 octobre 2016 - 9 h 41 min

    MME LA MINISTRE DE L
    MME LA MINISTRE DE L EDUCATION NATIONAL Est victime de harkis qui veulent tous vendre de gre a gre. pour rendre l ecole plus mediocre que ca




    0



    0
    les damnes de la terre
    14 octobre 2016 - 19 h 55 min

    A lire les extraits de la
    A lire les extraits de la ministre ,cela me laisse penser que la ministre a eu l assurance de rester a son poste.En effet ,elle peut rester le temps qu elle voudra .Nous avons vu le soutien qu elle a eue soit lors du scandale du bac ou encore la betise des mamuels scolaires .Le dernier soutient en date est celui de l ex ministre des affaires religieuses.Mme la ministre est la protegee d el mouradia et aucun autre scandale ne peut la deboulonner. croyez moi que je commence a mettre en doute in de mes principes,moi qui croyais que lorsque qqun echoue ds sa mission et qu il est de surcroit un intellectuel,la mesure la plus elementaire c de jetter l eponge.Et ce n est la que par honnettete intellectuelle.Au fait qu entend t on par honnettete intellectuelle?




    0



    0
    TheBraiN
    14 octobre 2016 - 14 h 42 min

    La ministre hafidhaha allah
    La ministre hafidhaha allah qui ne se trompe jamais déjoue , par anticipation , le futur complot du bac 2017 !!
    Hafidhaki Allah ya siyadate el wazira el moubadjala !!!!




    0



    0
    sami
    14 octobre 2016 - 14 h 07 min

    Mde Benghebrit,je pense que
    Mde Benghebrit,je pense que vous aussi avez goûter au pouvoir au point dÉ’ignorer ou d’accepter toutes les humiliations que vous essuyez ainsi que le silence assourdissant du pouvoir à l’égard de tout le salissage dont vous êtes la victime.
    N’avez-vous pas encore compris que le pouvoir arabo-islamiste dont vous faîtes partie se sert de vous comme de la poudre aux yeux aux tenants d’une Ècole forte ouverte sur le monde.
    Mde Benghrebrit ,quelle marge de manoeuvre vous offre ce gouvernement lorsque son chef Sellal rassure les islamistes en leur rappelant que l’École est bien ancrée dans l’Islam et que l’Arabe est la langue officielle.
    Tant et aussi longtemps que la Constitution du régime consacre l’Islam comme religion d’État et que la langue arabe est langue officielle,les islamistes ont encore de beaux jours devant eux et tous vos efforts de reformer l’École Algérienne ne seront que des coups d’épées dans l’eau.




    0



    0
    Anonymous
    14 octobre 2016 - 3 h 02 min

    La meilleure des mesures c
    La meilleure des mesures c’est que tout le monde dégage, vous avez tué l’école maintenant vous êtes entrain d’abrutir tout un peuple pour vos intérêts.




    0



    0
    Anonymous
    14 octobre 2016 - 3 h 00 min

    La meilleure des mesures c
    La meilleure des mesures c’est que tout le monde dégage, vous avez tué l’école maintenant êtes entrain d’abrutir tout un peuple pour vos intérêts.




    0



    0
    Quenelle
    13 octobre 2016 - 17 h 27 min

     » . . .la sécurisation du
     » . . .la sécurisation du site électronique de l’Office national des examens et des concours (Onec) et la préparation de sujets de réserve … » !!! Ainsi donc PERSONNE du MEN n’y a songé avant que l’irréparable ne se produise !
    Passons .  » …de façon progressive jusqu’en 2021 . . . » ! Madame compte-t-elle durer aussi longtemps que le tristement célèbre Benbouzid, sinon pourquoi évoquer cette date fort éloignée ???!!!
    « …le maintien des coefficients des matières … », alors qu’elle disait le contraire voilà seulement quelques mois ! ! !
    Tout ceci, madame, reflète l’approximation ! Mais rassurez-vous , vous n’êtes point la seule !
    Vos spin doctors ont montré leurs limites. Et vos effets d’annonce, aussi .




    0



    0
    lhadi
    13 octobre 2016 - 16 h 54 min

    L’examen du Baccalauréat dans
    L’examen du Baccalauréat dans sa forme actuel a, pour moult raisons, montré ses limites. Afin de rendre au baccalauréat une valeur qu’il n’a plu et de mieux préparer aux études supérieures, la piste du contrôle continu doit être approfondie pour mieux introduire une exigence de tous les instants qui rappellera aux élèves la nécessité du travail régulier.i Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.